Tag Archive | "Pierre Buisson"

Autrans-Meaudre en Vercors: aucun regret


Alors que le département de l’Isère, depuis le 1er janvier, a vu  l’émergence  de  6 communes nouvelles suite à des regroupements de communes il nous a semblé utile de faire le point avec Hubert Arnaud, maire de la commune d’Autrans- Méaudre en Vercors et Pierre Buisson maire délégué de Méaudre.

Pour rappel c’est suite à un référendum local dont les résultats ont été favorables  à la fusion  même si à Méaudre on dénombre seulement 6 voix de majorité, que les conseils municipaux d’Autrans et de Méaudre ont voté le souhait de faire fusionner les deux communes.

La commune d’ Autrans – Méaudre en Vercors est officiellement née le 1er janvier 2116.

Création de cette nouvelle commune que ne regrettent nullement Hubert Arnaud maire et Pierre Buisson maire délégué de Méaudre.

Bien entendu les raisons économiques arrivent au premier plan. Les dotations de l’Etat sont en baisse constante . Elles auraient baissé de 30% en trois ans pour chaque commune sans la fusion. Là ce n’est plus le cas. On a même une hausse de dotation de l’Etat de plus 5%. En un mot nous avons  » économisé » 350 000 euros disent de concert les deux élus.

Bien entendu de nombreux services ont été mutualisés. L’économie liée au fonctionnement représente 100 000 euros.

Pierre Buisson rappelle que la fusion n’a en rien enlevé aux services rendus aux habitants des deux communes.  » Les deux mairies assurent les mêmes services qu’auparavant, les écoles, la poste et même les églises fonctionnent comme auparavant. »

Hubert Arnaud précise qu’il y a bien eu une modification pour les contribuables:  » nous avons lissé les impôts locaux afin qu’ils soient identiques pour  tous. Cela signifie que les autrannais en payent moins, les méaudrais plus mais la contribution supplémentaire est minime. »

Le maire d’Autrans-Méaudre en Vercors  est clair:  « sans la fusion nous aurions beaucoup moins investis, c’est une évidence ».

Et de citer: 158000 euros pour les routes, 900000 euros pour un cabinet médical, 180000 euros pour la salle des fêtes de Méaudre, 220000 euros pour la chaufferie bois d’Autrans.. »

A retenir également que le PLUI a été arrêté après 4 ans de concertation. »Nous avons été les premiers en Isère a lancer un plan local d’urbanisation intercommunal.. Il a abouti, nous en sommes fiers. Nous avons réussi à préserver les terres agricoles en rentabilisant mieux les terrains en zones constructibles. » souligne Pierre Buisson qui comme Hubert Arnaud espère que le commerce local se maintienne.. » ce qui n’est pas évident »

Malgré cela certains souhaitent que  » tout redevienne comme avant ».. et se demandent pourquoi Pierre Buisson s’est lancé dans cette fusion.

Ce dernier argumente:  » j’aurai pu bien évidemment terminer mon mandat tranquillement.  Je pense très sincèrement qu’au moment où les communautés de communes se voient confiées de nombreuses nouvelles compétences au détriment des communes, celles-ci doivent être fortes pour peser au sein de l’EPCI et avoir un nombre de délégués suffisant pour représenter leur commune, ce qui n’enlève rien à la proximité avec la population puisque nous sommes environ trois mille habitants. Ce qu’il faut avoir en tête, c’est qu’après les prochaines élections municipales, les petites communes verront leur nombre de délégués diminuer. J’ai fait passer l’intérêt général avant mon confort personnel ».

Prochaines élections municipales qui se dérouleront en 2020:  » les deux villages doivent garder leur identité  » disent de concert les deux élus.

Bien entendu nous avons abordé la question d’actualité: les gilets jaunes. » Nous avons retenu la volonté du gouvernement d’ouvrir une concertation nationale. Nous avons donc ouvert des cahiers de doléances dans les deux mairies » confirme Hubert Arnaud.

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, la vie des communesCommentaires fermés

Communauté de communes du Massif du Vercors


La Communauté de communes du Massif du Vercors a connu une actualité de fin d’année 2016 très dense avec en particulier la démission de son président Pierre Buisson. Franck Girard, maire de St Nizier du Moucherotte lui a succédé.

