Tag Archive | "Robert Duranton"

Une très belle foire, un super concours…


La 798ème foire de Beaucroisssant s’est déroulée dans une ambiance très  » zen ».. Météo favorable, public qui est venu en masse, tout était réuni pour que la foire 2017 soit une réussite… Ca a été le cas..

On a également découvert de nouveaux stands dont celui de la région Auvergne Rhône-Alpes qui a axé sa communication sur le goût à travers le label  » la région du goût ».

Un seul bémol cependant: l’absence de bovins le jour de la foire au bétail.

Des bovins on en  a quand même vu et des beaux.. Ceci grâce au concours régional charolais qui a tenu toutes ses promesses. Les spécialistes n’hésitant pas à annoncer que le cru 2017 est le meilleur depuis le la naissance  du concours, il y a plus de 20 ans…

Un concours de très haute volée qui a connu son apothéose lors de la présentation des bêtes lors de la lecture du palmarès.

Parmi les partenaires du concours on citera le groupe Provencia qui a offert plusieurs paniers garnis de produits locaux mais surtout le gros lot: un téléviseur.

Robert Duranton, vice Président du conseil Départemental, en charge de l’agriculture a eu des mots justes: vous avez vu de très belles bêtes mais n’oubliez pas que leur viande est de qualité exceptionnelle, donc n’hésitez pas à en manger…

C’est ce que nous avons fait au restaurant charolais.. On a eu de la chance il restait de la viande…

En fin de service on a su qu’il ne restait plus rien des 4 génisses élevées pour la foire ..

Pour découvrir le palmarès complet :

palmarès concours 2017-

Voici un diaporama photo de la foire et surtout du concours régional charolais.


Catégorie A la une, Département de l'Isère, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Des résultats tangibles pour l’économie des exploitations agricoles


Ce vendredi 30 juin, au lycée agricole de la Côte Saint André s’est déroulée la
seconde session de l’année 2017 pour la Chambre d’agriculture de l’Isère, en
présence de Robert Duranton, Vice-président du Département en charge de l’agriculture  et de Yves Dareau, secrétaire général adjoint de la Préfecture
de l’Isère.

Nouveau contexte politique

Jean-Claude Darlet, Président de la Chambre d’agriculture a mis en avant les
attentes de la profession agricole vis-à-vis du nouveau ministre de l’agriculture
Stéphane Travert : l’évolution des pratiques doit aller de pair avec des résultats
concrets pour l’économie de nos exploitations : « Il y aura un équilibre à trouver car
plus que jamais c’est bien le revenu des agriculteurs qui est en jeu. »
Le Président a interpellé le secrétaire général de la Préfecture pour que les
paiements des aides européennes soient réalisés dans les plus brefs délais. Il a
déploré une situation inacceptable avec des retards sur des dossiers datant de 2015.
Le pôle agroalimentaire : démarche engagée avec le Département et les
collectivités territoriales
Cette session fut l’occasion pour Pascal Denolly (vice-président de la Chambre
d’agriculture) et Nathalie Garçon (Développeur du Pôle Alimentaire – Département
de l’Isère) de présenter un point d’avancement selon les missions du pôle : réseau,
projets amont-aval, promotion et ressources. Le lien est réalisé avec les 3 promesses
de la marque Alpes Is(h)ere sont des gages de réussite : origine locale / équité /
qualité. Pour répondre à cette promesse d’équité, la Chambre d’agriculture a mené
un travail sur les coûts de production afin que les producteurs soient payés au juste
prix .


Voir notre article

Vente du site de Grenoble

La session a voté une délibération relative à la vente du site de Grenoble « Maison
des agriculteurs » et a donné mandat au Président de la Chambre d’agriculture de
rechercher un nouveau site sur Moirans, en proximité de la gare.P1000859

La session s’est conclue avec la signature de la convention de partenariat
avec la Fédération Départementale des CUMA 1
La Chambre d’agriculture et la FDCUMA allient leurs compétences afin d’apporter le
meilleur service aux agriculteurs isérois dans les domaines suivants :
• agroéquipement et stratégie de mécanisation
• changement de pratique et agroécologie collective.

