Tag Archive | "Robert Duranton"

Isère: de grandes avancées


Ce 12 avril 2019 s’est tenue la Séance Publique du Département de l’Isère. Lors de cette journée, outre les rapports sur les sujets tels que la réciprocité, l’aéroport de Grenoble Alpes Isère ou le Plan Ecoles, le Président du Département Jean-Pierre Barbier a évoqué les résultats d’une enquête portant sur la satisfaction vis-à-vis de l’action de la collectivité.

Parmi les rapports votés lors de cette séance, certains marquent de grandes avancées pour l’Isère et ses habitants.
Les élus ont notamment, voté un nouveau rapport sur la réciprocité. Mise en place en place en 2016, l’expérimentation de la réciprocité au RSA s’est révélée très bénéfique pour les allocataires : nouvelles relations sociales, regain de confiance en eux, mise à profit des compétences, meilleure insertion professionnelle, …
Aujourd’hui, 20% des allocataires sont engagés dans cette démarche et le nombre d’allocataires a diminué de 10%, bien au-delà des moyennes nationales et régionales. Saluée par les structures d’accueil, le dispositif a également été récompensé du prix de l’association Bleu Blanc Zèbre et par l’Université Grenoble Alpes.
Le Département a donc fait le choix de pérenniser un système qui a fait ses preuves et en reprécisé le cadre. Cette politique sur un tryptique simple : dignité, innovation, travail.
Autre point important de cette session, le Département a voté un rapport sur l’aéroport Grenoble Alpes Isère et sur la construction d’un nouveau bâtiment pour la prestigieuse Ecole Nationale de l’Aviation Civile. Face à la désuétude environnementale de l’ancien bâtiment, le Département agit avec Bièvre-Isère-Communauté et la Région afin de sauver l’implantation de l’école. Le Département sera donc pilote de la construction d’une nouvelle plateforme au Sud du site.
Cet investissement permettra à l’aéroport qui voit passer plus de 357000 passagers par an de continuer à attirer les jeunes pilotes.
Cet aéroport est l’un des leviers de l’économie et du tourisme isérois avec des retombées évaluées en moyenne à 150 millions d’euros par an.

Enfin, le Département a lancé son Plan Ecoles. L’éducation est un axe primordial de l’action départementale comme en témoigne le plan d’investissement de 221 M€ dans les collèges. Au-delà des collégiens, le Département veut offrir aux écoliers des structures adaptées. Ce plan écoles permettra de répondre à la demande importante de soutien des collectivités maitres d’ouvrage (communes et EPCI). Il s’appliquera de manière uniforme à l’échelle départementale et aura notamment pour but de faire émerger des projets en augmentant leur financement, de soutenir l’investissement et de répondre de manière équitable à un besoin important des collectivités.

Au niveau agriculture il a été précisé que le pôle agroalimentaire est sur de bons rails:  » on croit à sa réussite » dira le vice Président en charge de l’agriculture Robert Duranton qui rajoute: nous avons aussi lancé un plan sècheresse qui concerne l’ensemble des agriculteurs touchés.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Chambre d’agriculture de l’Isère: Jean claude Darlet, mandat renouvelé


Suite aux élections de janvier 2019, une session d’installation c’est déroulée sous la présidence de Lionel Beffre, préfet de l’Isère, en présence de Jean Pierre barbier et Robert Duranton, président et vice président en charge de l’agriculture.

Jean claude Darlet a été réélu président. Pour rappel il exerce le métier d’agriculteur depuis 1984 sur une exploitation agricole située dans le Sud Grésivaudan (22 ha en noyers AB et 40 ha de céréales).

Sont également élus:

1er vice président: Jérôme Crozat

2ème vice-président: André Coppard

3ème vice-président: Stéphane Tirard

4ème Vice -président: Pascal Denolly

Secrétaire: Jérémy Jallat

Secrétaires adjoints: Alexandre Escoffier, David Rivière, Jacqueline Rebuffet, Thierry Blanchet, Nadege Denis.



Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le Vercors toujours en haut de l’affiche


verc2Le Vercors est toujours en fête au salon  international de l’ agriculture qui s’achève ce dimanche 3 mars..Situé au hall 1 , celui des animaux, l’espace Vercors connait en effet une animation toute particulière, en particulier grâce à ses deux  » vedettes »: la Villarde et le bleu du Vercors Sassenage.