Franck Girard est conscient de la tâche qui l’attend et sait qu’il peut  » compter sur une équipe soudée pour mener à bien les différents dossiers qui vont se succéder durant la mandature. »

Pour le président de la CCMV le plus important est celui de la fusion des intercommunalités.

 » Nous avons plusieurs scénarios possibles et lors de ce premier semestre 2017 nous allons les étudier tous en abordant les sujets importants comme la fiscalité, la gouvernance, l’économie.; mais aussi les conséquences concernant l’artisanat, l’agriculture, l’activité commerciale..

 » Une fois cette étude réalisée, nous allons lancer une très large concertation auprès des habitants. On estime en effet que ceux ci doivent prendre part aux débats, au choix qui sera fait.. »

Ensuite une décision sera prise..sans doute en fin d’année ou en début d’année 2018.  » Nous prendrons le temps nécessaire afin de prendre la bonne décision.. »

Franck Girard ne cache pas ses ou plutôt sa préférence:  » je souhaite que le Vercors reste le Vercors, cela signifie que je ne souhaite pas du tout un mariage entre la CCMV et un territoire urbain ». .. Pour expliquer son choix: »Nous avons chacun notre propre identité, nos problématiques sont différentes, et les projets de territoires sont différents.. »

D’autres dossiers sont sur le bureau du président…

On peut citer l’office de tourisme intercommunal à mettre en place » celui ci regroupera quatre communes: Autrans-Méaudre en Vercors, Lans, St Nizier du Moucherotte et Engins..  Nous participons activement et financièrement à la modernisation de l’outil de travail et à  l’extension de la coopérative Vercors Lait. Celle ci aura un coût de 3,8 millions d’euros. Vercors lait est à saturation au niveau de sa production, son extension est impérative.. Et n’oublions pas que la coopérative joue un rôle économique et social important sur le plateau, à travers l’emploi par exemple.. Vercors Lait produit une gamme de fromages importante mais aussi et surtout le bleu du Vercors Sassenage qui a l’AOP.. C’est un produit fleuron de notre territoire que nous devons protéger..! »

Cette initiative est d’autant plus appréciée que le Vercors est un territoire ou l’agriculture y a toute sa place.. » Nous avons de nombreux jeunes qui se sont installés.. » Nous devons être conscients de ce dynamisme et apporter notre soutien à l’ensemble des agriculteurs du plateau, cela passe par exemple par un PLUI qui protège les terres agricoles mais aussi par le Comité local de l’installation..

1Le développement du territoire  » qui est le nôtre passe aussi par la mise en place d’un service attractivité au niveau économique, touristique.. »

Franck Girard rappelle aussi que « dans les dossiers à gérer il y a aussi  la gestion de l’eau et des milieux aquatiques qui est transféré aux communautés de communes dans le cadre du contrat rivière.. »

Le Président de la CCMV se montre très enthousiaste  » même si comme chacun le sait, les dotations de l’Etat sont en baisse, les charges sont de plus en plus importantes.. parfois il sera difficile de jongler..mais on fera le maximum pour notre territoire.. « 

Et de conclure,  » je suis confiant d’autant plus que les relations avec le Parc Naturel régional du Vercors se sont assainies, on travaille aujourd’hui en parfaite osmose, confiance… »

Un Parc qui a lui aussi changé de présidence en 2016.. Celle ci est assurée par Jacques Adenot, un homme qui défend lui aussi son territoire, celui du Vercors…

Gilbert PRECZ

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

2017: année dense sur le Vercors!


Le Vercors a vécu une année 2016 forte en mouvements.. Le Parc régional naturel c’est doté d’un nouveau président en la personne de Jacques Adenot, Pierre Buisson démissionnaire de son poste de président de la Communauté de communes du massif du Vercors, Franck Girard, maire de St Nizier lui a succédé et les communes d’Autrans et de Méaudre ont fusionné, Hubert Arnaud étant élu maire de la commune nouvelle d’Autrans-Méaudre en Vercors.