1 Coopérative d’Utilisation du Matériel Agricole

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le pôle agro-alimentaire isèrois, le bilan de la chambre d’agriculture


Le vendredi 30 Juin, la chambre d’agriculture de l’Isère a organisé une session pour faire le point sur les enjeux et les actions menées et à venir pour le monde agricole départemental. Présidée par Jean-Claude Darlet, cette conférence a été l’occasion de dresser un bilan sur le pôle agro-alimentaire, en place depuis plus d’un an. Cette organisation est pilotée conjointement par le département, la métropole de Grenoble ainsi que par des consulaires et divers acteurs économiques. Elle s’est entourée de tout un cercle d’entreprises pour pouvoir agir à tous les niveaux, et vise notamment à coordonner les politiques et les financements des outils, qu’ils soient publiques ou privés.

Le pôle agroalimentaire travaille sur 4 grands piliers:

  • Le développements des réseaux de coordination des activités agricoles
  • La gestion et l’accompagnement des projets de l’amont à l’aval
  • La promotion des produits issus de l’agriculture locale
  • La gestion des ressources

Depuis Mai 2016, le pôle a eu l’occasion de mener quelques forums et journées thématiques. Il a également fait un diagnostic des différentes filières existantes, constatant que les cahiers des charges de production pouvaient énormément varier au sein d’une même filière. Il a également participé au remplissage des box du marché d’intérêt national de Grenoble, qui sont désormais tous complets. De grands travaux sont également menés pour améliorer la situation des légumeries (dont 60% du chiffre d’affaire est réalisé auprès de collèges) et des abattoirs du département.

Pour l’avenir, il a été choisi de créer une plateforme web pour mieux rassembler les acteurs du monde agricole. Des plans d’action pour améliorer la structure des filières seront établis, et un cahier des charges plus universel sera mis en place dans chacune de celles ci. Le pôle souhaite également accroître la clientèle des produits locaux, ainsi que retravailler la gestion des ressources, en ré-organisant les postes de travail dans les abattoirs par exemple.

Suite à la discussion, et à l’intervention d’agriculteurs présents à la conférence, Robert Duranton, vice-président du département en charge de l’agriculture à souhaité rappeler à chacun qu’il n’était pas bon de laisser le défaitisme prendre le dessus, qu’il était au contraire primordial de créer et de mener des projets à long terme. Il a souligner que chacun devait apporter sa pierre à l’édifice. Il a conclu en informant que des conventions seraient signées avec la région pour accompagner les enjeux majeurs pour l’Isère, qui sera amenée à mobiliser davantage de ressources.

Paul Savary

Catégorie agriculture, questions d'actualitéCommentaires fermés

Fête de la forêt de montagne:


Belle effervescence ce samedi matin sur le plan de ville de St Pierre de Chartreuse… Vue la météo on se doutait bien que la fête de la forêt de montagne allait attirer la grande foule.. Si la veille les stands étaient occupés par les producteurs locaux ce samedi c ‘est la filière bois, à tous les niveaux qui a pris le relais..Ceci dans un cadre majestueux..

Au cours de cette fête se déroule de façon traditionnelle l’assemblée générale de l’association des communes forestières de l’Isère.

Celle ci présidée par Guy Charron a vu la présence  de Jean Claude Darlet, président de la chambre d’agriculture de l’Isère, Robert Duranton, vice président du Conseil Départemental, en charge de l’agriculture.. L’assemblée étant accueillie par Stephane Gusmeroli maire de la commune.

L ‘association des communes forestières de l’Isère oeuvre à la mise en valeur des ressources forestières au service des intérêts des collectivités.

Pour ce elle s’est fixée trois objectifs principaux:

- jouer le rôle d’interface entre élus des collectivités au plus proche des réalités du terrain et les grandes instances décisionnaires départementales, régionales et nationales

- appuyer et suivre les démarches d’animation territoriale

- donner des outils et des clés aux élus via des formations thématiques.

Agir globalement nécessite de penser globalement, via un réseau.. C’est pourquoi  les actions l’association des communes forestières de l’Isère s’inscrivent dans celles de l’union régionale et de la fédération nationale des communes forestières.

tout au long de l’année diverses actions sont menées en direction des élus. Guy charron se félicitant du dynamisme de l’association a tenu à remercier le Conseil Départemental pour  » l’aide apportée et en particulier pour son soutien financier. Ils sont indispensables! »

Robert Duranton a rappelé que le département est tout à fait proche de la filière bois dans son ensemble.  » Le département  lui consacre 750 000 euros/an. Subventions que l’on espère pérenniser malgré la fameuse loi Notre..Nous travaillons dans ce sens avec la région.  »

Et de rajouter: » le Département a construit 15 bâtiments en bois et poursuivra dans ce sens, de même que nous sommes très sensibilisés au développement des dessertes forestières. »

Cette AG s’est terminée par la remise d’une distinction  » la plus haute que donne la Fédération nationale des communes forestières  » à Robert Alleyron-Biron, maire de La Rivière, qui a toujours cru au développement de la filière bois et qui a prôné dès 2001 la valorisation du bois local.

Yvonne Coing Bellet fille d’agricultrice, propriétaire forestier sur les contreforts du Vercors, investie dans de nombreuses associations, structures de tous horizons, en particulier agricoles, forestières, municipales… a reçu des mains de Bruno de Quinsonnas, président de l’Union des forestiers privés de l’Isère, l’insigne de chevalier du mérite agricole.

On retiendra enfin les mots du maire de St Pierre de Chartreuse élu depuis peu:  » je connais très peu la filière bois.. Que la fête soit organisée à St Pierre me permet de mieux l’appréhender.. Je la trouve très complexe mais très dynamique et même passionnante. J’ai retenu les mots de gouvernance, coopération, réussite, travailler ensemble… Et je suis très fier de voir que le bois du massif de Chartreuse est en bonne voie pour obtenir l’AOC. Ce serait une sacrée vitrine..et l’ensemble de la Chartreuse profiterai de cette reconnaissance.. »





Catégorie A la une, forêtCommentaires fermés

C’est la fête à St Marcellin..


C’est clair,  cette année la fête du St Marcellin a pris un nouvel élan, une nouvelle amplitude ..

Elle va durer trois jours, de ce vendredi 31 mars à dimanche 2 avril.

De multiples animations sont prévues autour du fameux palet blanc mais aussi de nos produits fleurons que sont le Bleu du Vercors Sassenage, la noix de Grenoble, la truffe de l’Isère ..

Le programme est chargé durant ces trois jours et on ne peut que vous conseiller de fêter le St Marcellin à St Marcellin ce week-end..

La fête a donc démarré ce vendredi matin avec une très belle animation organisée par le conseil Départemental en partenariat avec France bleu Isère.

Installé au coeur du marché du vendredi l’espace a accueilli Alexis Fonteneau, maître restaurateur, installé au relai de St Hubert à Burcin.  Celui ci accompagné par la sémillante Erika Vachon, animatrice à France bleu Isère a concocté des petits plats à base de St Marcellin qui ont titillé de nombreuses papilles.

Jean Michel Revol, maire de St Marcellin était bien entendu présent, de même que les conseillers départementaux Bernard Perazio, Robert Duranton en charge de l’agriculture, Fabien Mulyk en charge de la forêt, Michèle Bonneton députée de la circonscription..

Bruno Neyroud, président du CISM, la confrérie du St Marcellin qui a intronisé Alexis Fonteneau étaient également présents pour honorer le St Marcellin, en faire sa promotion .. Et étudier comment redynamiser sa consommation..

Voici le déroulé de la matinée de vendredi en images..


Catégorie A la uneCommentaires fermés

Agriculture : un renouvellement des générations qui se confirme


Ce jeudi 2 mars s’est déroulée la première session de l’année 2017 pour la Chambre
d’agriculture de l’Isère, en présence de Lionel Beffre, Préfet de l’Isère et de Robert
Duranton,  Conseiller Départemental , Vice-président en charge de l’agriculture.

