Tag Archive | "Métrovélo"

Métrovélo


Grenoble-Alpes Métropole continue d’innover pour favoriser les modes doux au
travers de la construction de deux parcs à vélos, en service depuis le 12 avril
dernier, représentant 1100 nouvelles places de stationnement de part et d’autres
de la gare de Grenoble..
Une solution sécurisée de consigne collective unique en France y est proposée
avec 550 nouvelles places dans chaque parc, l’accès se faisant par carte
magnétique de 5 heures à minuit avec un abonnement de 49 euros à l’année.

A noter également qu’une nouvelle consigne à vélos ouvrira ses portes le 18 avril
prochain à proximité de la gare de Gières, en complément de la consigne existante,
aujourd’hui saturée. Une centaine de places supplémentaires sera ainsi proposée
aux usagers, participant à faire de cette gare, comme de la gare de Grenoble par
ailleurs, de véritables pôles d’échanges multimodaux.

Catégorie La MétroCommentaires fermés

TECHNICENTRE MÉTROVÉLO SASSENAGE


Lancé en 2004, à l’époque du développement médiatisé des premiers services de vélo en libre-service (Vélib à Paris, Vélov à Lyon), exploité depuis 2015 par la société Vélogik pour le compte de la Métropole, Métrovélo propose aux usagers un parc de vélo en constante augmentation.

Précisément, 7 000 vélos jaunes circulent aujourd’hui sur la Métropole grenobloise avec un objectif de 9 000 vélos pour 2020. Métrovélo demeure ainsi le premier service de location de vélo de province en nombre de vélos.

Métrovélo renforce régulièrement son offre de service en proposant des
tandems, des porteurs vélo, des cycles enfants, ainsi que des vélos pliables
et compacts.
La fréquentation du service ne cesse d’augmenter depuis sa création, comme
l’atteste le nombre de journées de location en agence.

Ce succès, accompagné d’une sympathie largement développée autour du
vélo jaune grenoblois, peut être considéré comme un des fers de lance de
l’augmentation très rapide de l’usage du cycle dans le Métropole Grenobloise.

Un technicentre Métrovélo pour plus d’efficacité encore

Ainsi, afin d’améliorer encore la qualité et l’efficacité du service rendu
par Métrovélo, les élus du Conseil métropolitain ont décidé de construire
un centre technique Métrovélo à Sassenage regroupant les deux sites
aujourd’hui essaimés à la gare de Grenoble et à Seyssinet-Pariset. Ce
centre permettra d’accueillir l’ensemble des équipes de Métrovélo, tout en
conservant les deux agences commerciales de la gare de Grenoble et du
Campus de Saint-Martin-d’Hères afin de garder la proximité de relation avec
les usagers.
Lancés en décembre 2016, les travaux s’achèveront en juillet prochain pour
une mise en service dès la rentrée 2017. Le centre technique sera composé
d’un atelier de 275 m2 dédié à la réparation et à l’entretien des cycles, de
locaux administratifs de 120 m2 et d’un espace de stockage de 830 m2, soit en
définitive un bâtiment de 1 400 m2 environ.

Un investissement exemplaire et économe

- Un retour sur investissement à court terme
Le montant global de l’opération représente 1 million d’euros financé pour
moitié par la Région Auvergne Rhône-Alpes et pour moitié par la Métropole. Un
coût à mettre en lien avec les 125 000 euros de frais de location et de charges
du site de Seyssinet qui accueille actuellement l’atelier central ainsi qu’un
espace de stockage de Métrovélo.

-  Une seconde vie pour un site désormais inexploité
Le Technicentre Métrovélo est construit sur une parcelle mise à disposition
par le SMTC moyennant une redevance annuelle d’un euro symbolique.
Le terrain concerné dispose notamment d’une grande halle qui servait
d’extension pour le remisage des bus et qui n’est plus exploitée avec la mise
en service de la ligne de tramway E et l’optimisation du réseau de bus. Le
technicentre Métrovélo est construit sous cette toiture existante.

- Un bâtiment écologique
Le réemploi de cette toiture permet de réduire les coûts de construction,
d’économiser la matière première de couverture et de doter le futur bâtiment
d’un éclairage naturel. Conception bioclimatique, bâtiment à ossature bois,
sobriété dans le dimensionnement de l’équipement, barrière brise-vent
végétale pour protéger les vélos dans la zone de stockage, ce bâtiment fait
figure d’exemple en terme de qualités environnementales.

S’inspirant de la circularité d’une roue de vélo, le bâtiment sera compact et
fonctionnel et réalisé avec un souci d’économie d’espace, minimisant ainsi les frais
de fonctionnement.