Nous avons abordé avec ce dernier plusieurs sujets dont celui d’actualité, à savoir le manque de neige, un souci qui ne frappe pas que le Vercors et qui perdure. « .

Hubert Arnaud:  » La commune d’Autrans-Méaudre en Vercors est l’une des seule pour ne pas dire la seule commune de France qui offre actuellement à la clientèle la possibilité de pratiquer le ski de pistes et le ski de fond..C’est très important pour les touristes et aussi pour les habitants de la région. Cela a également une influence économique mais aussi sur l’emploi.  » Pour le maire de la commune nouvelle,  » il faut bien appréhender le fait que les stations de moyenne montagne vont souffrir du manque de neige, surtout en début d’hiver.. il faut donc que l’on propose des activités annexes. C’est le cas sur notre commune avec de la luge, la via Vercors, le ski roulettes etc.. »

Il revient sur l’emploi à travers la nouvelle loi montagne: « elle va permettre aux saisonniers d’avoir accès au chômage partiel en cas de baisse d’activité. Ceci est très important car comment occuper et payer des saisonniers quand il n’y a plus, ou pas assez d’activité en cas de manque de neige? De nombreuses stations sont en difficulté et cette mesure va tout à fait dans le bon sens, leur survie en dépend! »

Hubert Arnaud est  » très satisfait que Jacques Adenot ai pris la présidence du Parc:  » un homme issu de notre territoire qui sera à l’écoute du territoire, qui le défendra  et qui mènera à bien les compétences dont le Parc à la charge. On sent vraiment une émulation, un nouvel élan.. On ne peut que s’en réjouir..

La Communauté de communes du massif du Vercors a changé de président.. » Pierre Buisson a fait un travail remarquable. Il a souhaité passé la main.. Mon souhait est que la nouvelle organisation, présidée par Franck Girard fasse avancer les dossiers bloqués depuis deux ans. Il n’y avait pas de consensus sur des dossiers importants, dorénavant c’est la majorité qui primera, suite à un vote…Sur certains dossiers comme celui de la grande intercommunalité il faut agir vite mais dans la sérénité. Voilà pourquoi je propose que les différentes solutions soient étudiées et présentées à nos concitoyens et que ceux ci s’expriment.. »

La commune nouvelles d’Autrans-Méaudre en Vercors  » se met en place, l’organigramme,  la répartition des tâches au niveau du personnel se met en place, ceci afin de faire des économies de fonctionnement qui sont indispensables »…

A retenir enfin, c’est officiel, la prochaine fête du bleu se déroulera à Sainte Eulalie en Royans.

L’année 2017 sera très dense sur le Vercors… Sillon38 s’en fera l’écho..

Gilbert PRECZ


Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Pierre Buisson quitte la présidence de la Communauté de communes du massif du Vercors


Pierre Buisson l’a confirmé ce vendredi au conseil communautaire:  » oui j’ai décidé de quitter mes fonctions de président de la communauté de communes du massif du Vercors. » Il en restera tout de même conseiller communautaire et garde son mandat de maire délégué de Méaudre.

Et d’expliquer sa décision:  » je suis un homme de consensus et au niveau de la réforme territoriale qui nous est imposée, je n’ai pas trouvé ce consensus, je parlerai même de divergences au niveau de la méthode. A cela se rajoute le fait qu’après 28 ans de mandats, je n’ai plus la force de continuer dans cette voie là..J’en ai donc tiré les conséquences.. »

Pierre Buisson le confesse: » il y a 10 ans j’aurais trouver des solutions à ces divergences de méthode.. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.. D’autant plus que la loi NOTRe est très lourde, de même que les transferts des compétences, j’ai donc préféré me retirer plutôt que de saborder les dossiers.

Il regrette donc  » la méthode, uniquement la méthode, celle de ne pas trouver de compromis face à des divergences de méthode. »
A la question: quelles satisfactions tirez vous de votre présidence de la CCMV il répond,  » les différentes réalisations que nous avons faites: la station de traitement des eaux usées, la viaVercors, la piste ski/route..  » Et le principal regret:  » ne pas pouvoir mener le deuxième mandat comme le premier: dans l’unité. »

C’est Frank Girard, maire de St Nizier du Moucherotte, premier président de la CCMV qui va assurer une court intérim: jusqu’au 13 décembre ou le nouveau président sera élu.  » J’espère de tout coeur qu’il arrivera à rassembler » dira Pierre Buisson en conclusion..

