Tag Archive | "salon de l’agriculture"

Le salon de l’agriculture a ouvert ses portes…


Le salon de l’agriculture a démarré en fanfare… Très beau temps, vacances scolaires, il y avait foule ce week-end porte de Versailles ou les dizaines de milliers de visiteurs, dont de nombreux étrangers ont pu découvrir la ferme France.

Bien entendu les deux pavillons qui ont attiré le plus de monde ce week-end sont ceux des animaux et des régions de France..

Samedi, jour inaugural a vu la présence non stop du Président de la république entouré d’un service d’ordre impressionnant.

Emmanuel Macron est resté plus de 14 heures porte de Versailles, record battu! et n’a cessé de dialoguer avec les agriculteurs mais aussi les visiteurs..

il a plaidé pour une PAC réinventée plus écologique, organisatrice d’une agriculture offrant aux consommateurs une alimentation de qualité..Ceci en permettant d’offrir aux producteurs un  » filet » de sécurité en cas de crise sanitaire ou climatique.

Et d’argumenter « L’Europe agricole aujourd’hui est menacée de l’extérieur », notamment face aux grandes puissances comme la Russie, la Chine ou les États-Unis, et « de l’intérieur », et de marteler  « sans la PAC, les consommateurs européens ne bénéficieraient pas d’une alimentation accessible et de qualité ».

il est conscient qu’il y a  » trop d’agriculteurs en détresse » . Pour lutter contre cela il faut que les filières s’organisent d’avantage, se responsabilisent..

Le chef de l’État a enfin promis de « ne rien lâcher » sur les combats pour promouvoir l’agriculture française..

Echangeant avec des éleveurs, croisés dans les travées du Salon de l’agriculture, Emmanuel Macron a promis de « réguler » les populations de loup, estimées à 430 unités sur le territoire français. Il est fait état de 12500 brebis tuées par le loup en 2018..

Bruno Neyroud, président du Comité interprofessionnel du St Marcellin a  tenu à alerter le président sur les dérives que pourraient avoir les Organisations de producteurs commerciales au sein de la filière lait :  » il faut mettre des garde-fous.. Le lait est un produit qui ne vit que 72 heures… que se passe-t-il si un client nous fait faux bond,  » et de rappeler la sinistre histoire de l’URCVL..

Nous avons demandé au Président Macron de rendre visite a stand du Vercors , il nous a répondu avec le sourire: Je crains de ne pas avoir le temps..

Un stand du Vercors qui comme d’habitude a connu une effervescence totale avec la présence en particulier de Paul Faure Président de Vercors Lait mais aussi de la bande de jeunes  placés sous la bannière de graines d éleveurs..

Bien entendu le bleu a été apprécié, les villardes admirées..

Nous y avons rencontré en particulier la députée de la Drôme Celia de Lavergne accompagnée du Maire de Chatillon en Diois Erick Vanoni..

Une députée que nous avons retrouvé le dimanche matin au stand de la Drôme ou des animations culinaires autour de la noix de Grenoble, du Bleu du Vercors Sassenage et du St Marcellin étaient organisées..

Voici un déroulé de notre visite ce week-end au salon de l’agriculture.. Un salon qui verra l’Isère à l’honneur le vendredi 1er mars..






Catégorie A la une, foires/salonsCommentaires fermés

Les 20 ans fêtés à Paris!


Le bleu du Vercors Sassenage a obtenu son AOC il y a 20 ans… Anniversaire fêté  à Paris au stand du Vercors lors du salon de l’agriculture..

il y avait foule au stand du Vercors pour  » arroser dignement cet anniversaire. Parmi celle ci Jacques Adenot, président du Parc Naturel Régional du Vercors, Daniel Vignon, président du SIVER, Paul Faure président de Vercors Lait mais aussi d’anciens éleveurs associés aux enfants de l’association graines d’éleveurs.

Pour rappel L’AOP du Bleu du Vercors-Sassenage est l’une des plus petites en lait de vache, c’est une réalité qui résonne aujourd’hui comme une fierté. Début des années 90, la filière fromagère du Vercors était vouée à disparaître si les producteurs n’avaient pas décidé de prendre leur destin en main. La stratégie de développement de la filière est basée sur le respect du consommateur, de l’agriculteur, de son outil de production et de son territoire.

