Tag Archive | "prix du lait"

Prix du lait: forte mobilisation des éleveurs…


Les éleveurs français ont démontré toute la journée leur mobilisation et leur détermination pour obtenir gain de cause sur leur rémunération laitière. 15 000 producteurs ont répondu présents dans plus de 80 départements.

Les actions menées avaient plusieurs formes mais on retiendra qu’elles ont ciblé soit la grande distribution soit les pouvoirs publics.

Avec tracteurs, animaux, drapeaux, banderoles, ils ont répondu à l’appel de la FNSEA et des JA afin de les sensibiliser sur leurs difficultés financières.

 » On va finir sur la paille, on va tous  crever » slogan qui résume parfaitement la journée…

vache manif

C’est  en effet tout l’élevage français qui a présenté ses cahiers de doléances et a lancé  un appel au secours pour :

- obtenir des transformateurs et des distributeurs des hausses de prix justifiées par l’augmentation des coûts de production ;
- améliorer les relations commerciales et contractuelles au sein des filières avec une révision de la LME ;
- revoir l’empilement des normes sanitaires et environnementales, véritables freins à la compétitivité.
 » Il y va de l’avenir des filières animales dans notre pays. La responsabilité de chaque maillon est engagée. Nous assumons la nôtre, aux transformateurs, distributeurs et Gouvernement d’enfin prendre la leur.

Une simple question, voulons-nous encore demain avoir des éleveurs dans nos territoires et des produits français dans nos assiettes ? » n’ont cessé de répéter les responsables syndicaux tout au long de la journée.

manif Jyon

En Rhône-Alpes le rendez vous était fixé place Bellecour à Lyon. Ils étaient plus de 500 à s’être déplacés de l’ensemble des départements de la région.

Ils ont réitéré leur revendication essentielle: une hausse de 3 centimes sur le litre de lait, pour compenser la hausse des charges et des prix de l’aliment du bétail.

manif lyon bête

L’appel semble être entendu puisque le 1er ministre Jean Marc Eyrault a annoncé que  » s’il faut prendre des mesures transitoires, le gouvernement les prendra, mais ce qui est important, ce sont les réformes structurelles pour que ça ne se reproduise pas à chaque hausse de coût des matières premières… »

Les agriculteurs ont également profité de cette manifestation pour aborder d’autres problèmes comme  les fameuses directives nitrates et aussi la présence du loup dans nos montagnes.

Jean François Carenco, préfet de région qui a reçu une délégation a pris la décision d’écrire au ministre de l’agriculture pour lui faire part des diverses revendications des agriculteurs rhônalpins…

Cela n’empêche pas les éleveurs d’être mobilisés comme jamais!

Catégorie A la une, vie syndicaleCommentaires fermés

OPL: Prix du lait : négociateurs satisfaits et producteurs méprisés


L’organisation des producteurs de lait a réagi suite à l’accord signé entre les industriels et l’interprofession.

Après trois heures de négociation, le syndicat soi-disant majoritaire a obtenu une augmentation de 10 % du prix du lait sur l’année 2010, augmentation déjà actée, d’ailleurs, la semaine dernière !

Le prix du lait payé aux producteurs en 2009* était de 27 centimes du litre.  Le prix moyen du lait payé en 2010 sera donc de 30 centimes. Sauf qu’en 2008, le prix du lait était de 33.5 centimes par litre ! Déjà trop bas pour couvrir les coûts de production

Donc en toute logique, moins 6.5 cts plus 3 cts, c’est une baisse de 3.5 cts, soit une baisse de 10,5% par rapport à 2008.  Voilà le résultat d’une belle négociation ….pour les transformateurs qui ont obtenu de plus, dès 2011, une belle perspective supplémentaire en plafonnant la différence entre le prix allemand et le prix français.
Où sont donc passées les notions de coût de production et de rémunération dans la fixation du prix du lait ?

Imaginons une nouvelle année 2009 (catastrophique rappelons-le, avec une baisse de revenus des producteurs laitiers de 50%) : avec cette nouvelle règle d’ajustement sur l’Allemagne, c’est une nouvelle baisse de l’ordre 10% qui devra être supportée par les producteurs. Ce que l’on donne aujourd’hui, on le reprendra demain.

Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy ont poussé les producteurs à emprunter pour passer la crise de 2009, les remboursements devant se faire dès que les marchés se porteront mieux.

Aujourd’hui, les marchés se portent bien (plus 60 % d’augmentation sur le beurre, plus 40% sur la poudre de lait) mais il est refusé aux producteurs de bénéficier de l’éclaircie économique. Il leur sera donc impossible de rembourser cet emprunt tout en étant obligés de continuer à travailler à perte. C’est à croire que cette évolution était déjà programmée puisque l’état n’a jamais voulu cautionner cet emprunt.