Gilbert PRECZ

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Centrales villageoises 4 montagnes


Les Centrales Villageoises ont pour but de développer les énergies renouvelables d’un territoire en proposant une approche partagée de la transition énergique avec l’ensemble des acteurs locaux. Sociétés locales, citoyens, entreprises et collectivités s’impliquent donc dans de ce projet, init par les Parcs naturels régionaux Auvergne-Rhône-Alpes et Rhônalpénergie-Environnement.

Sans titreLes Centrales Villageoises répondent aux objectifs nationaux et régionaux de développement des énegies renouvelables. Elles permettent la réalisation de projets de qualité, respectueux du paysage, du patrimoine et de l’environnement. Pour cela, elles s’appuient sur un tissu économique de proximité et génèrent des retombées économiques locales.

Le Vercors peut être considéré comme un pionnier en la matière.. Pour preuve, l’annonce faite par Jacques Adenot, président du Parc:  » le Parc Régional Naturel du Vercors vient d’être reconnu Territoire énergie positive.. »

Annonce faite au cours de la journée inaugurale des centrales villageoises des 4 montagnes organisée à Méaudre.

Commune ou quatre toitures sont équipées de panneaux photovoltaïques soit 220m2 sur 2 toitures d’habitants, un bâtiment public et un centre de vacances.

Ces toitures ont été financées en partie par 85 habitants actionnaires et des entreprises pour un investissement total de 90 000€. Pour info, Cela représente l’équivalent de 500 frigos ou 350 lave-vaisselles qui seront alimentés en énergie locale toute l’année !

Un projet ambitieux et délicat à mettre en place puisqu’il a fallu créer une société, assurer les toitures, écrire les baux, calculer la rentabilité et obtenir le soutien des banques et un travail titanesque pour ceux qui s’impliquent dans ce projet depuis 2013…

Hubert Arnaud, maire de la commune Autrans-Méaudre en Vercors a apprécié  » cette démarche qui est à poursuivre. Une étape a été franchie, il faut continuer et j’espère que le grand public va encore plus accrocher à ce projet.  Il complète à merveille les projets déjà existants comme les chaudières à bois déchiqueté. .. »

Pierre Buisson maire délégué de Méaudre et président de la Communauté de communes du Massif du Vercors:  » Meaudre ne pouvait qu’adhérer à cette démarche, de même que la communauté de communes. Il faut louer l’osmose qui s’est faite autour de ce projet, et on ne peut que remercier nos concitoyens car seuls on aurait rien pu faire.  C’est un vrai projet à partager à l’échelle humaine et il prouve une fois de plus que pour nous, le volet environnemental est très important. « 

La Communauté de Communes du Massif du Vercors apporte un soutien technique aux Centrales Villageoises grâce à une coordinatrice, Claudine Laurent, nommée pour diligenter le projet, dans le cadre du plan de développement durable. Son travail a été très apprécié.

Jacques Adenot, président du Parc du Vercors a rappelé que  » le Parc est au service du territoire, et je pense que l’on doit être exemplaires, innovants partout ou c’est possible. Il est donc tout à fait normal que le Parc soit partenaire de cette opération.  » Il s’ est dit  » ravi et enthousiaste que  » sur ce projet, élus, collectivités et habitants soient sur la même longueur d’ondes et ont oeuvrer pour sa réussite. C’est une étape.. il y en aura d’autres… »

Marie Noëlle Battistél, députée :  » c’est une belle étape…. Monter un projet qui réuni collectivités, partenaires et concitoyens est idéal.. Ce projet entre bien dans le cadre des accods de Paris qui ont été signés par 195 pays et qui se poursuit par la COP 22 dont les travaux se déroulent à Marrakech. On sent une prise de conscience collective et mon souhait est que votre exemple de mobilité, de réussite se duplique souvent… »

Les Centrales Villageoises ont été reconnues dans les « 100 projets pour le climat » initiés par le gouvernement et visant à mettre en place des solutions innovantes face au changement climatique dans le cadre de la COP 22.

