Tag Archive | "Provencia"

Le goût omniprésent à la Beaucroissant!


C’est devenu un espace incontournable de la foire de Beaucroissant: le stand du groupe Provencia.

Le Groupe Provencia compte aujourd’hui 33 magasins Carrefour Market et 6 hyper à l’enseigne Carrefour. Ce sont des magasins de proximité proposant des produits frais, des produits régionaux et locaux..en Isère le groupe compte 4 market situés à St Jean de Moirans, Tullins, La tour du Pin et Crémieu ainsi qu’un hyper, celui de Voiron.

La « Beaucroissant » étant la fête rurale par excellence, Provencia ne pouvait qu’être présent et le stand qui est situé près de la mairie va, comme chaque année vivre une forte effervescence, dans une ambiance conviviale et très festive.

Bien entendu l’excellence sera au rendez vous avec la présence de produits nobles comme la noix de Grenoble,  la truffe, le bleu du Vercors Sassenage et divers fromages du Vercors, le miel du Grésivaudan,  les veaux Drevon,…les vins de Savoie, l’anthésite..

Ce sera aussi l’occasion pour les milliers de visiteurs de découvrir et déguster le lait du Vercors. Un lait commercialisé suite à un un partenariat  » gagnant/gagnant » entre les producteurs, la coopérative Vercors Lait et le groupe Provencia.

Le stand va avoir une allure sportive avec la présence du GF38, qui a très bien démarré sa saison en National( 3ème division). Installé dans le haut du tableau, ses dirigeants visent la montée en ligue 2..

La solidarité sera également au rendez vous avec la présence d’Emilie Lyard, maman de deux enfants handicapés et présidente de l’association HandiKoeur.

Après avoir fait une halte au stand de Provencia vous ferez quelques pas pour découvrir l’espace du conseil Départemental de l’Isère.

Comme chaque année le département a invité les plus grands chefs à travailler sur place les produits locaux..Innover, proposer de nouvelles recettes et bien entendu faire déguster le fruit de leur imagination.

Le conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes « a du goût »

Cette année, le Conseil Régional est devenu un partenaire majeur de la foire. En effet, il sera présent sut le site et animera un stand de Food truck sur lequel les produits régionaux seront mis en valeur. Il sera placé sur la rue du village, en face de la Mairie, à coté de France 3.

La région du goût

Le 28 février dernier, la marque régionale « La Région du Goût » a été lancée officiellement, sur le Salon International de l’Agriculture pour répondre aux enjeux de consommation locale tout en permettant aux exploitations d’être plus compétitives, et donc plus rémunératrices pour les agriculteurs.

Depuis le 23 juin, moins de 4 mois plus tard, la marque s’est déployée sur l’ensemble de la région. 600 produits de 250 entreprises et producteurs ont déjà été agréés.

Les consommateurs de la Région Auvergne-Rhône-Alpes peuvent trouver dans leurs commerces toute une gamme d’articles repérable au logo « La Région du Goût » :

Retrouvez la Région du Goût, les points de vente et les produits agréés sur www.laregiondugout.com

Catégorie A la une, Département de l'Isère, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

22 ème Concours Régional Charolais


Depuis 21 ans Charolais Sud Est s’est forgé une identité professionnelle reconnue à Beaucroissant avec un
concours de reproducteur de grande qualité.

Il se vit une effervescence particulière sur l’espace charolais. Charolais Sud Est met en valeur la génétique de
toute une région montagneuse, bien loin du berceau traditionnel de la Race. Les éleveurs sont fiers de
montrer la passion de leur métier.
Présenter en confrontation les meilleurs spécimens de la région
dans un concours, c’est montrer tout le potentiel de production
et les multiples qualités de cette grande race bouchère.
Ce rassemblement sur 3 jours, favorise aussi les échanges entre
éleveurs et autres professionnels de l’élevage. C’est
l’opportunité de nouer de nouveaux contacts de se faire
connaître auprès des acheteurs de génétique. Le concours met
en avant le savoir faire et le dynamisme des éleveurs. Venant
de l’Ain, des Hautes-Alpes, de l’Isère, de la Loire, la Haute Loire
et du Rhône.

Les stands de professionnels :
Le pôle Charolais Sud Est est enrichi de la présence de l’association AGRIVILLAGE sous le chapiteau des
animaux. Ce concept constitue un espace agricole plus intense. Pas moins de 20 stands d’organisations
professionnelles seront présents sur l’espace réservé à AGRIVILLAGE auxquels il faut rajouter les stands
partenaires supplémentaires du concours charolais.