Cette présence est indispensable pour permettre aux milliers de visiteurs de découvrir un territoire, un terroir, et à travers eux un Vercors très dynamique grâce à son agriculture, ses activités économiques, touristiques…

Lors de la journée  » Isère » qui s ‘est déroulée ce vendredi 1 mars sur l’espace de la région Auvergne Rhône-Alpes, plusieurs conseillers départementaux sont  » montés  » à Paris ..

Ils ne pouvaient que faire une halte qu stand du Vercors.. Autour de Robert Duranton, mmes Anne Gérin et Sandrine Martin Grand..verc1

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'Isère, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

LES AGRICULTEURS IMPACTES PAR LES CONSEQUENCES DE LA SECHERESSE : LE DEPARTEMENT EN SOUTIEN


Le 30 octobre dernier, la Préfecture de l’Isère a placé le département en situation d’Alerte Renforcée et d’Alerte Sécheresse jusqu’au 31 décembre prochain. Le monde agricole est une nouvelle fois fragilisé.

Face à cette situation, le Département de l’Isère fera tout son possible pour apporter un soutien financier permettant d’aider les exploitations les plus en difficulté.

Lors d’une rencontre avec l’ensemble des acteurs du monde agricole le 16 novembre dernier, Robert Duranton, Vice-Président du Département en charge de l’agriculture, de l’irrigation, de la filière bois et de l’environnement, a évoqué la possibilité d’une aide au transport de fourrage, organisée collectivement, pour les agriculteurs.

Cette dernière s’inscrira en lien avec la procédure de « calamités agricoles » gérée par l’Etat. Son montant et ses modalités seront spécifiés une fois que les besoins réels auront été identifiés.

« Le manque d’eau de ces derniers mois a des impacts forts pour nos agriculteurs qui, dans la perspective de l’hiver, manquent de fourrage. C’est un nouveau coup dur pour le monde agricole. Malgré un cadre réglementaire très contraint, le Département fera tout son possible pour les aider » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

« Nous maintenons les échanges avec les acteurs du monde agricole pour définir avec eux les besoins et apporter des solutions concrètes pour les soutenir » précise Robert Duranton, Vice-Président du Département.

Catégorie Département de l'Isère, agricultureCommentaires fermés

LA MARQUE IS(H)ERE A ST EGREVE


3

Ces vendredi 9 et samedi 10 novembre, la galerie marchande du Carrefour Saint-Egrève a accueilli une animation commerciale de la marque Is(h)ere.

A cette occasion Jean-Pierre Barbier, Président du Département, accompagné de robert Duranton, vice président en charge de l’agriculture ainsi que de Philippe Tiersen, Président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de l’Isère, et Françoise Audinos, vice-Président de Grenoble Alpes Métropole, est allé à la rencontre des producteurs présents.

Une animation autour des produits locaux

La marque Is(h)ere, lancée par le Pôle agroalimentaire isérois en juin 2018, rassemble plus de 40 producteurs de l’Isère reconnus pour leurs qualités. Cette animation a vocation à présenter et à faire déguster les nombreux produits que proposent les agriculteurs et artisans agréés par la marque. Fromages, charcuteries et autres produits de l’Isère étant cuisinés sous les yeux du public par deux grands chefs locaux : Cédric Bayle et Alexis Fonteneau
Pendant ces deux journées, les clients de la galerie ont pu déguster et acheter les produits des producteurs.

« Je suis ravi du succès de cette marque. En passant à cette animation dans une grande surface iséroise, on voit bien la qualité des produits que l’on crée en Isère. Et les Isérois s’en rendent compte. Ils sont ravis de pouvoir déguster et connaître des produits qui viennent de leur département ! » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

12

Catégorie Département de l'Isère, agricultureCommentaires fermés

Inauguration de la ferme du Peuil


Ce mardi 15 mai, était inaugurée la nouvelle ferme du Peuil à Claix située sur l’espace naturel sensible départemental qui l’entoure. A cette occasion était également lancée la nouvelle campagne estivale d’animations « Nature et Patrimoine », en présence des élus du Département dont son Président Jean-Pierre Barbier. Ces actions ont lieu dans le cadre de la politique environnementale du Département qui protège les sites naturels isérois tout en les faisant découvrir au plus grande nombre.


