Tag Archive | "pic de pollution"

Bassin grenoblois: pic de pollution


Compte tenu des prévisions émises par Atmo Auvergne Rhône-Alpes, la procédure préfectorale d’information-recommandation est activée à compter de ce jour pour le bassin grenoblois (carte des bassins d’air et liste des communes concernées jointe en annexe).

Afin de protéger la population des effets du pic de pollution et de réduire les sources d’émissions polluantes, le préfet de l’Isère formule les recommandations suivantes :

Recommandations aux personnes sensibles et vulnérables : • Éloignez vous des grands axes routiers aux périodes de pointes ; • Éloignez vos enfants de la pollution automobile ; • Limitez les sorties durant l’après-midi (13h-20h) • Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air, celles à l’intérieur peuvent être maintenues ; • En cas de symptômes ou d’inquiétudes, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin.

Recommandations aux usagers de la route : • Utiliser les modes de transport permettant de limiter le plus possible les émissions de polluants : vélo, transports en commun, covoiturage, etc. Pour les entreprises, adapter les horaires de travail, faciliter le télétravail ; • S’abstenir de circuler avec un véhicule de norme inférieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d’immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 (hormis les véhicules d’intérêt général visés à l’article R 311-1 du code de la route) ; • Éviter la conduite agressive ; entretenir régulièrement son véhicule ; • Abaisser sa vitesse de 20 km/h sur les voies pour lesquelles la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 90 km/h. • Abaisser sa vitesse à 70 km/h sur les voies pour lesquelles la vitesse maximale autorisée est égale à 80 km/h.

Recommandations à l’ensemble de la population : • Ne pas utiliser les foyers ouverts d’appoint, les appareils de chauffage au bois d’appoint de type inserts, poêles, chaudières installés avant 2000 et les groupes électrogènes ; • Maîtriser la température de son logement (chauffer sans excéder 18°C) ; • Pour les travaux d’entretien ou de nettoyage, ne pas utiliser d’outils non électriques (tondeuses, taille, haie, etc.) ni de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile, etc.) ; Rappel : il est interdit de brûler des déchets.

Recommandations aux collectivités territoriales et autorités organisatrices des transports : • Maîtriser la température dans les bâtiments (chauffer sans excéder 18°C) ; • Pour les travaux d’entretien ou de nettoyage, ne pas utiliser d’outils non électriques (tondeuses, taille, haie, …) ni de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile, etc.) ; • Promouvoir l’humidification, l’arrosage ou toute autre technique rendant les poussières moins volatiles, notamment aux abords des voiries et lors des chantiers ; réduire l’activité des chantiers générateurs de poussières ; • Développer les pratiques de mobilité les moins polluantes : covoiturage, transports en commun, la bicyclette ou l’autopartage ; adapter les horaires de travail, faciliter le télétravail ; faciliter l’utilisation des parkings relais et transports en commun associés ; • Faire en sorte d’éviter la circulation des classes de véhicules les plus polluants (norme inférieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d’immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006 (hormis les véhicules d’intérêt général visés à l’article R. 311-1 du code de la route) ; • Sensibiliser la population aux effets négatifs sur la consommation et les émissions de polluants d’une conduite agressive des véhicules, ainsi qu’à l’intérêt d’une maintenance régulière du véhicule ; • Rendre temporairement gratuit le stationnement résidentiel ; • Pratiquer les tarifs les plus attractifs pour l’usage des transports les moins polluants (vélos, transports en commun, véhicules électriques, etc.). Recommandations aux agriculteurs : • Reporter l’écobuage ou pratiquer le broyage ; • Suspendre les opérations de brûlage à l’air libre de sous-produits agricoles. Recommandations aux industriels : • Mettre en œuvre des dispositions de nature à réduire les rejets atmosphériques, voire réduire l’activité ; • Reporter certaines opérations émettrices de particules et oxydes d’azote à la fin de l’épisode de pollution ; • Reporter le démarrage d’unités à la fin de l’épisode de pollution ; • Mettre en fonctionnement, lorsqu’ils existent, des systèmes de dépollution renforcés durant l’épisode de pollution ; • Réduire l’activité des chantiers générateurs de poussières et mettre en place des mesures compensatoires (arrosage) ; • Réduire l’utilisation des groupes électrogènes.

Catégorie pollutionCommentaires fermés

Moins de camions dès l’alerte aux pics de pollution : une évidence !