La journée s’est poursuivie de la sorte:

- Conf’érrance spontanée (Enfin, presque) avec le comédien et auteur Heiko Buchholz du collectif d’artistes
«Un euro ne fait pas le printemps »
-  -Débat (débats ludiques et participatifs) sur le thème des énergies renouvelables et de la participation
citoyenne.





Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

15 octobre: élections du Comité syndical du Parc du Vercors


Les prochaines élections du Comité syndical du Parc du Vercors – bureau, président-e, vice-président-e-s – se dérouleront le samedi 15 octobre à 9h30 à  Vassieux-en-Vercors.

Nous avons rencontré un acteur essentiel du Parc, Pierre Buisson, maire délégué de Méaudre, président de la communauté de Communes du Massif du Vercors.

Ses premiers propos sont clairs:  » nous attendons que suite aux élections du 15 octobre le Parc se remette en marche. Le Parc est un outil indispensable sur notre territoire, il a des missions à mener des objectifs à atteindre dont certains sont urgents.  »

Et de prendre des exemples:  » La présence du Parc au salon de l’agriculture se prépare maintenant, idem pour la prochaine fête du bleu..

Il est certain, pour l’avoir vécu de près, qu’ on ne pourra pas monter ce genre d’opération toutes les années dans l’urgence.. »

Pierre Buisson souhaite vivement la relance de la charte Parc  » qui est bloquée aujourd’hui ».  » Elle est d’autant plus importante qu’elle a valeur de SCOTT. « 

Il faut savoir qu’à défaut c’est le SCOTT de la région grenobloise qui sera appliqué  » ce que nous ne voulons pas!. Il est donc primordial que la charte Parc voit le jour..

Le Président de la CCMV pense que  » le Parc ne doit pas grandir, il doit conserver ses limites actuelles. Il faut bien le faire fonctionner et travailler avec les territoires voisins comme le Diois, le Trièves.. « 

Autre piste:  » relancer la marque Parc. Elle est en sommeil et c’est dommage. Certains producteurs ont quitté cette démarche car elle ne leur apportait rien. il faut que cette Marque Parc redevienne un formidable outil de promotion pour nos produits et nos producteurs. »

Bien entendu le Parc doit oeuvrer en direction de l’économie, du tourisme, du volet environnemental.

Pierre Buisson espère également que la charte signée entre La Métro, le Parc et la Communauté de communes du Massif du Vercors  » vive ».  » On peut imaginer par exemple la  création d’une via Vercors qui relie Engins à Sassenage. »

Il émet enfin un voeux:  » que le (la) futur président (e) du Parc du Vercors soit issu des 4 montagnes ce qui n’a jamais été le cas. »

Rendez vous le 15 octobre pour savoir…

Gilbert PRECZ

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, parcsCommentaires fermés

Belle fête des fromages…et des produits du terroir


La 29ème fête du fromage et des produits du terroir a ouvert ses portes ce samedi matin sous un soleil radieux et un ciel merveilleusement bleu.. Oui la fête organisée par la confrérie du bleu Vercors Sassenage sera belle..

P1100295

Le grand maître Philippe Thiault a rappelé que cette manifestation mettait en avant les produits du terroir avec à leurs têtes le fameux bleu du Vercors Sassenage  mais aussi de nombreux produits locaux..

P1100297

Christian Coigné, maire de Sassenage mais aussi vice président du conseil Départemental a souligné que cette fête met également en avant la commune de Sassenage, le Vercors..l’Isère.. Une Isère qui depuis l’arrivée de la nouvelle équipe départementale met en avant les produits locaux..

Pierre Buisson, maire délégué de Méaudre et président de la communauté de communes du massif du Vercors, qui accompagnait Hubert Arnaud, maire de la commune nouvelle Autrans-Méaudre en Vercors s’est félicité que le « bleu du Vercors Sassenage  soit à l’honneur à deux reprises, une fois su le Vercors avec la fête du Bleu et une fois à Sassenage.. »

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Vive la fête du Bleu!


