Tag Archive | "méthanisation"

L’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes lance ses appels à projets 2017: deux concernent l’agriculture !


Comment développer des activités, génératrices de croissance économique et
d’emplois, tout en prenant en compte les enjeux environnementaux ?
L’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes accompagne les acteurs du territoire dans leurs
démarches exemplaires et innovantes.

Avec ses appels à projets, l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes identifie et soutient des projets
portés par des entreprises, des collectivités, des associations ou des acteurs publics s’inscrivant
dans la transition écologique et énergétique. Ces appels à projets concernent plusieurs secteurs
d’activité :
- le management de la mobilité et des systèmes innovants,
- la méthanisation,
- le tri et la valorisation des déchets,
- la transition énergétique et climatique en entreprise,
- le changement de comportement et les modifications des pratiques sociales,
- l’installation de production de chaleur à partir de bois énergie, de solaire thermique, de
géothermie assistée par pompe à chaleur,
- la création, l’extension ou la densification de réseaux de chaleur.
Après avoir accompagné et soutenu 501 projets en 2016, l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes
attend des projets audacieux et engagés pour 2017.
La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 17 mars 2017

Retrouvez l’ensemble de ces appels à projets sur :

http://www.auvergne-rhone-alpes.ademe.fr

Pour aller plus loin :
APPEL A PROJETS « METHANISATION »
Gestion des déchets, production d’énergie renouvelable, réduction des émissions
de gaz à effet de serre (GES), accompagnement du monde agricole vers de nouveaux horizons
économiques : la méthanisation est une voie d’avenir qui associe de nombreux acteurs :
agriculteurs, gros producteurs de déchets organiques, gestionnaires des réseaux gaz et
électricité, collectivités, particuliers…. Déjà mature dans certains pays, la méthanisation est en
plein développement en France et s’inscrit parfaitement dans les objectifs environnementaux et
énergétiques nationaux.
-L’objectif de cet appel à projets est de contribuer au développement d’installations
exemplaires en termes de qualité globale et d’efficience environnementale. A
l’exception des particuliers, toutes les cibles sont concernées : collectivités, entreprises et
exploitations agricoles.
Les projets retenus bénéficieront d’un soutien financier complémentaire aux tarifs nationaux
arrêtés pour la valorisation énergétique du bio méthane, soit par cogénération (production
d’électricité et de chaleur), soit par injection dans le réseau public de gaz naturel. Ce complément
régional ne s’applique qu’aux projets le nécessitant, sur la base d’une analyse de rentabilité
financière investissements / recettes et dépenses prévisionnelles.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

La méthanisation : une réelle opportunité de développement pour l’agriculture française


Les Chambres d’agriculture saluent la décision du gouvernement de développer la méthanisation
agricole au travers du plan
« Energie Méthanisation Autonomie Azotée ».

Au-delà de l’objectif réaffirmé de développer « 1000 méthaniseurs à la ferme en 2020 »,
les Chambres d’agriculture tiennent à rappeler quatre messages essentiels :

- La méthanisation est un procédé pertinent pour le traitement des effluents d’élevage.
Mais elle ne peut être la réponse unique à l’ensemble des problématiques
économiques des éleveurs et celles relatives à la fertilisation.
- Les Chambres d’agriculture restent extrêmement vigilantes sur la composition des digestats,
liée aux matières premières utilisées pour la méthanisation,
surtout si les boues urbaines y étaient incorporées.
- La méthanisation à la ferme est une activité dont la rentabilité économique
est encore soumise à de nombreuses variables.
– L’amélioration du dispositif de rachat via la prime aux effluents d’élevage est
un point positif. Mais nous regrettons l’absence d’évolution
de la prime à l’efficacité énergétique.

Les Chambres d’agriculture ne souhaitent pas « un modèle de méthanisation »
mais des projets « sur mesure », individuels ou collectifs.
Le traitement de déchets extérieurs ne doit pas constituer une obligation.
Etant données les incertitudes économiques et sanitaires qui pèsent sur ces gisements,
il peut être opportun de sécuriser l’approvisionnement de son unité, en particulier
par des cultures issues de la biomasse.

« La méthanisation peut et doit être un atout pour l’agriculture. Pour les agriculteurs,
c’est une diversification de leur activité, une moindre dépendance
aux énergies fossiles, une réduction de leur impact sur l’effet de serre
et un revenu complémentaire.
Pour les territoires, c’est la production d’énergies renouvelables, un potentiel
pour le recyclage de certains déchets, la création de nouvelles
filières et d’emplois non-délocalisables. Restons pragmatiques et mettons
les moyens pour faire de la méthanisation une réelle
opportunité pour nos agriculteurs et territoires. »a déclaré Guy Vasseur.