Un arrêté inter-préfectoral imposant la limitation de la circulation des camions de transport de marchandises les plus polluants lors des pics de pollution est proposé pour les vallées alpines de Savoie et Haute-Savoie : un début de bonne nouvelle.

Les associations ARSMB, Environn’MontBlanc, Anti Contournement Autoroutier de Chambéry, Vivre et Agir en Maurienne, ainsi que les fédérations FRAPNA Rhône-Alpes et France Nature Environnement s’en réjouissent ; mais si ce texte est une avancée certaine, il restera insuffisant pour enrayer l’étouffement de ces vallées.Explications.

La montagne en manque d’air pur

Même si ce phénomène est très mal connu, les zones de montagne sont fortement touchées par la pollution de l’air, et c’est le cas des vallées alpines. Des phénomènes climatiques particuliers3 , qui sont très fréquents en hiver et des émissions de polluants toujours trop importantes exposent chaque jour les populations de ces régions. Cette situation préoccupante a notamment conduit à l’adoption du Plan de Protection de l’Atmosphère de la vallée de l’Arve en 2012, alors que cette planification n’est souvent prévue que pour les plus grandes agglomérations françaises.

Une urgence de santé publique

Un récent classement de la pollution de l’air dans plus de 100 villes européennes, réalisé par l’association Respire4 , nous montre que les deux tiers des plus grandes villes européennes sont polluées à des seuils très dangereux pour la santé des citoyens selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la région Rhône-Alpes est loin d’être épargnée.

Ce projet d’arrêté inter-préfectoral est une première étape indispensable. Les transports sont responsables de plus de 80% des émissions de dioxyde d’azote et de 25% des émissions de particules dans la vallée de l’Arve5 .

Mais il faudra que soit traitée au plus vite le problème de la pollution au quotidien, pas uniquement pendant les pics, celle à laquelle sont chaque jour exposés les habitants de ces vallées. Pour mémoire rappelons que cet air pollué, cancérogène certain pour l’homme et première cause environnementale de décès dans le monde .

Une restriction de la circulation des poids lourds les plus polluants, lors d’atteinte du niveau d’alerte à la pollution de l’air , constitue donc une première étape indispensable mais insuffisante, pour protéger la santé des populations exposées à un risque trop élevé.

Mobilisation pour la consultation en cours et au-delà

La consultation du projet d’arrêté est ouverte jusqu’au 15 juin et l’ensemble des associations appellent les habitants de Savoie et de Haute-Savoie à se prononcer en faveur de l’application effective de cet arrêté, qui est une étape importante vers la reconnaissance de la responsabilité des transports dans le cocktail de polluants émis dans cette région traversée par un fort trafic international.

C’est une réelle question de santé publique. Ce projet d’arrêté est unique en France. Il sera une pierre de plus à l’édifice entrepris avec l’adoption d’un Plan de Protection de l’Atmosphère en 2012, une étape indispensable pour les associations.
Ceci devra être suivi de l’adoption de mesures pérennes à la fois de régulation de la circulation des poids lourds et de report d’une partie de ce trafic vers le rail, en particulier vers l’Autoroute Ferroviaire Alpine, dont le passage en phase opérationnelle est urgent, afin d’accroitre ses capacités.

Le texte du projet d’arrêté en consultation :
http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/arrete-interprefectoral-de-a3568.html

1Norme EURO 3 et inférieures
2Vallée de l’Arve, Vallées Maurienne-Tarentaise et Zone urbaine des Pays de Savoie (Annecy-Chambéry).
3Phénomène d’inversion de température qui empêche les mouvements d’air et bloque les polluants au dessus des vallées et des bassins, où sont par ailleurs concentrés la plupart des habitants
4http://www.respire-asso.org/classement-de-la-qualite-de-lair-en-europe-100-plus-grandes-villes/
5Diagnostic de Air Rhône-Alpes http://www.air-rhonealpes.fr/site/accueil/monaccueil/all/
6http://www.iarc.fr/fr/media-centre/pr/2013/pdfs/pr221_F.pdf
http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2014/air-pollution/fr/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=7-millions-de-deces-prematures-sont-lies-a-la-pollution-de-lair-chaque-annee

80 μg/m3 en moyenne sur 24h pour les particules

Catégorie Pays de Savoie, environnement, pollutionCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+