Tag Archive | "Sémitag"

Grenoble métropole: suite au nouveau confinement les transports publics s’adaptent!


Suite aux annonces gouvernementales de cette semaine relatives au contexte sanitaire et au nouveau confinement dont la fermeture de l’ensemble des établissements scolaires et l’augmentation du recours au télétravail, le SMMAG est malheureusement contraint d’adapter une nouvelle fois l’offre de transport public sur le réseau de la Semitag et de TouGo.

Dans ce cadre, le Plan de Transport Adapté, voté par le Comité Syndical, prévoit une adaptation d’offre de niveau 2. Il permet d’ajuster le niveau d’offre entre 50 et 70 % lorsque que la fréquentation varie de 20 à 40%, ce qui est aujourd’hui le cas. Au regard de la situation et de ces éléments, le SMMAG a fait le choix de maintenir le niveau d’offre au maximum des possibilités, soit 70%.

A compter du 6 avril 2021 et durant l’ensemble de la période de confinement prévue, les transports scolaires sont donc suspendus, et l’offre de transport classique pour les autres usagers est maintenue dans son niveau actuel sur la quasi-totalité des lignes afin de permettre notamment un accès facilité aux lieux de travail.

En ce qui concerne le réseau de la Semitag, le niveau d’offre actuel est maintenu en semaine comme le week-end avec les horaires de fin de service à l’exception des lignes E, 12, 20, 23, 25 et 27 qui passent en niveau petites vacances scolaires, comme l’ensemble du reste du réseau. L’offre spécifique Mobilité Soignants est également maintenue.

Les agences Alsace Lorraine et Grand Place seront ouvertes de 9 à 17 h du lundi au vendredi et seule la première restera ouverte le samedi de 9 à 17 h. L’agence StationMobile sera quant à elle fermée durant cette période de vacances scolaires et de garde d’enfants contrainte pour le personnel. Il est à noter qu’Allotag reste en service de 9 à 17 h 30

En ce qui concerne le réseau TouGo, les lignes G2, G3, G4, G5, G6, G70, Nav’Pro A, B et C circulent normalement, tout comme les lignes ESAT et les services RESA et TPMR.

Les lignes G40 et G61 sont suspendues et les lignes G50, G51 et G60 circulent en horaires de vacances scolaires. L’agence M de Crolles restera, quant à elle ouverte aux horaires habituels du lundi au vendredi de 9 à 13 h et de 14 à 18 h ainsi que le samedi de 9 à 13 h.

Cette nouvelle adaptation d’offre demeure liée à ce confinement. Dès son issue, l’offre sera au moins réajustée au niveau actuel. De nouvelles évolutions seront naturellement prises à compter de l’allégement des contraintes sanitaires.


Catégorie La Métro, transportCommentaires fermés

Métropole grenobloise: un budget lié aux incertitudes…


Alors que la crise sanitaire impacte durement les économies locales, la Métropole grenobloise a souhaité poursuivre son dynamisme en répondant « présente ».

Cela passe par un maintient de son haut niveau d’investissement. Elle fait également  le choix du soutien au territoire et de l’avenir. Le tout sans augmenter ses taux d’imposition pour la cinquième année consécutive et en poursuivant ses efforts pour maîtriser toujours plus son niveau de dépenses.


Le budget primitif a été  soumis au vote du conseil métropolitain a reposé sur 3 axes prioritaires:

- la réponse à la crise du Covid,

- les transitions,

- la cohésion sociale et l’attractivité du territoire.

Cependant chacun se doute que monter un budget prévisionnel  par ce temps d’incertitude lié à la crise n’est pas évident..voire difficile.

Une incertitude due à la crise  sanitaire qui met en péril ou grève largement  les finances de nombreuses structures. Au niveau métropolitain on peut citer la SEMITAG, Alpexpo, l’office du tourisme et bien d’autres.  Des structures qui connaissent des pertes importantes et que la Métropole va soutenir financièrement.

Le budget prévisionnel de cette année 2021 est vraiment prévisionnelet une décision modificative très importante sera délibérée en septembre, en espérant que l’on verra enfin le bout du tunnel et que la vie aura repris son cours pratiquement normal.

Voici le budget 2021 tel que présentéB1bud2Dans les grandes lignes on retiendra les orientations suivantes:

- UN HAUT NIVEAU D’INVESTISSEMENT MALGRÉ LA CRISE
Investir dans et pour le territoire, c’est construire et aménager des infrastructures
et des équipements qui permettent de développer le territoire.

PAS DE HAUSSE DES IMPÔTS
Afin de ne pas faire peser les efforts d’investissement, sur les habitants ni sur les
entreprises, la Métropole fait le choix exigeant et volontariste de conserver les mêmes
taux d’imposition depuis 2016.

UNE CAPACITÉ DE DÉSENDETTEMENT TOUJOURS BONNE
Le niveau d’endettement d’une collectivité locale se mesure à partir d’un ratio appelé
« capacité de désendettement ».

UN SOUTIEN AUX COMMUNES SANCTUARISÉ
Parce que la Métropole souhaite une vie communale intense, elle a choisi de sanctuariser
sa contribution redistributive aux 49 communes qui la composent. Le budget
2021 traduit ce principe, reflet d’un équilibre du couple Commune / Métropole qui
fonde la construction métropolitaine.


ET AUSSI

- soutien aux mobilités,  à l’évènementiel;

- SOUTIEN EXCEPTIONNEL AUX ENTREPRISES

-SOUTIEN AUX COMMUNES ET AUX AGENTS
PUBLICS

On retiendra  d’autres axes forts comme la poursuite des transitions écologiques et énergétiques parmi lesquels : pistes cyclables,  aides à la rénovation thermique, développement du réseau des déchèteries, méthanisation des déchets alimentaires..

• AGRICULTURE ET FORÊTS
La Métropole poursuit et renforce ses politiques publiques en faveur de l’agriculture, avec la montée en charge des actions du Projet Alimentaire inter Territorial (PAiT), pour plus d’alimentation locale
et durable.

Elle poursuit par ailleurs des travaux de desserte forestière et des chantiers dans les forêts de protection.


Et bien entendu la poursuite des travaux de l’échangeur du Rondeau, la réalisation d’un Centre de sciences à Pont-de-Claix, laide à l’emploi..sans oublier le SIÈGE MÉTROPOLITAIN
En 2021, la Métropole lance les premiers travaux préparatoires à son futur siège métropolitain, dont le projet a été adopté fin 2020. Avec ce projet qui vise le label Passivhaus, la Métropole répond aux
enjeux et aux objectifs édictés dans le Plan Air Énergie Climat métropolitain.


Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

Un tram sur la ligne E…


Sans titre3Ce 19 mai, jour historique! En effet,  le tramway E a entamé sa première phase d’essai sur son deuxième tronçon, entre Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Egrève et Le Fontanil-Cornillon, avec à son bord de nombreux élus.

Une étape nécessaire avant sa mise en service définitive le 13 juillet et son inauguration festive, le 5 septembre prochain.

C’est au pas, à allure d’homme – soit à environ 3 km/h – qu’une ancienne rame Tramway français standard (TFS), entièrement rénovée, a effectué un premier aller-retour entre les arrêts Hôtel-de-Ville (Saint-Martin-le-Vinoux) et le terminus Palluel (Fontanil-Cornillon).

Une étape indispensable dans le processus de mise en service d’une ligne de tramway, qui vise notamment à vérifier le gabarit du tramway sur l’ensemble du tracé. Cela, afin de s’assurer qu’aucun obstacle ou aspérité ne vienne entraver la bonne progression de la rame.

