Tag Archive | "Parc Naturel Régional de Chartreuse"

Journées de sensibilisation aux bonnes pratiques en alpages


Le Parc Naturel Régional de Chartreuse organise des journées de sensibilisation aux bonnes pratiques en alpages, ceci dans le but d’assurer une meilleure cohabitation des différentes activités sur les sites d’alpage. Prochaine journée : le mercredi 25 juillet.

L’alpage et ses différents acteurs : assurer une bonne cohabitation

Les alpages sont des pâturages d’altitude qui accueillent les éleveur(se)s et berger(e)s locataires du site durant la saison estivale. Le pâturage par les troupeaux permet, entre autres, l’entretien de ces espaces en limitant la progression de la forêt. Ce sont donc des lieux de travail à respecter, en veillant par exemple à bien laisser les clôtures en place après chaque passage. Une sensibilisation des pratiques à destination du public est essentiel pour la préservation de ces espaces et la sécurité des passants.

Les thèmes abordés durant ces journées d’échange et de sensibilisation seront les suivants :

  • le travail du berger : pourquoi il ne faut pas s’approcher du troupeau et rester à distance des chiens.
  • la protection de la biodiversité
  • les activités de loisirs sur les alpages : adapter sa pratique.

Des sorties grand public gratuites, encadrées et animées par le Parc

Plusieurs sorties sont mises en place à destination du public. Elles seront gratuites et ouvertes à tous sur inscription (le nombre de participants est limité). L’objectif de ces journées est d’appuyer les messages de sensibilisation grâce à une mise en situation concrète lors d’une randonnée en alpage.

Les dates de ces journées : le mercredi 25 juillet, sur l’alpage de l’Alpette de Chapareillan et une autre date, à venir, en août.

Réservation : par téléphone auprès du Parc de Chartreuse au 04 76 88 75 20, les informations pratiques vous seront communiquées une fois réservation faite.

Catégorie alpagesCommentaires fermés

Traversées de Chartreuse


Des circuits en car pour décider ensemble des paysages de demain, les 6, 10 et 16 juillet

Dans le cadre de la révision de sa charte et de l’élaboration d’un plan de paysage sur son territoire, le Parc naturel régional de Chartreuse organise trois circuits en car à la rencontre des paysages de Chartreuse.

Elus, habitants, techniciens, gestionnaires, usagers,… chacun est invité à participer et à s’exprimer sur les paysages de Chartreuse tels qu’il les souhaite et pour imaginer collectivement des manières de les mettre en valeur. Les propositions pourront rentrer dans le plan d’actions du plan de paysage.

Ces Traversées de Chartreuse sont organisées par thème sur une journée (9h – 17h) :

1. le vendredi 6 juillet 2018 : Tourisme, activités économiques, énergie… : comment s’insérer dans les paysages de Chartreuse
2. le mardi 10 juillet 2018 : Agriculture, élevage, sylviculture, gestion environnementale… : comment vivre de et avec les paysages de Chartreuse
3. le lundi 16 juillet 2018 : Urbanisme, architecture, planification… : comment habiter les paysages de Chartreuse

Sur une journée, découvrez les petits et grands paysages du périmètre de révision de la charte du Parc naturel régional de Chartreuse. Allez à la rencontre des personnes qui participent à l’entretien des paysages, prenez conscience que vous pouvez tous agir sur les paysages.

La participation est LIBRE et GRATUITE avec inscription obligatoire ci-dessous (ou auprès du Parc naturel régional de Chartreuse au 04 76 88 75 20). FORMULAIRE D’INSCRIPTION

RÉPONSE ATTENDUE POUR LE 29 JUIN AU PLUS TARD pour les 6 et 10 juillet, LE 10 JUILLET pour la traversée du 16 juillet MERCI et à bientôt !

Plus de renseignements sur le blog : www.plandepaysage-chartreuse.fr

Catégorie parcsCommentaires fermés

Variétés jadis cultivées en Chartreuse


Le Parc naturel régional de Chartreuse a lancé il y a deux ans une opération scientifique participative et innovante autour des semences de fruits et légumes anciens et/ou locaux en partenariat avec le CRBA (Centre de Ressources de Botanique Appliquée) et l’association Jardins de Mémoires Montagnes. Cette initiative constitue un programme unique en France à l’échelle d’un Parc. Il s’agit de se réapproprier un patrimoine oublié et le réinvestir dans une économie alimentaire locale pour le futur.

Une nouvelle réunion publique pour échanger et s’impliquer !

Dans le prolongement des réunions publiques organisées fin 2017 et début 2018 autour de la redécouverte des variétés qui étaient jadis cultivées en Chartreuse, le Parc propose au grand public, aux professionnels, aux associations, aux communes… de constituer des groupes thématiques « Fruits », « Légumes », « Céréales » et « Fleurs ». Ces groupes de travail permettront d’accompagner les initiatives de chacun et de renforcer les projets existants dans le but de retrouver dès que possible des variétés anciennes et/ou locales dans vos jardins, sur les marchés et dans vos assiettes !

A noter : le centre Terre Vivante participera à cette soirée et sera à l’écoute de vos besoins en formation.

Vous souhaitez vous réapproprier ce patrimoine, connaitre la liste des variétés concernées et poursuivre les échanges sur ce sujet : venez participer à la prochaine réunion publique où seront créés et animés les groupes de travail thématiques :

le Lundi 9 juillet 2018 à 19 h 30 à St Laurent du Pont, Maison des Associations

Parc naturel régional de Chartreuse
Place de la mairie
38380 Saint pierre de Chartreuse
T : 04 76 88 75 20

Catégorie parcsCommentaires fermés

Alpages à partager


Le Parc Naturel Régional de Chartreuse organise des journées de sensibilisation aux bonnes pratiques en alpages, les 30 juin et 25 juillet ; ceci dans le but d’assurer une meilleure cohabitation des différentes activités sur les sites d’alpage.

La Chartreuse est une destination privilégiée pour les pratiquants de sports et loisirs de plein air, par ailleurs de plus en plus nombreux. La fréquentation accrue exerce une pression forte sur les itinéraires et lieux de loisirs, dont les alpages font partie. Ce sont des milieux fragiles où diverses activités se côtoient, et on observe parfois quelques accrocs qui pourraient être évités par une meilleure connaissance de ce milieu. Parmi tous les conflits d’usages, certains sont plus récurrents en Chartreuse.

L’alpage et ses différents acteurs : assurer une bonne cohabitation

Les alpages sont des pâturages d’altitude qui accueillent les éleveur(se)s et berger(e)s locataires du site durant la saison estivale. Le pâturage par les troupeaux permet, entre autres, l’entretien de ces espaces en limitant la progression de la forêt. Ce sont donc des lieux de travail à respecter, en veillant par exemple à bien laisser les clôtures en place après chaque passage. Une sensibilisation des pratiques à destination du public est essentiel pour la préservation de ces espaces et la sécurité des passants.

Les thèmes abordés durant ces journées d’échange et de sensibilisation seront les suivants :

  • le travail du berger : pourquoi il ne faut pas s’approcher du troupeau et rester à distance des chiens.
  • la protection de la biodiversité. En effet, les nombreux passages hors des sentiers entraînent une érosion prématurée du terrain et des pelouses.
  • Les activités de loisirs sur les alpages : Randonnée, Trail, VTT, vol libre, escalade, etc. Il est nécessaire d’adapter sa pratique.

Des sorties grand public encadrées et commentées, animées par le Parc

Plusieurs sorties sont mises en place à destination du public. Elles seront gratuites et ouvertes à tous sur inscription (le nombre de participants est limité). L’objectif de ces journées est d’appuyer les messages de sensibilisation grâce à une mise en situation concrète lors d’une randonnée en alpage.

