Tag Archive | "rage"

Gare à la rage


Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation lance, comme chaque année, une campagne de sensibilisation à l’attention des voyageurs, afin de rappeler les consignes de sécurité relatives à la lutte contre la rage, ainsi que les démarches à effectuer impérativement avant de voyager à l’étranger avec son animal de compagnie.

La rage tue encore une personne toutes les dix minutes dans le monde.

La France est indemne de rage. Les cas de rage en France proviennent tous d’animaux contaminés à l’étranger. Depuis 2001, 11 cas de rage canine ont été diagnostiqués sur des animaux contaminés à l’étranger et importés illégalement en France.

Le dernier cas de rage recensé sur notre territoire a été confirmé en 2015 sur un chien ramené d’Afrique du Nord sans que les garanties sanitaires obligatoires aient été obtenues avant le départ de l’animal.

Des moyens existent pourtant pour prévenir l’introduction de la maladie en France. Les faire connaitre est l’objet de cette campagne d’information qui se déroule chaque année à la veille des départs estivaux.

Lors d’un séjour à l’étranger dans un pays à risque, il est en effet fortement recommandé de ne pas toucher d’animal errant et de ne surtout pas en ramener avec soi. Un animal introduit illégalement peut en effet se révéler infecté et transmettre ensuite la maladie à d’autres animaux ou personnes.

Pour voyager avec son animal de compagnie, des démarches préalables sont obligatoires :

- il convient de prendre contact avec votre vétérinaire suffisamment tôt avant le départ (de 1 à 4 mois selon la destination),
- votre animal doit être identifié et accompagné de son passeport,
- les vaccins de votre animal doivent être à jour,
- une prise de sang est nécessaire avant de se rendre dans certains pays à risque.

Au retour en France, il faut impérativement présenter son animal de compagnie aux autorités de contrôle. Le non‐respect des obligations réglementaires est passible de sanctions pénales (article L237‐3 du Code rural et de la pêche maritime).

Les vétérinaires sont en première ligne dans le dispositif de surveillance et de détection d’éventuels cas de rage. Ils sont également les interlocuteurs privilégiés pour accompagner les propriétaires d’animaux dans la prévention de la maladie.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Un cas de rage sur un chien rapporté du Maroc en Vendée


Les ministères en charge de l’Agriculture et de la Santé rappellent qu’il est interdit de ramener en France ou en Europe un animal ne satisfaisant pas aux exigences sanitaires françaises et européennes.

Les conséquences de telles négligences sont importantes : le cas de Vendée a d’ores et déjà entraîné la mise sous surveillance vétérinaire et l’euthanasie de plusieurs animaux et huit personnes ont été placées sous traitement antirabique à titre préventif.

La confirmation d’un cas de rage chez un animal conduit à des mesures lourdes tant pour les personnes que pour les animaux ayant été en contact avec l’animal enragé.

Au cours des dix dernières années, neuf cas de rage ont été diagnostiqués chez des chiens en France. Chacun de ces cas était directement ou indirectement lié à l’importation irrégulière d’un chien en provenance d’un pays où sévit cette maladie.

Pour être légalement importés en France à partir de pays extérieurs à l’Union européenne, les carnivores domestiques accompagnant les voyageurs doivent être correctement identifiés, valablement vaccinés contre la rage et répondre aux exigences sanitaires qui sont fixées selon les pays et disponibles auprès des ambassades ou sur le site Internet du ministère en charge de l’agriculture.

En cas de morsure par un chien, un chat ou tout autre carnivore, il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique.

Il est indispensable que tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, soit présenté à un vétérinaire dans les 24 heures suivant la blessure et de consulter rapidement un médecin, qui pourra, selon le contexte, orienter la personne mordue vers un centre antirabique.

Recommandations aux voyageurs :

En plus de l’identification et de la vaccination, les carnivores domestiques doivent avoir subi un titrage satisfaisant des anticorps antirabiques (examen à effectuer en laboratoire agréé afin de s’assurer de l’efficacité de la vaccination contre la rage. Cet examen nécessite une prise de sang effectuée au moins 30 jours après la vaccination et au moins 3 mois avant l’importation). Certains pays extérieurs à l’Union européenne sont dispensés du titrage des anticorps antirabiques.
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/imp-cpgnie060111.pdf

L’animal doit aussi être accompagné du certificat sanitaire original établi par un vétérinaire officiel du pays de provenance (ou du passeport pour animal de compagnie pour les animaux originaires de l’Union européenne). Ce certificat doit être accompagné des justificatifs de vaccination contre la rage.

Recommandations en cas de morsure :

La rage est transmissible par morsure, léchage de peau lésée ou griffure par un animal enragé pendant toute la période d’excrétion du virus chez l’animal, soit 15 jours avant l’apparition des signes de la maladie.
Il convient de souligner l’efficacité du traitement préventif post exposition de la rage humaine, s’il est administré avant l’apparition des symptômes.

D’une manière générale, il importe de rappeler les recommandations suivantes :

en cas de morsure par un chien, un chat ou tout autre carnivore, il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique. Il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte orienter la personne mordue vers un centre antirabique ;
tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure. L’animal fait l’objet d’une surveillance sanitaire par le vétérinaire pendant 15 jours ;
• il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés.

Pour en savoir plus :

Catégorie prophylaxieCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+