Tag Archive | "Ovinpiades"

10 èmes Ovinpiades des Jeunes Bergers


La finale régionale  des 10ème ovinpiades de Rhônes-Alpes s’est déroulée au lycée agricole de la Côte St André dans l’Isère.

36 jeunes en provenance de 9 établissements de la région sont venus concourir pour tenter  d’obtenir le titre de obtenir le titre de « Meilleur Jeune Berger 2015″ et de décrocher leurs billets pour Paris et sa finale nationale. Finale qui se déroulera le 21 février dans le cadre du salon international de l’agriculture.

Les deux éleveurs qui défendront la région Rhône-Alpes sont:

Nicolas ARPIN, en formation à la MFR de St Laurent de Chamousset (69)

- Pierre GOUTAGNY, du LPA de Ressins (42)

Il y a 1400 exploitations ovines en Rhône Alpes, 43% des éleveurs ont plus de 50 ans. L’un des buts de cette manifestation est  d’inciter les jeunes à s’installer. Les éleveurs de la région ne produisent que 12% de la viande ovine consommée et la demande est en constante progression..

Catégorie agriculture, élevageCommentaires fermés

Un Sommet de l’élevage sous le signe du Mouton


Au Sommet de l’Elevage à Cournon-d’Auvergne, du 1er au 3 Octobre,
la filière ovine sera présente à travers un stand d’information et de nombreuses animations :
Ovinpiades mondiales, conférences, démonstrations, concours…

Un stand pour informer sur le métier d’éleveur…

Afin de réussir son pari et d’installer 10 000 éleveurs dans les 10 prochaines
années, la filière ovine présentera les atouts de son métier et ses
perspectives d’avenir. En effet, grâce au rééquilibrage des aides de Bruxelles,
obtenu en 2009, et aux perspectives que laisse entrevoir la nouvelle PAC, à
un marché favorable et des prix stables les conditions d’installation sont
favorables. L’élevage de brebis est capable de s’adapter à de nombreux
contextes et systèmes d’exploitation dans toute les régions de France et peut
largement trouver sa place en tant qu’atelier complémentaire :
complémentarité avec un atelier bovins allaitants sur l’utilisation des pâtures hivernales, valorisation des
couverts végétaux, etc. Dans le cadre d’une installation, l’élevage ovin demande un besoin limité en capitaux
par rapport à d’autres productions. La haute technicité de cette activité en fait également une production
captivante avec la satisfaction d’être le propre patron de son entreprise.

La filière ovine est aujourd’hui caractérisée par une forte demande en main-d’oeuvre. Des repreneurs sont
recherchés, ainsi que des salariés qualifiés (salariés d’exploitations ovines, de groupements d’employeurs, de
service de remplacement, salariés d’organisations professionnelles agricoles…). Dans les 10 années à venir,
58% des éleveurs de brebis partiront à la retraite. Ils détiennent 43% du cheptel français. Pour conserver son
potentiel actuel de production, la filière doit installer.

… et de nombreuses animations pour montrer ses différentes facettes

Afin de démontrer l’attractivité du métier d’éleveur de nombreuses animations seront proposées par les
différents acteurs de la Reconquête Ovine.

LA COUPE DU MONDE DES JEUNES BERGERS

La Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, la Bulgarie, les USA, le Chili…. Une vingtaine de délégations étrangères
sont invitées à participer à la 2ème « Coupe du Monde des Jeunes Bergers » qui se déroulera pendant 2 jours :
mardi 30 Septembre au Lycée agricole de Brioude Bonnefont (43)
et le mercredi 1er Octobre au Sommet de l’Elevage à Cournon-d’Auvergne (63).