Je persiste et je signe… ne pas organiser la fête du bleu cette année aurait été non pas une aberration mais une hérésie..Sans faire de dramaturgie, comment priver tous les acteurs du Vercors de leur vitrine, celle de la fête du bleu..

Ce week-end plus de 20 00 personnes se sont rendues à Méaudre pour aller à la rencontre des acteurs du Vercors mais aussi de tout ce que peut offrir ce dernier au niveau de l’artisanat de ses produits touristiques, agricoles..un évènement qui au fil des éditions est devenue une véritable tribune..

Lors des discours qui on clôturé la visite officielle, on retiendra les propos de Catherine Brette, présidente du Parc Naturel Régional du Vercors qui a souligné que  » c’est la fête des agriculteurs, des saveurs et des savoir faire du Vercors ».

Daniel Vignon, président du Syndicat du Vercors Sassenage a tenu a rappeler que cette manifestation montre tout le dynamisme de la filière laitière du Vercors..  » Un dynamisme porté par le Bleu du Vercors Sassenage qui permet aux producteurs de lait d’être correctement rémunérés. » Et d’annoncer: Le bleu du Vercors Sassenage c’est 300 tonnes via Vercors Lait et 50 tonnes issus des producteurs fermiers, chiffres en constante augmentation ».

François Rony, président de l’ Association de promotion des produits du Vercors, véritable cheville ouvrière de la fête:  » Merci aux agriculteurs, éleveurs, associations, bénévoles mais aussi élus qui accepté de relever le défi.. Ils se sont mobilisés pour que cette fête soit une réussite.. Pas évident en ayant le feu vert en mars! »

Patrick Rey Giraud, président de la station d’élevage, responsable du comice du plateau du Vercors s’est félicité  » que le comice a été associé à la fête du bleu, On a eu des échos très pessimistes quant à la tenue de la fête du bleu. La mobilisation a été totale et nous sommes heureux aujourd’hui du succès de cette manifestation ».

Chantal Carlioz, maire de Villard de Lans, vice présidente du conseil départemental a clamé haut et fort:  » vive la fête du Bleu! La mobilisation de tous autour de cette manifestation prouve qu’elle a de beaux jours, années devant elle.. Le thème choisi: saveurs et savoirs  permet de mettre en valeur notre territoire, notre terroir et l’ensemble des atouts du Vercors dont l’agriculture, le tourisme.. »

Robert Duranton vice président du Conseil Départemental en charge de l’agriculture s’est dit combien satisfait que la fête du bleu se déroule dans de bonnes conditions, malgré quelques soubresauts..  » On ne peut que féliciter les personnes, structures, associations qui ont tenu à ce qu’elle se déroule cette année..  » Il a confirmé que le département continuerai à soutenir son agriculture.  » il faut tout mettre en oeuvre pour que les agriculteurs puissent vivre de leur métier, favoriser les circuits courts.. A ce niveau là le Vercors, la coopérative Vercors Lait sont des exemples.. »

Hubert Arnaud, maire de la commune d’Autrans-Méaudre en Vercors et Pierre Buisson maire délégué de Méaudre ont de concert affirmé qu’ils ne voulaient pas céder à la fatalité. La fête du bleu ne pouvait pas disparaitre car c’est un évènement majeur sur le plateau, un formidable outil de promotion.  » Ils ont tenu à remercier chaleureusement les organismes comme la région, le Département mais aussi les associations comme l’APAP, les diverses associations sportives, culturelles… qui se sont mobilisées pour  cette fête se déroule dans les meilleurs conditions. Ils ont tenu à remercier vivement les bénévoles au nombre de 250/ 300..  » sans eux point de fête »..

