Tag Archive | "SIA 2009"

L’étoile du Vercors récompensée


Le salon de l’agriculture est en pleine effervescence et les différents concours se déroulent avec beaucoup de professionnalisme. Les produits laitiers viennent d’être jugés et l’Etoile du Vercors s’est vue octroyer deux médailles d’argent en St Félicien et en St Marcellin.
fromages-1.jpg

Catégorie Non classéCommentaires fermés

La région fait salon!


 « Faire de Rhône-Alpes une région agricole compétitive et durable », telle est l’ambition affichée par Jean-Jack Queyranne, Président du Conseil régional Rhône-Alpes, et par Eliane Giraud, Conseillère régionale déléguée à l’agriculture, au développement rural et aux Parcs Naturels Régionaux lors de leur visite au Salon de l’agriculture à Paris ce matin.

photo-cp1-credit-photo-t.jpg

A cette occasion, ils ont fait le point sur la situation en Rhône-Alpes.

Depuis 2005, la Région Rhône-Alpes a consacré plus de 144 M€ à sa politique agricole à travers le Plan régional pour l’Agriculture et le Développement Rural (PRADR). Fruit d’un dialogue constructif avec l’ensemble des acteurs régionaux, ce plan porte la vision partagée d’une agriculture compétitive et respectueuse de l’environnement qui assure des revenus durables aux exploitants.

Fin janvier, le Conseil régional a voté la création d’un Cluster des Industries Agroalimentaires (IAA).

Il fédère l’ensemble des acteurs du secteur et s’intéresse aux questions relatives à la qualité de l’alimentation et à la proximité des IAA avec le bassin de consommation rhônalpin. En 2009, la Région consacre 3,3 M€ pour donner un nouvel élan à la filière agroalimentaire.

Pour prendre en compte au mieux la diversité de l’agriculture rhônalpine, la Région poursuit le développement de sa politique sectorielle de filière. En 2009, 5 nouveaux Contrats Régionaux d’Objectifs de Filière (CROF) vont ainsi être signés (fruits, lait, caprins, ovins et apiculteurs) et un Programme Intégré de Développement Agricole (PIDA) « Vin du Bugey » va être lancé.

Particulièrement touchée par la crise économique, la Région soutient la filière forêt – bois depuis 2006. En mars prochain, le Conseil régional va voter la mise en œuvre d’une convention de partenariat pour 5 ans et reste attentif à l’évolution de la situation dans ce secteur qui recouvre 1,3 millions d’hectares.

Le Conseil régional mène également une politique volontariste pour maintenir l’emploi dans l’agriculture en favorisant l’installation et la transmission des exploitations à de nouveaux agriculteurs.

Avec 1 200 installations annuelles en Rhône-Alpes contre 3 500 départs en retraite, la Région s’est fixée pour objectif d’atteindre un taux de remplacement de 50% d’ici 2013. Elle propose ainsi aux futurs agriculteurs un accompagnement sur mesure. 8 M€ par an sont consacrés à cette politique innovante.

La Région a fait le choix d’une production agricole de qualité : 30% des exploitations régionales produisent sous l’un des 120 signes de qualité et 70% de la production viticole est en AOC.
Avec plus de 1 300 exploitations, Rhône-Alpes est aussi la 1ère région française de production en agriculture biologique.

La Région, dont l’objectif est de doubler la production bio d’ici 2010, consacre 2 M€ par an à structurer cette filière. Elle soutient notamment l’organisation du salon européen des techniques alternatives et bio pour tous « Tech & Bio » qui aura lieu dans la Drôme en septembre 2009.
Au-delà du bio, la Région place le développement durable au cœur de sa politique agricole avec deux axes forts pour 2009 : l’aide au diagnostic et aux investissements concernant l’autonomie alimentaire des exploitations, d’une part, et le soutien à la modernisation des bâtiments d’élevage, d’autre part.

Cette année, la Région consacre 36,2 M€ à l’agriculture, à la forêt, aux industries agroalimentaires et au développement rural.

 Quelques chiffres sur…

• l’agriculture en Rhône-Alpes :46 000 exploitations agricoles et 64 200 emplois
56 Appellations d’Origines Contrôlées (AOC), 30 labels rouge et 15 Indications Géographiques Protégées (IGP)
3/4 du territoire en zone rurale et 2/3 en zone de montagne
35% du territoire en forêt et 35% en agriculture

• l’agroalimentaire en Rhône-Alpes
1ère région française en nombre de salariés (47 000 salariés, soit 10% des emplois industriels en Rhône-Alpes)
4ème région française en terme de chiffre d’affaires (8,6 milliards d’€)
5 000 établissements
1 500 entreprises dont environ 400 de plus de 20 salariés