Les dates de ces journées : le samedi 30 juin et le mercredi 25 juillet. La première aura lieu sur l’alpage de Chamechaude et la deuxième sur celui de l’Alpette.

Réservation : par téléphone auprès du Parc de Chartreuse au 04 76 88 75 20, les informations pratiques vous seront communiquées une fois réservation faite

Catégorie alpagesCommentaires fermés

Chartreuse: accéder plus facilement aux forêts et à la ressource en bois


Depuis de nombreuses années, le Parc naturel régional de Chartreuse participe à l’amélioration des conditions d’accès aux forêts et à la ressource en bois.

Dans le cadre du Schéma de production et de récolte durable des Bois de Chartreuse, un inventaire des principaux chemins forestiers, places de dépôts et limitations au transport des bois a été réalisé.

Cet inventaire permet d’avoir une vision plus large des équipements existant et des éléments facilitant ou complexifiant l’accès à un matériau de construction naturel et renouvelable : le bois

Cette application internet grand public valorise les informations déjà récoltées, et sera progressivement enrichie.

desserte

Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés

Vis ma vie de bûcheron / Vis ma vie de forestier


Le Parc naturel régional de Chartreuse, en partenariat avec les acteurs de la forêt et la filière bois du territoire, propose au grand public des visites

de chantiers forestiers et de découverte de la gestion forestière. Des balades-découvertes originales qui avaient rencontré un franc succès l’an dernier !

Ainsi, tout l‘été, gratuitement et tous les jeudis, du 13 juillet au 17 août sont proposés :

- VIS MA VIE DE BÛCHERON : Abattage, ébranchage, débardageGlissez-vous dans la peau d’un bûcheron le temps d’une matinée pour découvrir les  secrets de  la récolte des bois de nos forêts de montagne.

- VIS MA VIE DE FORESTIER : A l’invitation de l’Office national des forêts, les après-midis seront consacrés à la gestion forestière avec des exercices grandeur nature au Marteloscope du Col de Porte au cœur de la Forêt d’Exception Grande Chartreuse. Comme un vrai agent de l’Office national des forêts, choisissez les arbres à récolter et découvrez votre impact sur l’économie locale,   la biodiversité, le renouvellement de la forêt.

L’objectif est de faire découvrir le quotidien des hommes et femmes, passionnés,  qui travaillent en forêt. Gestionnaires, bûcherons, débardeurs expliqueront au public toutes les ficelles de leurs métiers dans le cadre d’un vrai chantier forestier et d’un véritable travail de martelage.

Ces visites sont gratuites et accessibles au grand public, petits et grands, à condition d’être équipé d’une tenue et de chaussures adaptées. Pour des questions de sécurité, les visites sont limitées à 15 personnes. Casques, gilets et consignes de sécurité sont distribués au début de chaque visite.

Inscriptions OBLIGATOIRE / renseignements:

Office de tourisme de St Pierre de Chartreuse

tel : 04 76 88 62 08, mail : info@coeurchartreuse-tourisme.com www.chartreusetourisme.com/bucheron

Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : flyers.pdf

Catégorie - filière bois, Forêt de Chartreuse, forêtCommentaires fermés

2 tonnes de déchets en moins !


Encadrés par Mountain Wilderness, Chartreuse Propre et Respect Planet, une vingtaine de bénévoles, collaborateurs de la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes, ont œuvré avec joie et motivation à une journée de dépollution de La Vence, une rivière située sur le territoire du Parc naturel régional de Chartreuse (Isère).
Au programme : nettoyer une section de 1 500 mètres de la rivière, souillée au fil du temps par diverses décharges sauvages et déchets charriés par le courant.

Au total, ce sont plus de 2 tonnes de déchets qui ont été retirés de la montagne : bravo aux bénévoles ! Cette opération a également pu être menée à bien grâce au soutien des mairies de Corenc et Quaix-en-Chartreuse, ainsi que de la Métropole de Grenoble.

Ce chantier de dépollution s’est inscrit dans le cadre de la Semaine de la Solidarité portée par la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes. Cette initiative encourage les collaborateurs de l’entreprise à s’investir bénévolement au profit d’associations du territoire.

