Tag Archive | "Pascal Filuzeau"

Pascal-Pépito: impressionnante complicité


Pascal Filuzeau, provençal d’origine, boucher de métier découvre la truffe par hasard. Un hasard qui fait bien les choses puisque lors d’une halte en Bourgogne, un ami, amateur de truffes lui offre un chiot. Celui ci s’appellera Pépito. C’est un épagneul croisé fauve de Bretagne. Le dressage de Pépito commence, le chiot dressé à la truffe et au fromage. Il possède un flair hors normes et se montre docile à l’apprentissage. Pascal a très vite compris qu’il a comme compagnon un animal extraordinaire. Dès lors une complicité sans failles va naître entre eux.

Notre homme « pose  » ses valises en Isère, dans la vallée du Grésivaudan. Bien entendu il se renseigne sur les possibilités trufficoles de ce territoire. Il apprend que notre département a un fort potentiel et il ne comprend pas pourquoi cette production est en chute libre.  Il décide de s’investir « à fond « dans cette filière.

pepito 3

C’est là qu’il rencontre, à Lumbin, un propriétaire d’une truffière laissée à l’abandon constituée  de 90 chênes  plantés dans les années 1960. Très vite un accord a été trouvé avec le propriétaire, tout heureux de voir, jour après jour sa truffière revivre. En effet Pascal passe des heures et des heures à la nettoyer, la travailler, Pépito toujours à ces côtés.

pepito 2

Une impressionnante complicité entre l’homme et le chien existe: c’est un gage de réussite.

Un travail qui va porter ses fruits, plutôt ses truffes car Pépito en trouvera très vite. Son procédé est simple, il renifle le sol, tout en marchant et dès qu’il sent une truffe, il s’arrête et la marque de deux ou trois coups de patte.

L’originalité de cette truffière vient du fait qu’elle en possède plusieurs espèces. » On en compte jusqu’à 6. Cela nous permet d’avoir une récolte étalée tout au long de l’année . »

Pour Pascal Filuzeau, le chien est le meilleur compagnon pour trouver des truffes. Pour preuve, alors que Pépito va sur ses 15 ans, notre homme a déjà prévu la relève avec Eclair, un jeune chien qu’il est en train de former au cavage.

pépito 1

Eclair est en pleine période de dressage.

Il a deux ans et il sera au top à l’âge de 4-5 ans.  » Il est hors de question que je rejette mon Pépito, quand je suis sur le terrain, ils viennent avec moi à tour de rôle… »

Bien entendu lors de notre visite Pépito a montré tout son savoir faire, il a trouvé avec une aisance incroyable plusieurs truffes…  » Et pourtant cet été il y en a peu. » Les conditions météo:  printemps sec et chaud, suivi d’un mois de juillet trop arrosé n’ont pas été favorables pour la truffe, mais ce n’est pas grave. » Pascal n’est pas en effet découragé: » c’est plus une passion qu’une recherche de revenus et nous sommes nombreux dans ce cas là. »

Brouillade de truffes

Grâce à Pépito et à la gentillesse de Pascal notre repas du soir était prévu: brouillade aux truffes.

Quelques heures avant le diner, casser les oeufs dans un récipient, y rajouter les truffes  découpées en lamelles, recouvrir d’un film plastique. Faire cuire le moment voulu. C’était tout simplement excellent!

Contact :

Syndicat des Trufficulteurs de l’Isère
Président : Paul CHAMARD-BOIS
MFR – 50 rue de Rivalta
38450 VIF
Tél : 06-03-47-43-68
e-mail : sti-truffes@wanadoo.fr

- truffes en Rhône-Alpes
- truffes du Grésivaudan

Nos partenaires

Maison Familiale Rurale – MFR Vif - 50, avenue de Rivalta – 38 450 Vif
Tel : 04 76 72 51 48Fax : 04 76 72 43 53 – e-mail : mfr.vif@mfr.asso.fr

Catégorie A la une, trufficultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2020
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+