Catégorie Non classéCommentaires fermés

Les jeunes bergers français se distinguent


Le palmarès des Premières Rencontres Européennes des jeunes bergers qui se sont déroulées hier dans le cadre du SIA, porte de Versailles, atteste que les jeunes bergers français ont un très solide savoir-faire. Sur le podium, Valentin Pinault, un jeune homme de 17 ans, en Bac pro 1 au LEPA Jean-Marie Bouloux à Montmorillon (Poitou-Charentes), avec à ses côtés Benoît Vogin, un jeune homme de 19 ans en Bac pro 1 au Lycée agricole de Château Salins (Lorraine) et John Price, venu du Pays de Galles. A noter que Valentin Pinault avait la veille remporté la finale nationale des Ovinpiades.

ovinpiades.jpg

Le palmarès complet de ces Premières Rencontres européennes:
1) Valentin PINAULT, France (Poitou-Charentes)
2) Benoît VOGIN, France (Lorraine)
3) John PRICE Royaume-Uni (Pays de Galles)
4) Fabien BROUSSAL, France (Limousin)
5) Jonathan CHOULY, France (Aquitaine)
6) Laurie LACOMBE, France (Centre)
7) Aurélien BLANCHARD, France (Bourgogne) 8) Glen WILSON, Royaume-Uni (Ecosse)
9) John HANSON, Royaume-Uni (Herefordshire)
10) Fabien GIBERT, France (PACA)
11) Joseph HOPE Royaume-Uni (Angleterre)
12) James HEALEY, Royaume-Uni (Pays de Galles)
13 Jan KOPCKE, Allemagne
14) Monique SIMON, Allemagne

Catégorie Non classéCommentaires fermés

Montbéliardes: l’Isère primée


Notre élevage départemental s’est bien distingué au concours bovin race montbéliarde. Le prix de la  meilleure  mamelle jeune revient à un élevage de Gillonnay, l’ EARL de Ternan avec Aulogie.

Aulogie, toujours elle,obtient une première place en femelles première lactation, Banane de l’EARL des Collières, à St-Jean-de-Bournay obtient une excellente deuxième place, dans cette même catégorie.

Pour prendre connaissance de la totalité du palmarès cliquez sur: www.arsinoebr.com

Catégorie Non classéCommentaires fermés

Rhône-Alpes en marche vers l’agriculture durable


salon.jpg

En 2005, la Région Rhône-Alpes a voté un ambitieux Plan régional pour l’Agriculture et le Développement Rural (PRADR). Fruit d’un dialogue constructif avec l’ensemble des acteurs rhônalpins, ce plan porte la vision partagée d’une agriculture assurant la complémentarité entre les espaces ruraux et urbains, garante d’une production de qualité respectueuse de l’environnement. Ce plan doit assurer des revenus durables aux exploitants tout en répondant à la demande des consommateurs.

Ainsi, la Région souhaite répondre à six grandes préoccupations:

• Maintenir l’emploi en favorisant l’installation et la transmission en agriculture
• Développer l’autonomie alimentaire des exploitations (notamment pour faire face aux aléas climatiques) et favoriser l’économie des ressources, en particulier en eau;
• Promouvoir la production de produits agricoles et alimentaires de qualité;
• Sensibiliser les élus locaux, et en particulier les maires, à l’importance du foncier agricole, forestier et rural pour l’équilibre des espaces et des activités;
• Gérer durablement la forêt et valoriser le bois d’oeuvre, bois énergie et bois de construction dans des filières locales;
• Gérer de façon concertée les espaces à intérêt pastoral, forestier, touristique et environnemental.
depuis 2005, la Région Rhône-Alpes a consacré plus de 144 m€ à sa politique agricole.

Les espaces ruraux recouvrent les trois quarts du territoire rhônalpin. Ces terroirs représentent, à travers l’agriculture et les activités rurales, une source de développement économique, d’attractivité et d’équilibre territorial. Avec 46 000 exploitations et 64 200 emplois, l’agriculture constitue un potentiel précieux en termes de création de richesse et d’emploi.
La diversité de l’agriculture rhônalpine est prise en compte par la Région à travers la mise en place de Contrats Régionaux d’Objectif de Filières (CROF), de Programmes Intégrés de Développement Agricole (PIDA) et de plans d’actions spécifiques par secteurs d’activités:
• Industries agroalimentaires: Fin janvier 2009, le Conseil régional a voté un plan d’actions en faveur des industries agroalimentaires rhônalpines (1ère région française en nombre de salariés avec 47 000 emplois, 4ème région française en terme de chiffre d’affaires). Ce plan consiste à intervenir directement auprès des entreprises et à renforcer la gouvernance régionale : lancement d’un cluster des industries agroalimentaire, mise en œuvre d’un comité régional agroalimentaire, création d’un observatoire de l’agroalimentaire en Rhône-Alpes.
• Forêt : Un plan régional dédié à la valorisation de la filière bois est également opérationnel depuis 2006. La forêt occupe 1,3 millions d’hectares soit 30 % du territoire régional et 11% de la surface productive française.
• Montagne : la Région a mis en place un plan spécifique pour la mise en valeur des espaces pastoraux et la maîtrise des risques liés à la montagne.