En 2017, cette opération de mécénat de compétence au service de 15 projets solidaires (handicap, précarité, environnement, et intergénérationnel) a suscité l’engouement de plus de 170 participants !

Depuis 2014, Mountain Wilderness et la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes avancent ensemble dans un partenariat qui vise à porter une autre approche de la montagne : ouverte à tous, défendant la préservation du milieu naturel, l’équité sociale et l’amélioration de l’économie des territoires montagnards.

De nombreux aménagements à vocation essentiellement touristique, mais également industrielle, agricole, militaire… sont aujourd’hui abandonnés dans les montagnes françaises. Ces installations qui n’ont plus d’usage, marquent souvent le paysage comme de véritables cicatrices. Elles sont donc obsolètes et doivent disparaître.

Depuis 2001, Mountain Wilderness a engagé un travail organisé en trois temps : recensement – démontage – sensibilisation. L’association a aujourd’hui une véritable expertise dans le démontage de ces aménagements abandonnés. Peu coutumière en revanche des chantiers de nettoyage de déchets, pour cette opération dans le lit de La Vence, l’association s’est rapprochée de partenaires associatifs rodés à ce type d’actions. www.mountainwilderness.fr

Le collectif Chartreuse Propre, acteur territorial incontournable pour le nettoyage du massif

Né lors de l’organisation d’une journée de nettoyage en 2008 du coté du col de Porte, de St Pierre de Chartreuse et du Col de Vence, le collectif Chartreuse Propre souhaite poursuivre son action rassemblant toujours plus de personnes, d’associations et surtout en impliquant les collectivités en charge de la gestion des dépôts sauvages.

Le collectif, en la personne de Sylvain Nogues, habitant du hameau de Vence, a apporté toute son expertise et sa connaissance du terrain pour mener à bien cette opération. www.chartreusepropre.fr

Respect Planet, nettoyage de sites pollués en milieux extrêmes

Respect Planet est une initiative portée par Philippe Goitschel. Il organise régulièrement des opérations de nettoyage de sites pollués, en France mais aussi à l’étranger.

La motivation de Philippe est non seulement de s’engager dans des actions de nettoyage mais aussi de sensibilisation, de présenter les responsables, utilisateurs et amoureux de la nature impliqués dans le respect de la planète et la restauration des sites. Ces actions sont menées dans différents milieux, souvent extrêmes (montagne, spéléologie, milieu subaquatique). Ces opérations symboliques associent l’aventure humaine, la performance physique et le travail d’équipe.

Ainsi, fort de son expérience, Philippe nous a rejoints sur l’opération de dépollution de La Vence pour accompagner les bénévoles dans leur action. www.respect-planet.com

CLIQUEZ ET DÉCOUVREZ LES PHOTOS DU CHANTIER

Photos chantier VENCE

Catégorie A la une, La Métro, environnement, parcsCommentaires fermés

« Capture ta Chartreuse »


Sans titre


Le Parc naturel régional de Chartreuse lance une enquête photo participative. Cette dernière a pour but de questionner le regard des habitants et touristes sur le patrimoine paysager de Chartreuse selon 5 thématiques. Jusqu’au 31 août 2016, tous sont invités à répondre à cette enquête à travers la photographie.

Une enquête photo

Tout le monde peut participer et chacun est ainsi invité, selon cinq thèmes, à transmettre les ressentis particuliers et personnels qu’il a en Chartreuse.

Ces photos auront pour sujet : Le pays chartroussin de Grenoble à Chambéry

Les clichés seront, selon les thématiques, des vues éloignées, rapprochées, des panoramas, des détails. Il s’agit simplement d’illustrer au mieux les 5 thèmes. Le but de cette enquête est de recueillir les ressentis de chacun pour améliorer et faire perdurer avec vous la qualité de ce pays.

Comment participer ?