Si la foire d’automne de Beaucroissant s’inscrit dans la tradition depuis 798 ans, le Concours Régional Charolais
lui donne une nouvelle dimension professionnelle depuis 22 ans. Un événement annuel incontournable pour
tous les éleveurs charolais du Sud Est

Le Programme

Jeudi 14 septembre :

arrivée des animaux, installation des stands partenaires et Agrivillage.

Vendredi 15 septembre :

10h: Concours de pointage bovins par les jeunes des centres de formations agricole de Rhône- Alpes
11h30 visite officielle d’inauguration
12h remise des prix du concours de pointage
14h à 17h30 Concours des reproducteurs mâles
17h 30 Vote du public : prix d’honneur du public des taureaux adultes

samedi 16 septembre :

9h : concours des reproductrices femelles.
12h30 : Vote du public : Prix d’honneur du public des vaches adultes.
15h30 : challenges interdépartementaux

dimanche 17 septembre :

11h : défilé, présentation des lauréats du concours et remises des prix.
20H : départ des animaux

A noter parmi les partenaires, le groupe Provencia qui offrira le gros lot du concours.

Catégorie A la une, foire de Beaucroissant, élevageCommentaires fermés

798ème Foire de Beaucroissant


La foire en quelques chiffres

1500 exposants, 220 en matériel agricole et travaux publics.

70 bars et restaurants

700  têtes de bétail, 1 km de barres d’attaches pour le bétail,

15 kms d’allées

Entrée gratuite

Parkings payants tenus par les particuliers propriétaires (prix moyen 4.5 € par véhicule)

Superficie 30 Ha

Tous commerces : habitat, meubles, loisirs, camelots, volailles, chiens, alimentation, fête foraine, outillage, matériel agricole et travaux publics, voitures, quads, motos, etc…, bétail le vendredi 15 septembre. 800 000 à un million de visiteurs attendus.

Mais trois chiffres restent difficiles à prévoir et dépendent de la météo :

le chiffre d’affaires des transactions

le volume des boissons consommé

Le nombre de véhicules qui se presseront sur les routes et dans les parkings

Date et durée des foires

La municipalité de Beaucroissant a décidé en accord avec la majorité des exposants de supprimer les foires d’une durée de 4 ou 5 jours. Depuis 2011, la foire de septembre se déroule sur 3 jours maximum : les vendredi, samedi et dimanche les plus près du 14. La foire au bétail et l’inauguration ont toujours lieu, dorénavant, le premier jour, c’est à dire le vendredi. Pour 2017 : Vendredi 15, samedi 16, dimanche 17 (bétail vendredi 15)

Un peu d’histoire

L’histoire du village et de la foire de Beaucroissant se perdent dans la nuit des temps. Elle se confond avec celle de la colline de Parménie qui la domine de ses 749 mètres d’altitude.

L’origine officielle de la foire de Beaucroissant remonte à 1219 : cette année- là, dans la nuit du 14 septembre, le lac naturel de St Laurent, (au dessus de l’emplacement actuel de Bourg d’Oisans) se rompt, cause une terrible inondation qui submerge Grenoble et fait de très nombreuses victimes.

Dès l’année suivante, le 14 septembre 1220, sous la conduite de l’Evêque de Grenoble, les survivants commémorent cet événement en se rendant à Parménie, résidence des évêques de Grenoble. Ils sont si nombreux qu’un village se constitue pour les accueillir. Bien entendu, le rassemblement draine avec lui une foule de marchands : telle est l’origine, reconnue par les historiens, de notre grande manifestation.

Cependant, les chroniqueurs du Moyen-âge font état, déjà, de rassemblements antérieurs à cette date, à partir de la construction de la chapelle de Parménie en 877. Il est donc probable que la foire soit encore plus ancienne que ne l’indique le millésime de la 797 ème édition.

Une thèse de doctorat d’histoire de l’ EHESS a été présentée et soutenue le 6 décembre 2002 par Madame Bernadette LARCHER qui a obtenu une mention très honorable avec félicitations.