Une trentaine de jeunes âgés de 19 à 25 ans, suivant une formation agricole ou déjà en
activité, se disputeront le titre de Meilleur Jeune Berger du monde. Clément Puech,
vice-champion européen 2013 des jeunes bergers, et Gaël Eyssautier, champion 2014
des Ovinpiades nationales, auront l’honneur de porter les couleurs de la France. Au
programme pour ces jeunes compétiteurs, une série d’épreuves variées à la fois
théorique et pratique qui permettent d’appréhender l’élevage ovin au travers de
gestes concrets : tri des brebis, parage des onglons, évaluation de la note d’état
corporel des brebis, évaluation de l’engraissement d’agneaux, manipulation des
animaux, conduite de quad, tonte…
Ils visiteront différents systèmes d’élevage ovin français, viande et lait, dans plusieurs régions, mais aussi ils
découvriront la région Auvergne, la gastronomie française, la capitale…

Les Ovinpiades des Jeunes Bergers, au-delà d’une compétition amicale et sportive, ont pour objectif de faire
connaître le métier d’éleveur de brebis dans le milieu agricole, mais aussi auprès des populations urbaines, et
de susciter des vocations afin d’anticiper le renouvellement des générations d’éleveurs ovins.

Tout comme la France, d’autres pays sont confrontés aux mêmes difficultés de renouvellement des
générations d’agriculteurs. Par cette action, l’Association Internationale des Ovinpiades, créée en janvier
2013, vise à favoriser les échanges entre jeunes autour du thème de la formation et de la production ovine.

Mardi 30 Septembre à 16h
Amphithéâtre du Lycée Agricole de Brioude Bonnefont (Haute-Loire)
Conférence internationale
« Installation en élevage ovin & renouvellement des générations d’éleveurs »
Témoignages de délégations étrangères présentes

Catégorie foires/salons, ovins, élevageCommentaires fermés

9èmes OVINPIADES DES JEUNES BERGERS: finale très disputée


Organisées pour la neuvième année consécutive, les Ovinpiades des Jeunes Bergers ont pour objectif de promouvoir le métier d’éleveur ovin et de susciter de nouvelles vocations auprès des élèves des lycées agricoles. Par ce concours, Interbev Ovins et l’ensemble de la filière ovine souhaitent attirer les jeunes vers cette production au potentiel peu connu.

La finale nationale, très disputée

Pour cette 9ème saison, près de 100 établissements agricoles ont présenté des candidats aux 19 sélections régionales de l’automne 2013 / hiver 2014. Au total plus de 730 élèves, âgés de 16 à 24 ans suivant une formation agricole (CAPA au BTS) se sont disputés une place pour la finale nationale.
Maîtrise de soi, ténacité, force, rapidité, combattivité, technicité, motivation… sont les qualités nécessaires pour participer aux Ovinpiades des Jeunes Bergers.

A l’issue des sélections régionales, 38 jeunes bergers dont 5 filles sont venus conquérir le titre national de Meilleur Jeune Berger au Salon International de l’Agriculture, Porte de Versailles à Paris.

Les épreuves pratiques se sont déroulées dans le hall 7.1 sur les rings de présentation : quiz, reconnaissance des races, parage, tri de brebis, manipulation, note d’état corporel, appréciation de l’état de santé…

Toutes nos félicitations à Gaël EYSSAUTIER le grand vainqueur des épreuves individuelles. Il étudie au lycée agricole de Carmejane, c’est donc la Région PACA qui est à l’honneur cette année.

Et également un grand bravo à nos deux rhônalpins qui terminent 6ème et 7ème sur 38.

Retrouvez toutes les vidéos et photos de la finale nationale des Ovinpiades des jeunes bergers sur: http://ovinpiades.hautetfort.com/

Lors de cette finale, les 5 meilleurs projets de l’épreuve collective, répondant au sujet « Réaliser une courte vidéo pour donner aux collégiens l’envie d’être éleveur ovin » ont été présentés par des étudiants venus de 5 établissements de formation agricole dont le Lycée agricole de Roanne-Chervé dans la Loire.

Les grands gagnants sont le groupe d’Aquitaine avec leur vidéo « I L’OVIN – Prends ton avenir en main, adopte l’Ovin ».