Sans titre

La ferme entièrement rénovée pour améliorer l’accueil des publics

Accompagné de Robert Duranton, Vice-Président chargé de l’agriculture, de l’irrigation et de la filière bois, et de Fabien Mulyk, Vice-président délégué en charge de la filière bois, l’aménagement des rivières et l’environnement, Jean-Pierre Barbier a inauguré la ferme du Peuil entièrement rénovée
D’un montant total de 550 000 euros, les travaux, terminés en mars dernier, permettent de réhabiliter et valoriser ce magnifique bâtiment.
Il comporte désormais:
- un lieu d’accueil et d’expositions permanentes et temporaires pour le public : la première porte sur les « 70 ans à la ferme du Peuil »
- une salle pédagogique pour les scolaires, d’un abri pour les promeneurs, de bureau et atelier pour les animateurs

- un logement pour le berger et d’une bergerie. La famille Champurney fait pâturer ses 200 moutons et permet ainsi d’entretenir les prairies à orchidées de l’espace naturel sensible, l’une de ces parcelles a remporté cette année le 1er prix du concours général agricole des prairies fleuries.
« Le Département s’est pleinement emparé de la protection de notre nature iséroise. Nous avons accru le nombre d’espaces protégés dans le Département et les avons ouverts plus largement aux publics pour les sensibiliser à la nature » insiste le vice-président Fabien Mulyk.
La campagne estivale d’animations “Nature et Patrimoine” du 7 mai au 16 septembre 2018
Cette année, 16 animateurs proposeront plus de 160 animations (parcours sensoriels, découverte de plantes sauvages et des orchidées, contes et lectures, jeux de piste, traces et indices, etc.) qui sont programmées les week-end à destination des enfants, des familles et de leurs amis !
En particulier, des sorties « Nature et lien social » pour les personnes suivies par les services du département (en situation de handicap, personnes âgées, en précarité sociale, enfance en difficulté) sont organisées sur demande par plus de 160 structures. En 2017 Ce sont plus de 3000 personnes qui ont bénéficiées de ces visites guidées offertes par le Département.
Les scolaires ont aussi accès aux ENS avec les sorties « a la découverte des ENS » pour les scolaires Ce programme complète les actions de sensibilisation menées auprès des 23 000 scolaires chaque année.
Ainsi 5 classes sont dont 4 de collèges et une d’un Institut médico-éducatif ont visité la tourbière du Peuil.
Chaque année plus de 10 000 personnes sont ainsi accueillies et sensibilisées.

Le programme détaillé est disponible sur ALPESISHERE.FR

Agenda de l’espace naturel sensible départemental du Peuil
- Des portes ouvertes organisées avec la commune ce dimanche 20 mai
- Lors de la Fête de la Nature « Voir l’invisible » avec des animations sur le stand sport et nature du Département le 27 mai
- Les journées de l’archéologie les 16 et 17 juin
- Une soirée conte le 14 juillet à 20 h à 22 h 30

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Une très belle foire, un super concours…


La 798ème foire de Beaucroisssant s’est déroulée dans une ambiance très  » zen ».. Météo favorable, public qui est venu en masse, tout était réuni pour que la foire 2017 soit une réussite… Ca a été le cas..

On a également découvert de nouveaux stands dont celui de la région Auvergne Rhône-Alpes qui a axé sa communication sur le goût à travers le label  » la région du goût ».

Un seul bémol cependant: l’absence de bovins le jour de la foire au bétail.

Des bovins on en  a quand même vu et des beaux.. Ceci grâce au concours régional charolais qui a tenu toutes ses promesses. Les spécialistes n’hésitant pas à annoncer que le cru 2017 est le meilleur depuis le la naissance  du concours, il y a plus de 20 ans…

Un concours de très haute volée qui a connu son apothéose lors de la présentation des bêtes lors de la lecture du palmarès.

Parmi les partenaires du concours on citera le groupe Provencia qui a offert plusieurs paniers garnis de produits locaux mais surtout le gros lot: un téléviseur.

Robert Duranton, vice Président du conseil Départemental, en charge de l’agriculture a eu des mots justes: vous avez vu de très belles bêtes mais n’oubliez pas que leur viande est de qualité exceptionnelle, donc n’hésitez pas à en manger…

C’est ce que nous avons fait au restaurant charolais.. On a eu de la chance il restait de la viande…

En fin de service on a su qu’il ne restait plus rien des 4 génisses élevées pour la foire ..

