Tag Archive | "Saint Laurent du Pont"

La Guerre des graines


Soirée grand public avec projection du film « La guerre des graines » de Stenka Quillet et Clément Montfort, jeudi 28 mai à 20h45, cinéma Le Cartus à Saint-Laurent du Pont.

Dans le cadre de son programme annuel de conférences, l’association Le Pic Vert organise, en collaboration avec l’association Semons et Partageons, une projection du film « la guerre des graines » de Stenka Quillet et Clément Montfort. Jean-Pierre Berlan, agronome et économiste, ancien directeur de recherche à l’INRA et membre du conseil scientifique d’ATTAC France sera présent pour nous raconter l’histoire d’une guerre inconnue mais qui nous menace tous : la guerre des graines.

Sans titre

Dans le monde, 50% des semences vendues appartiennent aux grandes entreprises. Leur projet : privatiser à travers des lois l’accès libre et gratuit aux semences. Face à eux, des agriculteurs, des scientifiques, des militants, des élus se battent. Ce film leur donne la parole.

Tarif entrée : 4.50€

Renseignements : Le Pic Vert, 04 76 91 34 33 ou contact@lepicvert.asso.fr, Site : www.lepicvert.asso.fr

Catégorie agriculture, céréales, grand angleCommentaires fermés

 » Même pas mal »


« Même pas mal » film de Patrick Morel et Thierry Hetreau. le film qui fait du bien aux éleveurs et à leurs animaux. La projection du film documentaire sera suivie d’un débat avec les auteurs.

La production agricole exerce une pression sur les animaux, comme peut le faire la compétition de haut-niveau sur le corps d’un sportif. Parce que l’éleveur demande aux vaches de produire toujours plus pour répondre à son environnement économique, blessures et traumatismes sont le lot régulier des bovins en élevage. Sans remettre en cause le modèle de production français, il est possible aujourd’hui de prendre en compte ces douleurs.

Depuis la cour de la ferme, en passant par les centres de recherche agronomiques jusqu’au laboratoire de neurologie, nous explorerons toutes les pistes offertes par la science et la technique pour répondre à ce défi : supprimer ou réduire les causes de ces douleurs.

Thierry HETREAU, vétérinaire et formateur au Centre d’Elevage de Poisy, sera notre guide dans cette quête. Comment un animal a t-il mal ? Souffre t-il comme nous malgré nos différences physiologiques ? Comment exprime t-il sa douleur ? Peut on se fier à ce qu’on voit et ce qu’on croit comprendre ? Quelles solutions les éleveurs peuvent ils mettre en oeuvre ?

En suivant les étapes de la vie d’une vache, nous comprendrons mieux comment naissent les douleurs. Mais aussi comment ces mammifères appréhendent leur environnement et leurs interactions avec l’Homme.

Les séquences tournées chez les éleveurs alterneront avec des interviews de scientifiques ou de techniciens travaillant sur la problématique de la douleur animale. Le domaine du bien être animal étant sujet à des dérives et à l’irrationalité, ces scientifiques, en partageant certaines connaissances, permettront au débat d’avoir lieu sur des bases rationnelles.

Ce film sera aussi l’occasion de s’interroger sur notre rapport avec l’animal d’élevage. L’Homme a domestiqué l’animal, il y a 10 000 ans, alors pourquoi s’intéresser aujourd’hui au « vécu » d’animaux destinés à notre alimentation ?

Hier, la zootechnie, en considérant l’animal comme une source de matière première a refoulé sa qualité d’être sensible. En renouant ce lien sensible avec l’animal, les éleveurs peuvent retrouver ce qui fait la spécificité de leur métier dans notre société : un fantastique rapport au monde vivant.

Découvrez le site internet du film : http://www.memepasmal-lefilm.fr/

cinéma le Cactus

Saint Laurent du Pont

Jeudi 2 avril 2015 à 20h30.

Catégorie A la une, grand angle, élevageCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+