Un projet témoin d’un engagement fort de la collectivité
en faveur du vélo et des modes doux

Le Technicentre Métrovélo s’inscrit dans une politique cyclable ambitieuse
délibérée en 2014 par la Métropole. Cette politique, qui ambitionne notamment de
tripler la part du vélo d’ici 2020, s’intéresse à l’ensemble des dimensions de l’usage
du cycle. Le plan d’actions 2015-2020 se décline effectivement en quatre volets :
aménagements de voiries, stationnement des cycles, services vélos et incitation
aux changements de comportements.
Aussi, la collectivité consacre chaque année un budget annuel de près
de 6 millions d’euros en faveur de la politique cyclable.
Plusieurs projets préfigurent la réussite et l’efficacité de cette politique cyclable
sur le long terme.
Les premiers tronçons du réseau cyclable structurant métropolitain ont
notamment vu le jour en 2016 comme sur les rues Camille Desmoulins et Lanoyerie
à Grenoble. Une expérimentation a été lancée sur la signalisation de ce réseau
également.
La réalisation du projet Coeurs de Ville/Coeurs de Métropole Grenoble est aussi un
élément essentiel pour l’avenir de la pratique du vélo, tout comme la démarche
de Métropole apaisée dans laquelle 43 communes de la Métropole sont engagées
aujourd’hui.
Compétente désormais en matière de voirie et d’espaces publics, la collectivité
renforce également son action en faveur du développement des stationnements
cycles sur l’ensemble de la Métropole, en complément des consignes collectives
déployées sur les principaux pôles d’échanges et, dès 2018, sur la Presqu’ile
scientifique.
Enfin, les initiatives menées dans le cadre du Plan de Déplacements Urbains
horizon 2030 du SMTC, ainsi que le futur schéma de mobilité grand sud sont
autant de compléments apportés à une politique de déplacement encourageant
au maximum les déplacements non polluants.

1

Catégorie A la une, La Métro, La MétroCommentaires fermés

Pollution de l’air: maintien des mesures dans la région grenobloise


Les conditions anticycloniques s’installent de manière durable sur l’ensemble de la région, ce qui
contribue à l’augmentation des concentrations de particules.
Jeudi 15 décembre et vendredi 16 décembre, les taux de particules resteront élevés et risqueront
encore de dépasser le seuil réglementaire journalier, notamment sur les vallées alpines et le bassin
lyonnais nord-Isère.
Le dispositif préfectoral est donc maintenu au niveau d’alerte 1 sur le bassin grenoblois et il est
activé au niveau d’information sur le bassin lyonnais nord-Isère.

DANS LE NORD-ISERE
Activation pour les 24 prochaines heures, du niveau information et recommandation pour le bassin
lyonnais et Nord Isère.
Recommandations sanitaires :
Populations vulnérables ou sensibles :
- Limitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de
pointe (7h-10h / 17h-20h) ;
- Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air
qu’à l’intérieur ;
- En cas de symptômes ou d’inquiétudes, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de
votre médecin.
Population générale : il n’est pas nécessaire de modifier les activités habituelles.
Quelques recommandations comportementales à l’ensemble de la population :
- Ne pas utiliser les foyers ouverts d’appoint, les appareils de chauffage au bois d’appoint de
type inserts, poêles, chaudières installés avant 2000 et les groupes électrogènes ;
- Maîtriser la température de son logement (chauffer sans excéder 19°C) ;
- Utiliser les modes de transport permettant de limiter le plus possible les émissions de
polluants : vélo, transports en commun, co-voiturage… ;
- Abaisser sa vitesse de 20 km/h sur les voies pour lesquelles la vitesse maximale autorisée est
supérieure ou égale à 90km/h ;
- Rappel : il est interdit de brûler des déchets verts.

DANS L’AGGLOMÉRATION GRENOBLOISE
Le niveau d’alerte 1 prévu par l’arrêté interpréfectoral du 1er décembre 2014 est maintenu sur le bassin
grenoblois. Les mesures mises en place depuis le mardi 13 décembre 2016 resteront donc de vigueur
vendredi 16 décembre 2016.
Il s’agit pour les usagers de la route, d’une mesure de limitation de la vitesse de 20 km/h qui s’applique
de manière obligatoire sur les routes et autoroutes dont la vitesse maximale est égale ou supérieure à
90 km/h. Il est aussi recommandé de privilégier le recours au covoiturage et de favoriser les
déplacements en transports en commun en utilisant les parcs-relais.
De plus pour les territoires de Grenoble-Alpes et de la communauté de communes du pays du
Grésivaudan :
✔ la vitesse maximale est fixée à 70 km/h sur les voies rapides entre les péages de Crolles,
Voreppe et du Crozet.
✔ les véhicules les plus polluants (soit 26 % du parc automobile de l’agglomération grenobloise) ne sont pas autorisés à circuler. Il s’agit :
• des voitures et véhicules utilitaires légers essence immatriculées avant le 1er janvier 1997,
• des voitures et véhicules utilitaires légers diesel immatriculées avant le 1er janvier 2006,
• des poids lourds, bus et autocars essence immatriculés avant le 1er octobre 2001,
• des poids lourds, bus et autocars diesel immatriculés avant le 1er octobre 2009,
• des deux-roues motorisés immatriculés avant le1er juillet 2004.
Pour accompagner ces mesures, la circulation en transports en commun ou en modes doux sera
gratuite sur :
• Les réseaux de Transports de l’Agglomération Grenobloise (TAG)
• Le réseau Métrovélo.
• Le réseau transport TouGo qui concerne le Pays du Grésivaudan
• Les Transports en Commun du Pays Voironnais
• Les Trans’Isère en Zone A et B

