Tag Archive | "Serge Revel"

17ème conférence départementale de l’environnement


Présidée par Serge Revel, vice-président du Conseil général chargé de l’environnement et Gilles Strappazzon, président de commission environnement, cette 17ème édition portera sur « la nature et changements climatiques, quelles pistes d’action ? »

Rencontre entre les différents acteurs environnementaux du département, cette conférence sera l’occasion d’échanger sur les conséquences du changement climatique sur la biodiversité à l’échelle départementale.

17ème conférence départementale de l’environnement

Lundi 29 novembre 2010 – Conseil général de l’Isère

PROGRAMMEconf

Catégorie environnementCommentaires fermés

AG à Grenoble de l’Atelier technique des Espaces naturels


atenCréée en 1997, l’Atelier technique des Espaces naturels (ATEN) est une structure chargée de fédérer le réseau des gestionnaires d’espaces naturels (Parcs nationaux, Réserves Naturelles, ONF, Conservatoire du Littoral…), dans le respect des différents statuts, cultures et spécificités.

Par ailleurs, l’ATEN, participe aux politiques et réflexion au niveau national: la trame verte et bleue, les métiers de la biodiversité, la création d’une Agence de la nature. Doté d’un budget de plus de 3 millions d’euros, l’ATEN est financé par 60 % par l’Etat et 10 % par les autres membres.

Les collectivités territoriales membres de l’ATEN sont les Régions de l’Ile de France, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes, les Départements de la Drôme, du Pas-de-Calais et de l’Isère.

Dans le cadre se sa politique de préservation des espaces naturels sensibles, le Conseil général de l’Isère a ainsi adhéré à l’ATEN. Serge Revel, vice-président chargé de l’environnement et Gilles Strappazzon, président de la commission environnement, représentent donc le Département.

Le jeudi 18 novembre, le Conseil général de l’Isère accueillera, l’Assemblée générale de l’ATEN, à l’ancien Palais du parlement de Grenoble, Place Saint-André, de 9h30 à 17h. A l’issue de cette assemblée générale, sera élu le nouveau conseil d’administration.

Pour mieux connaître l’ATEN télechager la brochure qui vient d’être éditée: Aten: Plaquette

Catégorie environnementCommentaires fermés

Espaces et espèces: agir pour la biodiversité


La préservation des espaces remarquables -comme la tourbière du Luitel- doit se conjuguer avec la protection de la nature ordinaire

La préservation des espaces remarquables -comme la tourbière du Luitel- doit se conjuguer avec la protection de la nature ordinaire

La 16e conférence départementale de l’Environnement a réuni hier dans l’hémicycle Aubert-Dubayet, au CG38, une bonne partie des acteurs isérois de l’environnement (associations naturalistes, gestionnaires d’espaces, chercheurs, etc.), conseillers généraux (1) autour du thème de la biodiversité, thème qui sera celui de l’année 2010 à l’échelle internationale.

Avec Serge Revel, vice-président du CG38 chargé de l’Environnement, pour chef d’orchestre, cette journée de travail et de réflexion a débuté par des exposés (2) et s’est poursuivie l’après-midi par huit ateliers (forêt, urbanisme, agriculture, observatoire, espaces naturels protégés, activités de pleine nature, eau, routes, perception-sensibilisation).

Agir localement, penser globalement. La devise écologiste (qui a bien 25 ans) a largement diffusé, de façon homéopathique peut-être, et a même repris des couleurs  avec l’arrivée en fanfare de ce nouveau mot de passe qui a nom développement durable. Cette formule, le président du CG38, André Vallini, la reprend volontiers à son compte (même s’il s’attend dans la seconde qui suit à être interpellé sur le projet de Rocade nord).

Le pouvoir de conviction de Serge Revel –souligné  par Jean-Philippe Siblet, directeur-adjoint du service Espaces naturels du Museum national d’histoire naturelle- n’y est peut-être pas étranger. Celui-ci n’est pourtant pas pleinement satisfait de ce que fait le Département , considéré comme un des premiers de la classe dans ce domaine, pour préserver la biodiversité : « Nous n’avons que des noyaux de biodiversité en Isère, souligne t-il. Et en dépit de nos efforts, il faut bien constater que celle-ci s’appauvrit, que 152 espèces de la faune sauvage vertébrée terrestre  sont en liste rouge, que 20% des habitats naturels sont menacés, que le grignotage des zones humides continue ».

Quelques propositions en vrac (et non exhaustives) glanées au fil des échanges en matinée :

-       préférer les termes de continuité écologique à celui de corridor

-       agir pour une meilleure cohérence des politiques publiques (là aussi le mille-feuilles est à revoir)

-       protéger la nature ordinaire autant que les espaces remarquables

-       soutenir les chercheurs en sciences du vivant (Roger Marciau -AVENIR-considère qu’il sont eux aussi en voie de disparition)

-       agir en faveur de l’interdisciplinarité : le dialogue entre chercheurs de disciplines différentes s’impose dans l’intérêt de la protection des espaces et des espèces

-       encourager les naturalistes amateurs qui font un travail apprécié, depuis longtemps

-       veiller à ce que les prairies apicoles ne contiennent pas d’espèces invasives

-       veiller à la conservation des jardins de la Bastille, à Grenoble, qui constituent un biotope méditerranéen remarquable

-       densifier l’habitat pour freiner l’extension du milieu urbain sur des terres fertiles (cas de l’agglomération lyonnaise et grenobloise)

-       favoriser la végétalisation des toits et des façades

-       lutter contre l’imperméabilisation des sols, contre l’usage des herbicides et pesticides

-       veiller plus que jamais à la qualité des cours d’eau, rivières et lacs (à noter que l’Isère a connu en 2009 une sécheresse de niveau 3, plus marquée que celle de 2003)

A noter que l’exposé de Michel Oberlinkels sur les nouvelles actions de la CDC (Caisse des Dépôts et Consignations) en faveur de la biodiversité (opération expérimentale Cossure en plaine de Crau) a soulevé de nombreuses questions au sein de l’assemblée. Il s’agit d’une vaste opération, commencée en 2008 avec l’acquisition d’un verger de 360ha, destinée à compenser des impacts exercés sur la steppe des Coussouls, écosystème à forte patrimonialité. La CDC Sud-Est investit 12,2 M€ dans cette opération, les « actifs naturels » devant être compensés par les aménageurs du territoire.