Cette enquête est destinée aux habitants et touristes du massif. Pour plus d’informations et pour charger vos images, rendez-vous jusqu’au 31 août sur :

http://enquetephoto.wix.com/capturetachartreuse

Les captures y seront publiées et utilisées uniquement dans le cadre de cette étude participative sur les paysages.

Confronter les regards

Cette enquête vient s’inscrire dans un cadre plus large de valorisation du patrimoine paysager chartroussin. Son but est de confronter un travail technique de caractérisation des paysages chartroussins, réalisé en 2014, avec le regard du grand public. En effet, le paysage est d’abord une construction commune confortée par le regard de chacun.

Thème n°1 : la Chartreuse flirte ses limites

Depuis les pieds du massif, montrez ce qui pour vous marque la limite entre la plaine et le massif

- Une première représentant une porte d’entrée dans le massif

- Une seconde représentant un frein à l’entrée dans le massif

Thème n°2 : Une petite Chartreuse à emporter

Photographiez de près un détail qui est un concentré de ce pays :

- Un premier détail que l’on prend plaisir à scruter.

- Un second détail que l’on ne souhaite pas avoir sous le nez tous les jours.

Thème n°3 : Mon amie la Chartreuse

Vous quittez ce pays et ne devez garder que deux images de celui-ci:

- Choisissez-en une coup de coeur et une insolite

- Laissez-nous une photo que vous ne souhaitez surtout pas emporter

Thème n°4 : Aux alentours d’un souvenir

- Si vous deviez décrire la Chartreuse à un cousin éloigné qui veut connaître les origines de sa famille, que choisiriez-vous de lui montrer ?

- Inversement, que voudriez-vous lui cacher ?

Thème n°5 : La Chartreuse des possibles et des impossibles

Dans 20 ans, notre quotidien aura changé. Photographiez les endroits qui sont le plus à même de changer selon vous.

- Que voudriez-vous garder tel quel ?

- Que voudriez-vous voir changer ?

Catégorie parcsCommentaires fermés

Visites grand public de chantiers forestiers


Le Parc naturel régional de Chartreuse en partenariat avec les acteurs de la forêt et la filière bois de l’Isère et de Savoie propose gratuitement tous les mercredis matin, du 13 juillet au 17 août, des visites accompagnées de véritables chantiers forestiers. Abattage, ébranchage, débardage…Glissez-vous dans la peau d’un bûcheron le temps d’une matinée.

L’objectif est de faire découvrir le quotidien des hommes et femmes, passionnés, qui travaillent en forêt. Gestionnaires, bûcherons, débardeurs expliqueront au public toutes les ficelles de leurs métiers dans le cadre d’un vrai chantier forestier.

Ces visites sont gratuites et accessibles au grand public, petits et grands, à condition d’être équipé d’une tenue et de chaussures adaptées. Pour des questions de sécurité, les visites sont limitées à 15 personnes. Casques, gilets et consignes de sécurité sont distribués au début de chaque visite.

Renseignements et inscriptions :

Office de tourisme de St Pierre de Chartreuse

stpierrechartreuse@chartreuse-tourisme.com

04 76 88 62 08

Chartreuse-tourisme.com/bucheron

Avec l’aide financière du Département de l’Isère et de la Savoie

Catégorie Département de l'Isère, Forêt de Chartreuse, forêtCommentaires fermés

A vos potagers, prêts, semez !


Le Parc naturel régional de Chartreuse lance une opération scientifique participative et innovante autour de la redécouverte du patrimoine maraîcher, fruitier et céréalier de Chartreuse. Agriculteurs, jardiniers, restaurateurs, acteurs du patrimoine et du tourisme, membres d’associations ou habitants de Chartreuse possédant des connaissances sur les variétés locales ou tout simplement intéressés par la biodiversité agricole locale et ses valorisations, sont invités à témoigner et /ou suivre cette aventure scientifique.