Retrouvez toutes les vidéos sur le lien : http://www.youtube.com/playlist?list=PLOtFQTXOmjw3DpUKkEXO-ZnAOsyKAtGy2

Un grand bravo à tous les participants et à leurs enseignants !

Catégorie élevageCommentaires fermés

Ovinpiades 2014


Une filière dynamique, des outils de production innovants, des systèmes variés (spécialisé ou complémentaire), un élevage qui favorise la biodiversité et l’environnement…, le métier d’éleveur ovin a de nombreux atouts pour les jeunes qui souhaitent s’installer, en plus d’un contexte économique favorable et des possibilités de reprises favorisées par les départs en retraite.

Attirer des jeunes vers ce métier, une priorité absolue de la filière ovine

Dans une dizaine d’années, 58% des éleveurs de brebis partiront à la retraite. Il est donc important de renouveler les générations car ils détiennent à eux seuls 43% de la production moutonnière française. Grâce au rééquilibrage des aides de Bruxelles, obtenu en février 2009, la conjoncture économique permet une installation sereine et optimiste.

Il est donc crucial pour la filière de faire connaître ses atouts et son potentiel de production pour installer 8 000 éleveurs ovins dans les 10 prochaines années.
Ce métier d’éleveur ovin s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

Sur une ferme ovine, l’homme et la femme sont très complémentaires dans la répartition des tâches. De plus, les animaux étant de petites tailles, les femmes peuvent les manipuler plus aisément et une bonne proximité s’instaure généralement avec les animaux et plus particulièrement les agneaux.

OVINPIADES

Les Ovinpiades offrent à des futurs éleveurs la possibilité de découvrir cette filière ou d’approfondir leurs connaissances. Les professionnel de la filière sont réunis dans l’action « Reconquête Ovine », pilotée par la Fédération Nationale Ovine et l’Institut de l’Elevage.

L’un des objectifs majeurs est de proposer une formation améliorée aux futurs éleveurs, une meilleure diffusion des acquis et des innovations, et un appui technique mieux adapté aux nouveaux enjeux.

La contribution interprofessionnelle à la Reconquête ovine est portée par un réseau de 6 animateurs interrégionaux, organisateurs notamment de cette manifestation.

Organisées pour la neuvième année consécutive, les Ovinpiades des Jeunes Bergers ont pour objectif de promouvoir le métier d’éleveur ovin et de susciter de nouvelles vocations auprès des élèves des établissements agricoles.

Le challenge de cette filière est d’installer 8 000 éleveurs de moutons dans les 10 prochaines années pour remplacer les actifs partant à la retraite. Par ce concours, Interbev Ovins et l’ensemble de la filière souhaitent attirer les jeunes vers cette production au potentiel réel.

Pour cette 9ème saison, près de 100 établissements agricoles ont présenté des candidats aux 19 sélections régionales de l’automne 2013 / hiver 2014. La Normandie (Basse et Haute) a organisé pour la première fois sa finale régionale. Pour cette 9ème édition, l’ensemble des régions de l’hexagone a participé aux Ovinpiades.

Au total plus de 730 élèves, âgés de 16 à 24 ans suivant une formation agricole, se sont disputés une place pour la finale nationale.

La fierté de représenter sa région lors de la finale nationale

A l’issue des sélections régionales, 38 jeunes viendront conquérir le titre national de Meilleur Jeune Berger, le samedi 22 février 2014, au Salon International de l’Agriculture, Porte de Versailles à Paris. Similaires à celles de la sélection régionale, les épreuves de la finale se dérouleront sur les 2 rings.

Les représentants de la région Rhône-alpes

OVIN CAN

Catégorie ovinsCommentaires fermés

9e Ovinpiades des Jeunes Bergers…


Les Ovinpiades sont organisées par Interbev Ovins avec l’aide de l’enseignement agricole depuis 2006.