Catégorie pollutionCommentaires fermés

Pollution de l’air : activation de nouvelles mesures dans la région grenobloise


Les épisodes de pollution de l’air sont encadrés par :
• un arrêté inter préfectoral du 1er décembre 2014, dit AIP, qui découpe le département en trois bassins d’air : le bassin lyonnais et nord Isère, le bassin grenoblois et la zone alpine Isère.
• un protocole d’accord sur les mesures à mettre en oeuvre pour les pics de pollution sur la région grenobloise du 6 décembre 2016 (repris dans un arrêté préfectoral du 9 décembre 2016)

MESURES SPÉCIFIQUES CONCERNANT L’AGGLOMÉRATION GRENOBLOISE

Arrêté préfectoral du 9 décembre 2016 relatif à la mise en oeuvre du protocole d’accord sur les mesures pour réduire la durée et l’intensité des pics de pollution sur la région grenobloise.
La qualité de l’air sur l’agglomération grenobloise ne s’améliore pas comme le confirme le maintien du niveau alerte de niveau 1 de l’AIP sur le bassin d’air grenoblois.
Pour les usagers de la route, une mesure de limitation de la vitesse de 20 km/h s’applique de manière obligatoire sur les routes et autoroutes dont la vitesse maximale est égale ou supérieure à 90 km/h. Il est aussi recommandé de privilégier le recours au covoiturage et de favoriser les déplacements en
transports en commun en utilisant les parcs-relais.
En outre, pour les territoires de Grenoble-Alpes et de la communauté de communes du pays du Grésivaudan :
- la vitesse maximale est fixée à 70 km/h sur les voies rapides entre les péages de Crolles, Voreppe et du Crozet.
- les véhicules les plus polluants ne sont pas autorisés à circuler :
• les voitures et véhicules utilitaires légers essence immatriculées avant le 1er janvier 1997,
• les voitures et véhicules utilitaires légers diesel immatriculées avant le 1er janvier 2006,
• les poids lourds, bus et autocars essence immatriculés avant le 1er octobre 2001,
• les poids lourds, bus et autocars diesel immatriculés avant le 1er octobre 2009,
• les deux-roues motorisés immatriculés avant le1er juillet 2004.
Au total, 26 % du parc automobile est concerné par l’interdiction sur l’agglomération grenobloise.
Pour accompagner ces mesures, la circulation en transports en commun ou en modes doux sera gratuite sur :
• les réseaux TAG, TouGo (Pays du Grésivaudan) et Pays Voironnais
• Métrovélo

LE BASSIN LYONNAIS NORD ISÈRE

Le bassin lyonnais et nord Isère est toujours en alerte de niveau 1. Les mesures suivantes sont donc toujours maintenues:
Les mesures dans le secteur des transports
• Renforcement des contrôles de pollution des véhicules
• Abaissement de vitesse temporaire : pour les véhicules légers, obligation de respecter une vitesse inférieure de 20 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée, si cette dernière est supérieure à 70 km/h. Les poids lourds et autocars ne se voient pas appliquer la même réduction de vitesse mais ne peuvent circuler à une vitesse supérieure à la vitesse maximale autorisée ainsi déterminée pour les véhicules légers.
Vous trouverez l’ensemble des autres mesures pour les secteurs de l’industrie, résidentiel et agricole, ainsi que les recommandations sanitaires en consultant le site internet des services de l’État : www.isere.gouv.fr

Pour en savoir plus :
• www.isere.gouv.fr
• www.metromobilite.fr
• www.air-rhonealpes.fr/pollutions
• www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr
• www.ars.auvergne-rhone-alpes.sante.fr/Episode-de-pollution de-l-air.186809.0.html

Catégorie environnement, pollutionCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+