Tag Archive | "Patrick Chion"

AG de l’association forêts Trièves-Beaumont-Mathéysine


L’Assemblée Générale annuelle de l’association forêts Trièves-Beaumont-Mathéysine d’est déroulée dernièrement à St Martin de Clelles.

1

Placée sous la présidence de Patrick Chion, cette AG a débuté par  le mot d’accueil de Mr Olard Adjoint qui a salué les 36 ans d’existence de l’AFTBM.

Parmi les activités nombreuses présentées on retiendra:

Projet de convention entre le Syndicat UFP38 et les 7 Groupements de propriétaires forestiers de l’Isère

Louis Bolliet administrateur de l’AFTBM et Pdt de l’ASA de Prélenfrey présente l’avancement du projet. La finalisation de cette convention interviendra dans le courant de 2018 pour effectivité en 2019.

Jean Louis Rebuffet Pdt du Groupement de Belledonne intervient et précise que l’incidence de l’adhésion au syndicat UPF38 sur le montant des cotisations devrait sauf cas particulier rester très limité.

Stratégie Forestière de la communauté de Commune du Trièves

Sans titre1

Marie Chenevie de la CDC Trièves présente les premiers résultats du Fonds de Reboisement du Trièves et les projets en cours.

Elle souligne le souci de consommer tout le financement alloué (il reste 24000 € sur les 80 000€ alloués).

Jean Bernard Bellier Vice-Président de la CDC rappelle la préoccupation de la Commission Forêt de poursuivre un programme de replantation.

Il mentionne également l’invitation aux réunions d’Identifications des Friches, friches qui pourraient logiquement être reboisées. Le programme de réunions tout récemment lancé est en cours de diffusion dans chaque commune concernée.

Présentation des actions du Service Forêt de la Chambre d’Agriculture

David Billaud et Rémy Mallein présentent les actions du Service Forêt de la Chambre. En 2017 les actions de massification ont permis de mobiliser 5400 m3 de bois ; la visibilité actuelle pour 2018 est d’environ 5000m3.

Les 6 projets de dessertes en cours desservent au total 220ha de forêts pour une longueur totale de l’ordre de 10km (piste ou route forestière, et incluant aires de retournement et places de dépôt).

A noter : la remarque faite sur l’importance de l’officialisation de l’existence de la piste en forêt privée comme en forêt publique, ainsi que la réglementation de l’utilisation de la piste.

Projet de Convention de l’AFTBM et ASLGF Alpes Sud Isère avec la Chambre d’Agriculture

Un projet de convention-cadre est en cours de discussion relatif aux modalités de poursuite de la collaboration avec le Service Forêt de la Chambre. Le Président demande mandat à l’assemblée pour finaliser les discussions. Il est approuvé à l’unanimité des présents moins 1 abstention.

Présentation de l’agrément par le CNPF du Plan Simple de Gestion

Le Président informe que la 1ère tranche du Plan Simple de Gestion (PSG) soumis par l’ASLGF Alpes Sud Isère a été approuvé par le CRPF. Il concerne 280ha et 47 propriétaires.

L’extension du PSG à l’ensemble des parcelles confiées à la gestion de l’ASLGF se poursuit avec la contribution de O.Chandioux gestionnaire forestier professionnel.

Questions diverses

Le problème de la traversée des parcelles par les lignes EDF, réseau d’eau ou autre pipeline, reste ouvert : quel avenir forestier pour les surfaces concernées ? implication des acteurs concernés ?

On le voit,  l’association forêts Trièves-Beaumont-Mathéysine a une activité bien chargée, elle joue un rôle important sur son territoire. Elle compte environ 160 adhérents.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Assemblée générale de l’AFTBM


L’ assemblée générale de l’Association Forêts Trièves-Beaumont-Matheysine s’est déroulée sous la présidence de Patrick Chion en présence de nombreux adhérents et invités.