Les producteurs se demandent véritablement où sont la visibilité, la décence et l’esprit de responsabilité tant exprimés depuis hier soir par des négociateurs qui ne peuvent plus prétendre représenter les intérêts des producteurs.

Communiqué de l’OPL

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

prix du lait: accord!


C‘était sans doute la réunion de la dernière chance! Elle s’est déroulée à Paris et a duré plusieurs heures. Les transformateurs laitiers et l’interprofession ont trouvé un accord qui satisfait tout le monde. Le prix du lait payé aux producteurs sera revalorisé d’environ 10% , soit 31 euros de plus pour le deuxième semestre de l’année 2010 par rapport à 2009.

Le nouveau prix du lait sera de  330 euros pour 1.000 litres sur le troisième trimestre et de  301 euros sur l’ensemble de l’année.

Les producteurs acceptant pour leur part la mise en place d’un indicateur de compétitivité. Celui ci permettra de cadrer le prix du lait français en fonction du prix du lait allemand. En un mot, le prix du lait français ne pourra pas être de plus de 8 euros supérieur au prix allemand.

Au sortir de la table des négociations, tout le monde semblait satisfait de cet accord.

Le président Nicolas Sarkozy a également tenu à réagir via un communiqué:  » le gouvernement va accompagner cet effort de la filière laitière par la mise en oeuvre d’un plan de développement pour renforcer sa compétitivité en Europe ».

Déjà se pose une question: est ce que cette hausse aura des répercussions pour le porte monnaie de la ménagère???

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Lait: rencontre capitale


Cet après midi les producteurs de lait et les industriels se retrouveront autour d’une table afin de tenter finaliser un accord sur le prix du lait. Cette réunion de la dernière chance se déroulera à Paris dans un lieu tenu secret…

A priori cette rencontre devrait se terminer par un accord. En effet les deux parties devraient faire des concessions…..

Seront réunis autour de la table les industriels bien entendu et l’interprofession. Cela signifie que les syndicats minoritaires comme la confédération paysanne ne sont pas conviés.

La Confédération paysanne attend une invitation ce jour de votre part, si elle ne la reçoit pas, elle s’invitera afin porter à cette réunion les attentes des paysans » a écrit le syndicat au au président du Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (Cniel).

Pour la confédération paysanne « il serait inconcevable que la FNSEA , qui ne représente guère plus de 50% des producteurs, soit seule à la table. »

Un compte rendu de cette réunion importante pour l’avenir de la production laitière sera fait sur sillon38.com

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Prix du lait: le groupe BEL annonce un accord…


Le groupe BEL annonce qu’un accord est intervenu en ce qui concerne le prix du lait. Un accord qui satisfait les producteurs. « C’est une avancée » précise Thierry Roquefeuil, secrétaire de la FNPL.

Voici le contenu du communiqué diffusé par le groupe BEL.

 » Devant l’échec des négociations entre les syndicats de producteurs et de transformateurs constaté en juillet dernier, l’entreprise Bel avait immédiatement annoncé que l’entreprise réviserait sa position lors de négociations directes à mener avec ses producteurs. Celles-ci étaient prévues en septembre.

Afin de sortir du contexte de crise actuel, Bel propose d’anticiper ces négociations et annonce dès aujourd’hui un prix du lait de 301€ les 1.000 litres de lait sur l’ensemble de l’année 2010, y compris le mois de juillet, corrigé à 330 € les 1.000 litres.

L’entreprise prendra contact dès aujourd’hui avec les Présidents de ses groupements de producteurs pour fixer avec eux une date de discussion sur l’application de cet accord, qui sera lissé sur l’ensemble du second semestre 2010.

Comme BEL l’avait annoncé précédemment, ces rencontres permettront également  de poser les bases d’un accord pour l’ensemble de l’année 2011, de façon à donner aux producteurs la meilleure visibilité possible à moyen terme. »

Bel prend donc ses responsabilités pour sortir de cette crise, et appelle de ses vœux les mêmes dispositions d’esprit chez l’ensemble des acteurs, tant aux niveaux national et interprofessionnel qu’au niveau régional.

Les producteurs qui travaillent avec Bel depuis des décennies savent que notre entreprise a toujours fait le choix du dialogue, et qu’elle a toujours tenu sa parole.

Bel souhaite donc poursuivre ses relations avec ses producteurs de lait en prenant en compte les intérêts de chacun, et avec l’esprit d’ouverture que l’entreprise a toujours eu.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Prix du lait: jour J!