cha1

Des comptes financiers 2016 équilibrés

Ce fut l’occasion pour Jean-Claude Darlet de présenter et faire valider à
l’unanimité les comptes financiers 2016. Depuis 2015, c’est le retour à un
équilibre budgétaire consolidé qui a été réalisé tout en maintenant les moyens
d’intervention sur le terrain auprès des agriculteurs et acteurs des territoires.
Bilan de l’installation : un renouvellement des générations qui se
confirme en Isère
L’agriculture continue à susciter des vocations et la Chambre d’agriculture a reçu,
à travers le Point Accueil Installation, 440 personnes en 2016 :
● 100 porteurs de projets ont réalisé et suivi un plan de professionnalisation
personnalisé,
● 140 ont participé à des formations,
● 50 se sont inscrits au Répertoire Départ Installation,
● 70 se sont vu accompagnés pour leur projet d’installation.
On constate une baisse des installations aidées depuis 2 ans (en conséquence de
la crise que traversent les grandes filières agricoles mais aussi du fait de l’âge
des porteurs de projet (supérieur à 40 ans)). On espère un changement de
tendance en 2017 avec le nouveau dispositif d’aide à l’installation plus attractif.

L’installation en Isère entre 2008 et 2011 :
● 170 installations en moyenne /an
● 40 % des nouveaux installés sont des femmes
● 50 % des moins de 40 ans demandent les aides à l’installation DJA (Dotation
Jeune Agriculteur) (sauf en 2015-2016 : 34%)

Un partenariat constructif avec le Département de l’Isère

Jean-Claude Darlet a remercié vivement le Département d’Isère pour son soutien
à travers un partenariat constructif sur les thématiques suivantes : installation /
transmission, accompagnement des publics fragiles, accompagnement des
filières alimentaires de proximité, développement de l’agro-écologie, protection
de la ressource en eau et développement de l’irrigation, plan d’action
départemental Ambroisie, préservation du foncier et la mise en place de PAEN1
locaux.

Stratégie d’évolution des sites

Le bureau de la Chambre d’agriculture a informé de son orientation : disposer
d’antennes de proximité pour être proche des agriculteurs et des acteurs des
territoires, ce qui implique de :
● conserver nos antennes de St Etienne de St Geoirs, La Tour du Pin et nos
bureaux décentralisés de Vienne et Chatte et La Mure,
● conserver à Grenoble quelques bureaux pour garder de la proximité pour
les territoires de montagne, la METRO, le Département, la Préfecture et la
DDT,
● positionner le siège à proximité de la gare de Moirans, dans un lieu qui
regroupe le maximum d’organisations professionnelles agricoles.

Retour du Salon de l’agriculture de Paris

P1110325

La Chambre d’agriculture, en partenariat avec le Département, a mis à l’honneur
l’agriculture iséroise pendant deux jours sur l’espace Auvergne Rhône-Alpes.
Jean-Claude Darlet a félicité les éleveurs qui ont obtenu des prix au concours
général agricole, en particulier : Claude Crozat (Gaec du Dauphiné) qui a obtenu 1 premier prix
avec Croix Rouss (catégorie Montbéliarde en 6ème lactation), Guillaume Noël
Barron (l’EARL du Ternan), un 2ème prix (catégorie montbéliarde en 3ème
lactation) et Daniel Genettaz (EARL Petite Forêt) , un 2ème prix (catégorie Tarine
en 2ème lactation).

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Vinay: fête de la noix


La 13ème fête de la noix a ouvert ces portes ce samedi matin à Vinay… Pour beaucoup Vinay étant tout simplement la capitale de la noix de Grenoble.

C’est un rendez vous important pour la filière noix mais aussi pour les produits du terroir, surtout lors de cette édition ou les couleurs  BBB ont été mises à l’honneur. On s’explique, il s’agit du bleu, blanc blond.. Bleu comme le Vercors Sassenage, blanc comme le St Marcellin et blond comme la noix de Grenoble.

Les consommateurs, très nombreux ont donc pu découvrir les produits fleurons de notre département, mais aussi ceux de notre région et même d’Italie. En effet la commune de Vinay étant jumelée avec la commune italienne de San Possidonio, cette dernière est venue en force  et les visiteurs peuvent découvrir les produits de son terroir ami et voisin..

Le samedi matin est consacré essentiellement à l’inauguration de la fête.. Celle ci c’est déroulée avec Laura Bonnefoy, maire de Vinay comme guide.  Parmi les présents de nombreux élus dont Jean Pierre Barbier, président du conseil Départemental accompagné de Robert Duranton et de Patrick Courtaud.. Yannick Neuder, conseiller Régional,  Michèle Bonneton députée, Jacques Adenot, président du Parc Naturel du Vercors mais aussi Jean Claude Darlet, président de la chambre d’Agriculture de l’Isère, Yves Borel président du CING, Yves Renn président de Coopenoix… et de Lionel Beffre préfet de l’Isère, les représentants du Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes…

Le cortège inaugural étant ouvert par les confréries de la noix de Grenoble et du St Marcellin..