« On teste bien sûr le gabarit de la ligne », confirme Emmanuel Brion, coordinateur de projet pour la Semitag. « Mais on teste également le contact entre le matériel roulant et la ligne aérienne, poursuit-il. C’est à dire la captation du 750 voltes qui permet à la rame de circuler. En outre, on vérifie l’interface rails-roues », soit le lien « entre la voie ferrée et le matériel roulant. »

Jusqu’à fin juin, de nombreux tests additionnels seront réalisés. Il s’agira d’abord de tester l’alimentation du tramway par la ligne aérienne de contact (qui fournit l’électricité à la rame). Puis de contrôler la détection du tramway à l’approche des carrefours à feux et enfin de s’assurer du bon fonctionnement des systèmes d’aiguillage et de l’arrivée à quai sans entrave de la rame.

Ensuite, deux semaines seront dédiées à « la marche à blanc » : les tramways circuleront alors dans des conditions définitives et réelles, mais sans transporter de passagers. Tous les types d’horaires seront alors testés.

Pour le président du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) Yann Mongaburu, cette « ligne E est une nouvelle liaison dans l’agglomération. Un outil qui permet de décongestionner l’une des trois branches de l’Y grenoblois » car « il y a plus de 130 000 véhicules qui entrent dans l’agglomération chaque jour. L’objectif de cette nouvelle ligne c’est d’atteindre 45000 voyageurs par jour..

Sans titre1De son côté, le président de la Métropole Christophe Ferrari, a indiqué « que cette première circulation permet de se rendre compte comment le transport par tram peut changer la ville en la traversant. C’est un véritable plaisir, a-t-il ajouté, parce que c’est un investissement lourd que la Métropole consent pour cette dynamique du transport public et notamment du tramway ».

Les dernières finitions du chantier :

> Deux opérations sont toujours en cours sur les derniers secteurs en travaux : la pose du gazon, qui se terminera fin mai et la réalisation de l’enrobé définitif des voiries qui longent le tramway, jusqu’à fin juin.

La pose de cet enrobé se fera essentiellement de nuit pour ne pas perturber la circulation et le fonctionnement du réseau Tag.

P1050947

La Ligne E en chiffres

> 11,5 km de ligne entre Grenoble « Louise-Michel » et Le Fontanil-Cornillon « Terminus Palluel ».

> 45 000 voyageurs quotidiens

> 18 stations distantes en moyenne de 700 m

> 1 tramway toutes les 6 min (en heures de pointe)

> Fréquence de passage en heures de pointe : 6 à 8 min

> 4 parkings-relais

Consignes de sécurité :

> Il est interdit de stationner et de circuler sur la plateforme du tramway.

> Chacun doit emprunter le cheminement dédié à son mode de déplacement (traversée piétonne, voie cyclable, etc.).

> Respecter la nouvelle signalisation en place.

> Modérer sa vitesse aux abords des traversées piétonnes et rester vigilant.

Catégorie La Métro, La Métro, transportCommentaires fermés

Le critérium déboule à Grenoble: attention pagaille!


Ce vendredi le critérium arrive à Grenoble! On risque de vivre une journée noire dans et autour de la capitale des Alpes. En effet les agents de la Semitag ont décidé de poursuivre le mouvement  entamé il y a 6 semaines. Celui-ci consiste à faire grève une journée par semaine: le vendredi.

Ce 11 juin ne dérogera pas à la règle. Grenoble et ses environs vont donc connaître une pagaille indescriptible car le service des transports en commun sera quasi nul et le critérium va imposer la fermeture de plusieurs routes et rues au centre de Grenoble!

Pour en revenir à l’épreuve, on a beaucoup apprécié la victoire de Nicolas Vogondy sur les hauteurs de Risoul pour cette quatrième étape. On a également vu que le maillot jaune, le slovène Brajkovic a contenu les nombreuses attaques de Contador.

Place à la cinquème étape ce vendredi 11 juin. Les coureurs partiront de Serre Chevalier pour rejoindre Grenoble via Chamrousse. Nul doute que la montée vers la station olympique va faire des dégâts d’autant plus qu’une fois qu’elle sera franchie, les rescapés de l’épreuve vont entamer une folle descente jusqu’à la ligne d’arrivée. Arrivée prévue vers 16h15.

Le parcours:

cri 5

Le profil

profil5

Catégorie sport, transportCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2021
L Ma Me J V S D
« mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+