Tag Archive | "salon de l’agriculture Paris"

Toujours autant d’animation au stand du Vercors


Certes, le stand du Parc naturel régional du Vercors n’est pas facile à trouver.. Installé dans une salle annexe au hall des animaux on pourrait imaginer que son emplacement n’est pas le meilleur. Et pourtant il ne désemplit pas..

 » On est très bien là.. on a de l’espace, on n’a pas la grande foule des badauds et le brouhaha continu que l’on aurait si nous étions placé au beau milieu des animaux.. » nous dira de suite le sémillant Guy Durand, agriculteur  connu et reconnu sur le plateau..

C’est vrai que les visiteurs qui s’arrêtent, de façon continue, au stand du Vercors se montrent intéressés, soit par le bleu du Vercors Sassenage,  par le tourisme, sans oublier par les devenues célèbres Villardes. Celles ci sont à coup sûr dans le peloton de tête des animaux les plus contemplés, photographiés..

Oui le stand du Vercors, au salon de l’agriculture est une attraction à lui tout seul.. il mérite vraiment d’être visité.. Et inutile de dire que l’accueil y est formidable, tout simplement…

Nous avons passé, trop peu de temps hélas au stand du Vercors, voici quelques clichés pris sur le vif…

Cliquer sur les photos pour les agrandir…




Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Du bronze pour l’Isère en race Tarentaise


Au concours général agricole organisé dans le cadre du salon d’agriculture de Paris, L’ EARL DE LA PETITE FORET D’ARTAS décroche une médaille de bronze avec Echine…

Voici quelques résultats..

Race Tarentaise

Vaches en cours de 2ème lactation (31F2)

3ème: ECHINE -EARL DE LA PETITE FORET
ARTAS (38440)

Race Abondance

Vaches en 1ère lactation en 100 jours (12F2)

4ème: FRAICHE  MARTIN ALBERT
SAINT-ANDEOL (38650)

Race Prim’Holstein

Femelles en 1ère lactation (66F1A)

10ème: VERCHERES GASCOGNE  GAEC DES VERCHERES
OPTEVOZ (38460)

RACE OVINE

Mouton Vendéen

Concours viande mâles Vendéen 19 à 30 mois (41M3L)

9ème: FR57658520309 – BUISSON LIONEL
L’ ALBENC (38470)

Concours laine mâles 19 à 30 mois (41M3LL)

7ème: FR57658520309 -  BUISSON LIONEL
L’ ALBENC (38470)

Catégorie élevageCommentaires fermés

Brebis en deuil, le loup est passé par là !


Communiqué de la FNSEA, JA, fédération nationale ovine.

 » Face à l’expansion continue du territoire du loup, à la multiplication du nombre d’attaques et de victimes
dans toute la France, à l’inefficacité des mesures de protection et de régulation de l’espèce mises en place
par les services de l’Etat, nous profitons du Salon International de l’Agriculture pour exprimer notre
impossibilité à continuer d’élever nos animaux dans cette situation.

L’année 2013 aura encore fait près de 6 000 victimes en France et plus de 1700 attaques. Les éleveurs ne
peuvent plus supporter cela.

Savez‐vous que chez certains éleveurs, le nombre d’agneaux femelles nés suffit juste pour renouveler les brebis mangées par le loup ?

Savez‐vous que certains éleveurs et bergers passent parfois des semaines à dormir dans une tente loin de leur famille pour protéger leur troupeau ?

Savez‐vous que le loup s’adapte et déjoue tous les moyens de protection qui sont mis en place par les éleveurs ?

Dans ces conditions, les éleveurs ovins ne pouvant plus élever correctement leurs animaux, maintenir des
paysages ouverts et accueillants, participer à la vie de leur territoire ont décidé :
• de se mettre en deuil avec leurs animaux le jour de l’inauguration du Salon,
• d’organiser une transhumance le mardi 25 après‐midi dans tout le salon,
cela afin d’informer le public sur le problème qui tue leur métier jour après jour et sensibiliser les élus à
l’urgence qu’il y a à apporter des solutions aux éleveurs.
- Non, le loup n’est pas une espèce rare et menacée
- Oui, ce sont des loups qui tuent les moutons, pas les « chiens errants »
- Oui, les dégâts des loups sur l’élevage sont très importants
- Oui, les éleveurs protègent leurs troupeaux, mais le loup s’adapte
- Oui, les chiens de protection deviennent un vrai problème
- Non, cela ne se passe pas bien avec les loups dans les autres pays européens
- Oui, l’élevage de montagne résiste bien, si on ne lui impose pas le loup
- Oui, l’élevage de plein air est nécessaire pour les paysages et la biodiversité
- Oui, le loup coûte cher… au détriment des priorités de la biodiversité
- Oui, le loup pourrait s’en prendre à nouveau à l’homme.

« Nous demandons tout simplement que les éleveurs puissent continuer d’exercer leur métier
sereinement dans des conditions humaines acceptables sur tous les territoires. Pour cela, il est impératif
de faire baisser significativement le nombre d’attaques et de victimes. Nous demandons donc une
régulation efficace du loup avec prélèvement effectif jusqu’au plafond des 24 loups autorisés, et un
déclassement du loup des espèces protégées de la convention de Berne et de la Directive Habitat. »

Catégorie loup, ovinsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+