Il s’agit de retrouver ensemble, à l’échelle du Parc naturel régional de Chartreuse, les variétés locales jadis cultivées pour leurs différentes qualités (adaptabilité au milieu, qualités nutritionnelles et gustatives…) et de les proposer dans les exploitations et donc … in fine sur les marchés et dans vos assiettes !

Participer à cette aventure scientifique partagée et engagée sur un programme unique en France à l’échelle d’un Parc, c’est se réapproprier un patrimoine oublié et le réinvestir dans une économie alimentaire locale pour le futur. Cette opération a été lancée par le Parc de Chartreuse et sera menée par le CRBA – Centre de Ressources de Botanique Appliquée et Jardins du Monde Montagne au cours de l’année 2016 et 2017. Elle débutera début février par 5 dates de RDV d’échanges avec les habitants et ensuite une période d’enquête sur tout le territoire.

Une opération scientifique participative

Une équipe de scientifiques vous propose de participer à une étude et un plan de valorisations innovants sur la biodiversité cultivée en Chartreuse.

Nous recherchons les fruits, légumes, céréales, plantes fourragères, fleurs, etc., encore présentes aujourd’hui ou utilisées dans le passé afin d’identifier le patrimoine végétal local d’origine cultivé et d’envisager les exploitations économiques qui pourraient émerger de ces nouvelles ressources.

Le but est de recueillir auprès de vous aussi bien la mémoire orale que des documents (photographies, anciens catalogues de végétaux, archives administratives, etc .), des outils liés à des pratiques ou des techniques agricoles particulières, mais aussi, bien entendu, des végétaux et en particulier des semences (graines, greffons, tubercules, etc.).

Un contexte mondial soumis aux changements climatiques

La préservation des semences, et par conséquent de l’alimentation, représente un défi actuel. Selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), nous avons déjà perdu 75 % de la biodiversité alimentaire entre 1900 et 2000. Face à ce constat, ce projet remobilise l’histoire de l’horticulture locale et permet de mener à terme des actions en faveur des variétés adaptées à leur territoire d’origine, produites en circuits courts, par des acteurs locaux et formés aux savoir-faire associés.

Des objectifs innovants

Les données de l’étude nous permettront d’établir une liste de végétaux caractéristiques du Parc de Chartreuse ou de ses environs proches et de connaître les variétés qui lui sont adaptées. L’identification des acteurs et des usages donnera la matière concrète pour faire des propositions de valorisations tout d’abord en direction des agriculteurs.

Des enjeux locaux au niveau du…

. Patrimoine : à travers l’identification et la connaissance du patrimoine végétal local et de ses savoir-faire.

. Environnement : par le choix de variétés liées à des pratiques agricoles anciennes qui étaient plus adaptée à l’environnement naturel du Parc, ou pour faire face, grâce aux variétés anciennes, aux futurs enjeux de l’évolution du climat.

. Economie : dans les domaines de la restauration collective et privée, par la proposition de variétés adaptées à la production en circuits courts, permettant la diversification des produits et des goûts.

Mais aussi à travers une réflexion sur la mise en place de nouvelles filières de production dans le domaine du maraîchage, de l’arboriculture fruitière et plus généralement de la production agricole : produits végétaux nécessaires à l’alimentation humaine et animale (maïs par exemple). Ou d’un développement touristique autour de l’ensemble de la démarche, à travers la découverte de ce nouveau patrimoine végétal (visites d’exploitations agricoles et d’animations par exemple, mais aussi consommation sur place des produits bruts ou transformés, ou encore par l’extension du réseau des jardins ethnobotaniques expliquant l’utilisation des plantes en Chartreuse).