Catégorie agriculture, énergiesCommentaires fermés

PPE: appel à projets en faveur de la méthanisation


Bruno Le Maire, ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche, a décidé de poursuivre en 2010 le soutien au développement de la méthanisation agricole et lance pour la deuxième année consécutive un appel à candidatures national dans le cadre du Plan de performance énergétique (PPE). En 2009, 82 projets avaient ainsi pu être sélectionnés.
Ce plan mis en place en 2009 vise à « accroître la maîtrise énergétique des exploitations afin d’atteindre un taux de 30% d’exploitations agricoles à faible dépendance énergétique d’ici 2013 ».

Doté de 29,2 millions d’euros en 2010, il comprend trois volets :

-un appel à projet national en faveur de la méthanisation agricole :
7 millions d’euros sont alloués à la méthanisation en 2010. Ces montants peuvent être complétés par d’autres financeurs, notamment l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et les collectivités territoriales.

Les dossiers devront être déposés jusqu’au 15 juillet 2010 auprès de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) siège du domicile du porteur de projet.

- des subventions au niveau régional en faveur des investissements économes en énergie au niveau de l’exploitation agricole ;
- des soutiens aux diagnostics énergétiques des exploitations agricoles.

Liens utiles :

Télécharger le cahier des charges méthanisation 2010

Formulaires volet « Exploitations agricoles »

Cahier des charges et formulaires diagnostic énergétique

Catégorie agriculture, énergiesCommentaires fermés

Méthanisation : du biogaz à partir du lisier


L’ADEME, dans son dernier numéro (n°31) nous informe que la première unité de méthanisation agricole a été créée à Plélo, dans les Côtes-d’Armor, à côté d’un élevage porcin.

La première unité de méthanisation agricole de Bretagne a été inaugurée, il y a quatre mois, à Plélo (Côtes-d’Armor). Installée à côté d’un élevage porcin, elle produira 510 000 m3 de biogaz par an, à partir de 2 800 tonnes de lisier, 700 tonnes de déchets verts et 1 600 tonnes de graisses issues de l’industrie agroalimentaire, mélangés dans un vaste digesteur en béton.

Le biogaz produit est stocké dans une membrane élastique. Il passe ensuite dans un local adjacent, où il fait tourner deux moteurs de cogénération, produisant en une année 1 170 MWh d’électricité, l’équivalent de la consommation de 390 foyers, et 1 280 MWh de chaleur, soit la puissance de chauffage nécessaire à 70 maisons individuelles.

L’électricité produite est injectée sur le réseau. La chaleur sert à chauffer les bâtiments d’élevage et plusieurs habitations du village. L’unité de méthanisation évitera ainsi chaque année l’émission de 410 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Une source de revenus supplémentaire

L’investissement s’élève à 900 000 euros. Il a été soutenu par l’ADEME et la région Bretagne à hauteur de 236 800 euros, dans le cadre du contrat de plan État-région.

Le Conseil général des Côtes-d’Armor a également versé une aide, d’un montant de 118 400 euros. « Cette nouvelle activité m’apportera des revenus supplémentaires, environ 200 000 euros par an », explique l’éleveur, Alain Guillaume. Pour porter son projet, il a constitué une SARL, baptisée Gazéa. « J’espère aussi améliorer l’acceptabilité de mon métier par la population. Le digestat issu de la méthanisation, peu odorant, entraînera beaucoup moins de nuisances olfactives lors de son épandage. »

« L’ADEME accompagne ce projet depuis ses débuts. Alain Guillaume a été l’un des premiers agriculteurs à participer aux visites que nous avions organisées sur des sites allemands de méthanisation avec l’association Aile (Association d’initiatives locales pour l’énergie et l’environnement) », rappelle Mélanie Chauvin, ingénieure chargée de la valorisation des matières organiques à la direction régionale Bretagne de l’ADEME.

Armelle Damiano, de Aile, a été mandatée par l’ADEME pour animer le Plan biogaz agricole des régions Bretagne et Pays-de-la-Loire. C’est elle qui a aidé l’éleveur porcin à concevoir son unité selon la technologie Biogas Hochreiter, spécialiste allemand de la méthanisation. « Nous souhaitions favoriser un transfert de technologie afin de créer une filière française de méthanisation », précise Mélanie Chauvin. Biogas Hochreiter a donc transmis son savoir-faire à l’entreprise française AEB-Méthafrance, qui peut désormais construire d’autres unités similaires de méthanisation. Vingt six autres projets sont en cours dans l’Ouest, suivis par Aile et l’ADEME.

Catégorie élevage, énergiesCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mai 2020
L Ma Me J V S D
« avr    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+