La confrérie de la Noix de Grenoble intronisant en son sein cinq personnes méritantes qui ont promis  » par  leurs paroles, leurs écrits et leurs actes d’aider, dans toute la mesure de leurs moyens, à la maintenance et à la promotion de la culture de la Noix de Grenoble…..

L’après midi a été consacré à une épreuve très importante, de niveau mondial: le championnat du monde des casseurs de noix…Et ce dimanche, place en particulier aux concours très attendus des pâtisseries et vins de noix..




Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Les plus belles réalisations bois de l’Isère récompensées


Le Prix départemental de la construction bois est organisé par le département de l’Isère avec Créabois Isère, l’interprofession départementale de la filières forêt bois, en partenariat avec le CAUE de l’Isère.

Créé en 2000, il récompense les plus belles réalisations bois du département .

L’édition 2016 s’est déroulée à Montbonnot,  » une commune urbaine, pas une commune forestière, mais qui oeuvre pour le développement durable et à ce niveau le bois n’est pas oublié, bien au contraire » a précisé le maire Pierre Beguery.

Il a précisé:  » Montbonnot a une saveur patrimoniale que nous devons respecter. Parmi celle ci des arbres , cèdres et platanes plus que centenaires, nous protégeons les forêts alluviales, nous avons créé une haie arbustière sur plus de 500 mètres.. Le bois énergie est très présent avec plusieurs bâtiments, dont la maison des arts mais aussi la maison de la petite enfance, la médiathèques sont chauffées grâce au bois énergie. Il en sera de même pour 190 logements qui sont en construction.. »

maison

Fabien Mulyk, vice président du conseil départemental en charge de la forêt/ filière bois a tenu à ce que la cérémonie 2016 se déroule mulà la maison des arts à Montbonnot  » car elle est remarquable, pour preuve elle a obtenu un trophée en 2014.  » Il a rappelé la place de la forêt en Isère qui  » représente 35% de son territoire, 10 000 emplois induits.  Le Département soutient sa  filière bois à plusieurs niveaux dont celui de la construction. 15 structures départementales sont en bois. Le bois est source d’emplois non délocalisables. Il faut mieux valoriser certaines essences comme le sapin, voilà pourquoi les trophées sont en sapin de chartreuse. . »

Au niveau des  » candidats «   il a été apprécié qu’ils sont répartis sur l’ensemble du département. Il a en effet été constaté que plusieurs projets candidats  provenaient de Matheysine, Chambarrans, nord Isère, Vercors, Y grenoblois..

Trois catégories ont été représentées lors de ce prix 2016: l’équipement public, logement et bâtiment tertiaire et/ou sous maîtrise d’ouvrage privée.

salle

La remise des trophées c’est faite en présence  des vices présidents du conseil départemental: Robert Duranton,  en charge de l’ agriculture, de Fabien Mulyk, Christian Coigné en charge de l’ingénierie urbaine, Martine Kholy en charge de la jeunesse et du sport, de nombreux responsables de la filière bois et des participants aux trophées 2016..

tro

Le jury a largement débattu et a été très souvent confronté à des difficultés de choix.. Il a décidé de récompenser:

Catégorie Bâtiment public: éducation, sport et culture: Halle de tennis couvert de Grenoble

Catégorie logement: la rénovation d’une grange à St Martin d’Uriage

-Catégorie Bâtiment tertiaire et/ou maîtrise d’ouvrage privée: Bâtiment de bureaux ITER à Sassenage

Une mention rénovation a été décernée à la chapelle du Centre hospitalier Alpes Isère de St Egrève.


Catégorie - filière bois, Département de l'IsèreCommentaires fermés

LES FRERES DREVON AMELIORENT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DE LEURS ELEVEURS


Ce vendredi 7 octobre, Les Frères Drevon , ou plutôt la famille, ont réuni l’ensemble de leurs éleveurs lors d’une journée d’échanges et de rencontres proposant des solutions pour améliorer les conditions de travail et augmenter les rendements de ces derniers.

