Tag Archive | "PNR Vercors"

Parrainez un gypaète


Trois oisillons gypaètes vont être prochainement réintroduits par le Parc naturel régional du Vercors dans les falaises d’Archiane au sud du territoire (Drôme). Autrefois répandu dans tous les massifs montagneux de l’Europe méridionale, ce grand rapace diurne a vu se réduire de façon drastique son aire de répartition depuis le  XIXème siècle.

Aujourd’hui, il est considéré comme le rapace le plus menacé d’Europe.

A l’occasion de cette réintroduction, Le Parc naturel régional du Vercors invite les amoureux de la nature à soutenir son action de préservation de la biodiversité en parrainant les trois poussins qui vont être mis en milieu naturel.

Chaque parrain et marraine pourra suivre les déplacements de son filleul durant toute une année car il sera équipé d’un GPS . Il sera également possible de l’observer planer sur les hauteurs du Vercors.

Le Vercors pourrait devenir le premier massif à abriter les quatre vautours que l’on rencontre en Europe.

………………………………………………………………………………………………..

Vous souhaitez faire un don au profit de l’opération de sauvegarde des gypaètes barbus. Envoyer votre don, soit :

- par chèque établi à l’ordre du trésor public à adresser au Parc naturel régional du Vercors 255, chemin des Fusillés 38 250 Lans-en-Vercors

- en numéraire à déposer à la maison du  Parc à Lans-en-Vercors,une urne est prévue à cet effet. Vous recevrez un certificat de parrainage et un autocollant Gypaète. Si vous souhaitez une attestation de don, vous pouvez l’obtenir sur simple demande.

Renseignements au 04 76 94 38 26.

Catégorie nature, parcsCommentaires fermés

Lancement d’un concours des prairies fleuries


Le ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche et Chantal Jouanno, Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, ont lancé, mercredi 3 mars, le premier Concours agricole national des prairies fleuries, au Salon International de l’Agriculture.
Dans le cadre de l’ « Année internationale de la biodiversité » en 2010, les Parcs naturels régionaux et les Parcs nationaux de France organisent avec les Chambres d’agriculture, les syndicats d’AOC fromagères, les syndicats d’apiculture, et des associations de gestion et de protection de la nature cette première édition. Le concours mobilise 18 territoires de Parcs dans toute la France et près de 300 exploitations agricoles :

13 Parcs naturels régionaux : Ballons des Vosges, Brenne, Camargue, Chartreuse, Haut-Jura, Lorraine, Massif des Bauges, Morvan, Pilat, Pyrénées Catalanes, Vercors, Volcans d’Auvergne, Vosges du Nord
5 Parcs nationaux : Cévennes, Ecrins, Mercantour, Pyrénées, Vanoise

A la différence des jachères fleuries, qui sont semées sur des terres non exploitées, les prairies fleuries sont des herbages naturellement riches en espèces destinés à la production de fourrage. Le concours récompense au niveau local et national les exploitations agricoles dont les prairies présentent le meilleur équilibre entre valeur agricole et valeur écologique.

Un jury sélectionnera localement, entre mai et juillet, deux exploitations pouvant concourir au niveau national. Le jury national constitué d’experts désignera les lauréats sur des critères d’agronomie, de qualité fourragère, de botanique, de phytosociologie, d’apiculture, d’entomologie et de faune sauvage.

Catégorie foire, parcsCommentaires fermés

SIA 2010 : le Vercors y était


Le Parc naturel régional du Vercors a choisi le Salon de l’Agriculture 2010 (1) pour innover : c’est en effet la première fois qu’était mise en œuvre une promotion du Vercors associant l’établissement, les professionnels et  les acteurs agricoles et touristiques du territoire. Tout le monde sur le pont !

De même qu’il n’a pas été facile d’unifier en un seul territoire (2) les multiples massifs, vallées, gorges, plateaux, chaînes montagneuses, plaines suspendues, contreforts et piémonts situés de part et d’autre du 45e parallèle, la réunion de tous les acteurs avec leurs spécialités, leurs préoccupations, sous une bannière unique, celle du Vercors, exige un travail patient de concertation. Cette stratégie de territoire voit donc le jour aujourd’hui et est appelée à se reproduire.

Danièle Pic, présidente du PNR Vercors, Pierre Weck, le directeur, Alexandra Couturier, responsable de la Com, étaient donc sur le pied de guerre hier sur le stand du Vercors , dans le pavillon1 (hall des animaux) pour que l’événement soit célébré comme il devait l’être.

Il le fut et plusieurs élus avaient tenu à être présents parmi lesquels Eliane Giraud,  Christian Nucci, Didier Guillaume (3) ainsi que Gérard Seigle-Vatte, président de la Chambre d’Agriculture de l’Isère, et de Philippe Guérin son directeur, d’Yves Borel, secrétaire général de cette même Chambre et  président du CING (Comité interprofessionnel de la noix de Grenoble), de Jean-Claude Pottier, maire d’Izeron.

Avec les représentants de  l’Association de la Race Bovine « Villard de Lans » , venus avec quelques-uns de ses plus beaux specimens (nous parlons des quadrupèdes, bien sûr), du Syndicat du Bleu du Vercors Sassenage (SIVER) et de la Coopérative Vercors Lait, de l’Association pour la Promotion des Agriculteurs du Parc (APAP),  les acteurs de la promotion touristique (ADT Vercors, OTSI du Massif), inutile de préciser que le stand était bien rempli, que les cinq AOC (Picodon, Noix de Grenoble, Clairette de Die, vins de Chatillon-en-Diois, bleu du Vercors-Sassenage) y  étaient en bonne place.

la villarde

La Villarde, star du jour, mascotte du club Vertaco

Mais on peut dire, sans vouloir fâcher qui que ce soit,  que la Villarde était la star, la mascotte du club Vertaco (c’est nous qui le baptisons ainsi) réuni à Paris. Et elle le mérite amplement. N’oublions pas que cet animal qui a fait la richesse du Vercors jusqu’au début des années soixante, a failli disparaître (l’effectif des animaux de race pure est tombé à 10 dans les années 70).

L’abandon de la traction animale, l’absence de prophylaxie contre la tuberculose et la brucellose, la spécialisation des exploitations ont failli lui être fatales.

En 1976, une poignée d’éleveurs dévoués à la cause de cette vache robuste et polyvalente, avec l’aide des services du ministère de l’Agriculture, ont sauvé in extremis la « Villard-de-Lans », appelée familièrement « la Villarde ».

Pour la présidente du Parc, « cette manifestation, d’envergure internationale, constitue une vitrine exceptionnelle pour la promotion générale du Vercors au travers de ses produits agricoles et touristiques ».

SIA Bleu

Et voilà une meule de bleu du Vercors Sassenage qui a trouvé preneur

Les visiteurs ont été nombreux à goûter au bleu du Vercors-Sassenage en vente sur le stand. Et à participer également au questionnaire qui leur était proposé.

Il fallait dire en quelle année le bleu avait obtenu son AOC, en quelle année le Vercors avait accueilli trois disciplines olympiques, et de quelle couleur est la vache « Villard-de-Lans » (voir ci-dessus).

Les heureux gagnants sont repartis qui avec un kilo de fromage bleu du Vercors sassenage, qui avec une bouteille de Clairette de Die, qui avec un séjour d’une semaine à Villard-de-Lans ou un jeu de société.

…………………………………………….

(1) Le Salon se termine le dimanche 7 mars. Il est ouvert de 9 à 19h.

(2) Le Parc naturel régional du Vercors regroupe aujourd’hui 85 communes pour plus de 40 000 habitants. C’est l’un des premiers Parcs français par son ancienneté mais aussi par la richesse de ses patrimoines et l’importance de son bilan.

(3) Le président du Conseil général de la Drôme avait fort à faire hier au Salon de l’Agriculture, entre les stands Vercors, Rhône-Alpes, Ardèche, sans oublier celui de la Drôme, sa terre natale. Nous l’y avons croisé en train d’entonner « Les montagnards sont là » avec un choeur de Drômois fidèles.

Catégorie A la une, foire, parcsCommentaires fermés

Le Vercors se transporte à la capitale


Le Parc naturel régional du Vercors en partenariat avec les acteurs agricoles et touristiques du territoire sera présent au prochain Salon International de l’Agriculture à Paris du 27 février au 7 mars .
Le stand du Vercors, sera situé dans le Hall 1 du Salon (Hall des animaux), et regroupera les partenaires suivants :

- l’Association de la Race Bovine « Villard de Lans » dans le cadre de l’Organisme de Sélection des Races Alpines Réunies (OS RAR),
- le Syndicat du Bleu du Vercors Sassenage (SIVER) et la Coopérative Vercors Lait,
-l’Association pour la Promotion des Agriculteurs du Parc (APAP),
- les acteurs de la promotion touristique : ADT Vercors, OTSI du Massif,
- le Parc du Vercors.
Cette manifestation, d’envergure internationale, constitue une vitrine exceptionnelle pour la promotion générale du Vercors au travers de ses produits agricoles et touristiques.

Le Parc naturel régional du Vercors regroupe aujourd’hui 85 communes pour plus de 40 000 habitants. C’est l’un des premiers Parcs français par son ancienneté mais aussi par la richesse de ses patrimoines et l’importance de son bilan.

Catégorie foire, parcsCommentaires fermés

Free Rando Vercors : un dimanche au grand air


Au point étape: tout droit, circuit court, à droite, direction la Tête des Chaudières

Au point étape: au choix le circuit court ou direction la Tête des Chaudières

Belle journée hier pour la 2e Free Rando du Vercors organisée à Corrençon-en-Vercors par Altiplano. Le soleil et le froid étaient au rendez-vous, ce qui n’a fait que donner plus de piment  à cet événement  qui permet à toutes et à tous de venir découvrir la randonnée à skis quel que soit son niveau et ses aspirations (1) sur le territoire du Parc naturel régional du Vercors.

Un projet original et qui a trouvé son public. Original dans le sens où il n’existe pas de manifestation de randonnée à skis en dehors des courses de ski alpinisme, hyper sportives et, il faut bien le dire, plutôt élitistes. La Free Rando Vercors propose un rendez vous convivial, qui se veut un lieu d’échanges entre pratiquants ou néophytes sans chrono ni classement.

Vue panoramique à la Tête des Chaudières (2029m)

Vue panoramique à la Tête des Chaudières (2029m)

Des parcours jalonnés et sécurisés (chapeau aux gars de Sport Aventure qui ont tracé et sont restés plusieurs heures au point d’étape et à la Tête des Chaudières) ont permis à ceux qui aiment le ski en toute liberté de s’initier à la randonnée alpine et nordique dans un espace magnifique. L’équipe d’Altiplano avait installé un petit camp de base au Clot de la Balme, où  elle proposait aux amateurs de tester skis et chaussures adaptés à chaque pratique.

Pas de compétition, pas de chrono, beaucoup d’échanges entre skieurs sur l’itinéraire où l’on a pu croiser des  Cafistes de Valence, des petits groupes d’amis et quelques solitaires testant leur matériel. Belle traversée de la forêt de Combeauvieux.

Pas chaud à la Tête des Chaudières: -25° sans compter le vent

Pas chaud à la Tête des Chaudières: -25° sans compter l'effet du vent

Pour ceux qui avaient opté pour le parcours long (800m de dénivelée), très belle arrivée dans le cirque blanc des Chaudières, exposé aux vents. Sur le passage, des petits pins à crochets bétonnés par la neige et le vent. Au sommet, à la Tête des Chaudières (2029m), vue panoramique. Mais pas le temps de s’y attarder. Un petit bonjour quand même au montagnard de Sport Aventure qui est là pour accueillir les randonneurs. Vaillant, le gars ! La température avoisine les –25° sans compter l’effet du vent. Certains avançaient –40° tout compris. En tout cas, personne ne traîne pour dépeauter (faut y mettre les doigts), ajuster les fixations et les chaussures avant de plonger dans la poudreuse.

……………………………………………………………..

(1) Petit rappel pour les néophytes :  le ski de randonnée alpine ou ski de montagne se pratique, en montée, avec des peaux de phoques (synthétiques) collées sous les skis ; des fixations spécifiques permettent de descendre comme on le fait avec des skis de piste.

La randonnée nordique, dont Cédric Cahn, présent hier à Corrençon, s’est fait le héraut, est  moins connue mais en plein essor; elle se pratique avec des skis de fond larges et munis de carres et d’écailles pour la montée.

Catégorie loisirs/détente, montagneCommentaires fermés

Vercors: marché paysan de Noël


Vous rêvez de fêtes gourmandes et originales pour cette fin d’année, les producteurs du réseau des fermes du Vercors vous invitent à découvrir les nombreux produits fermiers du territoire du Parc Naturel.

Ces agriculteurs passionnés transforment eux-mêmes leurs produits et ils seront heureux de vous accueillir sur les marchés paysans qu’ils organisent. Ils vous donnent rendez-vous à Villard de Lans, place de l’ours, les mardi 22 et 29 décembre, de 9h à 19h.

marché vercors« C’est pour nous une occasion de rencontrer nos clients et de leur offrir une variété de produits locaux : foie gras, truite fumée, noix, miel, confitures et toute une gamme de fromages », explique Stéphane Paol, pisciculteur à Saint Jean en Royans.

« J‘apprécie l’ambiance conviviale de ces marchés. On prend le temps de parler, de présenter nos produits aux visiteurs », souligne Valérie Dupont, productrice de Bleu du Vercors-Sassenage à Méaudre.

N’hésitez plus et prenez un petit moment dans la journée pour leur rendre visite, vous ne le regretterez pas !!

Catégorie terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Fermades 2009 : dix ans, on fait la noce !



Les Fermades fêtent leur dixième année. Guy Durand (ci-contre), éleveur de chevaux du Vercors, le boss de l’APAP, à l’origine de cette entreprise culturelle très originale, en est assez fier. « Il y a un réel intérêt de promouvoir la culture chez les agriculteurs », dit-il. « Le bémol », ajoute t-il, « c’est que le budget est un peu plus difficile à boucler que les années précédentes ».

L’APAP a un peu réduit la voilure : 16 Fermades et 4 en off cette année au lieu de 24 l’an dernier. Mais le bateau des Fermades poursuit sa route dans le Vercors. Durand tient bon la barre. Les coups de tabac, la pénurie de carburant, le calme plat, cela n’a jamais fait peur à un marin pas plus qu’à un agriculteur.

Sur le fond, la formule des « spectaculinaires » est rôdée, elle plait beaucoup et les réservations sont déjà nombreuses. Rappelons le principe : les agriculteurs impliqués dans les Fermades font eux-mêmes la programmation, se chargent de la promotion, accueillent le spectacle à la ferme, régalent de leur cuisine les spectateurs.
Citadins et ruraux côte à côte, spectateurs et convives, partageant quelques heures  dans un décor de grange ou de basse-cour ? C’est possible, ça ? Et bien, oui. L’APAP et le Parc du Vercors l’ont fait et cela mérite le respect. C’est presque une noce, une noce hors les murs, de la culture et de l’agriculture, une noce où l’on partage avec un égal bonheur les nourritures terrestres et les nourritures spirituelles. Sur des planches, sur la table, sur la scène. Simplement.
Les agriculteurs peuvent-ils être des artistes ? Oui, oui, c’est possible. D’ailleurs, depuis dix ans, ils se sont fait pas mal d’amis dans le spectacle, grâce aux Fermades.
Allez-y, allez-y voir ! Lever de rideau le 5 juillet.

Juillet
Dimanche 5 juillet à 14:00 Archiane
Fermade itinérante, Michel Gentils et Kader Kouidri
Musique et contes
Repas-spectacle
Tout public

La musique inclassable de ce musicien à la personnalité très attachante, vous emmènera en voyage dans un univers sonore poétique, aux climats changeants, zébrés d’improvisations époustouflantes, à la découverte d’un instrument que l’on croyait connaître: la guitare à douze cordes. Un concert qui retrace l’itinéraire atypique de cet autodidacte hors-pair.

Ballade contée à de 14h précises.

Vendredi 10 juillet à 19:00 Ranch Pow Grayon
Calamity Jane, lettres à sa fille
Compagnie Monnaie de Singe
Lectures
Repas-spectacle
Tout public à partir de 12 ans

Calamity Jane, femme cow-boy renommée, eut une fille à l’âge de 21 ans, qu’elle confia dès sa naissance à un couple de gens aisés. C’est à l’âge de trente ans, que celle-ci apprit la véritable identité de sa mère en découvrant des lettres, sous la forme d’un journal épistolaire, rédigées par Calamity Jane elle-même à l’ attention de sa fille.
Elles constituent un témoignage magnifique et coloré de la vie dans l’ouest américain, dont certains aspects restent d’une étonnante actualité. L’interprète, Geneviève Arnaud, vous propose un spectacle d’où l’on ressort désarçonné par la découverte de la véritable Calamity Jane.

Démonstration d’équitation western à 18h.
Vendredi 17 juillet à 16:00 Ferme du Clos – Châtelus
Piano-Balle Compagnie Cirko Senso
Nouveau Cirque
Goûter-spectacle
Tout public

Avec « piano-balle », entrez dans un cabaret musical, burlesque et décalé !
Laissez-vous mener par un duo délirant, tendre et grimaçant…
Un mélange subtil, hilarant de piano, jonglage, clown et magie !
Avec Hervé Duca et Jérôme Cannet, mis en scène par Marion d’Hooge.

Visite de ferme à 18h.

Dimanche 19 juillet à 19:00 Vachères-en-Quint
Folies Bobines Compagnie Arniphone
Spectacle cinématographique et musical
Repas-spectacle – Agriculture biologique
Tout public

S’inspirant des « séances de vues animées » que proposait le cinématographe forain au début du XXème siècle, « Folies Bobines » retrouve la triangulaire spectateur – image – musique qui transformait les projections de films muets en véritables spectacles vivants.
Pour ce faire, la Cie Arniphone distribue à son public de petits instruments, l’invitant à sonoriser lui-même certains passages du cinéma de ses arrière-grands-parents. Deux musiciens, Flóra Kapitány et Bertrand Mahé, mènent le bal jouant d’images, de boniments et de compositions originales.

Visite de ferme à 18h

Mardi 21 juillet à 12:00 La Molière
Déraisonnance
Duo concertant et déconcertant
Repas-spectacle
Tout public

Ce duo, d’une complicité communicative, vous emmènera pour un voyage au coeur des musiques du monde. Un périple sonore, mélancolique, drôle et rythmé, mêlant musique traditionnelle yiddish, tangos de Piazzolla et compositions. Dès les premières secondes, nul doute que vous serez envoûtés par ces deux musiciens !

Ballade contée sur l’alpage de la Molière et rencontre avec les éleveurs.
RV 10h précises.
Gîte d’alpage de la Molière
Josy Roullet et Vincent Charrière
38360 Engins (accès par Autrans)
réservations 06.09.38.42.42

Mardi 21 juillet à 19:00 St Jean-en-Royans
La Camoufle Compagnie Scène en Vie
Chansons et accordéon
Repas-spectacle
A partir de 12 ans

La Camoufle est un spectacle qui raconte l’histoire d’une femme, ses rencontres, ses amours, ses guerres, entre la Grande Histoire et sa petite histoire.La comédienne, Muriel Roux, est accompagnée sur scène par un musicien-confident, André Giroud, qui suggère avec son accordéon des ambiances gaies ou nostalgiques dans un registre guinguette et chanson française.Un grand moment d’émotion, un texte bouleversant de Remi de Vos !

Mardi 28 juillet à 19:00 Gresse-en-Vercors
Fatatras Compagnie le Caméléon
Poésie théâtralisée
Repas-spectacle – Agriculture Biologique
A partir de 10 ans

Août
Samedi 1er août à 14:00 St Martin-en-Vercors
En direct de l’atelier L’équipée
Courts métrages et démonstration interactive
Goûter-spectacle
Tout public
La séance débute par la projection de films courts, choisis en commun. Pour appréhender la fabrication d’un film d’animation, une démonstration interactive est ensuite proposée au public. Différentes techniques sont évoquées et expérimentées, avec l’aide de participants du public qui viennent réaliser des essais de séquences filmées.
Mardi 4 août à 19:00 Lans-en-Vercors
La vie sur terre Pierre Dechamps
Contes
Repas-spectacle
Tout public

Originaire de Corrèze, Pierre Deschamps est un conteur humaniste, attaché au terroir, c’est un amoureux des contes traditionnels qu’il revisite à sa façon pour les petits et les grands. Pour La Vie sur terre, il a choisi des contes et des légendes du monde entier qui dépendent directement des témoignages d’agricultrices: un destin appelle un conte, une personnalité vient résonner dans la personnalité d’une héroïne…La Vie sur Terre, c’est grave, triste quelquefois, poétique et drôle, vivant, très vivant et rempli d’espoir, comme la vie, quoi!

Jeudi 6 août à 12:00 Alpage des Ecouges
Blakan Tzigan Zelen Tchovek
Musique des pays de l’Est
Assiette-spectacle
Tout public

Au cœur même de la musique des pays de l’est, le violon s’envole et virevolte sur les mélodies effrénées roumaines ou moldaves et d’étranges airs bulgares aux rythmes asymétriques, porté par l’accordéon à la rythmique implacable. L’Europe nomade, en chansons yiddish ou rom…

Fermade itinérante

Samedi 8 août à 19:30 Autrans
La note bleue et Toutes voix dehors
Jazz vocal et chanson française
Repas-spectacle
Tout public

«La Note Bleue» c’est la rencontre entre le piano de Roberto Negro et la voix de Valérie Micheli qui s’unissent, complices, le temps d’une soirée, et vous entraînent dans leur univers intimiste et swing à travers les plus grands standards de jazz français et américains.A cette occasion, l’ensemble vocal «Toutes Voix Dehors», en formation à la ferme durant une semaine, présentera son concert de fin de stage.Une soirée pleine de sensibilité et d’émotions!
Dimanche 9 août à 17:30 Die
Ulysse, le clown papillon
Compagnie Agora
Théâtre
Assiette-spectacle
A partir de 7 ans

Lorsqu’au petit matin
Paraît« l’aurore aux doigts de rose »
Ulysse rentre chez lui
« Marre,De la guerre de Troie,
Je rentre chez-moi,
Retrouver mon fiston m’occuper
De Pénélope
Vivre
Dans ma maison ! »
De Calypso l’amoureuse
Qui lui offre l’éternité
En Polyphème le cyclope
Anthropophage
Ulysse arrivera-t-il
Jamais
À la terre promise ?

En tout cas c’est une belle Odysée, pleine de rires, de surprises et de poésie !

Dimanche 9 août à 19:30 Clelles
Moissons La Fabrique Illuminée
Musique et danse
Assiette spectacle
Tout public

La moisson d’aujourd’hui orchestrée, chorégraphiée en plein champs.Un spectacle qui réunit culture et agriculture sous la même enseigne.Une étonnante rencontre entre machines agricoles, musiciens et danseurs.Les compositions musicales viennent alimenter les rouages des machines, les mouvements organiques glissent à travers une subtile chorégraphie. Avec Céline Perroud, Gilles Mortiaux, Clément Nourry et Jean-Philippe de Gheest.

Visite de ferme à 17h

Mardi 11 août à 18h Combovin

La chaise, et Boireaud+Marcus
Théâtre, et chansons
Repas-spectacle
Tout public

La Chaise : Sur un texte de Carole Thourigny, deux comédiens Isabelle Tisse et Samuel Keller nous exposent l’histoire de la chaise sur plus de 12000 ans, en trente minute chrono. Après les avoir vu et entendu, vous ne pourrez plus jamais vous asseoir comme avant….

Boireaud + Marcus : Un surprenant «court-bouillon» de chansons fabriquées maison, un habile mélange de loufoquerie, de gravité, de tendresse et de dérision, chipé au quotidien. En toute simplicité

Il faut prévoir une petite marche avant d’atteindre la ferme de Philippe, rendez-vous donc à 18h : il vous emmènera jusque chez lui, tout en vous expliquant comment il allie son travail d’agriculteur avec la gestion d’une réserve naturelle privée._Pensez à vous munir d’une lampe de poche pour le retour !

Mercredi 12 août à 18:30 Lans-en-Vercors
Balkan Tzigan Zelen Tchovek
Musique des pays de l’Est
Assiette-spectacle
Tout public

Au cœur même de la musique des pays de l’Est, le violon s’envole et virevolte sur les mélodies effrénées roumaines ou moldaves et sur d’étranges airs bulgares aux rythmes asymétriques, porté par le piano à bretelles à la rythmique implacable. Europe nomade en chansons yiddish ou rom.

Ferme de la Grand’Mèche
Jean-Didier Brémont & Pierre Guillot
Les Françons 38250 Lans-en-Vercors

Fermade itinérante
Un jour en vallée de Quint

Dimanche 20 septembre, le festival est-opuest et les Fermades s’associent pour vous proposer une promenade découverte : découverte des paysages magnifiques de la vallée de Quint en cette saison et découverte de deux exploitations agricoles du Diois.

Rendez-vous 11h précises à Vachères-en-Quint.
Réservations : 04.75.22.12.52

Fermades off

Le off, c’est le même principe que le in sauf que ce sont les agriculteurs eux-mêmes qui organisent à leur initiative les dates proposées.

Dimanche 19 juillet 19h
Repas-spectacle tout public
Cie Giraud
Exquises voluptés, la tournée d’adieux

Chez Danielle et Bruno Eymaron
351 chemin de Prenay
38250 Lans-en-Vercors
réservations 04 76 95 40 60

Mercredi 22 juillet 19h
A partir de 12 ans
La camoufle

Elisabeth et Claude Chaléon
26190 Saint-Jean,-en-Royans
réservations 04 75 47 51 81

Mercredi 12 août 19h
Assiette-spectacle
Tout public
Cie Gaud
Exquises voluptés, la tournée d’adieux

Martine et François Chaligné
38880 Autrans
réservations 04 76 95 73 63
par Christian

Catégorie parcsCommentaires fermés

Le Vercors soutient ses agriculteurs


L’APAP, née en 1970 de la volonté des agriculteurs du Vercors de maîtriser leur destin face à la création du Parc, a fait un long chemin au côté de ceux que les paysans considéraient au départ comme des citadins en mal d’air pur. Et c’est un véritable partenariat, durable qui s’est installé entre l’institution et l’association.

Ce n’est pas un hasard si le soutien à l’agriculture est le premier poste budgétaire du Parc du Vercors, tête de liste des PNR rhônalpins sur ce plan. En 2007, ce budget était de 160 000 € sur son budget de fonctionnement (subventions à l’APAP, au service de remplacement, au syndicat du bleu du Vercors-Sassenage) et 370 000€ pour financer des programmes d’actions tels que le Réseau des fermes du Vercors, les Fermades, la marque Parc, la Fête du bleu, etc.

guy-durand.jpg

Guy Durand, président de l’APAP (association pour la promotion des agriculteurs du Parc)

La surface agricole utilisée (SAU) est d’environ 32 000 ha située entre 200 et 1 300 m d’altitude, auxquels il faut ajouter les 24 000 ha d’alpages, tout ceci sur un territoire de 180 000 ha. En 2000, on recensait 1100 exploitations dont 485 professionnelles.

- Un quart des exploitations font de la vente directe au consommateur, contre 19% en France et 24% en Rhône-Alpes

- 44% des exploitations du Vercors produisent au moins un produit bénéficiant d’un signe de qualité: AOC entre autres. Un pourcentage supérieur à la moyenne française (28%)

- 10% des exploitations du Vercors sont engagées dans le bio

Utilisation des sols : une vocation herbagère.

L’agriculture du Parc repose avant tout sur la valorisation des surfaces herbagères : plus de 85 % de la SAU est composé de prairies permanentes ou temporaires. Il faut ajouter à cela les 24 000 ha d’alpages.

Les céréales ne représentent que 11 % de la SAU et sont plutôt localisées dans le Trièves et le Royans.

Les vergers et vignobles (Diois et Royans) ne couvrent que 3 % mais sont des cultures à rapport élevé, (représentant chacune 14 % du chiffre d’affaires agricole du Vercors), et bénéficient de ce fait d’un fort dynamisme.

Un cheptel à orientation bovine

En effet, une exploitation sur deux possède des bovins, et une sur trois est une exploitation laitière. Les 4 montagnes et le Vercors Drômois se distinguent nettement, ils constituent le plateau laitier du Vercors avec environ 3 000 vaches laitières, même si les vaches allaitantes augmentent.
On retrouve les troupeaux ovins dans les montagnes sèches drômoises du Diois et dans le sud du Royans avec un système d’exploitation très extensif et l’utilisation d’alpages dès la mi-juin.  Les exploitations classées ovins/caprins représentent 23% du total des exploitations, les bovins lait 17% et les productions de fruits 11%.

Catégorie parcsCommentaires fermés

Gypaètes barbus: un lâcher prévu l’an prochain dans le Vercors


Le parc naturel régional du Vercors, qui tient à la biodieversité de son territoire, poursuit avec succès son programme de réintroduction des vautours fauves dans le Diois et procédera l’an prochain à un lâcher de gypaètes barbus dans le cirque d’Archiane.

Récemment, c’était le 5 juin dans le Parc national du Mercantour,  à l’occasion de la Journée mondiale de l’Environnement, Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecolgie, a assisté à ce qui était présenté comme le dernier lâcher de gypaètes barbus dans les Alpes. Cet événement clôturait le programme de réintroduction de ces oiseaux, entamé en 1993 dans le Parc national du Mercantour et en alternance avec le Parco Naturale Alpi Marittime.

Rappelons que cet oiseau figure sur la liste des 8 espèces les plus menacées en Europe. Il s’agit du plus grand rapace du vieux continent (près de 3m d’envergure). Il subsiste 120 couples de gypaètes dans l’Union Européenne (bilan 2006) dont 26 dans les Pyrénées, 5 dans les Alpes et 10 couples en Corse. Ces nouvelles réintroductions dans le Parc National du Mercantour ont pour but de renforcer la population autochtone de Corse déficitaire et faire ainsi le lien avec le reste de l’arc Alpin et de permettre l’aboutissement d’un programme international de sauvegarde d’une espèce emblématique du milieu montagnard.

En fait, comme l’a indiqué hier Danièle Pic, présidente du Parc naturel régional du Vercors, au cours d’une conférence de presse, le programme national de réintroduction connaîtra une prolongation l’an prochain, avec un lâcher de gypaètes barbus dans le  cirque d’Archiane. Le PNR Vercors poursuit par ailleurs son programme de réintroduction de vautours fauves dans le Diois, avec succès. La présidente a annoncé hier que l’on venait d’enregistrer la naissance d’une dizaine de poussins.

Catégorie parcsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+