La foire au bétail

Suite aux problèmes rencontrés lors de la foire d’avril 2015 concernant la foire aux chevaux et la nouvelle réglementation applicable aux bovins, le conseil municipal et le service foire ont décidé de réorganiser totalement la foire aux bestiaux. Aucun négociant ne sera accepté sans avoir au préalable réservé et réglé sa longueur de barre. Sa superficie sera donc réduite et fermée. Les éleveurs ou négociants de chevaux ou de bovins ne pourront accéder au foirail qu’à partir de minuit  le vendredi 15. Le sens d’accès au foirail sera le même pour les bovins, les chevaux et les ovins. Par contre, il change de sens, toutes les bétaillères arriveront par la D 519 côté Beaurepaire et rentreront par le G5 pour descendre l’allée F (sous les noyers). Une fois déchargées, elles pourront se garer dans l’ancien Parc à ovins, puisque tous les éleveurs d’ovins et de porcins sont tranférés dans l’allée F, en face du Syndicat ovins.

Les éleveurs ou négociants de bovins devront présenter un cheptel indemne de maladie IBR avec prise de sang obligatoire pour chaque bête au moins 21 jours avant le 9 septembre, jour de la foire au bétail.

Les éleveurs ou négociants d’équidés doivent présenter une identification par puce pour chaque animal. Les contrôles d’ identification se feront à l’entrée de la foire sous la responsabilité des vétérinaires sanitaires, avec l’appui de la direction départementale de la protection des populations, des représentants de la commune et du GDS  ( groupement de défense sanitaire ).

Plusieurs centaines de mètres de barres métalliques permettent l’exposition des bovins et des chevaux. Si toutes les consignes de prudence sont respectées, les conditions de sécurité seront assurées, aussi bien pour les visiteurs et les négociants que pour les animaux.

Le syndicat des éleveurs de Charolais du Sud Est est présent toute la durée de la foire et organise un concours régional, doté de nombreux prix. Le restaurant où l’on peut déguster de la viande charolaise fonctionnera les 3 jours. A noter que les organisations constituant le pôle Agri Village seront présentes sous le stand d’exposition des Charolais Sud Est.

Le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes

Il met à la disposition du public un guichet automatique permettant le retrait d’argent par carte bancaire. Il est situé devant le poste de gendarmerie et fonctionne 24h/24. Ce dispositif donne entière satisfaction aux milliers de visiteurs pouvant effectuer cette opération sur place. Il est également présent en tant qu’ exposant et sera placé tout près du service foire.

Partenaires  Provencia – SILLON 38

Leur stand Provencia est situé à proximité du service foire et du Conseil Départemental. Plusieurs producteurs locaux proposent leurs produits régionaux . L’ambiance y est très conviviale….

Catégorie A la une, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Tullins: 30523 euros pour le Téléthon!


Belle soirée à Tullins ou l’association défis solidaires, avec à sa tête Dany Lefevre, a remis un chèque de 30 523 euros à l’AFM…

Pour récolter cette somme l’association accompagnée de nombreux bénévoles, partenaires, associations locales se lance depuis plusieurs années des défis plus  » fous » les uns que les autres…

Pour cette édition 2015 il s’agissait de faire venir le tour de France à Tullins en hiver.. Pour ce un vélo géant en chocolat a été confectionné, plus de 50 tableaux en chocolat représentant les cols mythiques du tour ont été confectionnés, des tours de vélos..une tombola avec le maillot de Bernard Hinault et bien d’autres cadeaux à gagner,  pressées d’huile de noix, de jus de pommes..ont complété les animations qui ont donc permis de récolter la fabuleuse somme de 30 023 euros.

Dany Lefevre a tenu à remercier les nombreux bénévoles et partenaires dont le groupe Provencia qui à travers ses magasins Carrefour de Tullins et Voiron  » nous ont donné un sacré coup de mains en nous fournissant de la marchandise,des sapins de Noël ..Le personnel du magasin de Tullins étant également impliqué dans l’organisation du défi avec comme locomotive Claire.. »

Fabien Constantini, directeur du magasin de Tullins a tenu à préciser que  » le groupe Provencia, acteur régional, local, a toujours été fidèle au téléthon et que c’est avec beaucoup de plaisir et de fierté qu ‘il est aux côtés de défis solidaires pour relever le …défi.. d’autant plus que vous mettez les produits locaux à l’honneur.. »

L’agriculture est également très présente..à travers sillon38.com qui a offert une tonne de pommes afin de les transformer en un excellent jus qui a fait  » fureur.. »

Jean-Yves Derbheys, maire de Tullins a précisé que la téléthon est devenu  LA principale animation de la ville . Il espère, et beaucoup d’autres avec lui,  que l’année prochaine Tullins soit choisie comme ville ambassadrice..  » Ce serait une formidable reconnaissance »..

Il a précisé que « grâce au téléthon, le critérium du Dauphiné pourrait faire étape à Tullins lors de sa prochaine édition..  » Il faut dire que Bernard Thévenet, directeur du critérium était le parrain du défi tullinois, tour de France oblige..

Evelyne Desgranges, coordinatrice sud Isère du téléthon a confirmé que  » Tullins est une grosse opération, sans doute celle qui récolte la somme la plus forte du Sud Isère et même du département..  »

il ne restait plus qu’à remettre le chèque ..

Gilbert PRECZ



Catégorie la vie des communes, zoomCommentaires fermés

LOI ANTI-GASPILLAGE: quelle mise en oeuvre par le Groupe Provencia ?


Votée en février 2016, la loi anti-gaspillage impose désormais en France des limites dans la destruction de la nourriture invendue et consommable. Plus de huit mois après, qu’en est-il de sa mise en application dans la grande distribution ?

Le point avec le groupe rhônalpin Provencia, qui cultive une stratégie de développement durable depuis déjà plusieurs années, dans un souci de responsabilité sociale et environnementale.

La loi anti-gaspillage dit stop au gâchis alimentaire dans la grande distribution

En début d’année, la bonne nouvelle tombait, largement accueillie par la presse et par les consommateurs : mercredi 3 février 2016, le Parlement adoptait définitivement une série de mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le loi anti-gaspillage prévoit des dispositions empêchant les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation, et leur imposant la mise en place d’actions destinées à récupérer et valoriser les denrées alimentaires. Pour bien la comprendre, il s’agit d’une loi progressive s’articulant autour de quatre volets :

1 – Prévention du gaspillage alimentaire (mise en place d’actions pour récupérer et valoriser les denrées alimentaires).

2 – Interdiction de jeter ou de rendre impropre à la consommation les invendus (javellisation des poubelles des grandes surfaces).

3 – Favoriser le don aux associations caritatives (en utilisant des invendus qui sont propres à la consommation).

4 – Utilisation des denrées à des fins de compost pour l’agriculture ou la valorisation énergétique : (notamment par le principe de méthanisation, c’est-à-dire la valorisation de déchets organiques en produisant de l’énergie sous forme de biogaz et du digestat recyclable).

Groupe Provencia : depuis longtemps impliqué dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

La lutte contre le gaspillage alimentaire fait partie intégrante de l’identité du groupe Provencia, qui n’a pas attendu l’application de la loi pour passer à l’action ! «Nous répondons à 100% à la réglementation. Nous n’avons jamais javellisé nos denrées et menons depuis toujours des campagnes de dons aux associations lorsque cela est possible*. Par ailleurs, nous avons commencé les démarches de revalorisation de denrées en énergies il y a 4 ans dans les premiers magasins, et depuis deux ans tous nos magasins sont assujettis à la pratique », explique Sébastien Giroutru, Responsable des services généraux du groupe Provencia.

*Le don aux associations implique que les structures soient équipées de véhicules frigorifiques afin de ne pas couper la chaîne du froid et d’acheminer les denrées alimentaires dans des conditions optimales jusqu’aux centres de distribution. Le manque d’équipement de nombreuses associations coupe court aux dons par les magasins, ceux-ci ne pouvant laisser partir des aliments sans ces dispositions.

Un cercle vertueux pour une consommation responsable

Depuis quatre ans déjà, les magasins du groupe Provencia traitent leurs bio-déchets, ceux-ci partant en méthanisation auprès de plusieurs prestataires collecteurs. Tous les aliments de type organique, emballés et non emballés sont concernés : charcuteries, poissons, pains et viennoiseries, fruits et légumes, épicerie, …
Ces produits sont isolés et collectés hebdomadairement par des prestataires qui amènent dans leurs centres de déconditionnement. Une fois déconditionnés, les déchets organiques sont acheminés dans un méthaniseur : une cuve étanche à l’air, à l’eau et à la lumière (procédé dit anaérobie), qui permet de faire fermenter les aliments et d’en isoler le méthane obtenu. Ce procédé permet de générer une énergie renouvelable : le biogaz. Il peut être transformé en chaleur, en électricité et en carburant pour véhicules.
Le compost (digestat utilisé comme fertilisant) extrait par ce procédé de fermentation est quant à lui réutilisé pour l’épandage en agriculture. Ce procédé favorise un retour à la terre des déchets organiques, lorsqu’ils ne sont pour diverses raisons plus consommables.

Depuis toujours, le groupe Provencia limite au maximum le gaspillage afin de minimiser ses déchets. Le don aux associations fait partie des mesures priorisées pour revaloriser les invendus et produits de casse consommables.

En 2015 Provencia a recyclé 2 897 tonnes de bio-déchets, ce qui équivaut à 1 013 gigawatt, soit les besoins annuels en électricité de 338 foyers en moyenne !

Depuis de nombreuses années, le groupe Provencia est très impliqué dans la limitation du gaspillage alimentaire au sein de ses magasins, faisant de cette mesure une priorité dans ses objectifs annuels. Limiter la casse, donner aux associations et recycler : un seul mot d’ordre, rien ne se perd, tout se transforme. C’est aussi ça, soutenir son terroir !

Catégorie agro-alimentaireCommentaires fermés

LES FRERES DREVON AMELIORENT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DE LEURS ELEVEURS


Ce vendredi 7 octobre, Les Frères Drevon , ou plutôt la famille, ont réuni l’ensemble de leurs éleveurs lors d’une journée d’échanges et de rencontres proposant des solutions pour améliorer les conditions de travail et augmenter les rendements de ces derniers.

Un temps fort qui a accueilli plus de 200 personnes, largement salué par les 130 éleveurs, la Chambre d’Agriculture en la personne de Jean claude Darlet, président, Robert Duranton, vice président du Conseil Départemental de l’Isère en charge de l’agriculture ont tenu à assister à cette rencontre.

Retour sur cette journée

Pour les Frères Drevon, l’élevage de demain doit apporter encore plus de souplesse aux éleveurs, de confort aux animaux et de qualité à la viande
D’entrée, Anthony Drevon a souligné l’importance de maintenir les efforts de chacun pour proposer une viande de grande qualité, obtenue avec des veaux jeunes (140 jours), élevés sur paille et nourris au lait et aux céréales naturelles. Des conditions d’élevage respectueuses du bien-être animal – fer de lance de l’entreprise Drevon depuis 40 ans – qui permettent aujourd’hui d’offrir aux consommateurs une viande tendre, rosée et savoureuse. Les mots-clés de l’entreprise familiale Drevon : la qualité et le goût, dans le souci constant, à la source, du bien-être animal.
Précurseurs dans leurs méthodes d’élevage, ils visent toujours plus loin, souhaitant plus que jamais renforcer leurs liens avec leurs 130 éleveurs. Ceci en améliorant leurs conditions de travail et leurs rendements, tout en maintenant des conditions d’élevage optimales pour les animaux et en répondant aux attentes de la grande distribution,du groupe Provencia en particulier, sans laquelle l’aventure ne serait plus.

Raccourcir les durées d’élevages ; automatiser des gestes répétitifs et gourmands en temps pour en donner plus aux éleveurs à accorder aux veaux ; réduire la consommation excessive d’énergie nécessaire à l’alimentation des veaux ; tels étaient les thèmes approfondis par les différents intervenants.

Interbev et Interveau Rhône-Alpes : L’Association Interprofessionnelle du Bétail et des Viandes de la région Rhône-Alpes s’attache à défendre, valoriser et promouvoir les intérêts communs de l’élevage et des activités industrielles, artisanales et commerciales de la filière bovine, ovine et équine. L’intervenant a rappelé son accompagnement auprès des éleveurs, autour des pôles : élevage, amélioration des cuirs, actions de promotion, opérations Made In Viande 2016 et 2017.

Le groupe Provencia : c’est le groupe qui a fait les Drevon..! Il distribue en exclusivité, dans ses magasins le veau des Frères Drevon.

Provencia a toujours misé sur ce fournisseur de choix, particulièrement valorisé dans ses rayons Boucherie grâce à une signalétique attractive, diverses animations…Le Groupe distribue le veau des Frères Drevon dans ses 37 magasins Carrefour et Carrefour Market en Rhône-Alpes. Un partenaire de longue date, qui a toujours apporté un soutien indéfectible aux Frères Drevon.