Depuis plusieurs semaines les producteurs de lait contrôlent la grande distribution afin de voir si le retrait de certains produits est bien effectif. Il s’agit de ceux fabriqués par BONGRAIN, BEL, LACTALIS, SODIAAL.

En Isère de nombreuses opérations ont été organisées et en grande majorité les magasins ont joué le jeu. Il faut rappeler que les producteurs réclament une augmentation de 2cts par litre au minimum.  » Nous gagnons 10000 euros par an en travaillant entre 50 et 60 heures par semaine » argumente un producteur.  » Augmenter le prix du lait serait irresponsable, nous sommes l’un des pays d’Europe ou nous payons le lait le plus cher rétorque un industriel. Allez voir à combien il est en Allemagne » rétorque un représentant des industriels.

Ce grand écart n’empêchera pas le dialogue puisque les industriels ont accepté de recevoir les représentants des producteurs de lait. Rencontres qui se dérouleront dans la journée.

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Lait: les bienfaits de la maîtrise


La Confédération paysanne prend acte des décisions du ministre de l’Agriculture concernant la fin de campagne 2009/10, décisions qui ne remettent pas en cause le gel de l’augmentation de 1 % du quota national ni l’absence d’allocations provisoires.
Ces mesures de maîtrise contribueront fortement à une sous-réalisation en France de l’ordre de 7 % de la référence nationale, soit 1,7 million de tonnes. Cette quantité représente environ 75 000 t de beurre et 140 000 t de poudre maigre. Cela correspond aux stocks publics européens de beurre et à la moitié des stocks de poudre .
C’est bien grâce à cette maîtrise que le prix moyen du litre de lait est annoncé à la hausse en 2010. Or les perspectives de prix s’annoncent bien trop faibles du fait :

-de l’importance des produits industriels dans les modalités de fixation ;
- de l’absence des produits les mieux valorisés que sont les produits de marque.
La France ne doit pas assurer seule la maîtrise des volumes produits en Europe.

La Confédération paysanne demande au ministre français de l’Agriculture de convaincre ses homologues européens des bienfaits de la maîtrise, qui ne peut être activée que par les pouvoirs publics.

« Les producteurs sont convaincus que les contrats ne pourront assurer cette mission (seul point d’accord avec la FNPL lors de la rencontre du 6 janvier 2010). Pour faire accepter la maîtrise publique, il est certainement nécessaire de revoir la répartition des quantités produites entre les différents Etats membres ».

Catégorie lait/produits laitiers, vie syndicaleCommentaires fermés

Publication des résultats de l’Observatoire des prix


Le Comité de pilotage de pilotage de l’Observatoire des prix et des marges s’est réuni aujourd’hui, sous la co-présidence de Jean-Marc Bournigal, Directeur général des Politiques Agricole, Agroalimentaire et des Territoires (DGPAAT) et de Nathalie Homobono, Directrice générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).
Comme Bruno Le Maire, Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche et Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation s’y étaient engagés le 15 juillet 2009 devant les acteurs de la filière laitière – agriculteurs, industriels et distributeurs –, le Comité a validé et publié sur le site de l’observatoire les données relatives à l’évolution des prix et des marges dans le secteur du lait élaborées par le Groupe de travail mis en place le 1er juillet 2009.
Cette démarche de transparence répond à une attente forte des professionnels comme des consommateurs.
Les données rassemblées par FranceAgrimer précisent les prix aux stades de la production agricole, de la transformation industrielle et de la distribution pour plusieurs produits de consommation courante (lait UHT demi-écrémé standard, yaourt nature, beurre, fromage emmental), ainsi que pour des produits dits « industriels » (beurre industriel, lait en poudre et lactoserum). Les marges brutes unitaires de ces produits sont établies aux stades de la transformation industrielle et de la distribution.
Ces données sont complétées par les résultats de l’enquête conduite par la DGCCRF auprès de l’industrie laitière et des centrales d’achat sur le lait UHT, le yaourt nature et le beurre, pour les marques nationales ou distributeur (MDD) et par une note méthodologique et explicative afin de garantir leur bonne interprétation.
Le Comité de pilotage a décidé de réunir régulièrement le Groupe de travail sur le lait afin de permettre l’actualisation des données. Il a rappelé la nécessaire mobilisation de tous les acteurs pour garantir la qualité des données.
Bruno Le Maire et Hervé Novelli ont demandé au Comité de pilotage d’engager une démarche similaire pour le secteur des fruits et légumes. Un Groupe de travail spécifique sera mis en place dès le mois de septembre.

source:  agriculture.gouv.fr/

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2020
L Ma Me J V S D
« août    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+