Ainsi, sur le Vercors, on favorise la vente directe en valorisant les circuits courts et les échanges avec les clients. Les vaches sont nourries de foin provenant uniquement de la zone géographique et sont élevées dans un système extensif.

L’AOP du Bleu du Vercors-Sassenage se situe sur le chemin de la durabilité. Les fermiers aujourd’hui perpétuent les gestes traditionnels de fabrication. Le Bleu du Vercors-Sassenage allie un savant mélange d’un lait de la veille auquel on rajoute le lait frais du matin. La transformation est minutieuse, chaque étape nécessite une application particulière, c’est sans doute là, l’un des secrets qui 21 jours plus tard permet au bleu d’affirmer tout son caractère et sa douceur.

Une famille mérite vraiment d’être mise à l’honneur pour les 20 ans de l’appellation. Il s’agit de la famille Guillot. Producteurs de lait depuis plusieurs générations, Pauline est présidente de l’association graines d’éleveurs.

Pauline vient d’avoir ses 17 ans, elle passera au mois de juin un bac STAV (Sciences et technologie de l’agronomie et du vivant) au lycée de la Motte Servolex et poursuivra ses études l’année prochaine en BTSA ACSE (analyse et conduite d’une stratégie d’entreprise en alternance).

Le 13 octobre dernier, elle est devenue Présidente de la toute jeune association des Graines d’Éleveurs. Elle est un porte drapeau formidable : elle est discrète et efficace, elle est engagée et déterminée dans tout ce qu’elle fait. Depuis toute petite, elle aime travailler aux côtés de son papa qui a une ferme qui allie la production laitière et la transformation fermière de Bleu du Vercors-Sassenage. Elle apprécie tous les métiers de la ferme et aime beaucoup la race Villard-de-Lans, c’est certain elle n’envisage pas son avenir sans cette race dans son troupeau. « J’aime cette race, si elle était présente autrefois c’est qu’il y avait une bonne raison ».

Elle porte avec brio tous les projets des graines d’éleveurs : retour du gypaète barbu, préparation des manifestations… elle encourage et soutient les plus jeunes.

Place ensuite au traditionnel gâteau d’anniversaire..

Un anniversaire en deux temps!

Dans un premiers temps, nous avons pu découvrir le film  »

De la mémoire aux Graines d’éleveurs

Au-delà de la présentation des spécificités du Bleu du Vercors-Sassenage, de ses saveurs et de son process ancestral, ce film, profondément humain, s’appuie sur des témoignages et l’expérience de femmes et d’hommes (sur trois générations) qui, sur le Vercors, ont joué un rôle déterminant dans l’évolution de la production laitière sur ce territoire.


Place ensuite au traditionnel gâteau d’anniversaire..découpé, dégusté dans un moment festif et convivial..


Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Le Président a  » occulté » le Vercors!


Le Président de la république, Emmanuel Macron, a passé entre douze et treize heures au salon de l’agriculture à Paris. C’était le jour d’ouverture du salon et inutile de dire qu’il y avait beaucoup de monde dans les allées..  Des visiteurs, dont de nombreux agriculteurs, des exposants, des de multiples filières, et ce jour là un service d’ordre impressionnant ..

Cela n’a pas empêché le Président Macron d’aller au contact à chaque fois qu’il l’a jugé nécessaire, tant auprès des syndicats agricoles, des éleveurs, mais aussi de personnes isolées qui l’ont interpellé sur le glyphosate, la nouvelle carte des zones défavorisées, et plus inattendu sur  l’avenir des cheminots..

Emmanuel Macron a donc passé sa journée au salon, a arpenté de nombreuses allées, a fait de multiples haltes.