Il a été précisé que le groupe Provencia joue depuis sa création le jeu des produits régionaux et locaux. Sa présence en Isère, à travers ses 5 magasins mais aussi grâce aux diverses actions qu’il mène: présence à la foire de Beaucroissant, mise en place de l’opération  » boeuf de l’Isère » en partenariat avec les éleveurs, l’abattoir de Grenoble, le conseil Départemental démontre qu’il est devenu un partenaire incontournable du monde agricole de notre département.

Welfarm (Protection mondiale des animaux de ferme) : La démarche de l’entreprise Drevon est soutenue et encouragée depuis plusieurs années par WELFARM, association reconnue d’utilité publique qui oeuvre depuis 1994 pour une meilleure prise en compte du bien-être des animaux à toutes les étapes de leur vie.

Welfarm a rappelé que les Frères Drevon étaient dès 1983 rentrés en résistance aux méthodes d’élevage de l’époque, opposant aux boxes individuels et caillebotis leurs enclos aérés sur paille, offrant aux animaux de bien meilleures conditions de vie. Un vrai combat mené par Drevon, qui a réussi à obtenir de vrais résultats techniques avec ses veaux sur paille, malgré les réticences de l’élevage à l’époque.

« Drevon a développé l’élevage de veau sur paille non pas pour le marketing mais par instinct et sentiment que c’était la meilleure façon de faire pour les animaux. Il n’y a pas d’élevage respectueux du bien-être animal sans éleveurs engagés, distributeurs convaincus et consommateurs acteurs ».
Pour ces aménagements, Drevon a rappelé son engagement d’offrir à ses éleveurs une prime de 3€/veau pour les aider à investir. L’intégrateur est soucieux de pérenniser des valeurs qui lui collent à la peau, en innovant et accompagnant au maximum ses éleveurs répartis en Rhône-Alpes.

Le Veau des Frères Drevon : bien né et bien élevé
Les veaux sont nés en France, élevés et abattus en Rhône-Alpes. Elevés sur paille, en groupe, dans des étables spacieuses rigoureusement entretenues, bien éclairées, ventilées et isolées, ils sont nourris avec une alimentation sans OGM et non rationnée, tètent à leur gré du lait d’origine française, associé à un apport de céréales naturelles. Pour limiter le stress, les veaux sont transportés sur de courtes distances dans des camions spécialement aménagés et équipés, conduits par des chauffeurs expérimentés.


Catégorie agro-alimentaire, élevageCommentaires fermés

Concours régional charolais: un nouveau chapitre s’ouvre..


A entendre les discours des officiels, des élus, à ressentir la mobilisation, très forte, des partenaires, on peut affirmer qu’un nouveau chapitre du concours régional charolais s’est ouvert en 2016…

En effet, Claude Rey, président du syndicat des éleveurs charolais, conforté par Jean Marc Vallet a relancé le projet de construire un bâtiment en dur sur l’espace, qui aujourd’hui est recouvert de chapiteaux.. Structures qui coûtent au bas mots environ 30 000 euros/ans.. » Nous en sommes à la 21ème édition, faites le calcul  » a soulevé l’animateur du concours Jean Marc Vallet..

Robert Duranton, vice président du conseil Départemental en charge de l’agriculture a rebondi en confirmant que ‘ » le département sera à vos côtés et travaille pour que l’agriculture iséroise soit reconnue.. On travaille au quotidien pour que les produits de notre agriculture soient dans nos assiettes.. Notre ambition première; que le pôle agroalimentaire voit le jour rapidement.. »

Emilie Bonnivard,  vice présidente du conseil Régional en charge de l’agriculture, a poursuivi en précisant:  » Oui l’agriculture est une priorité… On travaille par exemple sur le dossier des bâtiments d’élevage mais pas que »….Et de citer un projet phare: « celui de consommer des produits issus de notre région dans les lycées, structures publiques…, Oui l’idée « mettons Auvergne -Rhône-Alpes dans notre assiette  » n’est pas utopique… »

Elle a rassuré les  » charolais » :  » la région a été ces dernières années absente, ma présence ici vous rassurera, nous serons à nouveau à vos côtés lors des prochaines éditions de ce rendez vous incontournable pour votre filière.. »

Idée qui complète à merveille celle du conseil départemental de l’Isère qui a réussi à concrétiser, de façon officielle, celle du  » né, élevé, abattu et consommé en Isère. Cette opération sera officialisée début octobre grâce à une collaboration totale entre les éleveurs, l’abattoir du Fontanil, le conseil départemental de l’Isère et le groupe Provencia..