1

Patrick Chion a rappelé que l’association compte 130 adhérents: «    c’est une stabilité depuis quelques années » avant de rajouter: «   L’A.F.T.B.M. est heureuse de vous annoncer que ses efforts pour promouvoir la filière bois en collaboration avec la Communauté de Communes du Trièves, la Chambre d’agriculture de l’Isère, le CRPF Rhône Alpes, ainsi que Madame la Députée  de la circonscription  Marie-Noëlle BATTISTEL qui nous soutient dans le projet de traçabilité et valorisation des qualités mécaniques des bois, dossier déposé avec accusé de réception du SERFOB, de la DRAFF et de la Région, sont sur le point, nous l’espérons, d’aboutir.

Ce dossier est soutenu par le Ministre de l’agriculture M. Stéphane LE FOLL qui nous a donné une réponse favorable et un premier soutien financier nous est proposé. »

Durant l’année 2016 l’ AFTBM a participé plusieurs évènements:

- Colloque forestier du 3 juin 2016 à Tréminis organisé par la Communauté de communes du Trièves

- Convention de partenariat avec la C.D.C. pour l’aide au reboisement en forêt privée dans le Trièves du 25 juillet 2016,

- Fête de l’alpage à Gresse en août 2016 : le stand de l’A.F.T.B.M. sur le thème du reboisement en forêt privée, a été apprécié par l’ensemble des élus du Trièves.

.. Et à plusieurs projets de desserte forestières:

- Château-Bernard (domaine des Versannes) : 2 kms de piste + desserte à tracteurs

- Le Gua : 2 kms de piste environ + desserte à tracteurs

- Saint Guillaume : 2 projets pour un total de 2 kms

- Monestier de Clermont/Saint Paul les Monestier : 1,5 à 2 kms

Patrick Chion tempère:  » nous pouvons dire que les projets de dessertes forestières explosent sur notre territoire.

D’autre part il faut être attentifs sur l’évolution de la RN 75 entre le Col du Fau et le Col de Lus la Croix Haute avec le passage à trois voies de cette route nationale.

Des contacts sont en cours avec le Conseil départemental pour prévoir des places de dépôt et des dessertes forestières sur cet itinéraire. »

Plan de Reboisement du Trièves

Jean Bernard Bellier, Vice-Président de la Communauté de Communes a présenté le Plan de Reboisement du Trièves. Ce plan se situe dans le cadre du Plan TEPOS (Territoire à Energie Positive) du territoire Trièves.

Il vise à développer la mise en place d’une culture forêt, et notamment favoriser le reboisement en accordant une aide globale de 160 000€ pour la forêt, soit 80 000 € pour la forêt publique et 80 000 € pour la forêt privée.

Cette aide correspond à un financement de 70% des frais de reboisement (achats de plans, mise en place, protections) ; le seuil maximum est une surface de 5 ha, il n’y a pas de seuil minimum.

Les dossiers sont à soumettre dès maintenant au Comité de sélection constitué de la ComCom, et des partenaires que sont l’ONF, le CRPF, et l’AFTBM.

Projet de traçabilité caractérisation des bois ronds

Patrick Chion a présenté un projet de traçabilité et caractérisation des bois ronds dans le cadre d’un appel à projet ouvert par le Ministère de l’Agriculture et de la Forêt.

Ce projet  vise à permettre une meilleure valorisation des bois pour le propriétaire forestier en pré-qualifiant les bois dès l’amont en termes de provenance, de lot, et de résistance mécanique pour une  offre à la première transformation dûment qualifiée.

Un tel projet impliquera les bûcherons et les exploitants et se déroulera sur plusieurs années.

Henri Gras président de l’Union des groupement de développement forestier de l’Isère a souligne l’importance de la transmission des propriétés forestières, en évitant les divisions, et en les transmettant directement à la deuxième génération.

Il a enfin rappelé l’absorption des CRPF par le CNPF à compter du 1er mars…

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

AFTBM Alpes Sud Isère


L’assemblée générale de l’association Forêt Trièves Beaumont Matheysine aura lieu ce samedi 4 mars à Monestier de Clermont.

Elle débutera à la salle des Associations à partir de 9 heures.

A noter que AFTBM de l’Isère fête ses 35 ans.  C’est le premier groupement créé en Isère le 5 mars 1982
Il compte à ce jour 130 adhérents

Le président Patrick Chion invite tous les adhérents, propriétaires forestiers et bûcherons du territoire concerné à assister à cette rencontre ou, outre les rapports habituels sera présenté le travail fait sur le Tracabilité des bois et la valorisation des qualités mécaniques de ceux-ci.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Assemblée générale de l’ASLGF Alpes sud Isère


L’ASLGF Alpes sud Isère a tenu son assemblée générale annuelle à Monestier de Clermont sous la présidence de Patrick Chion.

Sans titre1

Monestier-de-Clermont, commune de 1500 habitants ne dispose en propre que de peu de surfaces forestières,  mais c’est l’un des trois pôles d’activité du Trièves. A ce titre la gestion forestière fait partie des sujets importants en matière de développement territorial.

Les surfaces de forêt gérées par l’Aslgf représentent 707 ha à fin 2016, et 800 ha à ce jour. Les grandes lignes d’activité de l’exercice 2016 sont :

- l’instruction du PSG,

- la mise en place de la procédure de mise en  vente des lots

- les projets de dessertes forestières

- la communication auprès des adhérents et des partenaires

-  la contribution à la mise en place du fonds de reboisement du Trièves (financement des frais de reboisement à 80% du prix HT)

Le technicien forestier Rémi Mallein a également effectué un gros travail.

En 2016 les coupes de jardinage ont représenté environ 850 m3. A noter la difficulté de trouver des acheteurs pour les tiges de diamètre supérieur à 55 cm.

Les coupes d’éclaircies ont représenté 1400 tonnes, essentiellement du pin à destination  pâte à papier ou palette.

Pour 2017 les coupes d’éclaircies représenteront de l’ordre de 1300 tonnes.

Le bois énergie se vend de 5 à 8€ la tonne sur pied, le bois pâte à papier 8 à 12,5 € la tonne sur pied.

Le bois de chauffe pour 2017 représentera environ 350 tonnes

Travaux forestiers : à ce jour sur 2016-2017 2 à 3 ha de dégagement et plantations

Dessertes forestières : Pour les projets de dessertes sur St Paul, St Guillaume, Château Bernard, les devis sont en cours.

Présentation du projet de route forestière à Château Bernard Versanne

David Billaud technicien à la Chambre d’Agriculture présente le projet de route forestière mené en coopération avec R.Mallein.

La desserte est un outil de gestion dans la mesure où elle augmente la valeur des parcelles desservies. La piste forestière est accessible aux tracteurs forestiers, tandis que la route qui nécessite un apport de matériaux pour la chaussée est accessible aux grumiers, et respecte les exigences de largeur et de pente.

Le projet de piste doit également tenir compte des particularités du terrain et respecte la pente max de 25%.

Cette desserte desservira 104ha et concerne 38 propriétaires. Le coût des travaux est estimé à 229K€, soit 190 741€ HT  financés à 80%, ce qui correspond à un autofinancement de 733€/ha. Cet autofinancement est couvert par le produit de la coupe sur la surface d’emprise.

Ce projet devrait se concrétiser dès le 2e trimestre 2017.

Projet de route forestière sur le massif de Jonier

Louis Bolliet présente ce projet de route d’une longueur de 2,2km plus les pistes associées. Il dessert  150ha pour 22 propriétaires, et sera mené en commun avec la commune du Gua. Le peuplement de ce secteur est riche en sapins de bonne qualité, et sa desserte permettra une gestion plus souple des parcelles. En particulier le bois d’une parcelle bien desservie est payé 10€ de plus au m3 par rapport à une parcelle non desservie.

Le projet porté par l’ASA de Prélenfrey (16 propriétaires) est inscrit dans le schéma de desserte de la Métro.

Mathieu Ribero du CRPF précise la nature technique des travaux qui ne présentent pas de problème majeur au matériau d’empierrement près.

Les travaux débuteront dès l’accord des propriétaires réuni, et dès l’agrément d’extension du périmètre syndical de l’ASA (délai de l’ordre de 6 mois).

Autres Projets de desserte

Desserte des Chatains à St Paul les Monestier : pas de difficulté particulière hormis la traversée d’une parcelle appartenant à Area.

Desserte de Grisail sur la commune de St Guillaume : projet en cours de réactivation ; le critère d’aide à 80% est maintenant rempli puisqu’il se réalisera dans le cadre de l’ASLGF.

Le Président Patrick Chion rappelle une fois de plus l’intérêt des dessertes et l’importance de la gestion durable (et régulière) des bois.

Henri Gras Président de l’UGDFI note avec satisfaction la progression des surfaces de l’Aslgf, et souligne l’importance des dessertes dont la réalisation peut être facilitée avec les facilités de financements. Il exprime sa préoccupation de maintenir la place des Groupements de Sylviculteurs en Isère pour le développement durable de nos forêts, et rappelle la nécessité de donner aux petits-enfants pour minimiser les problèmes de succession et d’indivision.

Sans titre2

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Assemblée Générale de l’AFTBM


L’Assemblée générale de l’ Association Forêts Trièves-Beaumont-Matheysine s’est déroulée à St Martin de Clelles.

Patrick Chion, au premier plan avec à ses côtés Henri Gras, président de l'UGDFI

Patrick Chion, au premier plan avec à ses côtés Henri Gras, président de l'UGDFI

Patrick Chion, président de l’AFTBM a d’emblée souligné:

 » parmi les axes forts qui ont marqué l’année 2015 on retiendra

- le soutien apporté par l’A.F.T.B.M. a permis la création de l’A.S.L.G.F. Alpes Sud-Isère..

Après la mise en place de l’A.S.L.G.F Alpes Sud-Isère en 2014, celle-ci poursuit son développement sous le signe de la réussite puisque aujourd’hui elle compte 83 adhérents et 700 hectares de superficie, soit une place de 2ème au classement des A.S.L.G.F. en Rhône-Alpes,

- si la production de plaquettes bois a été reprise par l’entreprise Pélissard, nous pouvons regretter la fermeture de l’unité de séchage des bois à         Saint Michel les Portes,

- les coupes rases en forêts dans le Trièves ne sont plus notre préoccupation, des règlementations existent, ainsi que des alternatives. Je rappelle qu’il appartient à chaque propriétaire de vérifier avant toute coupe de bois si celle-ci est libre de réalisation en Alpes Sud-Isère, ou soumise à démarche préalable. »
A retenir: pour plus de renseignements contacter Rémy MALLEIN au 06 75 32 19 11

L’A.F.T.B.M. Alpes Sud-Isère, depuis 1982, a pour mission de regrouper et de représenter les propriétaires forestiers adhérents de soutenir les actions de développement et de valorisation des bois conduites par l’A.F.T.B.M.

On peut citer:

Traçabilité et valorisation des bois locaux,

Achats de plants feuillus ou résineux,

Achats de protections de dégâts de gibiers ,

Aider les propriétaires en accompagnant un plan de reboisement proposé par la Charte forestière de territoire du Trièves et avec la Communauté de communes du Trièves

Patrick Chion a rappelé: une proposition de convention a été présentée le 30 mai 2016 au Conseil d’administration de l’A.F.T.B.M pour validation le 18 juin 2016 lors de la présente assemblée générale.

Nous souhaitons redonner une impulsion avec ce fond de reboisement confié à l’A.F.T.B.M. Je rappelle que sur notre territoire il y  11 ans, nous plantions chaque année 6.000 plants et depuis 2005, il ne se plante plus rien sur notre territoire…

A découvrir aussi les diaporamas qui résument l’intervention de  Marie Chenevier, animatrice Charte forestière du Trièves

présentation reboisement AG AFTBM

CR_colloque_AFTBM

Une collation très conviviale a conclu cette 34ème assemblée générale.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

AG de l’association Forêts Trièves-Beaumont-Matheysine


Association Forêts Trièves-Beaumont-Matheysine

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE du SAMEDI 18 JUIN 2016, 9 h

SALLE Eloi Ville à SAINT MARTIN DE CLELLES (38650)

ORDRE DU JOUR

-       Accueil des adhérents et des personnalités

-       Rapport moral et d’activité présenté par le Président Patrick Chion

-       Présentation des comptes et du budget prévisionnel par notre trésorier Jean GARNIER ou le Président

-       Présentation par la C.C.T. (Communauté de Communes du Trièves) de la proposition de convention pour l’aide à la plantation sur notre territoire et validation par l’Assemblée Générale

-       Compte rendu du colloque « Notre forêt de montagne 2016 » à Tréminis

-       Information sur l’activité forestière présentée par le technicien de l’A.S.L.G.F. et présentation du 1er Plan Simple de Gestion couvrant 338 hectares et représentant 51 propriétaires

-       Intervention de M. Henri GRAS, Président de l’U.G.D.F.I.

-       La fiscalité forestière, un outil de gestion, présentation par M. René SABATIER, Ingénieur C.R.P.F.

-       Renouvellement des Administrateurs

-       Questions diverses

Une collation clôturera cette 34ème assemblée générale ordinaire.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

ASLGF Alpes sud Isère


Sur le chemin de la réussite, nombreux étaient les propriétaires forestiers présents  à St Martin de Clelles pour  » fêter » les 500 hectares de l’ASLGF Alpes sud Isère.

Notons entre autres, la présence d’ Eliane PAQUET, Maire de St Guillaume qui a pris la parole pour encourager cette nouvelle A.S.L.G.F Alpes Sud-Isère. Cette dernière a réussi de  regrouper rapidement 72 propriétaires forestiers pour une superficie de 500 ha dont St Guillaume  est  la première commune  par sa superficie.

CG

Henri GRAS, Président de l’Union des Groupements de Développement Forestier de l’Isère a félicité les membres de l’ASLGF Alpes sud Isère et souhaite que le Groupement de Belledonne puisse suivre le même chemin. Louis REBUFFET Président de ce groupement était également présent.

On notera aussi la présence de  Charles GALVIN qui a apporté son soutien à la création de l’A.S.L.G.F. Alpes Sud-Isère en tant que Vice Président du Conseil Général de l’Isère, tout comme La Région qui  apporte un soutien fort pour le lancement du P.S.G. et sa réalisation.  Celle-ci devrait, pour ces 500 à 650 premiers hectares, être réalisée courant juillet par le technicien  Rémy MALLEIN et présentée début septembre par  Olivier CHANDIOUX, tous deux chargés de le mettre en œuvre et de l’appliquer.

1

Etaient également présents pour cette sympathique et conviviale manifestation: René SABATIER, Ingénieur, et Mathieu RIVEIRO, technicien du C.R.P.F, Kevin HARANG, technicien en charge de la charte forestière de la Matheysine, du Valbonnais, Corps et l’Oisans

De nombreux propriétaires souhaitant adhérer à cette gestion, qui permet un accès privilégié et bonifié aux aides, étaient également présents.

Pour les autres propriétaires forestiers de notre région il est encore temps de s’inscrire. Profitez de la première vague qui bénéficiera des aides maximales !

Des résultats dès la première année : 1.100 m3 de bois d’œuvre exploités ou en cours d’exploitation. Pour le bois palettes et bois papeterie 15 ha environ sont en cours d’exploitation. Les bois énergie, éclaircie, bois de chauffage et plantations de sapins et épicéas seront au programme pour l’année 2016 : plusieurs propriétaires sont sur les rangs. Des visites de terrains seront organisées pour permettre de suivre la qualité du travail de nos bûcherons locaux qui ont été remerciés pour leur engagement.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Assemblée générale de l’AFTBM


L’association Association Forêts Trièves Beaumont-Matheysine- Alpes Sud Isère a tenu son assemblée générale à Clelles. Les débats ont été très constructifs..

AF1

Cet important rendez vous pour les propriétaires forestiers du sud Isère, en présence de Marie claire Brizion, maire de Clelles et de Charles Galvin, vice président du conseil général en charge de la forêt, a permis au président Patrick Chion de faire le point sur les axes forts de l’année 2014.

AF2

Auparavant il a rappelé les missions de l’AFTBM: « 

L’AFTBM Alpes Sud-Isère depuis 1982 a pour mission de regrouper et représenter les propriétaires forestiers adhérents, de soutenir les actions de développement et de valorisation conduites par l’AFTBM.

Exemple : traçabilité et valorisation des bois locaux, achats de plants, protections de dégâts de gibiers. Location de la fendeuse bois bûches, assurance de vos forêts, abonnement aux revues trimestrielles : Sylve 38 et le Forestier Privé. »

Pour en revenir à l’activité de l’année passée:  » on retiendra:

- la mise en place de l’A.S.L.G.F. Alpes Sud-Isère avec une présentation au Salon Européen du Bois à Grenoble ainsi qu’à « Quelle foire » à Mens : bonne écoute des visiteurs lors de ces 2 manifestations.

- La création de l’A.S.L.G.F. Alpes Sud-Isère a éveillé l’attention de personnes désireuses de s’investir dans la forêt soit par l’achat de parcelles forestières, l’entretien de ces parcelles et même l’achat de matériels forestiers. D’autres personnes ont manifesté le souhait de vendre celles-ci en indiquant les numéros de parcelles forestières.

- La production de plaquettes bois reprise par l’entreprise Pelissard est en expansion à St Michel les Portes.

il a également abordé le problème des coupes rase..  » Notre attention aujourd’hui se porte sur les coupes «rases » en forêt qui interpellent. Des règlementations existent, ainsi que des alternatives possibles aux coupes rases.

Il appartient à chaque propriétaire de vérifier avant toute coupe de bois si celle-ci est libre de réalisation, en Alpes Sud-Isère, ou soumise à démarche préalable. »

Ce souci de coupes rases a fait l’objet d’une motion largement débattue et adoptée à la grande majorité des voix..

Parmi les sujets à débat on retiendra les dégâts de gibier, de plus en plus nombreux..  » Ce ne sont pas les chasseurs qui sont en cause mais bien la politique menée au niveau de la population de gibier qui est remise en question. De plus, contrairement à l’agriculture ou les dégâts sont indemnisés, les dégâts sur les arbres, jeunes pousses ne le sont pas.. »

Charles Galvin a rappelé qu’il était hors de question de soutenir financièrement des campagnes de plantations alors que l’on sait que les jeunes poussent vont se faire manger par le gibier »..

C’est d’autant plus dommageable que les broussailles gagnent du terrain, que la filière bois a besoin de … bois.. » Il faut savoir qu’en sud Isère il ne se plante plus un arbre  » s’est lamenté Patrick Chion. Phénomène national.. puisque l’on est passé, en dix ans, de 100 millions de plantations à 20 millions..!

A propos des coupes rases, Marie claire Brizion a indiqué qu’un arrêté municipal oblige les entrepreneurs forestiers à se déclarer en mairie lorsqu ‘ils vont travailler la forêt avec de gros engins..  » Cela permet de contrôler le travail mais aussi dans l’état ou sont restituées les dessertes forestières..Un état des lieux étant effectué avant et après le passage des engins.. »

Charles Galvin, a qui est revenu l’honneur de déboucher le champagne pour « fêter  » la naissance de l’ASLGF sud Isère a souligné » l’importance des groupements. Certains demandent leur suppression, ce serait une grave erreur car les groupements font du bon boulot.. surtout celui du sud Isère ou son président n’a cesse d’avoir de nouvelles idées.. Les groupements remplissent bien leur rôle et permettent aux propriétaires de discuter, de débattre comme c’est le cas aujourd’hui.. »

Il a également félicité les propriétaires qui ont adhéré à l’ASLGF sud Isère.  » Cela permettra de mobiliser davantage de bois, dans des conditions durables. On manque de bois..et la mobilisation doit être générale afin de fournir de la matière à nos entreprises de transformation. C’est d’autant plus incompréhensible que nous sommes le premier pays d’Europe en ce qui concerne les superficies boisées.. »

Un des blocages: le morcellement.  » Il es un frein au développement de l’activité bois..  » Et de prendre un exemple:  » sur les Bonneveaux, la moyenne de chaque parcelle était de 0,40 hectare..On a fait un remembrement pour arriver péniblement à 0,80 ha..  »

il a enfin informé la salle que le futur plan stratégique de développement forestier sera dévoilé lors du salon du bois.  » Ce sera un formidable outil de travail pour l’ensemble des structures de la filière.. »

AF3

Gilbert PRECZ

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Assemblée générale de L’ASLGF Alpes Sud Isère


C’est sous la présidence de Patrick Chion que s’est déroulée l’assemblée générale de l’ASLGF Alpes sud-Isère.

Patrick Chion, au centre avec à ses côtés Remi Mallein, René sabatier et Jean Bernard

Patrick Chion, au centre avec à ses côtés Remy Mallein, René sabatier et Jean Bernard

L’ASLGF Alpes Sud Isère à la fin de l’exercice 2014 regroupe 44 adhérents, à jour de leur cotisation, pour une surface de 211ha. La gestion correspondra à une gestion par massif ou par îlot. Le Président rappelle que les adhérents seront prioritaires dans l’attribution des subventions  et des aides des collectivités. A noter que l’adhésion PEFC est offerte (frais de dossier et cotisation pour 5 ans) pour les premiers adhérents, offre valable jusqu’au 1er mars 2015.

Rémy Mallein technicien forestier de l’ASLGF

Rémy Mallein titulaire d’un BTS forestier, employé par l’ALSGF en contrat aidé, s’est présenté à l’assemblée tout en rappelant son parcours professionnel tant au niveau de l’exploitation forestière, des travaux forestiers, que de la commercialisation. Il intervient en réponse aux demandes des adhérents actuels pour des travaux de coupe ou autres travaux, et dans la prospection de nouveaux adhérents. Il participera également à l’élaboration du Plan Simple de Gestion aux côtés d’Olivier Chandioux gestionnaire forestier.

L’établissement du PSG ou Plan Simple de Gestion établi sur un horizon de 20 ans comprend les étapes suivantes :

- Analyse et état des lieux de chaque  parcelle,

- Définition des objectifs de gestion avec chacun (choix parmi plusieurs solutions),

- Programme de coupes et de travaux en mentionnant l’autoconsommation éventuelle du propriétaire (bois de feu),

- Les règles de gestion générales sur chaque type de peuplement,

- A noter que les dates prévues sont ajustables à + ou- 4 ans

Un extrait du PSG est remis à chaque propriétaire pour les parcelles le concernant.

L’évolution des surfaces couvertes par le PSG donne lieu à des avenants. S’il s’avère qu’il y ait des changements d’objectifs significatifs, il faut refaire un PSG.

Charles Galvin délégué à la filière bois au Conseil Général de l’Isère  a exprimé son intérêt pour le regroupement des surfaces forestières en privilégiant le regroupement de gestion plutôt que le regroupement foncier couteux et peu « productif ». Il a appuyé sur la nécessité que la filière bois soit structurée correctement et a insisté sur le besoin de mobilisation supplémentaire.

Le projet départemental est ainsi axé sur l’incitation au regroupement de gestion forestière, tel que cela figure dans des structures comme celle de l’ASLGF Alpes Sud Isère.

Sans titre 3

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

ASLGF Alpes Sud Isère: des raisons d’espérer


On l’attendait depuis longtemps, l’Association Syndicale Libre de Gestion Forestière (ASLGF) Alpes Sud Isère est née.
Issue de l’AFTBM et regroupant une quarantaine d’adhérents pour une surface de d’environ 200 ha.

Son président étant Patrick Chion, par ailleurs président de l’association forestière Trièves-Beaumont-Mathéysine.
Elle entend démontrer qu’une gestion efficace de la foret est possible.

Dans cette perspective un technicien forestier diplômé, Rémy Mallein a été recruté depuis le 1er Septembre.
Rémy Mallein et Patrick Chion.. L'ASLGF Alpes sud Isère est en ordre de marche...

Rémy Mallein et Patrick Chion.. L'ASLGF Alpes sud Isère est en ordre de marche...

Un panel de prestation tels que le martelage des coupes,  aide à la recherche de limites de parcelles, commercialisation des bois, suivi du travail en foret des Bûcherons, choix de ceux-ci, aide au choix des essences lors de replantassions etc…a été élaboré..

L’ASLGF fonctionne sur le principe d’une cogestion des parcelles forestières dans le respect évident du droit de propriété de chacun.

Cette caractéristique entraîne automatiquement la labellisation des bois concernés (PEFC) ce qui constitue un plus pour tous les adhérents.

Pour tout renseignement complémentaire et demande d’adhésion
Tel 06 12 40 61 71

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2018
L Ma Me J V S D
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+