On regrettera tout simplement qu’il a totalement occulté l’espace Vercors. Il aurait pu saluer les jeunes agriculteurs et éleveurs du plateau qui sont montés à Paris pour présenter les Villardes, le cheval de Barraquand, mais aussi le bleu du Vercors Sassenage qui fête les 20 ans de l’obtention de l’AOP, il aurait pu abordé les sujets tels que les difficultés d’exercer le métier d’agriculteur en moyenne montagne,  le développement des races de montagne,  l’agri et l’agro tourisme, l’avenir des stations de moyenne montagne…

Il aurait pu aussi découvrir le dynamisme de l’agriculture du Vercors et son avenir assuré par de nombreux jeunes nouvellement installés et par l’association graines d’éleveurs, ceci en dégustant une bonne Vercouline de façon très conviviale..

Il n’a pas pu ou voulu se rendre sur le stand du Vercors… il doit au Plateau une revanche..

En attendant voici quelques prises de la visite du Président au salon..

Catégorie foires/salonsCommentaires fermés

LES PARCS NATURELS RÉGIONAUX A L’HONNEUR AU SALON DE L’AGRICULTURE


A l’occasion des 50 ans des Parcs naturels régionaux et de la création du 53ème Parc l’Aubrac, le Salon de l’agriculture met à l’honneur les Parcs français et leurs actions en leur consacrant un temps pendant la semaine d’exposition.


Le but : valoriser les produits agricoles marqués « Valeur Parc naturel Régional », présenter l’action des Parcs en faveur de l’agriculture et des agriculteurs et leur rôle important dans la préservation de la nature, de la faune et de la flore.


Le Vercors soutient les agriculteurs de son territoire qui abrite trois races locales : la vache villarde, la poule grise du Vercors et maintenant le cheval du Vercors de Barraquand ainsi que plusieurs labels nationaux ou européens (AOP) en relation avec les modalités d’élevage, les espaces utilisés et les races traditionnelles élevées : le Bleu du Vercors-Sassenage, la Noix de Grenoble, la Clairette de Die, le Picodon, les vins de Châtillons-en-Diois.

Par ailleurs, 5 productions agricoles bénéficient de la Marque du Parc du Vercors : la viande bovine, les fromages et produits laitiers fermiers, les truites et salmonidés, les plantes à parfum, aromatiques et médicinales, et l’agneau.


UN TERRITOIRE CLASSÉ PARC NATUREL REGIONAL EN 1970

Le Parc naturel régional du Vercors est situé en Région Auvergne Rhône-Alpes, ce territoire de moyenne montagne s’étend sur un vaste massif de 206 000 ha entre Isère et Drôme et comprend 84 communes réparties dans huit régions naturelles : le Piémont nord, les Quatre-Montagnes, les Coulmes, le Vercors Drômois, le Royans, le Diois, le Trièves, la Gervanne.

Sans titre


DESTINATION VERCORS : C’EST LA PAUSE QU’IL VOUS FAUT

Le Parc naturel régional du Vercors s’étend sur un vaste massif entre Isère et Drôme et bénéficie d’une subtile influence climatique montagnarde, océanique et méditerranéenne. Le territoire accueille une faune et une flore d’une diversité et d’une richesse exceptionnelles, il est également un haut lieu de culture et d’histoire notamment liée à la Résistance. Le syndicat mixte du Parc du Vercors a pour vocation de valoriser et de dynamiser le massif notamment grâce à des projets de fond autour des notions d’énergie, de mobilité, d’urbanisme, de gestion des ressources en eau et d’agriculture. Le développement du tourisme durable ainsi que les initiatives culturelles et le lien social font également partie des missions stratégiques inscrites dans la Charte.

Entre nature et culture, l’histoire a légué au Parc la gestion de la Réserve naturelle nationale des Hauts-Plateaux du Vercors, cœur de nature de 17 000 hectares constituant la plus grande Réserve de France métropolitaine, et la gestion du mémorial de la Résistance qui, classé musée national, met à la portée de tous ce pan si important de l’histoire du massif et de l’histoire de France.

Cette nature et cette histoire sont par ailleurs accessibles à tous et en randonnée, grâce à un réseau de plus de 4 000 km de sentiers balisés entretenus par le Parc.

C’est une invite à découvrir de magnifiques paysages à pied, à dos d’âne, à cheval, en VTT, à vélo, ou en pratiquant d’autres sports de nature tels que : canoë, kayak, escalade, spéléo… Certifié au titre de la Charte européenne du tourisme durable dans les espaces protégés, le Parc du Vercors engage des actions de qualité pour l’accueil d’un tourisme respectueux de l’environnement.

Une altitude idéale pour bien respirer, un cadre enchanteur pour vous ressourcer, un terrain pour vous dépenser et des villages pour vous faire rêver.

Jeudi 1er mars:

Remise des Prix du Concours des Prairies fleuries (ring Porcin Hall 1)

Le Parc naturel régional du Vercors présente au Concours national 2017 les deux lauréats du concours local des « Prairies Fleuries » organisé sur les piémonts isérois du Vercors : Ève Palacios (Noyarey) dans la catégorie « Prairies de fauche » et Nicolas Champurney de la Ferme de Savoyères (Claix) dans la catégorie « Prairies pâturées ».

– Signature de conventions de partenariat de la Fédération des Parcs naturels régionaux avec l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture (APCA) et l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) (stand du Vercors)

Catégorie parcsCommentaires fermés

Le Vercors et ses prairies au Salon de l’agriculture..


Une belle prairie fleurie évoque aux citadins les balades champêtres. Pour un agriculteur, de belles prairies, riches en biodiversité, c’est aussi et surtout la promesse d’un bon fourrage.
Notons qu’il y a une faune et une flore inféodées aux pratiques agricoles, c’est-à-dire qui n’existeraient plus sans ces prairies de fauche et pâturées (sauge, knautie, la grande marguerite…). Elles remplissent également de nombreuses fonctions écologiques en lien avec la qualité de l’environnement (qualité des sols et de l’eau, recyclage des nutriments, habitat pour la faune, qualité esthétique des paysages…).
Sur le Salon de l’agriculture 2018, deux lauréats du concours local du Vercors participeront au fameux Concours général agricole des Prairies Fleuries pour suivre les traces de Franck Vigne, vainqueur 2017 dans la catégorie « pâturages exclusif » :

  • Ève Palacios, Ferme du Souillet (Noyarey), dans la catégorie « prairies de fauche » : Ève a réhabilité la ferme qu’elle a repris en 2008 et accueille aujourd’hui des jeunes dans une ferme « de la deuxième chance » !

  • Nicolas Champurney de la Ferme de Savoyères (Claix) dans la catégorie « prairies pâturées » : Nicolas transmet sa passion aux plus jeunes en accueillant régulièrement des classes scolaires
  • Créé à l’initiative des Parcs naturels régionaux en 2010, le concours des Prairies fleuries récompense le meilleur équilibre agri écologique des prairies et parcours.

    Ouvert à tous les territoires de France depuis son inscription au Concours général agricole (en 2014), plus de 250 éleveurs participent aux concours locaux chaque année.

    En 2017, le Concours local s’est déroulé sur 45 territoires en France. Les jurys locaux du concours ont parcouru les parcelles de plus de 300 éleveurs et ont désigné 48 lauréats locaux qualifiés pour le jury national. Le jury national désignera dans chaque catégorie de prairies et de parcours un lauréat qui sera récompensé lors de la cérémonie de remise des prix.

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés

20 ANS ÇA SE FÊTE A PARIS!


L’AOP du Bleu du Vercors-Sassenage est l’une des plus petites en lait de vache, c’est une réalité qui résonne aujourd’hui comme une fierté. Début des années 90, la filière fromagère du Vercors était vouée à disparaître si les producteurs n’avaient pas décidé de prendre leur destin en main. La stratégie de développement de la filière est basée sur le respect du consommateur, de l’agriculteur, de son outil de production et de son territoire.

Ainsi, sur le Vercors, on favorise la vente directe en valorisant les circuits courts et les échanges avec les clients. Les vaches sont nourries de foin provenant uniquement de la zone géographique et sont élevées dans un système extensif.