Pour découvrir le palmarès complet :

palmarès concours 2017-

Voici un diaporama photo de la foire et surtout du concours régional charolais.


Catégorie A la une, Département de l'Isère, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Des résultats tangibles pour l’économie des exploitations agricoles


Ce vendredi 30 juin, au lycée agricole de la Côte Saint André s’est déroulée la
seconde session de l’année 2017 pour la Chambre d’agriculture de l’Isère, en
présence de Robert Duranton, Vice-président du Département en charge de l’agriculture  et de Yves Dareau, secrétaire général adjoint de la Préfecture
de l’Isère.

Nouveau contexte politique

Jean-Claude Darlet, Président de la Chambre d’agriculture a mis en avant les
attentes de la profession agricole vis-à-vis du nouveau ministre de l’agriculture
Stéphane Travert : l’évolution des pratiques doit aller de pair avec des résultats
concrets pour l’économie de nos exploitations : « Il y aura un équilibre à trouver car
plus que jamais c’est bien le revenu des agriculteurs qui est en jeu. »
Le Président a interpellé le secrétaire général de la Préfecture pour que les
paiements des aides européennes soient réalisés dans les plus brefs délais. Il a
déploré une situation inacceptable avec des retards sur des dossiers datant de 2015.
Le pôle agroalimentaire : démarche engagée avec le Département et les
collectivités territoriales
Cette session fut l’occasion pour Pascal Denolly (vice-président de la Chambre
d’agriculture) et Nathalie Garçon (Développeur du Pôle Alimentaire – Département
de l’Isère) de présenter un point d’avancement selon les missions du pôle : réseau,
projets amont-aval, promotion et ressources. Le lien est réalisé avec les 3 promesses
de la marque Alpes Is(h)ere sont des gages de réussite : origine locale / équité /
qualité. Pour répondre à cette promesse d’équité, la Chambre d’agriculture a mené
un travail sur les coûts de production afin que les producteurs soient payés au juste
prix .


Voir notre article

Vente du site de Grenoble

La session a voté une délibération relative à la vente du site de Grenoble « Maison
des agriculteurs » et a donné mandat au Président de la Chambre d’agriculture de
rechercher un nouveau site sur Moirans, en proximité de la gare.P1000859

La session s’est conclue avec la signature de la convention de partenariat
avec la Fédération Départementale des CUMA 1
La Chambre d’agriculture et la FDCUMA allient leurs compétences afin d’apporter le
meilleur service aux agriculteurs isérois dans les domaines suivants :
• agroéquipement et stratégie de mécanisation
• changement de pratique et agroécologie collective.

1 Coopérative d’Utilisation du Matériel Agricole

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le pôle agro-alimentaire isèrois, le bilan de la chambre d’agriculture


Le vendredi 30 Juin, la chambre d’agriculture de l’Isère a organisé une session pour faire le point sur les enjeux et les actions menées et à venir pour le monde agricole départemental. Présidée par Jean-Claude Darlet, cette conférence a été l’occasion de dresser un bilan sur le pôle agro-alimentaire, en place depuis plus d’un an. Cette organisation est pilotée conjointement par le département, la métropole de Grenoble ainsi que par des consulaires et divers acteurs économiques. Elle s’est entourée de tout un cercle d’entreprises pour pouvoir agir à tous les niveaux, et vise notamment à coordonner les politiques et les financements des outils, qu’ils soient publiques ou privés.

Le pôle agroalimentaire travaille sur 4 grands piliers:

  • Le développements des réseaux de coordination des activités agricoles
  • La gestion et l’accompagnement des projets de l’amont à l’aval
  • La promotion des produits issus de l’agriculture locale
  • La gestion des ressources

Depuis Mai 2016, le pôle a eu l’occasion de mener quelques forums et journées thématiques. Il a également fait un diagnostic des différentes filières existantes, constatant que les cahiers des charges de production pouvaient énormément varier au sein d’une même filière. Il a également participé au remplissage des box du marché d’intérêt national de Grenoble, qui sont désormais tous complets. De grands travaux sont également menés pour améliorer la situation des légumeries (dont 60% du chiffre d’affaire est réalisé auprès de collèges) et des abattoirs du département.