Tout ce dynamisme est présenté au salon international de l’agriculture ou le pôle Rhône-Alpes sera une fois de plus bien animé.

Pour prendre connaissance des diverses animations de ce pôle cliquer sur www.r3ap.com

Catégorie Non classéCommentaires fermés

Sarkozy au pas de charge


Le Président de la République a traversé le salon au pas de charge, entouré d’un impressionnant cordon de sécurité. Pendant deux heures, il a arpenté les allées de la ferme France.

Contrairement à son prédécesseur, il a passé peu de temps à goûter les produits régionaux. Juste un verre de lait parfumé à la pêche, une brochette, un morceau de tomme de Savoie, courtoisie oblige – le ministre de l’agriculture, Michel Barnier étant savoyard – et un bout de chocolat.

sarko.jpg

Il sent des agriculteurs « inquiets mais passionnés et déterminés ». Il leur demande de tenir bon, de ne pas lâcher.

« Il faut que l’on vous rassure, qu’on conforte et qu’on vous aide. Je sais que l’on a besoin d’une agriculture française qui ait des prix et d’une agriculture européenne qui défend ses agriculteurs » dira t-il en réponse aux éleveurs qui se demandent quel virage prendra la PAC de 2013. A ce propos le ministre de l’agriculture doit dévoiler  lundi la répartition des aides européennes.

Il a dit souhaiter une politique agricole « juste » et a apporté son soutien aux jeunes agriculteurs: « Il y a de l’avenir, ils peuvent croire en leur métier et je comprends que les agriculteurs ne demandent qu’une chose: pouvoir vivre de leur métier ».

Et de conclure:  « Il y a un milliard de personnes qui meurent de faim dans le monde, il ne faut pas réduire la production agricole mais au contraire l’augmenter… »

Catégorie Non classéCommentaires fermés

Les jeunes bergers à l’honneur


Les jeunes bergers ont fait le lever de rideau du Salon de l’Agriculture, porte de Versailles. La 4ème finale nationale avait lieu hier samedi , suivie  aujourd’hui par les Premières rencontres européennes des jeunes bergers.
Hier, donc, dans une ambiance conviviale, 30 candidats, âgés de 16 à 25 ans, originaires de 15 régions françaises se sont affrontés dans différentes épreuves: quad, parage, notation d’état corporel et théorie. Valentin Pinault, 17 ans, de Montmorillon (Poitou Charentes) monte sur la première marche du podium, entouré d’Aurélien Blanchard, 21 ans (Bourgogne) et Benoit Vogin, 19 ans (Lorraine).

Sillon38 félicite tous les candidats, saluant particulièrement la jeune bergère Hélène Burnier, du lycée agricole de La Côte-Saint-André (Isère), qui se classe à la 11e place du palmarès et Guilhem Dangel, du lycée agricole Olivier de Serres d’Aubenas (Ardèche) qui termine 19e.

Le palmarès de la finale nationale
1) Valentin PINAULT, POITOU CHARENTES, 17 ans, en Bac pro 1 au LEPA Jean-Marie Bouloux à Montmorillon
2) Aurélien BLANCHARD, BOURGOGNE, 21 ans, en BTS PA 2ème année au LEGTA de Fontaines
3) Benoît VOGIN, LORRAINE, 19 ans, en Bac pro 1 au Lycée agricole de Château Salins
4) Laurie LACOMBE, CENTRE, 19 ans, en 1ère Bac PRO au LEGTA du Cher
5) Fabien BROUSSAL, LIMOUSIN, 19 ans, en BTS PA au Lycée des Vaseix
6) Fabien GIBERT, PACA, 18 ans, en 1ère Bac PRO au LEGTA de Carmejane
7) Gaëtan GABARD, POITOU CHARENTES, 18 ans, en Bac pro au LEPA Jean-Marie Bouloux à Montmorillon
8) Anthony PERIERE, AUVERGNE, 17 ans, en Bac pro 1ère année au LPA de Rochefort Montagne
9) Benjamin DETRICHE, CENTRE, 22 ans, en BTSA 2 au LEGTA DE VENDOME
10) Etienne ROUSSILHES, MIDI PYRENEES, 16 ans, en BEPA 2 au Lycée de Figeac
11) Hélène BURNIER, RHONE-ALPES, 21 ans, Lycée de la Côte Saint André
12) