Tag Archive | "Préfet de l’Isère"

Alerte sécheresse sur la nappe de l’Est Lyonnais


Depuis plusieurs semaines, un temps sec et chaud s’étend sur le département de l’Isère,
entraînant un assèchement rapide des cours d’eau et des nappes phréatiques.

Les pluies ponctuelles ne suffisent plus, actuellement, à améliorer la situation des cours d’eau et à
faire remonter le niveau des nappes de manière durable, d’autant plus que la végétation
estivale a tendance à intercepter ces pluies et à les empêcher de s’écouler dans les
nappes.
Le Préfet de l’Isère a donc décidé, après consultation du Comité Départemental de l’Eau,
de placer l’ensemble du département de l’Isère en vigilance sécheresse pour les eaux
superficielles et souterraines (cours d’eau et nappes phréatiques).

La nappe de l’Est Lyonnais, qui faisait déjà l’objet d’une vigilance sécheresse depuis le
17 avril 2018, est désormais placée en situation d’alerte sécheresse.
La situation de vigilance n’impose pas de restriction particulière sur les usages de l’eau
mais doit inciter chacun à une gestion la plus économe possible de la ressource.
La situation d’alerte concerne 5 communes de l’Isère :
• Charvieu-Chavagneux
• Heyrieux
• Janneyrias
• Valencin
• Villette-d’Anthon
Elle implique les mesures de restrictions suivantes :
• Pour tous :
◦ Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles ;
◦ Interdiction du remplissage des piscines de plus de 5 m³ à usage privé ;
◦ Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des
jardins d’agrément, des golfs, et des stades et espaces sportifs, de 9H00 à
20H00 ;
◦ Réduction de moitié du débit dérivé alimentant les plans d’eau et les étangs par
rapport au débit dérivé autorisé ;
◦ Interdiction de manoeuvrer des ouvrages hydrauliques ;
◦ Interdiction d’effectuer des travaux dans le lit du cours d’eau destinés à
accroître ou maintenir le prélèvement.
• Pour les communes :
◦ Interdiction de laver les voiries ;
◦ Interdiction de faire fonctionner les fontaines publiques en circuit ouvert sur
l’eau potable.
• Pour l’agriculture :
◦ Baisse de 15 % des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation, et pour
les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques) interdiction
de prélever de 9H00 à 20H00.
• Pour l’industrie :
◦ Respect du niveau 1 du plan d’économie d’eau des industriels (installations
classées pour la protection de l’environnement).
• Pour les gestionnaires de réseau d’eau potable :
◦ Renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable,
transmission des données à l’administration.
Les usages non prioritaires de l’eau à partir du réseau d’eau potable peuvent être
limités par arrêté municipal.
Le Préfet appelle chaque citoyen et chaque usager à être vigilant et économe dans sa
consommation d’eau. Faire preuve de civisme dans sa consommation quotidienne d’eau,
c’est préserver pour chacun les biens précieux que sont la ressource en eau et les milieux
aquatiques.

Catégorie eau, environnementCommentaires fermés

La noix de Grenoble fête ses 80 ans!


Produit phare de la région, dans la France et dans le monde, la Noix de Grenoble fête cette année ses 80 ans !

Reconnue AOC en 1938, vrai produit du terroir, la Noix de Grenoble est une véritable bombe nutritionnelles, healthy mais gourmande. En snack ou en cuisine pour se mitonner des petits plats façon comfort food…une chose est certaine: on ne se lasse jamais de la Noix de Grenoble !

Cette année nous célébrons avant tout 80 ans de savoir-faire unique ! C’est la richesse des terres, la culture du noyer et l’expertise de tous les acteurs de la filière qui donnent à la Noix de Grenoble un goût unique…

Déjà leader en France avec une production de 14 022 tonnes et +56% des ventes en 10 ans, l’AOP souhaite devenir LA référence de la NOIX en France !

L’appellation AOP Noix de Grenoble est une chance et une fierté partagée par l’ensemble des acteurs du territoire.

noix

Lors de la journée anniversaire organisée à chatte, les acteurs de la filière se sont réunis autour d’une table ronde pour échanger sur les enjeux du développement de la filière sur un marché mondial en forte demande. Ceci en présence de M. le Préfet de l’Isère et des élus députés et présidents du Département de l’Isère, de la Communauté de communes St Marcellin-Vercors-Isère, de la Chambre d’agriculture de l’Isère.

Yves Borel président du Comité interprofessionnel de la noix de Grenoble s’est félicité de la bonne santé de la noix de Grenoble mais  » il ne faut pas s’endormir.. Il faut toujours penser à améliorer sa qualité et à pérenniser les outils commerciaux, deux facteurs indispensables pour son avenir.

Il a également fustigé une certaine campagne de désinformation qui annonce que la noix de Grenoble est du « poison »… » Un guide des bonnes pratiques à destination des nuciculteurs est disponible . Il rappelle leurs droits et devoirs.. » Des nuciculteurs appelés à maîtriser leurs pratiques.


Pour rappel voici ce qu’est la noix de Grenoble…
123

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

LE PETIT TRAIN DE LA MURE AVANCE ET ACCELERE EN VUE DE SA REPRISE A l’ETE 2020


Ce mardi 19 juin, était présentée à La Mure la Société du Train de La Mure (STLM) en présence de ses dirigeants venus signer l’avenant de transfert de la Délégation de Service Public. Cet évènement a été l’occasion de faire le point sur l’avancement du projet, les travaux ayant débuté et s’accélérant désormais. Cap vers la reprise du petit train à l’été 2020 !

Sans titre

Une équipe de professionnels engagés pour faire renaitre le petit train

Aujourd’hui à La Mure étaient présents tous les acteurs qui ont oeuvré pour la relance du petit train dans le but de réaffirmer leur soutien au projet et constater son bon avancement.
Le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, était accompagné des deux conseillers du canton, Frédérique Puissat et Fabien Mulyk, de la vice-présidente en charge du tourisme, Chantal Carlioz, ainsi que des élus locaux, Eric Bonnier et Nadine Bari, du Préfet de l’Isère, Lionel Beffre, et des représentants de la Région, Yannick Neuder et Marie-Claire Terrier, pour présenter officiellement l’équipe de la STLM. Se sont déplacés leur Président, Gérard Mayer, et Fabien Dreveton, directeur du projet, rodés sur ce type de réalisation.
Cette réunion des porteurs du projet a permis également de transférer formellement la délégation de service public (DSP) à la nouvelle société dédiée au projet du Train de La Mure (STLM).
Une équipe projets est d’ores et déjà installée localement en Matheysine et sera amenée à grandir dans les mois à venir.

« La présentation de la société et la réunion de tous les acteurs aujourd’hui est un signe : le petit train
avance bien ! Dans 2 ans maintenant, vous pourrez de nouveau embarquer dans les wagons. Nous
avons tous hâte de ce grand moment pour la Matheysine, le Trièves et l’Isère en général », appuie le
Président du Département, Jean-Pierre Barbier.

Les premiers travaux sont bien amorcés

Depuis l’annonce de reprise de l’activité en juin 2017, la Société du Train de La Mure a réalisé une
première année faite d’études et de procédures administratives en passe d’être franchies. Les premiers
travaux ont commencé ce printemps, avec le nettoyage des voies, des travaux sur les ouvrages d’art et
le matériel roulant avec la rénovation des voitures passagers. Plusieurs entreprises locales contribuent à
ces premiers travaux.
Les grands travaux battront leur plein dans une année 2019 qui comprendra notamment la
reconstruction de la gare de La Mure et le chantier du restaurant, sans oublier la remise en état de
l’intégralité de la ligne.
Le début de l’année 2020 sera une phase de finalisation et de rodage pour une mise en service au début
de l’été 2020.
« Conformément au planning des travaux, les premiers chantiers ont bien démarré. Tout avance comme
nous le souhaitons » explique Gérard Mayer, président de la STLM.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Sécurité à la chasse


L’ouverture générale de la chasse a eu lieu le dimanche 10 septembre 2017. Le Préfet
de l’Isère rappelle à tous les chasseurs qu’il est impératif de respecter les consignes de
sécurité édictées notamment dans le Schéma Départemental de Gestion Cynégétique et
dans l’arrêté de sécurité publique.

Un groupe de réflexion « sécurité à la chasse » a été institué à la demande du Préfet de
l’Isère. Sous l’égide de la Direction Départementale des Territoires, ce collectif a pris en
compte les attentes respectives de ses membres et plusieurs mesures ont été prises,
dont certaines s’appliquent depuis septembre 2016.
1 – Améliorer la sécurité de la cohabitation entre chasseurs et non chasseurs, par
la révision profonde du schéma de gestion cynégétique 2012-2018, essentiellement :
— la couleur orange obligatoire pour les tenues de chasse collective (en vigueur depuis
le 1er septembre 2016)
— la formation obligatoire et progressive pour tous les chefs de battue d’ici à la saison
de chasse 2018-2019
— l’intégration des prescriptions de l’arrêté préfectoral de sécurité publique (depuis le 1er
septembre 2016)
— la révision du schéma dans sa forme afin de faciliter son application : il fait désormais
apparaître une série d’interdits, d’obligations et de préconisations à l’intention de tous
les chasseurs, tous modes de chasse confondus.
Ce travail, salué par l’ensemble des partenaires ainsi que par la Commission
Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage, a été entériné par arrêté
préfectoral du 20 juin 2016, et dans l’arrêté de sécurité publique n°38-2016-07-04-043
du 4 juillet 2016.
2 – Adapter les pratiques de chasse aux enjeux de la fréquentation
L’amélioration de la cohabitation entre chasseurs et autres usagers de la nature
nécessite de mieux connaître les secteurs et les périodes présentant des risques de
conflit d’usage.
Les détenteurs de droits de chasse ont été sollicités via une enquête organisée par la
Fédération des Chasseurs de l’Isère, permettant de mieux connaître les pratiques
cynégétiques ainsi que les particularités des territoires, notamment la fréquentation. Des
hypothèses de partage du temps et/ou de l’espace ont été débattues au sein de la
commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage réunie en session
extraordinaire le 30 août dernier. Le Préfet de l’Isère a décidé que les travaux du groupe
de travail se poursuivraient jusqu’à la prise en compte, dans le prochain schéma
départemental de gestion cynégétique (SDGC) 2018-2024, de la nécessité d’adapter
localement les pratiques de chasse aux enjeux de la fréquentation notamment les weekend.
3 – Communiquer
Un certain nombre d’actions ont été conduites par la Fédération des Chasseurs avec
l’appui du Conseil Départemental, du Conseil Régional, des services de l’État et la
collaboration des autres partenaires du groupe de travail sur la sécurité à la chasse. Une
expérimentation a été conduite sur plusieurs sites : déploiement d’une signalétique plus
adaptée aux non-initiés à la pratique de la chasse, notamment collective, dite en battue.
Un nouveau panneau « chasse en cours » a été conçu et adopté massivement par les
chasseurs. Une communication spécifique destinée aux élus a également été
développée.
Enfin, la Fédération des Chasseurs a fortement investi dans le développement d’une
application mobile unique en France, permettant de cartographier les réserves de
chasse et les jours de chasses collectives par détenteur du droit de chasse (association
de chasse ou propriétaire privé). Une première version a été diffusée à l’occasion du
lancement de cette application le 29 novembre , version qui a déjà recueilli les
faveurs de tous les partenaires départementaux, notamment les représentants des
usagers et des associations de protection de la nature.

Catégorie chasseCommentaires fermés

Prévenir les feux de forêt en Isère


Le préfet de l’Isère rappelle quelques obligations en matière d’entretien des espaces forestiers et les
conseils de prévention pour éviter les feux de forêts.