Pour l’avenir, il a été choisi de créer une plateforme web pour mieux rassembler les acteurs du monde agricole. Des plans d’action pour améliorer la structure des filières seront établis, et un cahier des charges plus universel sera mis en place dans chacune de celles ci. Le pôle souhaite également accroître la clientèle des produits locaux, ainsi que retravailler la gestion des ressources, en ré-organisant les postes de travail dans les abattoirs par exemple.

Suite à la discussion, et à l’intervention d’agriculteurs présents à la conférence, Robert Duranton, vice-président du département en charge de l’agriculture à souhaité rappeler à chacun qu’il n’était pas bon de laisser le défaitisme prendre le dessus, qu’il était au contraire primordial de créer et de mener des projets à long terme. Il a souligner que chacun devait apporter sa pierre à l’édifice. Il a conclu en informant que des conventions seraient signées avec la région pour accompagner les enjeux majeurs pour l’Isère, qui sera amenée à mobiliser davantage de ressources.

Paul Savary

Catégorie agriculture, questions d'actualitéCommentaires fermés

Fête de la forêt de montagne:


Belle effervescence ce samedi matin sur le plan de ville de St Pierre de Chartreuse… Vue la météo on se doutait bien que la fête de la forêt de montagne allait attirer la grande foule.. Si la veille les stands étaient occupés par les producteurs locaux ce samedi c ‘est la filière bois, à tous les niveaux qui a pris le relais..Ceci dans un cadre majestueux..

Au cours de cette fête se déroule de façon traditionnelle l’assemblée générale de l’association des communes forestières de l’Isère.

Celle ci présidée par Guy Charron a vu la présence  de Jean Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère, Robert Duranton, vice président du Conseil Départemental, en charge de l’agriculture.. L’assemblée étant accueillie par Stephane Gusmeroli maire de la commune.

L ‘association des communes forestières de l’Isère oeuvre à la mise en valeur des ressources forestières au service des intérêts des collectivités.

Pour ce elle s’est fixée trois objectifs principaux:

- jouer le rôle d’interface entre élus des collectivités au plus proche des réalités du terrain et les grandes instances décisionnaires départementales, régionales et nationales

- appuyer et suivre les démarches d’animation territoriale

- donner des outils et des clés aux élus via des formations thématiques.

Agir globalement nécessite de penser globalement, via un réseau.. C’est pourquoi  les actions l’association des communes forestières de l’Isère s’inscrivent dans celles de l’union régionale et de la fédération nationale des communes forestières.

tout au long de l’année diverses actions sont menées en direction des élus. Guy charron se félicitant du dynamisme de l’association a tenu à remercier le Conseil Départemental pour  » l’aide apportée et en particulier pour son soutien financier. Ils sont indispensables! »

Robert Duranton a rappelé que le département est tout à fait proche de la filière bois dans son ensemble.  » Le département  lui consacre 750 000 euros/an. Subventions que l’on espère pérenniser malgré la fameuse loi Notre..Nous travaillons dans ce sens avec la région.  »

Et de rajouter: » le Département a construit 15 bâtiments en bois et poursuivra dans ce sens, de même que nous sommes très sensibilisés au développement des dessertes forestières. »

Cette AG s’est terminée par la remise d’une distinction  » la plus haute que donne la Fédération nationale des communes forestières  » à Robert Alleyron-Biron, maire de La Rivière, qui a toujours cru au développement de la filière bois et qui a prôné dès 2001 la valorisation du bois local.

Yvonne Coing Bellet fille d’agricultrice, propriétaire forestier sur les contreforts du Vercors, investie dans de nombreuses associations, structures de tous horizons, en particulier agricoles, forestières, municipales… a reçu des mains de Bruno de Quinsonnas, président de l’Union des forestiers privés de l’Isère, l’insigne de chevalier du mérite agricole.

On retiendra enfin les mots du maire de St Pierre de Chartreuse élu depuis peu:  » je connais très peu la filière bois.. Que la fête soit organisée à St Pierre me permet de mieux l’appréhender.. Je la trouve très complexe mais très dynamique et même passionnante. J’ai retenu les mots de gouvernance, coopération, réussite, travailler ensemble… Et je suis très fier de voir que le bois du massif de Chartreuse est en bonne voie pour obtenir l’AOC. Ce serait une sacrée vitrine..et l’ensemble de la Chartreuse profiterai de cette reconnaissance.. »





Catégorie A la une, forêtCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2019
L Ma Me J V S D
« mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+