Jean Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère s’est montré satisfait de la réussite de cette fête qui  » met en avant le dynamisme, la jeunesse de l’agriculture du Vercors. » Mais il a lancé plusieurs alertes: » l’agriculture va mal, les producteurs de lait voient leur paye baisser. On m’a annoncer un prix de 200 euros les 1000 litres de lait alors qu’ils ont des coûts de production qui frôlent les 400 euros. Les producteurs de viande, les céréaliers sont aussi au plus mal. Et de lancer un véritable cri d’alarme;  » la gestion du loup est catastrophique! Les attaques se succèdent aux attaques. Notre région investi de façon inefficace 16 millions d’euros en opérations de protection..C’est inadmissible. Il faut qu’enfin les bonnes décisions soient prises, jusqu’à éradiquer le loup si c’est la meilleure solution. »

Gilles Chabert Conseiller Régional, s’est dit heureux de participer à un évènement comme la fête du bleu mais surtout à la présentation des animaux, plus de 150  » Ça fait plaisir de voir des vaches avec des cornes!.. Il a constaté que les éleveurs de montagne , celle du Vercors avait le moral, étaient dynamiques.. » Et de conclure, j’ai vu beaucoup de bouses sur le chemin de la fête, j’espère en voir plus sur les lieux de la fête 2017!

L’ensemble des intervenants, organisateurs s’est félicité du choix de Christophe Aribert comme parrain de la fête. Le chef étoilé natif du Vercors a parfaitement mis en avant les produits du plateau, ceci au stand cuisine et passion en Vercors aux côtés en particulier de Claude Ruel. Intronisé au sein de la confrérie du Bleu du Vercors Sassenage, il a promis de davantage être présent lors des futures fêtes..

La prochaine devant se dérouler dans la Drôme, Christian Morin, vice président du Conseil départemental de la Drôme se disant prêt à jouer le rôle d’ambassadeur pour qu’il en soit ainsi..

Gilbert PRECZ

La journée de dimanche en images..


La journée de dimanche en images..

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

AG du Groupement des sylviculteurs Vercors 4 montagnes


L’assemblée générale du Groupement des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes (GS4M) est un moment fort pour l’ensemble des activités de la filière bois du Vercors. Elle a réuni une bonne cinquantaine de participants à Lans en Vercors, autour du président Daniel Bonnet.

Un président qui, après avoir précisée que l’année a  » été riche en actions, réunions.. » regrette  et lance un appel:  » Nous voyons une baisse constante de nos effectifs, 175 adhésions à ce jour. Je sais que ce sont les plus fidèles, les meilleurs que nous retrouvons, comme aujourd’hui, mais cela ne me satisfait pas… Car ce sont les jeunes qui nous font défaut, et comme nous sommes vieillissants… Je n’insisterai pas. Nos recherches pour augmenter cet effectif ne sont pas assez pertinentes, votre collaboration s’impose. Que chacun s’investisse pour nous amener un nouvel adhérent… »

Le message est clair!

Danniel Bonnet président dy GS4M avec a ses côtés Marie Noëlle Battistel.

Daniel Bonnet président dy GS4M avec a ses côtés Marie Noëlle Battistel.

Marie Noëlle Battistel, députée a souligné le rôle essentiel des groupements forestiers et  » la participation des propriétaires forestiers à une gestion humaine et productive de leurs forêts. Il faut améliorer la pratique sylvicole la mobilisation et l’utilisation du bois.. » Elle a noté les actions de sensibilisations faites en direction des scolaires » afin de mieux faire connaître, apprendre à protéger,  à exploiter, a façonner..faire aimer notre forêt.. »

Elle a également abordé la loi montagne qui  » est une opportunité, celle de relayer les spécificités de la forêt de montagne, mais aussi de mettre en place des dispositifs qui puissent améliorer les pratiques sylvicoles, la mobilisation et l’utilisation du bois qu’il soit d’énergie ou de construction.  »

Elle souhaite que les groupements recensent les questions, les idées..et les  » fassent remonter » afin qu’elles soient discutées dans le cadre de la loi..

La Communauté de communes du Massif du Vercors était représentée par son Président Pierre Buisson et le vice président, maire de Corrençon, Thomas Guillet.  »

Ce dernier a rappelé les dernières orientations concernant le gibier avec la mise en place d’un observatoire de dégâts de cervidés.,  avec la détermination de placettes qui seront visitées chaque année, et qui pourront influencer les quotas de chasse. Au niveau du bois,  » nous devons tout mettre en oeuvre pour répondre aux marchés ».