Un temps fort qui a accueilli plus de 200 personnes, largement salué par les 130 éleveurs, la Chambre d’Agriculture en la personne de Jean claude Darlet, président, Robert Duranton, vice président du Conseil Départemental de l’Isère en charge de l’agriculture ont tenu à assister à cette rencontre.

Retour sur cette journée

Pour les Frères Drevon, l’élevage de demain doit apporter encore plus de souplesse aux éleveurs, de confort aux animaux et de qualité à la viande
D’entrée, Anthony Drevon a souligné l’importance de maintenir les efforts de chacun pour proposer une viande de grande qualité, obtenue avec des veaux jeunes (140 jours), élevés sur paille et nourris au lait et aux céréales naturelles. Des conditions d’élevage respectueuses du bien-être animal – fer de lance de l’entreprise Drevon depuis 40 ans – qui permettent aujourd’hui d’offrir aux consommateurs une viande tendre, rosée et savoureuse. Les mots-clés de l’entreprise familiale Drevon : la qualité et le goût, dans le souci constant, à la source, du bien-être animal.
Précurseurs dans leurs méthodes d’élevage, ils visent toujours plus loin, souhaitant plus que jamais renforcer leurs liens avec leurs 130 éleveurs. Ceci en améliorant leurs conditions de travail et leurs rendements, tout en maintenant des conditions d’élevage optimales pour les animaux et en répondant aux attentes de la grande distribution,du groupe Provencia en particulier, sans laquelle l’aventure ne serait plus.

Raccourcir les durées d’élevages ; automatiser des gestes répétitifs et gourmands en temps pour en donner plus aux éleveurs à accorder aux veaux ; réduire la consommation excessive d’énergie nécessaire à l’alimentation des veaux ; tels étaient les thèmes approfondis par les différents intervenants.

Interbev et Interveau Rhône-Alpes : L’Association Interprofessionnelle du Bétail et des Viandes de la région Rhône-Alpes s’attache à défendre, valoriser et promouvoir les intérêts communs de l’élevage et des activités industrielles, artisanales et commerciales de la filière bovine, ovine et équine. L’intervenant a rappelé son accompagnement auprès des éleveurs, autour des pôles : élevage, amélioration des cuirs, actions de promotion, opérations Made In Viande 2016 et 2017.

Le groupe Provencia : c’est le groupe qui a fait les Drevon..! Il distribue en exclusivité, dans ses magasins le veau des Frères Drevon.

Provencia a toujours misé sur ce fournisseur de choix, particulièrement valorisé dans ses rayons Boucherie grâce à une signalétique attractive, diverses animations…Le Groupe distribue le veau des Frères Drevon dans ses 37 magasins Carrefour et Carrefour Market en Rhône-Alpes. Un partenaire de longue date, qui a toujours apporté un soutien indéfectible aux Frères Drevon.

Il a été précisé que le groupe Provencia joue depuis sa création le jeu des produits régionaux et locaux. Sa présence en Isère, à travers ses 5 magasins mais aussi grâce aux diverses actions qu’il mène: présence à la foire de Beaucroissant, mise en place de l’opération  » boeuf de l’Isère » en partenariat avec les éleveurs, l’abattoir de Grenoble, le conseil Départemental démontre qu’il est devenu un partenaire incontournable du monde agricole de notre département.

Welfarm (Protection mondiale des animaux de ferme) : La démarche de l’entreprise Drevon est soutenue et encouragée depuis plusieurs années par WELFARM, association reconnue d’utilité publique qui oeuvre depuis 1994 pour une meilleure prise en compte du bien-être des animaux à toutes les étapes de leur vie.

Welfarm a rappelé que les Frères Drevon étaient dès 1983 rentrés en résistance aux méthodes d’élevage de l’époque, opposant aux boxes individuels et caillebotis leurs enclos aérés sur paille, offrant aux animaux de bien meilleures conditions de vie. Un vrai combat mené par Drevon, qui a réussi à obtenir de vrais résultats techniques avec ses veaux sur paille, malgré les réticences de l’élevage à l’époque.

