Tag Archive | "Paul chamard-Bois"

Syndicat des trufficulteurs de l’Isère: Serge Varambon président


Après 5 ans à la tête du syndicat des trufficulteurs de l’Isère, Paul Chamard-Bois a souhaité passer la main.. Serge Varambon lui succède.

L’élection du nouveau bureau s’est faite le lendemain de l’assemblée générale annuelle du syndicat.

Le nouveau bureau se présente comme suit:

- PRESIDENT: Serge Varambon
- VICE-PRESIDENT: Raymond Maran
- SECRETAIRE: Anna Matichard
- TRESORIER: Paul Chamard-Bois.
Sur proposition et vote unanime du comité d’administration, Paul Chamard-Bois a été élu président d’honneur du syndicat des trufficulteurs de l’Isère.

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

Assemblée général du syndicat des trufficulteurs de l’Isère


C’est à Frontonas, en nord Isère que s’est déroulée l’assemblée générale annuelle du syndicat des trufficulteurs de l’Isère. Assemblée générale particulière puisque c’était la dernière présidée par Paul Chamard-Bois. Un président qui a souhaité passer la main après 5 années bien remplies à la tête du STI.

AG TR 2014

Annick Merle, maire de Frontonas s’est dite très heureuse d’accueillir les trufficulteurs de l’Isère, une filière « que je connais peu mais j’en apprécie beaucoup le produit..  »

Christian Giroud, vice président de la communauté de communes du pays des couleurs a souligné que le nord Isère est une zone très favorable à la culture de la truffe. Avec la région, le CRPF , le syndicat des trufficulteurs de l’Isère nous travaillons à son développement. Ceci afin de valoriser certaines terres, de permettre aux agriculteurs de se diversifier, d’avoir des revenus complémentaires.. Cette démarche doit avoir le Syndicat des trufficulteurs de l’Isère comme  moteur, comme fédérateur…

Alain Moyne-Bressand, député a tout d’abord tenu à féliciter le syndicat des trufficulteurs pour son dynamisme:  » le l’ai vu à Crémieu lors de la foire aux dindes ou votre présence a été remarquée et remarquable. Oui le nord Isère est un territoire à fort potentiel trufficole. Il faut en développer sa production d’autant plus que nous avons des terres abandonnées qui seraient totalement revalorisées par la truffe. On parle trop de la truffe d’autres régions et pas assez de la nôtre. Vos actions de communication vont dans le bon sens et je vous encourage à les poursuivre.  »

Charles Galvin, vice président du conseil Général en charge de la forêt pris par d’autres obligations a tenu à être présent à travers un courrier envoyé au STI : » je suis informé régulièrement des activités du syndicat qui sont nombreuses et bien organisées. Les actions de promotion, de communication qui font davantage connaître la truffe de l’Isère sont très appréciées… Le conseil général a vu ses budgets diminuer. Cela ne l’empêchera pas de poursuivre son aide, au niveau le plus haut possible, en direction de vos actions de promotion, communication, de formation, de vulgarisation et le conseil Général continuera à apporter une aide à la plantation. »

AG TRU 2

Le président Chamard-Bois a tenu à remercier les élus et en particulier le Conseil Général pour leur soutien..Il a rappelé que les actions menées ont pour but de  » faire découvrir la totalité des facettes de notre trufficulture: de la plantation à l’assiette, à un maximum de personnes mais aussi de sensibiliser les agriculteurs, propriétaires forestiers sur la trufficulture, ses avantages qui sont la protection de la nature, qui peut apporter un complément de revenus.. »

Les activités du syndicat on été très nombreuses.. Impossible de toutes les citer. On retiendra par exemple que le Syndicat a été présent au salon international de l’agriculture à Paris, à la foire internationale de Grenoble, mais aussi à la fête de la coquille St Jacques à Villard de Lans, à la foire aux dindes de Crémieu,..à la fête de la truffe à St Antoine l’Abbaye.

Le STI a également établi des contacts avec la chambre d’agriculture de l’Isère, la fédération départementale des chasseurs, la MFR de Vif.. a organisé des journées de formation..Le STI est fortement impliqué dans le projet de développement de la truffe en nord Isère..

Le Syndicat a mis en place un site internet: www.truffes38.com. Un site qui fonctionne très bien, qui est actualisé en permanence: 130 articles sont à disposition de ses lecteurs qui sont de plus en plus nombreux.. Si vous souhaitez suivre l’actualité de la filière trufficole de l’Isère, du STI: allez sur truffes38.com.

« Beaucoup a été fait, il reste encore beaucoup à faire… » a conclu le président Chamard-Bois sous un tonnerre d’applaudissements chaleureux et sincères.. Place à présent à l’élection d’un nouveau bureau, d’un nouveau président..

Gilbert PRECZ

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

AG des trufficulteurs de l’Isère


Le syndicat des trufficulteurs de l’Isère tiendra son assemblée générale annuelle à Frontonas, le 23 février.

Le syndicat des trufficulteurs de l’Isère qui représente une centaine d’adhérents profitera de cette réunion annuelle pour présenter les différentes facettes de ses activités de 2013… Activités diverses et variées.

Cette assemblée générale sera aussi marquée par le fait qu’elle sera présidée une dernière fois par Paul chamard-Bois. Celui ci a en effet souhaité passer la main, tout en restant au service de notre trufficulture.

Assemblée Générale Ordinaire du STI

Restaurant « Le Château Saint-Julien »   38290 FRONTONAS  (Isère)

Le 23 Février 2014

Début des travaux: 10 heures

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

Les trufficulteurs de l’Isère en séance de formation…


Le syndicat des trufficulteurs de l’Isère a organisé une journée de formation qui a réuni une trentaine de participants.

Ceux ci ont l’espace de la matinée écouté avec beaucoup d’attention la conférence de Roger Ribes, trufficulteur en Roussillon et de son associée Nina Wollner..

Paul chamard-Bois, président du syndicat des trufficulteurs de l’Isère:  » L’intervention des deux conférenciers était très intéressante.. Nous avons appris beaucoup de choses. En un mot on a étudié comment mener une truffière de Aà Z, de la plantation à la récolte.. On a appréhendé les pièges à éviter, on a bien noté certaines astuces.. ficelles.. Roger Ribes qui est « calé » en ce qui concerne les expériences, la recherche nous a démontré que la trufficulture, les méthodes culturales évoluent.. qu’il faut s’adapter.. Un exemple tout simple: nous sommes très nombreux à laisser pousser les arbres en hauteur.. Nous avons, pour la plupart d’entre nous appris qu’il faut les tailler à 1,50 mètre de hauteur. On s’est également rendu compte que la truffe demande un travail presqu’au quotidien… « 

L’après midi l’ensemble des personnes présente s’est rendu à Herbeys sur la truffière de Gérard Amblard pour une leçon sur le terrain…

LFOR TRUFFES‘occasion de demander à Roger Ribes de nous donner ses impressions..  » J’ai trouvé des trufficulteurs passionnés mais manquant de formation… Je pense qu’ils doivent être mieux accompagnés. Prenons un exemple concret: le lieu ou nous sommes. Il faut absolument tailler les arbres en chapeau à une hauteur de 1,50 mètre, supprimer l’herbe qui entoure les arbres… Je dis partout ou je passe,  la truffe est une culture passionnante à mener mais il faut l’aider… « 

En attendant, il a trouvé les trufficulteurs de l’Isère  » sympas, accueillants et très avides de conseils..  »

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

Syndicat des trufficulteurs de l’Isère: un dynamisme apprécié!


truffe AG 1

L’assemblée générale du Syndicat des Trufficulteurs de l’Isère, édition 2013 s’est déroulée au restaurant le Canberra à St Martin d’Hères.

Un restaurant situé au centre du campus universitaire de Grenoble…  » C’est notre façon d’encourager la jeunesse » a précisé le Président Chamard-Bois qui rêve d’organiser une AG dans les locaux d’une école hôtelière  » afin de faire connaître davantage la truffe aux futurs chefs ».

Projet impossible si l’AG se déroule un dimanche.. Les écoles hôtelières n’ayant pas l’autorisation de recevoir des convives les week-ends. Doit-on changer le jour de l’AG, la faire en semaine? Les avis sont partagés tout en sachant qu’une majorité se dégage pour respecter les travailleurs qui ne pourraient donc pas être présents en semaine…

Les relations entre le Syndicat des trufficulteurs et le conseil général de l’Isère ont très vite été abordées.  » Elles sont excellentes et on ne peut que remercier ce dernier du soutien qu’il apporte à la filière trufficole ». Un soutien, des aides qui se partagent en trois axes bien distincts.

L’aide à la plantation, un volet technique, de vulgarisation géré par le CRPF et un volet communication. En 2012 la totalité de ces aides tourne autour des 30 000 euros.

Charles Galvin, vice président du Conseil Général, en charge de la forêt a rappelé que l’aide qu’apporte le conseil général de l’Isère est tout à fait légitime.

» La truffe de l’Isère est méconnue… Pourtant elle appartient à une région, Rhône-Alpes qui est une région productrice de truffes, bien au delà de la truffe du Périgord, mieux médiatisée.. » Charles Galvin et à travers lui le département sont conscients que la truffe peut être un vecteur d’emplois, de complément de revenus, de diversification pour les agriculteurs et les propriétaires forestiers.

Truffes 1G 2

Il a apprécié les actions de communication menées tout au long de l’année par le STI et a annoncé «  malgré une baisse générale des crédits et subventions allouées par le Conseil Général, crise oblige, nous maintenons l’aide apportée à la filière trufficole de l’Isère car nous apprécions votre dynamisme et nous sommes persuadés que la truffe peut devenir un produit fleuron de notre département ».

Pour en revenir aux aides à la plantation, il a été rappelé que celles ci sont allouées sur certaines conditions, en fonction d’un cahier des charges bien précis. 2 dossiers ont été ouverts en 2012. C’est bien mais trop peu. Ils devraient être plus nombreux en 2013.

Vous voulez planter, bénéficier d’aides, n’hésitez pas à contacter le syndicat afin qu’il vous donne la marche à suivre…

En partenariat avec le CRPF des réunions de vulgarisation sont organisées en direction des agriculteurs, propriétaires forestiers. En 2012, une réunion qui a regroupé plus de 20 personnes s’est déroulée en nord Isère, à Eclose… La prochaine aura lieu le vendredi 15 mars à Chapareillan.

Les actions de communication se poursuivront en 2013 avec la présence confirmée du STI au salon de l’agriculture à Paris, le 27 février jour de l’Isère à Paris, à la fête de la coquille St Jacques à Villard de Lans les 16 et 17 mars, à la fête de l’agriculture du territoire du sud grenoblois le 25 mai… et bien d’autres manifestations encore qui seront annoncées sur www.truffes38.com.

Un site internet consacré à la truffe départementale qui trouve toute sa raison d’être avec près de 7000 visiteurs la première année d ‘existence. Les 10 000 visiteurs seront atteints en 2013… C’est un voeu des membres du CA du STI…

Bien d’autres sujets ont été abordés au cours de cette AG annuelle dont les comptes du STI, qui sont à l’équilibre, le souhait de certains de créer une confrérie… un voyage en Italie, à Alba organisé conjointement par les syndicats de l’Isère et des Hautes-Alpes, les journées formation dispensée à la MFR de Vif…

Et l’idée a germé d’organiser des cours de cuisine spéciaux truffes…Ceci avant de se mettre à table pour partager en toute convivialité un repas truffes d’excellente facture…

truffes AG 7

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

La truffe de l’Isère va communiquer!


Le syndicat des trufficulteurs de l’Isère a vécu une assemblée générale dense et très constructive. Celle ci s’est déroulée à la maison du conseil général de Beaurepaire  en présence de Philippe Mignot maire de la commune, de Charles Galvin vice président du conseil général en charge de la forêt et Christian Nucci également vice président du conseil général en charge de l’agriculture. Il faut dire que la filière trufficole s’intègre aussi bien au niveau de la forêt que de l’agriculture.

    Le syndicat des trufficulteurs de l'Isère compte 100 adhérents. Bon nombre d'entre eux étaient à Beaurepaire.

Le syndicat des trufficulteurs de l'Isère compte 100 adhérents. Bon nombre d'entre eux étaient à Beaurepaire.

Paul Chamard-Bois, vice président du STI s’est dit heureux que l’assemblée générale du syndicat se tienne en Bièvre Valloire,  » un territoire trufficole important ». Il faut dire que la truffe est présente sur de nombreuses zones de notre département mais peu de gens le savent!

truffes 2 » La truffe de l’Isère a tout pour plaire et pourtant elle est méconnue » a lancé le président Chamard- Bois à la salle, comble pour la circonstance.

La filière trufficole de l’Isère a donc décidé de se mobiliser afin de mieux faire connaître cette production qui a de nombreux atouts. Elle peut être une source de diversification, de compléments de revenus pour les agriculteurs et propriétaires forestiers, elle joue un rôle important au niveau de l’environnement…

Plusieurs axes de travail ont donc été définis au niveau de la communication.

Le plus fort étant la création d’un site internet entièrement voué à la truffe de l’Isère:

http://www.truffes38.com/

Ce site est aujourd’hui consultable même s’il est loin d’être satisfaisant. Reste à l’alimenter d’informations, illustrations… Ce site se veut être interactif puisque complété par un blog. Cela signifie que chacun pourra y apporter sa contribution, à travers un article, une recette, un commentaire…

Autre piste, la modification de l’intitulé de la structure. Se pose la question de savoir si elle doit continuer à s’appeler syndicat des trufficulteurs de l’Isère, quelque peu restrictive, peu porteuse ou s’appeler association des trufficulteurs de l’Isère, appellation synonyme d’ouverture.

Même si une majorité s’est dégagée pour la modification d’intitulé, la question sera débattue en assemblée générale extraordinaire.

Afin de mieux recentrer ses actions su l’Isère, les adhérents du syndicat, à une très large majorité ont décidé de renouveler de façon partielle (50%) l’adhésion du syndicat départemental vis à vis des structures régionale et nationale. L’économie ainsi réalisée sera réinjectée dans des opérations départementales.

Une dossier a fait débat: la pérennité du poste à mi-temps du technicien truffes, financé par le conseil général de l’Isère. Celui ci n’a pas donné satisfaction et les principaux décideurs: conseil général, CRPF et STI se retrouveront afin de revoir la question..et de trouver la solution qui s’impose.

    Une osmose s'est créée autour de la truffe de l'Isère. Paul Chamard-Bois entouré de Christian Nucci, Charles Gavin, conseillers généraux et Philiipe Mignot maire de Beaurepaire.

Une osmose s'est créée autour de la truffe de l'Isère. Paul Chamard-Bois entouré de Christian Nucci, Charles Galvin, conseillers généraux et Phillipe Mignot maire de Beaurepaire.

Christian Nucci et Charles Galvin ont parlé d’une seule voix pour renouveler le soutien du conseil général vis à vis de la filière trufficole départementale.  » Oui les aides à la plantation sont maintenues » a rappelé Christian Nucci,  » oui vous avez raison d’axer vos efforts sur la communication car la truffe en Isère est peu connue alors que notre département est un grand département de production de truffes. ….  Celle ci a sa place aux côtés des produits phares de notre département. » a conclu Charles Galvin.

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

Croire en la truffe de l’Isère


« A toutes celles et ceux qui nous écoutent, nous aident et qui croient en la trufficulture, le Syndicat des Trufficulteurs de l’Isère présente ses voeux les plus chaleureux pour cette année qui commence.
Pour tous les Elus, Agents de collectivités,Trufficulteurs professionnels ou amateurs, le Syndicat s’engage à tout mettre en oeuvre, avec les moyens dont il dispose, pour que la « Truffe en Isère » soit mieux connue et appréciée mais également accessible à tous.
De la patience, de la passion pour une valeur sûre de nos terroirs ».
Trufficalement votre…

Paul CHAMARD-BOIS Président du Syndicat des Trufficulteurs de I’Isère.
Syndicat des trufficulteurs de l’Isère
Siège social : Maison Familiale et Rurale
50, avenue de Rivalta – 38450 Vif

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

Formation truffe à la MFR de Vif: et après ?



Venus par simple curiosité,ils sont repartis convaincus et déterminés. Les participants à la formation sur la truffe qui s’est déroulée  à la MFR de Vif envisagent désormais sérieusement la trufficulture comme un complément de revenu à leur activité agricole.

L’enthousiasme a été grandissant tout au long de la semaine tant sur la qualité des apports théoriques que sur la richesse des échanges et la présentation d’outils concrets nécessaires à la gestion d’une truffière.

Les stagiaires ont ainsi pu affiner leur projet de plantation grâce aux conseils de Maximin Enjolras, remarquable professionnel de la filière truffe en Isère et avec la participation de Paul Chamard-Bois, président du Syndicat des Trufficulteurs de l’Isère.

Suite à ce bilan très encourageant, de nouvelles sessions de formations sont envisagées sur les diverses possibilités qu’offre la culture de la truffe: plaisirs culinaires et gastronomiques, intérêt économique pour des agriculteurs (-trices) et des particuliers, intérêts scientifiques pour les curieux de biologie végétale.

Si vous souhaitez être tenu(e) informé(e) du calendrier de ces formations à venir, faîtes-le savoir.

CONTACT

Veronik Leblay MFR de Vif, 04 76 72 51 48,

veronik.leblay@mfr.asso.fr

Catégorie trufficultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+