L’AOP du Bleu du Vercors-Sassenage se situe sur le chemin de la durabilité. Les fermiers aujourd’hui perpétuent les gestes traditionnels de fabrication. Le Bleu du Vercors-Sassenage allie un savant mélange d’un lait de la veille auquel on rajoute le lait frais du matin. La transformation est minutieuse, chaque étape nécessite une application particulière, c’est sans doute là, l’un des secrets qui 21 jours plus tard permet au bleu d’affirmer tout son caractère et sa douceur.

La reconnaissance obtenue en 1998 sera dignement fêtée au salon de l’agriculture sur le stand du Vercors.

Tous les jours, DÉGUSTATION DE LA VERCOULINE à 11h00 et à 16h30 sans modération.

La Vercouline est un met de partage et de convivialité. Le Bleu fondu sur des pommes de terre ou des tartines de pain offre au palais toute la subtilité d’une pâte fondante qui peu à peu dégage des arômes de sous bois et de noisette.

Fabrication du Bleu du Vercors-Sassenage sur le stand du Parc du Vercors, les MARDI 27 et MERCREDI 28 à 10 h 30 et 14 h 30 et LUNDI 26 à 15 h 00 sur l’espace Région Auvergne Rhône-Alpes (stand du CORAM – hall 1) avec une présentation de la Villarde.

RENCONTREZ TROIS GÉNÉRATIONS D’AGRICULTEURS

LORS DE LA PROJECTION DU FILM EN AVANT-PREMIÈRE

DE LA MÉMOIRE AUX GRAINES D’ÉLEVEURS

Au-delà de la présentation des spécificités du Bleu du Vercors-Sassenage, de ses saveurs et de son process ancestral, ce film, profondément humain, s’appuie sur des témoignages et l’expérience de femmes et d’hommes (sur trois générations) qui, sur le Vercors, ont joué un rôle déterminant dans l’évolution de la production laitière sur ce territoire.

> Dimanche 25 février à 14 H 00.

A 15h30, un gâteau d’anniversaire sera partagé.



Catégorie bleu du Vercors Sassenage, foires/salonsCommentaires fermés

Salon de l’agriculture: l’Isère en première ligne..


Sans titre

Catégorie Département de l'Isère, agriculture, foires/salonsCommentaires fermés

Venez goûter l’Isère au Salon de l’Agriculture à Paris


Salon International de l’Agriculture, du 27 février au 6 mars

La Chambre d’agriculture et le Département de l’Isère s’associent pour présenter les productions de qualité et les atouts touristiques de l’Isère pendant deux jours sur l’espace Auvergne Rhône Alpes (hall des régions). Ce sera les dimanche 28 et lundi 29 février.

- découvrez la Noix de Grenoble, cassage et pressée d’huile de noix,
- dégustez la Vercouline : le Bleu du Vercors Sassenage fondu,
- appréciez les Vins de l’Isère lors de dégustations et
- régalez-vous avec le Saint-Marcellin, récemment labellisé IGP, le beurre truffé de l’Isère..

Un Maître Restaurateur de l’Isère vous fera partager sa passion de nos produits isérois par
des dégustations d’amuse-bouches réalisés par ses soins.

Enfin, Isère Tourisme et Gîtes de France vous feront découvrir l’Isère touristique à
travers ses paysages et ses offres d’hébergement et des jeux concours vous attendent.

Concours Général Agricole
Le Salon de l’Agriculture, ce sont aussi des éleveurs, des producteurs et des artisans isérois fiers de leurs produits et de leurs animaux qui participent au Concours Général Agricole.

Les éleveurs :
Race Hérens : Idelon Bernard (Izeron),
Race Montbéliarde : EARL de Ternan (Gillonnay), GAEC de Sarapin (Panissage), GAEC du Dauphiné (Janneyrias),
Race Prim’Holstein : GAEC de Flévin (Champier),
Race Tarentaise : EARL de la Petite Forêt (Artas),
Race Charollais (ovins) : La Ferme Antonine (St Antoine l’Abbaye).

3 élevages présenteront des animaux en race bovine Villard de Lans : Lionel Gaillard (Méaudre), Laurence Gaillard (Corrençon) et le GAEC des Verts Sapins (Autrans).

