Tag Archive | "produits agricoles"

Les prix agricoles à la production diminuent en juin


En juin, les prix de production des produits agricoles baissent de 1,1 % par rapport à mai ; sur un an ils décroissent de 5,0 %.

Le prix des céréales affiche en juin une baisse de près de 9 % sur un trimestre (-13 % sur un an), toujours sous l’effet de disponibilités abondantes. Le maïs français subit notamment la concurrence ukrainienne. Les fortes récoltes à venir pèsent de surcroît sur les prix.

Prix de production des céréales

Prix de production des céréales

Le prix des oléagineux diminue en juin (–4,8 %), en raison d’une bonne récolte qui s’annonce dans l’ensemble de l’ Europe.

Le prix de l’ensemble des vins augmente de 15 % sur un an (+22,9 % pour les vins d’appellation), sous l’effet de faibles récoltes depuis deux ans.

Le prix de la pomme de terre chute par rapport à l’année dernière (-48,5 %). Il s’agit d’un retour à la normale : l’avant-dernière récolte en 2012 avait été très faible en Europe du Nord-Ouest.

Le prix des fruits frais baisse fortement en glissement annuel (–20,1 %). En effet, les abricots, les cerises et les pêches affluent sur les étals : leurs productions sont nettement supérieures à l’année dernière, marquée par des conditions climatiques défavorables.

Le prix des légumes diminue en glissement annuel (–10,3 %). Côté offre, les concombres, les courgettes et les melons sont plus abondants que l’année dernière à la même période où de mauvaises conditions climatiques avaient engendré des baisses de rendements. Côté demande, les consommateurs apprécient la tomate en raison d’une météo plutôt estivale ; ainsi son prix augmente.

En données corrigées des variations saisonnières, le prix des animaux baisse en juin (-2,2 %), dont celui du porc. En effet, l’embargo russe sur le porc européen limite les débouchés à l’export. Le prix des bovins décroît de près de 8 % sur un an, en raison d’une consommation qui s’érode.

Le prix d’achat des moyens de production est stable en juin.

Le prix des consommations intermédiaires diminue en juin (-0,3 %). Sur un an, les prix des aliments pour animaux et des engrais diminuent respectivement d’environ 7 % et 5 %. Le prix des biens d’investissement est stable en juin.

Source Insee

Catégorie agricultureCommentaires fermés

En avril, les prix de production des produits agricoles augmentent..


En avril, les prix de production des produits agricoles augmentent (+0,8 % par rapport à mars) ; sur un an ils baissent de 4,0 %.

Le prix des céréales est quasi stable en avril (+0,2 %). L’offre de céréales demeure abondante et la crise politique ukrainienne n’affecte pas les exportations de ce pays.

Le prix des oléagineux diminue en avril (-2,2 %). La demande asiatique est désormais moins vigoureuse tandis que l’offre sud-américaine de soja est très abondante.

Le prix de l’ensemble des vins augmente de 13,4 % sur un an (et de 21,8 % pour les vins d’appellation), en lien avec de faibles récoltes depuis deux ans.

Le prix de la pomme de terre chute par rapport à l’année dernière (-36,0 %). Il s’agit d’un retour à la normale : l’avant-dernière récolte en 2012 avait été très faible en Europe du Nord-Ouest.

Le prix des fruits frais décroît en glissement annuel (–17,9 %), en particulier ceux de la pomme et de la poire dont les productions avaient augmenté en 2013. Le prix de la fraise baisse également : la chaleur et la lumière, plus présentes en ce début de saison que l’an dernier, ont permis d’accroître la production.

Le prix des légumes frais chute en glissement annuel (–21,4 %). Le chou-fleur s’écoule difficilement aussi bien vers le frais qu’en surgélation. Le prix de la tomate baisse aussi, sous l’effet de la concurrence étrangère et d’un temps plus maussade après Pâques, qui a légèrement détourné les consommateurs. En raison de températures clémentes la maturité des laitues et des poireaux s’est accélérée, saturant la demande.

En données corrigées des variations saisonnières, le prix des animaux augmente en avril (+3,8 %). Celui du porc bondit (+16,6 %) : malgré l’embargo russe, les exportations européennes sont portées par la crise sanitaire aux États-Unis (diarrhée épidémique porcine), qui limite la production et les exportations.

La hausse du prix des ovins reflète une offre limitée face au surcroît traditionnel de consommation à Pâques, qui se situe en plein milieu du mois cette année. Le prix du lait croît sensiblement sur un an (+14,0 %), du fait de la forte demande, notamment chinoise, à l’export en lait de consommation. Le prix des œufs baisse car la production française est abondante.

Le prix d’achat des moyens de production croît légèrement en avril.

Le prix des consommations intermédiaires se maintient globalement en avril (+0,1 %). Sur un an, les prix des aliments pour animaux et des engrais ont diminué d’environ 8 %. Le prix des investissements est stable en avril.

Sources : INSEE – SSP (ministère chargé de l’Agriculture

Catégorie agricultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juin 2019
L Ma Me J V S D
« mai    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+