Emilie Bonnivard a soutenu cette initiative..Elle a été séduite par le process, très original, mis en place et s’est montrée très sensible au rôle joué par chacun des acteurs dont celui du groupe Provencia..

Groupe Provencia qui est partenaire, depuis plusieurs années du concours régional charolais.. Cette année encore plusieurs paniers garnis de produits régionaux, offerts au nom du groupe par Sébastien Férand et Fabien Constantini, directeurs de l’hyper Voiron et du magasin de Tullins ont ravi les éleveurs.. On ne mettra pas sous silence le gros lot, toujours offert par le groupe Provencia: un téléviseur dernier cri!

Oui il peut se mettre en place des partenariats intelligents, constructifs entre l’agriculture et la grande distribution.. Vous voulez des preuves…En voici une..

Gilbert PRECZ

Pour lire le palmarès:

Palmarès

Voici le déroulé de la remise des prix en image… Cliquer sur les photos pour les agrandir


Catégorie A la une, Département de l'Isère, foire de Beaucroissant, région Auvergne Rhône-Alpes, élevageCommentaires fermés

Viande née, élevée abattue, consommée en Isère


Beaucoup d’effervescence le jour d’ouverture de la foire … Il faut dire que comme l’a précisé Pierre Fouque ancien maire: j’en ai connu des contraintes, des soucis mais autant de mesures de sécurité jamais.. «   Ces dernières liées à la chaleur, la crise ont sans doute nui à la fréquentation car très vite on a compris que le nombre de visiteurs serait à la baisse.. Par contre les élus et personnalités étaient bien au rendez vous avec en particulier André Vallini, ministre, Laurent Wauquiez , président de région, Jean Pierre Barbier, président du département….

il a beaucoup été question d’agriculture et des problèmes qui lui sont liés actuellement.. Jean Pierre Barbier passant la matinée auprès des éleveurs..

Effervescence également au stand commun sillon38/Provencia. Bien entendu l’excellence était au rendez vous avec la présence de produits nobles comme la truffe, le bleu du Vercors Sassenage, le safran, les veaux Drevon,…les vins de Savoie.

Il a surtout été question de l’accord conclu entre les éleveurs de viande, le département, l’abattoir de Grenoble et le groupe Provencia.

Accord unique, difficile ce mettre en place mais qui permettra aux éleveurs de valoriser au mieux leurs bêtes.

En effet l’accord est simple: les bêtes nées et élevées en Isère seront abattues à l’abattoir de Grenoble. Les quartiers avant serviront aux cantines des collèges de l’Isère et les quartiers avant seront vendus dans les magasins Provencia de l’Isère..

On en reparlera..

Par contre nous n’avons pas du tout  » aimé de ne voir en ce jour de bétail que quelques bovins présent sur le foirail.. Remplacés par des chevaux.. Une tradition perdue!

La journée inaugurale en photos..

Catégorie A la uneCommentaires fermés

Foire de Beaucroissant: l’excellence au rendez vous grâce au groupe Provencia


Le groupe Provencia sera présent sur la foire de Beaucroissant, ou associé à sillon38.com, il mettra en valeur les produits locaux et en particulier ceux de l’Isère.

Le Groupe Provencia compte aujourd’hui 33 magasins Carrefour Market et  4 hypermarchés à l’enseigne Carrefour.. En Isère les magasins sont situés à Crémieu, La Tour du Pin, St Jean de Moirans, Tullins et l’hyper de Voiron.

La région Rhône-Alpes est un territoire regorgeant de véritables richesses gastronomiques : fruits, fromages, charcuteries, vins, œufs, viandes, légumes… Autant de produits régionaux et locaux que le Groupe Provencia valorise au quotidien.

Il le montrera à Beaucroissant, lors  de la foire qui est programmée les 9/10/11 septembre. La journée inaugurale, agricole et du bétail ayant lieu le vendredi 9.

Le stand sera situé comme d’habitude proche de la mairie et sera mitoyen à celui du conseil Départemental.

Excellence !