Que sont les feux de forêts et espaces boisés?
Un incendie de forêt ou d’espace boisé c’est :
• soit un incendie qui démarre et se propage au moins partiellement dans la forêt ou dans
d’autres terres boisées,
• soit un incendie qui démarre sur d’autres terres mais qui se propage à la forêt et à d’autres
terres boisées.
Généralement, la période de l’année la plus propice aux feux de forêt est l’été, car aux effets
conjugués de la sécheresse et d’une faible teneur en eau des sols, viennent s’ajouter les travaux en
forêt et la fréquentation du public.
Comment surviennent-t-ils ?
Pour se déclencher et progresser, le feu a besoin des trois conditions suivantes :
• une source de chaleur (flamme, étincelle). Très souvent l’homme est à l’origine des feux de
forêts par imprudence, accident ou malveillance (travaux agricoles et forestiers, cigarettes et
artifices, barbecue, dépôts d’ordures…) ;
• un apport d’oxygène (le vent active la combustion) ;
• un combustible (la végétation). Le risque de feu est lié à l’état de la forêt (sécheresse,
disposition des différentes strates, état d’entretien, densité, relief, teneur en eau…) ainsi qu’à
l’essence forestière elle-même (chênes, conifères…).
Quels sont les risques dans le département ?
L’Isère n’est pas un département à risque élevé en matière de feux de forêts, par rapport au sud de
la France. Cependant le risque est réel : avec plus de 290 0000 hectares de forêts, il est un
département très boisé. De plus, certaines forêts ont une fonction de protection contre les risques
naturels et doivent être préservées de la menace incendie.
Le Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques (SDACR) et le Dossier
Départemental sur les Risques Majeurs (DDRM) ont permis d’établir un tableau des aléas feux de
forêt. Ce risque théorique s’appuie sur l’importance des surfaces boisées par commune et la nature
des essences forestières dominantes.
Quelles sont les mesures prises dans le département ?
En matière de prévention, l’arrêté préfectoral du 28 avril 2017 impose des prescriptions émanant du
code forestier, notamment :
• les contraintes d’incinération à proximité des bois et forêts ;
• les périodes d’interdiction d’usage du feu à l’intérieur et à moins de 200 mètres des bois et
forêts ;
• les dispositifs de sécurité imposés aux véhicules circulant en forêt ainsi qu’aux matériels
thermiques utilisés.
À partir du 15 juin et jusqu’au 15 septembre, il est interdit de porter et d’allumer du feu, de
fumer, de jeter des mégots et tous objets en combustion à l’intérieur et à moins de 200
mètres des bois et forêts.
Pour plus d’informations, l’arrêté préfectoral du 28 avril 2017 est disponible sur le site des services
de l’État en Isère : www.isere.gouv.fr
Que doit faire la population ?
En anticipation :
• Connaître les chemins et les accès de fuite ;
• Aménager sommairement les points d’eau naturels permanents pour permettre le
ravitaillement des engins d’incendie (après concertation avec le Service Départemental
d’Incendie et de Secours) ;
• Débroussailler les abords des maisons plus particulièrement dans les communes classées à
risque d’incendie

– télécharger la plaquette sur le débroussaillement
http://www.isere.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture-foret-et-developpementrural/
Foret/Prevention-contre-les-incendies-de-forets


Pendant un sinistre :
Tout témoin d’un début d’incendie doit :
• Appeler les sapeurs-pompiers au 18 ou 112 ;
• se positionner en dehors du panache de fumée ;
• Attendre et guider les secours vers le sinistre ;
• Assurer la protection de ses bâtiments avec ses propres moyens (arroser les avanttoits,
les portes et les volets ). Dans les endroits les plus sensibles, des points d’eau
ont été installés.
• Ouvrir les portails et accès fermés à clef ;
• Fermer les bouteilles de gaz ;
• Ne jamais chercher à fuir à travers les bois.

Catégorie environnementCommentaires fermés

Les limites territoriales des arrondissements du département de l’Isère modifiées


Le Préfet de l’Isère informe que, par arrêté préfectoral N° 38-2016-12-21-015 du 21
décembre 2016 signé par le Préfet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les limites
territoriales des 3 arrondissements isérois sont ajustées de la façon suivante :

1

Ce redécoupage se justifie au regard des dernières évolutions socio-économiques des
territoires. Il permet de mettre en cohérence les cadres d’intervention des pouvoirs publics
et par conséquent rendre l’action publique plus efficace.

Ces nouvelles limites territoriales prennent effet le 1er janvier 2017.
Les demandes déposées ou adressées avant le 31 décembre et non traitées, seront
instruites par le site ayant réceptionné les dossiers.
Il s’agit principalement des :
- Permis de conduire, rétentions de permis de conduire, visites médicales
- Titres de séjour
- Activités réglementées (épreuves sportives, sans domicile fixe, associations loi 1901, armes
- Cartes Nationale d’Identité
- Expulsions locatives.
Ainsi, à compter du 1er janvier 2017, les administrés et les élus des communes citées ci- dessus
sont invités à effectuer leur démarche auprès de la sous-préfecture nouvellement compétente.

Catégorie territoiresCommentaires fermés

Vigilance orange pour vents violents sur le département de l’Isère


Les prévisions de Météo France pour le département de l’Isère annoncent des vents violents à partir de 20h aujourd’hui et jusqu’au lundi 21 novembre à 21h. La force du vent peut occasionner des dégâts.

En cette fin de journée de dimanche, le vent de sud va continuer à se renforcer. En soirée et en cours de nuit prochaine, voire lundi en début de matinée, le vent deviendra violent avec des rafales qui dépasseront les 100 km/h sur les départements placés en vigilance orange.

Cet épisode de vent violent se poursuivra en journée de lundi.

Devant les différents risques liés à cette alerte météorologique, le préfet de l’Isère engage chacun à faire preuve de vigilance et à respecter les consignes de sécurité.

Consignes de sécurité :


  • Limitez vos déplacements. Limitez votre vitesse sur route et autoroute, en particulier si vous conduisez un véhicule ou attelage sensible aux effets du vent.

  • Ne vous promenez pas en forêt.

  • En ville, soyez vigilants face aux chutes possibles d’objets divers.

  • N’intervenez pas sur les toitures et ne touchez en aucun cas à des fils électriques tombés au sol.

  • Rangez ou fixez les objets sensibles aux effets du vent ou susceptibles d’être endommagés.

  • Installez impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments.

Conséquences possibles :


  • Des coupures d’électricité et de téléphone peuvent affecter les réseaux de distribution pendant des durées relativement importantes.

  • Les toitures et les cheminées peuvent être endommagées.

  • Des branches d’arbre risquent de se rompre. Les véhicules peuvent être déportés.

  • La circulation routière peut être perturbée, en particulier sur le réseau secondaire en zone forestière.

  • Quelques dégâts peuvent affecter les réseaux de distribution d’électricité et de téléphone.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Calendrier du versement des aides PAC aux agriculteurs


Le ministère de l’agriculture a récemment publié un calendrier concernant les campagnes PAC
2015 et 2016,qui présente les dates de versement des aides. Le préfet de l’Isère souhaite
rappeler aux agriculteurs ce calendrier.

Les avances de trésorerie (ATR 1, 2 et 3) versées fin 2015 et au printemps 2016 représentent la
majeure partie des aides à recevoir au titre de 2015. Le versement du solde sera donc
essentiellement, pour la majorité des agriculteurs, l’occasion d’avoir une information complète sur
le montant total de leurs aides au titre de la PAC 2015. Dans certains cas, il est possible qu’un trop
perçu soit constaté, c’est-à-dire que le montant d’ATR versé à ce jour soit supérieur au montant
total des aides PAC 2015, ce qui donnera lieu à régularisation.

Pour certains agriculteurs, notamment les récents installés, ceux ayant contractualisé des mesures
agro-environnementales ou bénéficiant d’aides à l’agriculture biologique, et les éleveurs en zone
de montagne, le montant total des aides pourrait être significativement supérieurs aux montants
touchés à ce jour via les ATR, et le montant du solde restant à percevoir non négligeable. Les
informations du calendrier ci-dessous sont donc particulièrement importantes.

La Directrice départementale des Territoires de l’Isère a adressé un courrier aux établissements de
crédit pour les inviter à tenir compte de ces informations et à considérer avec bienveillance les
sollicitations des agriculteurs rencontrant des difficultés financières du fait du report du versement
du solde de la PAC 2015.

Le calendrier PAC à la date du 16 juin 2016 est disponible sur le site du ministère de
l’agriculture : www.agriculture.gouv.fr/pac-2015-et-2016-le-calendrier-des-paiements

PAC 2015

• ATR versée le 1er décembre 2015 (après une première moitié versée le 1er octobre)
couvrant 90% des aides (basée sur les montants 2014 DPU + ICHN/PHAE + PMTVA +
aide couplée lait de montagne) [montant total versé : 6,8 Mds€]
• Aides couplées ovins/caprins (AO/AC) [montant total : 130 M€] : versées le 1er décembre
2015
• ATR versée le 6 mai 2016 (assurance récolte et aides BIO), le 27 mai 2016 (MAEC),
paiement à venir pour les MAET
• Solde aides couplées bovins (ABA + ABL) [montant total : 782M€] : 27 mai 2016
• Solde des aides découplées (DPB + paiement vert + paiement redistributif + paiement JA)
[montant total : 6,2 Mds€] :
• au plus tard le 10 septembre 2016 pour le cas général (plus de 90% des dossiers)
• au plus tard le 15 octobre 2016 pour les dossiers avec transferts/subrogations complexes
• Solde de l’ICHN [montant total : 928M€] : 10 septembre 2016
• Solde des aides couplées végétales « simples » (protéagineux, luzerne déshydratée, soja,
blé dur, houblon) [montant total 80M€] : – fin septembre 2016
• Solde veau sous la mère [montant total : 4,8 M€] : d’ici septembre 2016
• Solde des autres aides couplées végétales [montant total : 50M€] : au plus tard fin octobre
2016
• Solde de l’assurance récolte [montant total : 120M€] : fin octobre 2016
• Solde des aides BIO et MAEC [montant total : 250 M€] : entre octobre et décembre 2016,
selon les aides

