Tag Archive | "Saint-Ismier"

Grésivaudan: mise à disposition gratuite de compost..


Dans quelques jours, nous passerons de l’hiver au printemps et nombreux sont ceux qui profiteront du retour des beaux jours pour s’activer en extérieur afin de redonner vie à leurs espaces verts. Pour la deuxième année consécutive, Le Grésivaudan propose à ses administrés du compost gratuit pour alimenter leurs jardins, plantations ou gazons.


Des tas de compost fleurissent ainsi, en ce moment, un peu partout sur le territoire : ils sont mis à disposition sur dix communes partenaires.


compost

Où récupérer ce compost gratuit et en libre-service ?

  • La Flachère, sur le site de dépôts des déchets verts, route de la Buissière.
  • Froges, près des colonnes de tri verre et papier, route du stade.
  • La Pierre, sur le parking de la mairie.
  • Saint-Nazaire les Eymes, sur le site de broyage situé le long de l’autoroute en face des lacs de Miribelle.
  • Saint-Ismier, sur le chemin qui longe le centre équestre, juste après les serres.
  • Goncelin, sur le parking du cimetière.
  • Saint-Bernard du Touvet, devant la station d’épuration des Viroilles.
  • Saint-Hilaire du Touvet, sur le parking des pistes, à partir du 17 mars.
  • Les Adrets, sur le parking des cars à Prapoutel, à partir de fin avril.
  • Chamrousse, sur le site de la déchèterie, rue des Brokentins, à partir de fin mai.

Une opération similaire sera menée ce printemps sur les communes du haut-Grésivaudan par le SIBRECSA (Syndicat Intercommunal du Bréda et de la Combe de Savoie pour les déchets ménagers).


Pourquoi utiliser du compost ?


Cette matière noirâtre, grumeleuse et sans odeur est la clé de voûte de la fertilité du sol. Issu d’un processus biologique de conversion et valorisation des déchets organiques, le compost est utilisé comme un engrais pour améliorer la structure du sol. Il libère des nutriments pour les plantes, favorise la rétention en eau (effet éponge), réduit les effets du gel, de l’érosion et de la sécheresse tout en facilitant le développement racinaire des plantes.


Comment utiliser le compost ?

  • Dans les jardins : 5 à 10 litres par m² légèrement enfouis
  • Dans les plantations : mélanger 1 volume de compost avec 3 volumes de terre par trou
  • Pour les gazons : 10 litres par m² légèrement enfouis, à la création / 3 litres par m2 en surface, en entretien.
  • Pour les fleurs et pots : mélanger 1 volume de compost avec 2 volumes de terre.

Le compost offert aux habitants du Grésivaudan a été obtenu après décomposition des déchets verts de déchèteries. Il répond à la norme NF u 44-051 et il est autorisé pour l’agriculture biologique.


A noter :

Session de formation de base de guide composteur: les lundi 14 avril et mercredi 11 juin 2014 de 18h à 21h.


Que vous soyez néophyte ou déjà pratiquant en matière de compostage, Le Grésivaudan vous propose cette formation afin d’enrichir vos connaissances et d’échanger sur vos pratiques avec les autres participants. Ainsi, vous serez en mesure d’appliquer et de transmettre à votre entourage les règles de base du compostage.


Cette session, gratuite et ouverte à tous, alternera théorie et pratique avec la visite d’un jardin.

Renseignements et inscriptions auprès de Luc Bahurel – Chargé de projet maîtrise et réduction des déchets – Direction patrimoine et prospective –

Le Grésivaudan

Tél. : 04 76 33 52 05/ 04 76 08 04 57 – Courriel : lbahurel@le-gresivaudan.fr


Plus d’informations: www.le-gresivaudan.fr/-Compostage

Catégorie environnement, natureCommentaires fermés

Un jardin solidaire le long de l’Isère


L’association RebelFarmer, née de la coopération entre plusieurs consultants travaillant pour le compte du Centre Européen d’Eco et Agro Tourisme, a inauguré hier, samedi, un jardin solidaire le long de l’Isère, au lieudit Bois de la Bâtie, sur la commune de Saint-Ismier. Un atelier apiculture s’y est tenu en présence de deux apiculteurs.

Cette initiative baptisée « Jardin et forêt solidaires en Chartreuse » est née d’un travail de concertation entre l’association RebelFarmer avec la commune de Saint-Ismier, le Lycée Horticole de Grenoble / St-Ismier ainsi que l’ONF.Ce projet vise en priorité les personnes à bas revenu et sans jardin mais aussi celles qui de manière générale ont le goût des autres et des choses: envie de rencontrer, échanger, apprendre, produire et récolter des fruits et légumes locaux et bio! L’association cherche à promouvoir et à faciliter la compréhension entre citadins et ruraux à travers de nouvelles solidarités et de nouvelles formes de consommation, locale, écologique et sociale.