Elles ont pour ambition de valoriser l’élevage ovin auprès des élèves, des apprentis et des stagiaires des établissements d’enseignement agricole public et privé sous contrat, de renforcer le partenariat entre l’enseignement et la profession, de donner une image moderne du métier d’éleveur ovin mais avant tout, de susciter des vocations chez les jeunes !

En Rhône-Alpes, la 9e finale s’est déroulée le 21 janvier 2014 au Lycée de la Côté Saint-André dans l’Isère dans une ambiance très chaleureuse.

7 épreuves pratiques et théoriques ont permis de départager les 37 candidats venus de 8 établissements de la région :

LEGTPA Edouard Herriot de Cibeins (01), EPLEFPA Olivier de Serres d’Aubenas (07), LAP d’Annonay (07), la MFR de Divajeu (26), EPLEFPA de la Côte St André (38), LAP Etienne Gautier de Ressins (42), LEGTPA Montbrison Pricieux (42), EPLEFPA Roanne Chervé (42)

OVIS 1

Durant cette journée, les jeunes ont pu montrer leur habilité au parage des onglons, au tri électronique des brebis, à l’évaluation de l’état corporel de brebis, au tri d’agneaux de boucherie ainsi que leurs connaissances grâce à une épreuve de génétique, une épreuve de sanitaire, un quizz et un test de reconnaissance des races.

De part leur sérieux et leur motivation ils ont mis en valeur la bonne préparation des enseignants.

OVIS 4

OVIS 3

Souhaitons bonne chance à Samuel MARTHOURET (en BTS PA au LEGTA Edouard Herriot de Cibeins) et à Laurine DEMEURE (en BTS PA au LAP Etienne Gautier de Ressins), respectivement premier et deuxième, qui auront le privilège de représenter la région Rhône-Alpes lors de la finale nationale qui aura lieu au Salon Internationale de l’Agriculture le 22 février 2014 à Paris.

Cette année, cinq jeunes du LAP Etienne Gautier de Ressins ont participé à l’épreuve collective et présenté leur projet sur le thème « Réaliser une courte vidéo et une déclinaison plaquette pour donner aux collégiens l’envie d’être éleveurs ovins ».

OVIS 5


Catégorie A la une, ovinsCommentaires fermés

Les jeunes bergers sur le podium…


Chaque année depuis huit ans, les jeunes bergers de France s’affrontent aux Ovinpiades pour désigner le meilleur d’entre eux.

Les épreuves de la finale ont eu lieu le premier jour du salon international de l’agriculture : 36 finalistes (deux pour chaque région) se sont succédés sur les rings du hall 7 pour les épreuves techniques : parage (ou comment couper les ongles d’un mouton), tri, manipulation et évaluation de l’état corporel des brebis, et conduite de quad.

Pourquoi un concours des jeunes bergers ? 58 % des éleveurs ovins partiront à la retraite dans les prochaines années : cela représente 43 % de la production moutonnière française.

« Dans ce contexte, l’objectif de ce concours », explique Emmanuel Coste, président d’Interbev Ovins, « c’est de faire connaître la filière et de la valoriser auprès des jeunes, qui ont parfois une vision un peu désuète du métier d’éleveur ovin. Au contraire, c’est un métier d’aujourd’hui, il y a des fermes à reprendre, des outils modernes qui rendent l’activité plus facile. »

Le podium des Ovinpiades individuelles 2013 :

- Florian Delbut du lycée agricole de Figeac (Lot)

- Clément Puech du lycée agricole de Brioude (Haute-Loire)

- Stéphane Arriuberge du lycée d’Oloron Sainte-Marie (Pyrénées Atlantiques)

Catégorie foires/salons, ovinsCommentaires fermés

8e Ovinpiades des Jeunes Bergers


Les Ovinpiades sont organisées par Interbev Ovins avec l’aide de l’enseignement agricole depuis 2006.