Les produits fermiers :
• Yann Bresson (Lancey) pour son miel,
• le GAEC des Essarts (Plan) pour ses faisselles, Saint Marcellin et St Félicien,
• le GAEC Normand (Villard St Christophe) pour sa tomme du Grand Serre,
• le GAEC Ferme du Pic St Michel (Villard de Lans) pour sa bûche cendrée,
• la Ferme du Rival (Sardieu) pour sa charcuterie,
• le GAEC de Riquetière (L’Albenc) pour son huile de noix.
• l’EARL Noël Martin (St Chef), le Domaine Meunier (Sermerieu) et Chevalier Bayard (Pontcharra) en IGP
Vins de l’Isère
• René Julien, Marc Portaz (Chapareillan) et Chevalier Bayard en AOP Savoie

Les produits artisanaux :
• Produits laitiers : l’Etoile du Vercors (St Just de Claix) et la Fromagerie du Dauphiné (Têche)
• Liqueurs : Bigallet (Virieu), Cherry Rocher (Bourgoin Jallieu) et la Distillerie de Pied Menu (Beaurepaire)
• Viande : Boucherie au Boeuf Charolais (Grenoble)


Catégorie Département de l'Isère, agriculture, foires/salons, région Auvergne Rhône-Alpes, terroirs/gastronomie, tourismeCommentaires fermés

CONCOURS PRAIRIES FLEURIES: LE TRIEVES A L ‘HONNEUR


Un isérois du Trièves est gagnant du prix national 2014 de l’excellence agri-écologique au Concours général agricole des prairies fleuries.

* Le Concours général agricole des prairies fleuries : qu’est-ce que c’est ?
Il n’est pas question ici de prairies semées de jolies fleurs colorées comme on en voit parfois au bord des routes ou dans les parcs et jardins. Il s’agit de prairies naturelles agricoles gérées par des exploitants pour l’alimentation de leur bétail. Ce prix a pour objectif de récompenser les exploitations dont les prairies riches en espèces présentent le meilleur équilibre entre valeur agricole et valeur écologique.
Depuis 2014, ce concours est intégré au Concours général agricole, au même titre que les concours animaux ou les concours de produits du terroir.

* Un concours local en Trièves organisé par la FRAPNA Isère
En 2014 la FRAPNA Isère s’est inscrite auprès du comité d’organisation national pour piloter un concours en Trièves dans la catégorie prairies et fauche et pâtures de montagne. Notre objectif était de valoriser ces prairies et les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, si utiles à la biodiversité, dans un contexte global de régression de biodiversité agricole.
Les parcelles des agriculteurs participants ont été visitées par un jury composé d’experts en agronomie, écologie, apiculture, paysage et plantes médicinales, sous la présidence d’Yves François, élu de la chambre d’agriculture de l’Isère.

Lors de la remise des prix du concours local, à l’occasion de « Quelle foire », foire de la transition en Trièves, c’est le GAEC de la Ferme du Pas de l’Aiguille (Chichilianne) d’Eric Vallier et Sabine Gourdellier qui a été récompensé et qui s’est vu remettre, notamment, un billet pour concourir à Paris.

* Un concours national auquel participent les lauréats locaux
La remise des prix du Concours Général Agricole des Prairies Fleuries a donc eu lieu le 25 février dernier au Salon International de l’Agriculture.

Le GAEC de la Ferme du Pas de l’Aiguille s’est vu remettre le prix national de l’excellence agri-écologique dans la catégorie prairies et fauche et pâtures de montagne. De plus, cette exploitation a remporté le prix spécial pour la meilleure prairie apicole. Deux belles récompenses pour les exploitants soucieux de qualité et d’environnement et pour notre belle région.

* Un prix qui récompense une exploitation exemplaire
La parcelle visitée par le jury est exceptionnelle sur plusieurs points, à commencer par sa situation : au pied du vertigineux Mont Aiguille, cette prairie parait comme suspendue au-dessus du territoire du Trièves.