Des rendez-vous à ne pas manquer

Afin de réaliser cet état des lieux complet sur les végétaux cultivés et les savoirs qui leur sont liés, mais aussi sur les femmes et les hommes qui les ont utilisés, à noter les rendez-vous suivants :

- St Jean de Couz : le jeudi 04 février à 19h - salle de la Cochette

- St Pierre d’Entremont : le vendredi 05 février à 19h - salle Notre-Dame

- Proveysieux : le mardi 9 février à 19h - salle des fêtes de Pomarey

- St Hilaire du Touvet : le mercredi 10 février à 19h - salle du Mille club

- St Laurent du Pont : le jeudi 11 février à 19h - Centre Social

Les acteurs du projet

. Le Parc naturel régional de Chartreuse :

Écrin vert auréolé de blanches falaises calcaires, la Chartreuse sait dévoiler aux curieux une richesse naturelle, humaine et patrimoniale unique. Avec ses 3 villes portes que sont Chambéry au nord, Grenoble au sud, et Voiron à l’ouest, la Chartreuse rurale de moyenne montagne sait s’ouvrir vers l’avenir tout en préservant ses espaces naturels. Dépositaire d’une identité forte elle était tout indiquée pour devenir en 1995 l’un des 51 parcs naturels régionaux existant aujourd’hui en France. A cheval entre l’Isère et la Savoie, les 60 communes qui la composent ont su, avec les acteurs du territoire, s’organiser autour d’un projet concerté de développement durable, fondé sur la protection et la valorisation de son patrimoine.

Entre 200 et 2082 mètres d’altitude, et une superficie 76 700 hectares, la diversité des climats et des reliefs de Chartreuse laisse deviner un patrimoine végétal sauvage hors du commun. Près de 50% de la flore française est présente sur l’ensemble de son territoire. Mais qu’en est-il des plantes domestiques, utilisées depuis de nombreuses générations et pour beaucoup disparues aujourd’hui ? C’est ce que nous avons voulu savoir à travers le travail du CRBA et de Jardins du Monde Montagnes réunis.

. CRBA – Centre de Ressources de Botanique Appliquée, responsable scientifique

L’association loi 1901 a pour but de favoriser le développement de recherches et d’actions de valorisations dans le domaine de la botanique appliquée à divers secteurs tels que l’horticulture, la création et la restauration de jardins, l’histoire et l’utilisation actuelle des plantes. Les travaux du CRBA reposent sur la mise à disposition de ressources à la fois documentaires et humaines, de compétences scientifiques, artistiques et techniques, qu’elles soient historiques ou contemporaines.

Depuis 2008, le CRBA, installée en région lyonnaise, mène des études et des valorisations sur les variétés horticoles en région Rhône-Alpes-Auvergne.

Le centre de ressources lyonnais est en contact avec des banques de semences et organismes scientifiques mondiaux. Son conservatoire participatif, abritant des collections importantes, possède déjà des variétés originaires de Chartreuse.

. Jardins du Monde Montagnes – JDMM

Association loi 1901 créée en 2007, Jardins du Monde Montagnes mène, dans les pays dits « du sud » en zone de montagnes (Tibet, Mongolie), des recherches en ethnobotanique, ethnopharmacologie et en anthropologie médicale afin de :

- Recenser les pharmacopées locales et les savoirs et savoir-faire thérapeutiques traditionnels

- Valider scientifiquement l’efficacité et la non-toxicité de certaines plantes utilisées dans les pharmacopées locales.

- Comprendre le fonctionnement du système de santé local dans sa globalité

En France, JDMM s’intéresse plus spécifiquement à la dimension patrimoniale des relations Homme-Plantes dans un contexte d’érosion galopante des savoirs naturalistes et de crise environnementale. Ses actions visent à sauvegarder et valoriser le patrimoine ethnobotanique pour en faire un outil de développement des territoires et d’éducation à l’environnement.

L’association a ainsi mené pendant quatre années, en partenariat avec les Parcs naturels Régionaux du massif des Bauges et de Chartreuse un projet de recensement et de valorisation des savoirs et des savoir-faire liés aux plantes sauvages. Et dans le Parc des Ecrins, plus spécifiquement dans le canton de La Grave, un projet similaire a été mené en partenariat avec le Laboratoire d’Ecologie Alpine (Université Joseph Fourier) et le jardin botanique du Lautaret.

Catégorie parcsCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+