Partager les fruits du travail comme les connaissances

Une surface de 2000 m2 de terre arable a été mise à disposition des jardiniers-amateurs, le long de l’Isère, à La Bâtie. Le jardin se compose d’une parcelle collective de 1000m2 ainsi que des lots de 50m2 à 100m2 de parcelles individuelles. Les participants partageront naturellement les produits de la parcelle collective de 1000m2 à la récolte mais au-delà ils y partageront leurs connaissances, leur savoir-faire et leur bonne humeur!

Le but de cette initiative est de mettre en place un système de culture et de récolte de produits sains qui représenteront une valeur commerciale de plus de 500€ par personne grâce à l’énergie et/ou au savoir-faire apportés par les participants en moyenne:

- un jour à un jour et demi par semaine en haute saison

- et une demi-journée par semaine en basse saison.

Le projet est suivi et guidé par des membres du personnel du Lycée Horticole de Saint-Ismier.

……………………………………………………………………………………………..

Les personnes intéressées peuvent prendre contact avec l’association  au: 04.76.52.79.23  ou via: rebelfarmer@hotmail.com

Catégorie agriculture, écologieCommentaires fermés

Des projets pour la cave coopérative de Saint-Ismier


Un appel à projets a été lancé à tous les agriculteurs, à la suite de la mise en liquidation de la cave coopérative de Saint-Ismier. Les coopérateurs, la commune et la Communauté de communes ont émis le souhait de conserver ce bâtiment spacieux et de lui donner une nouvelle vocation où la vigne et le vin auront leur place.

Sept porteurs de projets individuels, un groupe de 10 producteurs, le lycée horticole de St Ismier, la Dauphinoise et la commune, tous intéressés par l’émergence d’un projet, se sont réunis à l’initiative de la Communauté de communes du Grésivaudan et de l’ADAYG, pour proposer aux coopérateurs un nouveau projet agricole dans le bâtiment de la cave coopérative de St-Ismier.
Les nouveaux projets implantés, organisés au sein d’une nouvelle structure collective, pourraient se répartir en point de vente collectif, caveau viticole, ateliers de transformation, avec éventuellement un espace dédié à la place et au rôle de la viticulture dans le Grésivaudan.
La liste n’est pas close, et les producteurs locaux intéressés peuvent encore se manifester auprès de l’ADAYG (1). Il faut maintenant approfondir les idées pour relever le défi de recréer pour ce lieu emblématique, une vocation agricole moderne.

…………………………………………………

(1) On peut joindre l’ADAYG au 04 76 20 68 29

Catégorie collectivités, viticultureCommentaires fermés

Le lycée horticole de Grenoble-Saint-Ismier ouvre ses portes


Le lycée horticole de Grenoble-Saint-Ismier ouvre ses portes samedi 13 mars de 9h à 17h. L’occasion de découvrir le lycée, le CFPPA et l’exploitation, entièrement rénovés en 1996, de visiter les locaux, les laboratoires, les ateliers technologiques.

L’occasion également de rencontrer les enseignants et de les interroger sur la formation initiale, par voie d’apprentissage, la formation adulte.

Quelle formation après une classe de 3e, de seconde, après le baccalauréat ?

Vous pourrez poser ce type de questions et également faire connaissance au cours  de cette journée portes ouvertes, avec différentes  actions d’ animation rurale  et d’expérimentations réalisées sur l’exploitation horticole, et découvrir quelques projets d’élèves.

L’établissement (1) se situe dans un parc de 6 hectares, comporte une pépinière, des ateliers, des laboratoires, des salles informatiques dont une multimédia, un auditorium de 300 places, un centre de ressources techniques et scientifiques, une salle d’exposition…

Soixante-dix enseignants, formateurs, surveillants, encadrent les apprenants.

L’internat peut accueillir 172 élèves (garçons et filles) en chambres-étude de trois personnes au lycée, et 20 apprentis en chambre individuelle au CFPPA.

………………………………………………………..

Lycée horticole de Saint-Ismier

1 Chemin Charvinière
 BP 13, 38332 Saint-Ismier Cedex

tel : 04 76 52 03 63 Fax : 04 76 52 26 90

E-mail : legta.grenoble@educagri.fr

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+