Grande clairière dans la forêt, elle est le refuge d’une très grande biodiversité dont la présence est favorisée par une petite source. On observe ici des chevreuils, des sangliers, des cerfs.

La prairie compte aussi des espèces remarquables : plusieurs espèces d’orchidées, des tapis de narcisses dans les endroits les plus humides, des lis martagon près de la haie. L’ambiance est à la fois intimiste et grandiose quand on découvre cet écrin fleuri au cœur de la forêt, aux teintes jaunes et rosées suivant la dominance des fleurs.

Plusieurs motivations ont amené le jury à décerner le premier prix d’excellence agri-écologique à l’éleveur : la connaissance qu’a l’éleveur de ses animaux, basée sur l’observation et le respect du bien-être animal, ses objectifs clairs de production de fourrage de qualité et d’extensification de l’exploitation, la cohérence entre ses pratiques et ses objectifs (sur la parcelle comme sur l’exploitation), la préservation de cette prairie très riche en biodiversité grâce à ses pratiques extensives, sa connaissance de la parcelle par ses observations au fil des années, la bonne santé de son troupeau, l’exemplarité du système de production (production de fourrage, élevage et transformation, la vente à la ferme et aux marchés, emploi d’un 1/2 UTH de l’extérieur).

Le dynamisme économique des exploitants est remarquable, ainsi que leur cohérence globale avec les trois piliers du développement durable qui sont les enjeux environnementaux, sociaux et économiques du territoire : la conduite extensive et en agriculture biologique témoigne d’un important respect de l’environnement, l’écotourisme est en développement sur l’exploitation (accueil touristique : roulottes en bois, emplacements pour des tentes) et les circuits courts sont favorisés (deux marchés par semaine, vente à la ferme, transformation à la ferme).

Ce dynamisme est visible sur leur site internet : http:// www.fermedupasdelaiguille.com

Catégorie environnementCommentaires fermés

Le Vercors au salon de l’agriculture…


Pour la sixième année, le Parc naturel régional du Vercors s’expose au Salon International de l’Agriculture à Paris Porte de Versailles.. Ceci à travers un espace situé dans le pavillon des bovins. Inutile de préciser que cet espace connaît, comme chaque année, un succès populaire que l’on qualifiera d’impressionnant.

Aux côtés des 5 villardes, le stand du Vercors animé par les équipes du Parc mais aussi par le SIVER, l’APAP, Vercors-Tourisme, l’ACEV, les GTV a donc connu une effervescence continuelle.

Daniel Vignon, président du Syndicat du Bleu du Vercors Sassenage, entre deux étapes de fabrication du Bleu du Vercors sassenage:  » Le Vercors est monté uni à Paris. En effet, autour du Parc on trouve les agriculteurs, les entreprises agroalimentaires, le tourisme..Ceci avec une tête d’affiche, la villarde. « 

P1200681Parmi les animations organisées sur le stand du Vercors, la fabrication du bleu et sa dégustation à travers une vercouline.  » Il est essentiel de montrer au public l’ensemble de la chaîne. La villarde qui donne son lait qui devient fromage, et de faire déguster ce Bleu du Vercors Sassenage AOP, qui est trop peu connu. « 

A écouter les visiteurs qui se sont massés autour du stand et qui ont dégusté le bleu, on peut affirmer qu’ils ont aimé.. Des visiteurs qui ont posé des foules de questions sur le Vercors, son histoire, ses activités touristiques, la qualité des hébergements.. Des visiteurs qui viendront sur le plateau..c’est certain..

L’espace Vercors a accueilli des milliers de visiteurs parmi lesquels des ministres, Emmanuel Valls, Stéphane Le Foll, des élus connus comme Alain Juppé, maire de Bordeaux, JJ Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, Député de la Haute-Loire, Maire du Puy-en-Velay.. Pierre Buisson, président de la Communauté de communes du massif du Vercors..

Voici un diaporama photos. Clichés pris sur l’espace Vercors.

Gilbert PRECZ

Cliquer sur les photos pour les agrandir..

Sept clichés ont un crédit Parc Naturel Régional du Vercors


Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, foires/salonsCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+