Estelle RAPP animatrice à la CCMV poursuivi en présentant  l’opération « Equilibre Forêt – Gibier sur le Vercors » : installation de placettes répertoriées par GPS, en présence de forestiers, chasseurs, techniciens forestiers. Est établi un inventaire concernant la présence du gibier, abroutissements, disparition des semis ou même de la végétation. Ces placettes revisitées, pendant plusieurs années, permettront de compléter les inventaires faunistiques et d’influencer les quotas de chasse.  L’importance pour les forestiers est de recenser les dégâts, enrichis de photos et de lesles communiquer en remplissant une fiche appropriée.

Henri Gras, président de l’Union des Groupements de développement forestier de l’Isère a pour sa part rappelé que  » nous sommes en période d’attente avec le regroupement des CRPF de Rhône-alpes et de l’Auvergne. Quelle sera la nouvelle politique du nouveau CRPF?.. Et de lancer lui aussi un appel:  » pour que nous soyons entendus nous devons être forts, regroupés et parler d’une seule voix.. » Il a une nouvelle fois martelé: faites certifier vos bois en PEFC et n’attendez pas, assurez la succession de vos forêts en les transmettant au plus vite.. »




Catégorie forêt du VercorsCommentaires fermés

Le Bleu aura bien sa fête!


 » La fête du bleu aura bien lieu les 30 et 31 juillet . C’est la commune d’Autrans Méaudre en Vercors qui l’accueillera. Les principales animations se déroulant à Méaudre.  » C’est le Président de la communauté de communes du massif du Vercors et maire de Méaudre, Pierre Buisson qui le confirme.

 » Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes nous a confirmé qu’il nous soutiendrait financièrement dans cette initiative, le Département également. Cette fête est très importante pour le Vercors. Elle ne pouvait pas ne pas avoir lieu. Le point le plus critique étant bien entendu le financement de cette manifestation. La position du Parc en ce moment n’étant pas très nette ». Il faut rappeler que le Parc Régional du Vercors est mis sous tutelle..

Pierre Buisson se dit très confiant:  » nous avons pris 5 mois de retard dans son organisation mais les bénévoles, associations, agriculteurs, commerçants, élus..sont tous mobilisés pour que tout soit prêt le 30 juillet. Pour preuve il y a des réunions tous les jours! »

Et de marteler:  » il était impensable que cette fête ne soit plus organisée, ou proposée une année sur deux..C’est le rendez vous que tout le monde attend, tant du côté des acteurs du Vercors, de ses habitants, que des milliers de touristes qui sont présents sur notre territoire l’été ».

A noter que si le plus gros des animations se fera les 30 et 31 juillet, la semaine qui précède, diverses spectacles se dérouleront tous les soirs dans les communes de la communauté de communes du massif du Vercors.

Justement à propos de la communauté de communes, ou en est – on de la possibilité de regroupement?

 » Pour l’instant on reste comme on est avec une envie de travailler sur un regroupement. Nous avons jusqu’au 1er janvier 2018 pour étudier un rapprochement avec les communautés de communes du Vercors et du pays de Royans. » Et le Président de la CCMV de montrer une certaine inquiétude:  » si notre rapprochement ne se finalise pas, je crains que le préfet nous impose une autre issue.. »

Nous avons enfin abordé avec Pierre Buisson l’annonce faite par Laurent Wauquiez, à Lans en Vercors, concernant le plan montagne élaboré par la Région.  » C’est un plan que la montagne attendait. Les mandatures précédentes ont totalement délaissé la moyenne montagne et son activité neige.

Ce plan va donner un coup de fouet à nos stations qui pourront, grâce à l’aide de la région et du département renouveler leurs équipements et profiter des nouvelles technologies. L’activité de nos stations sera pérennisée et ce sera un plus au niveau économique, hôtels et hébergements divers, restaurants, commerces mais aussi les écoles de ski bénéficieront bénéficieront du fait que l’enneigement sera assuré jusqu’en bas des pistes. A cela il faut rajouter les saisonniers qui auront leur emploi assuré. « 

Pierre Buisson voit tout de même un bémol:  » il faudra que l’on se penche sérieusement sur l’accès aux stations, à travers en particulier la traversée de l’agglomération grenobloise. J’espère que des solutions seront trouvées rapidement. »

Gilbert PRECZ

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mai 2019
L Ma Me J V S D
« avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+