Elles ont pour ambition de valoriser l’élevage ovin auprès des stagiaires des établissements d’enseignement agricole public et privé sous contrat, de renforcer le partenariat entre l’enseignement et la profession, de donner une image moderne du métier d’éleveur ovin mais avant tout, de susciter des vocations chez les jeunes.
C’est sous un magnifique soleil que s’est déroulée le 22 janvier la finale Rhône-Alpes au lycée de la Côté Saint-André dans l’Isère.
7 épreuves pratiques et théoriques ont permis de départager les 32 candidats venus de 5 établissements de la région: : EPLEFPA de la Côte Côte-Saint-André (38), LEGTA Edouard Herriot de Cibeins (01), EPLEFPA Montbrison Pricieux (42), LAP Etienne Gautier de Ressins (42) et LAP d’Annonay (07).

Durant cette journée, les jeunes ont pu montrer leur habileté au parage des onglons, au tri électronique des brebis, à l’évaluation de l’état corporel de brebis, au tri d’agneaux de boucherie ainsi que leurs connaissances grâce à une épreuve de génétique, une épreuve de sanitaire, un quizz et un test de reconnaissance des races.

De part leur sérieux et leur motivation ils ont mis en valeur la bonne préparation des enseignants.

ovins

Souhaitons bonne chance à Alexis DIMIER (en BTS PA au LAP Etienne Gautier de Ressins) et à  Morgane ORIOL (en BTS PA au LEGTA Edouard Herriot de Cibeins) respectivement premier et deuxième, qui auront le privilège de représenter la région Rhône Alpes lors de la finale nationale qui aura lieu au Salon International de l’Agriculture le 23 février 2013 à Paris.

Catégorie élevageCommentaires fermés

Ovinpiades des jeunes bergers: la Bourgogne devant


OvinpiadesGrosse animation hier sur le ring ovin du SIA 2010, pour la finale nationale des Ovinpiades des jeunes bergers. A l’issue des sélections régionales, ils étaient 34 en lice et ont rivalisé d’adresse et de science  pour décrocher la place de meilleur jeune berger .

Ces ovinpiades , organisées à chaque édition du salon par Interbev Ovins est un concours de connaissances pratiques et théoriques en matière d’élevage ovin, pour les élèves des établissements d’enseignement agricole et rural. Ce concours vise différents objectifs :

·  valoriser l’élevage ovin auprès des élèves, des apprentis et des stagiaires des établissements d’enseignement agricole et rural ;

·  renforcer le partenariat entre l’enseignement et la profession agricoles ;

·  donner une image moderne du métier d’éleveur ovin ;

·  susciter des vocations ;

·  initier un réseau européen sur le thème de la formation et de l’installation en élevage ovin.

Le Top Ten  de la finale nationale

1 – Guillaume COUSIN,CFA de Challuy (58), région BOURGOGNE – 86 points

2 – Benoit BRAULT, LEGTA de Tours-Fondettes (37), région CENTRE – 85,5 points

3 – Félix PESCHET, Lycée agricole du Rheu (35), région BRETAGNE BASSE-NORMANDIE – 84,5 points

4 – Luc BOURGEOIS, MFR de Saint-Laurent-de-Chamousset (69), région RHONE ALPES – 84 points

4 – Alexandre CLEMENT, EPLEFPA Montmorillon (86), région POITOU CHARENTES – 84 points

6 – Flavien BOUCHARD, LEGTA de Bourges, région CENTRE – 82,5 points

6 – Julien ETCHEBARNE, Lycée agricole de Mauléon (64), région AQUITAINE – 82,5 points

6 – Clément RIVIERE, Lycée agricole de Neuvy à  Moulins (03), région AUVERGNE – 82,5 points

6 – Florent TOUZET, Lycée agricole de Brioude Bonnefont (43), région AUVERGNE – 82,5 points

10 – Thibault ODDON, LEGTA de Gap (05), région PACA – 82 points

Catégorie enseignement-formation, foire, ovinsCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+