En conclusion de cette matinée, Serge Revel a réaffirmé sa volonté d’agir au ras du sol, de façon pragmatique : « Nous devons polariser notre attention sur les sols. Un état des lieux s’impose. D’une façon plus générale, la biodiversité devrait être intégrée aux politiques départementales d’aménagement du territoire. Nous avons besoin d’un schéma départemental de la biodiversité, détaillant une liste d’actions concrètes ».

…………………………………………….

(1) Georges Bescher, Charles Galvin, Jean-François Gaujour, Catherine Brette, Christian Nucci ont participé aux travaux

(2) Sont intervenus : Laurence Foray (DREAL), Jean-Philippe Siblet (Museum national d’Histoire naturelle), Julien Semelet (service patrimoine naturel du Conseil régional Rhône-Alpes), Michel Oberlinkels (CDC Sud-Est)

Catégorie environnementCommentaires fermés

Mobilisation autour de la gestion des déchets


Pour la première fois, à l’initiative du Conseil général de l’Isère, les huit départements rhônalpins se sont réunis à Grenoble, autour de la question de la gestion des déchets. Cette conférence, présidée par Serge Revel, vice-président chargé de l’Environnement, n’est que le premier volet d’une future coopération interdépartementale en Rhône-Alpes. A long terme, les objectifs seront en priorité de limiter les nuisances liées aux transports, optimiser les équipements et les coûts financiers et de respecter au mieux le principe de proximité. Des objectifs au coeur des prérogatives du Grenelle de l’Environnement.

Cette rencontre a été aussi l’occasion de partager les bonnes pratiques et les retours d’expériences initiés sur les territoires de la région en matière de:

  • prévention de la production de déchets (tarification incitative, compostage domestique…)
  • réduction des quantités de déchets résiduels par réutilisation et réemploi (ressourceries)
  • amélioration des dispositifs de collecte sélective
  • nouvelles filières de traitement en cours de concrétisation (méthanisation, traitement mécanico-biologique) et optimisation des installations de traitement (stockage, traitement thermique)
  • type et niveau d’intervention des huit conseils généraix en termes de poitique déchets.

Il y a urgence. En Isère, par exemple, alors que 75% de nos ordures ménagères sont recyclables, seulement 20%  sont recyclées. D’où l’engagement du CG38, via un plan départemental, à réduire au quotidien la quantité et l’impact de ces déchets. Objectif: faire baisser de 81kg/an/habitant le poids des ordures ménagères à traiter d’ici à 2018.

Catégorie déchetsCommentaires fermés

Espaces naturels sensibles: laissez-vous guider!


Serge Revel, conseiller général de l’Isère délégué à l’Environnement, vient de lancer la campagne d’été sur les ENS (espaces naturels sensibles). Une campagne qui vise à faire découvrir au plus grand nombre les espaces préservés de l’Isère. En adaptant les sites pour une découverte privilégiés de la nature privilégiés (observatoire, sentier d’interprétation, mare pédagogique,…), mais surtout en recrutant 18 guides nature, qui seront présents sur les sites à partir du 15  juin jusqu’au 27 août.

Le marais de Montfort, l’un des 11 ENS de l’Isère

Ces guides « nature » seront présents pour répondre à vos questions et vous aider à saisir les instants de nature. Ils vous attendront à des points d’observation ou viendront à votre rencontre pour répondre à votre curiosité, si vous le souhaitez.  Ils vous feront découvrir la floraison d’une  fleur,  la présence de tel oiseau ou des indices de présence de mammifères, vous expliqueront l’intérêt du site et les actions de sauvegarde et de gestions, qui sont menés toute l’année.

Cette campagne d’animation se renouvelle pour la quatrième année consécutive. Cette campagne  a rencontré un vif succès en 2004 puisque plus de 10 000 personnes se sont rendus sur les 10 sites proposés.

11 sites départementaux ENS

- les Ecouges (St Gervais, La Rivière),
- le Col du Coq (St Pierre de Chartreuse),
- le Bois de la Bâtie (St Ismier),
- le Marais de Montfort (Crolles),
- les Tourbières de l’Herretang (St Laurent du Pont),
- le Marais de Chirens (Chirens),
- l’Etang de Lemps (Optevoz),
- le Méandre du Saugey (Brangues),
- le Méandre des Oves (Péage de Roussillon),
- l’Etang de Montjoux (St Jean de Bournay)
- la Tourbière du Peuil (Claix).

Quand et comment ?

Du 15 juin au 27 août

- Des rendez-vous thématiques (gratuits).
- Des rendez-vous thématiques (écoute nocturne des chouettes, les chants d’oiseaux, découverte des traces, …) seront annoncées dans la presse et indiqués sur le site internet du Conseil général
Quelques exemples de thèmes :
- Ecoute des chants d’oiseaux,
- Exploration de la mare et les insectes aquatiques,
- Identification des papillons et des libellules
- Observation du chevreuil ou des Guêpiers Découverte des traces et indices

Une inscription auprès des offices de tourisme, maisons du tourisme, syndicats d’initiative, est obligatoire.

Catégorie natureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juillet 2020
L Ma Me J V S D
« juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+