« Drevon a développé l’élevage de veau sur paille non pas pour le marketing mais par instinct et sentiment que c’était la meilleure façon de faire pour les animaux. Il n’y a pas d’élevage respectueux du bien-être animal sans éleveurs engagés, distributeurs convaincus et consommateurs acteurs ».
Pour ces aménagements, Drevon a rappelé son engagement d’offrir à ses éleveurs une prime de 3€/veau pour les aider à investir. L’intégrateur est soucieux de pérenniser des valeurs qui lui collent à la peau, en innovant et accompagnant au maximum ses éleveurs répartis en Rhône-Alpes.

Le Veau des Frères Drevon : bien né et bien élevé
Les veaux sont nés en France, élevés et abattus en Rhône-Alpes. Elevés sur paille, en groupe, dans des étables spacieuses rigoureusement entretenues, bien éclairées, ventilées et isolées, ils sont nourris avec une alimentation sans OGM et non rationnée, tètent à leur gré du lait d’origine française, associé à un apport de céréales naturelles. Pour limiter le stress, les veaux sont transportés sur de courtes distances dans des camions spécialement aménagés et équipés, conduits par des chauffeurs expérimentés.


Catégorie agro-alimentaire, élevageCommentaires fermés

Concours régional charolais: un nouveau chapitre s’ouvre..


A entendre les discours des officiels, des élus, à ressentir la mobilisation, très forte, des partenaires, on peut affirmer qu’un nouveau chapitre du concours régional charolais s’est ouvert en 2016…

En effet, Claude Rey, président du syndicat des éleveurs charolais, conforté par Jean Marc Vallet a relancé le projet de construire un bâtiment en dur sur l’espace, qui aujourd’hui est recouvert de chapiteaux.. Structures qui coûtent au bas mots environ 30 000 euros/ans.. » Nous en sommes à la 21ème édition, faites le calcul  » a soulevé l’animateur du concours Jean Marc Vallet..

Robert Duranton, vice président du conseil Départemental en charge de l’agriculture a rebondi en confirmant que ‘ » le département sera à vos côtés et travaille pour que l’agriculture iséroise soit reconnue.. On travaille au quotidien pour que les produits de notre agriculture soient dans nos assiettes.. Notre ambition première; que le pôle agroalimentaire voit le jour rapidement.. »

Emilie Bonnivard,  vice présidente du conseil Régional en charge de l’agriculture, a poursuivi en précisant:  » Oui l’agriculture est une priorité… On travaille par exemple sur le dossier des bâtiments d’élevage mais pas que »….Et de citer un projet phare: « celui de consommer des produits issus de notre région dans les lycées, structures publiques…, Oui l’idée « mettons Auvergne -Rhône-Alpes dans notre assiette  » n’est pas utopique… »

Elle a rassuré les  » charolais » :  » la région a été ces dernières années absente, ma présence ici vous rassurera, nous serons à nouveau à vos côtés lors des prochaines éditions de ce rendez vous incontournable pour votre filière.. »

Idée qui complète à merveille celle du conseil départemental de l’Isère qui a réussi à concrétiser, de façon officielle, celle du  » né, élevé, abattu et consommé en Isère. Cette opération sera officialisée début octobre grâce à une collaboration totale entre les éleveurs, l’abattoir du Fontanil, le conseil départemental de l’Isère et le groupe Provencia..

Emilie Bonnivard a soutenu cette initiative..Elle a été séduite par le process, très original, mis en place et s’est montrée très sensible au rôle joué par chacun des acteurs dont celui du groupe Provencia..

Groupe Provencia qui est partenaire, depuis plusieurs années du concours régional charolais.. Cette année encore plusieurs paniers garnis de produits régionaux, offerts au nom du groupe par Sébastien Férand et Fabien Constantini, directeurs de l’hyper Voiron et du magasin de Tullins ont ravi les éleveurs.. On ne mettra pas sous silence le gros lot, toujours offert par le groupe Provencia: un téléviseur dernier cri!

Oui il peut se mettre en place des partenariats intelligents, constructifs entre l’agriculture et la grande distribution.. Vous voulez des preuves…En voici une..

Gilbert PRECZ

Pour lire le palmarès:

Palmarès

Voici le déroulé de la remise des prix en image… Cliquer sur les photos pour les agrandir


Catégorie A la une, Département de l'Isère, foire de Beaucroissant, région Auvergne Rhône-Alpes, élevageCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+