PAC 2016

Fin de la déclaration PAC : 15 juin 2016
• Avance de trésorerie à 90% (pour couvrir DPB + paiement vert + paiement redistributif +
paiement JA ; ABA + ABL ; ICHN) [montant total : 7,2 Mds€] : 15 octobre 2016 (au lieu
d’une avance PAC de 50% dans le calendrier habituel)
• Réalisation des contrôles sur place : d’ici fin décembre 2016
• Paiement du solde des aides découplées (DPB + paiement vert + paiement redistributif +
paiement JA) [montant total : 6,2 Mds€] : 1er trimestre 2017
• Paiement du solde de l’ICHN [montant total : 1024 M€] : 1er trimestre 2017
• Paiement AO/AC [montant total : 130 M€] : avance 15 octobre 2016 ; solde en décembre
2016 (ce qui correspond au calendrier habituel)
• Paiement du solde ABA/ABL [montant total : 782M€] : solde en janvier/février 2017 (ce qui
sera plus tôt que d’habitude)

Catégorie PAC, agricultureCommentaires fermés

soyez responsables !


Pour que vos vacances en montagne restent un plaisir, soyez responsables

Au vu des importantes chutes de neige de ces derniers jours et à l’heure des vacances scolaires le Préfet de l’Isère en appelle à la vigilance de chacun face au risque d’avalanche.

Les conditions climatiques et nivologiques actuelles fragilisent le manteau neigeux en créant notamment des plaques de neige instables et friables.

La préfecture invite tous les pratiquants d’activités en montagne qu’ils soient amateurs ou professionnels, et notamment les pisteurs, à la plus grande prudence.

Dans tous les cas, il est fortement déconseillé de quitter les pistes balisées.

Pour rappel le classement du risque d’avalanche se compose de 5 niveaux :

  • Niveau 1 : risque faible

  • Niveau 2 : risque limité

  • Niveau 3 : risque marqué

  • Niveau 4 : risque fort

  • Niveau 5 : risque très fort

Le risque de niveau 3 ne correspond pas à une risque moyen, le danger à partir d’un tel niveau d’alerte est réel et la plus grande précaution est de rigueur.

Ainsi l’anticipation des risques, le respect des règles de sécurité et de prudence doivent être au cœur des préoccupations de chacun.

Renseignements complémentaires : www.meteofrance.com/previsions-meteo-montagne/

Catégorie montagneCommentaires fermés

Neige prévue en plaine ce week-end, prudence sur les routes


Dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 janvier, Météo France prévoit un épisode neigeux sur l’ensemble du département. Une dizaine de centimètres sont attendues sur les massifs autour de Grenoble et cinq centimes en plaine, notamment dans le nord Isère.

Cet épisode neigeux se poursuivra samedi matin avec un temps froid et maussade.

Le préfet de l’Isère appelle les usagers à la plus grande prudence.

En effet, la conduite en hiver peut s’avérer délicate lorsque la neige tombe ou que le verglas se forme sur les routes.

Avant de prendre la route, il est impératif de s’informer sur les prévisions météorologiques (www.meteofrance.fr) et sur les conditions de circulation et l’état des routes (www.bison-fute.gouv.fr et www.itinisere.fr).

Avant tout, préparez votre véhicule aux situations hivernales :

  • Vérifier l’état des pneumatiques et leur pression, l’état des feux de signalisation sans oublier les phares antibrouillard, vérifier l’état des balais d’essuie-glace, nettoyer le pare-brise, les vitres et les rétroviseurs avant de démarrer : se munir du nécessaire pour essuyer et désembuer les vitres.

  • Vérifier également le bon état des freins et la présence dans l’habitacle d’un gilet de sécurité ainsi que celle dans le véhicule d’un triangle de présignalisation homologué. Ces deux éléments sont obligatoires.

Si vous allez en montagne, prévoyez des équipements spéciaux (chaînes) à placer au-dessus des bagages avec des gants et une lampe de poche et à monter en cas de neige abondante ou lorsque la signalisation vous y oblige.

N’attendez pas d’être bloqué pour agir. Des espaces plats sont aménagés en dehors des voies de circulation pour le montage des chaînes. Il est conseillé de s’exercer au montage avant le départ.

Le préfet de l’Isère rappelle par ailleurs l’incompatibilité entre conduite et consommation d’alcool et de stupéfiants.

Catégorie environnement, transportCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+