Les produits d’excellence, le mot n’est pas trop fort seront présentés. Qu’on en juge: les 3 AOC de l’Isère seront mises à l’honneur: le bleu du Vercors Sassenage, la noix de Grenoble, le vin de Savoie mais aussi l’IGP St Marcellin, le murçon et produits de la Matheysine, le veau Drevon, et nouveauté cette année: la truffe de l’Isère et le safran du Drac..

Les membres du syndicat des trufficulteurs de l’Isère se proposant de faire déguster du St Marcellin truffé… On en salive déjà!

Diverses confréries seront également présentes..

Le stand du conseil départemental fera également la promotion des produits de l’Isère, avec la présence de plusieurs chefs renommés qui confectionneront des recettes en direct..

A retenir qu’aux côtés  du stand  » culinaire », le groupe Provencia a souhaité présenter deux clubs sportifs partenaires: le GF38 et l’équipe féminine du club de basket de l’étoile de Voiron.

Inutile de préciser qu’il y aura de l’animation …..

Pour nous trouver: je stand jouxte la mairie, le service foire et est situé dans le prolongement du DAB du Crédit Agricole sud Rhône-Alpes.

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Très belle, et amplement méritée, distinction pour le groupe Provencia


Lors d’une soirée exceptionnelle, en présence de Miss Pays de Savoie,  organisée à La Médicée (Marigny-Saint-Marcel), le groupe Provencia a dévoilé une toute nouvelle distinction qui vient récompenser 53 années de passion et d’engagement pour la région. L’occasion aussi de présenter aux producteurs régionaux et locaux la stratégie commerciale du Groupe pour l’année 2016 !

1

Un véritable plébiscite des clients
En mars 2016, une grande enquête de satisfaction a été réalisée auprès des consommateurs dans les magasins du groupe Provencia par le cabinet d’études marketing Homisens. La majorité des personnes interrogées en face à face ont fait part de leur grande satisfaction concernant la qualité des Produits Régionaux et Locaux, la diversité de la gamme, la présence de l’offre toute l’année et sa visibilité en rayon.

D’une manière générale, l’approche comparative de l’investigation a permis de faire ressortir le fait que les 37 magasins Carrefour et Carrefour Market du Groupe Provencia étaient reconnus par les consommateurs comme étant les meilleurs ambassadeurs des Produits Régionaux et Locaux. C’est pourquoi le groupe Provencia est désormais fier de faire figurer cette nouvelle distinction sur tous ses outils et supports de communication. De quoi affirmer plus que jamais son engagement pour la région !

Le lancement officiel de l’Opération d’été
La soirée, en présence de l’ensemble de la direction du groupe et des producteurs régionaux et locaux, a été également l’occasion d’aborder en toute convivialité la stratégie commerciale de Provencia. Acteur de la distribution en Rhône-Alpes depuis 1963, le groupe s’approvisionne actuellement auprès de 89 producteurs régionaux et 155 locaux. Il a d’ailleurs permis à bon nombre de PME et d’artisans de la région de se développer.
Il propose une offre inégalée de 3 400 Produits Régionaux et Locaux, référencés tout au long de l’année dans les rayons de ses magasins. En complément, chaque année trois opérations promotionnelles ayant lieu en février, juillet et octobre, viennent célébrer en grand les Produits Régionaux et Locaux dans tous les magasins du Groupe.

Celle de cet été aura lieu du 26 juillet au 6 août 2016. Intitulée Les Trésors de notre terroir, elle offre une sélection exceptionnelle de produits aussi délicieux que précieux. Placée au coeur d’un dispositif de communication d’envergure, elle ne devrait pas passer inaperçue, d’autant qu’elle s’accompagne comme chaque année de jeux permettant de gagner en magasin et sur provencia.fr de nombreux cadeaux !

Groupe Provencia : la passion du terroir & des bons produits « d’ici »

Acteur de la distribution en Rhône-Alpes depuis 1963, le groupe Provencia s’est toujours distingué par son attachement aux Produits Régionaux & Locaux. Fidèle à ses valeurs, il défend et soutient depuis toujours le savoir-faire des producteurs et affiche avec fierté sa volonté de s’impliquer et d’agir pour l’économie de la région.

Avec plus de 244 producteurs régionaux et locaux pour près de 3400 références dans ses magasins Carrefour et Carrefour Market, l’enseigne Provencia désire plus que jamais apporter de la qualité et du goût dans ses rayons.

Catégorie agro-alimentaire, consommationCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+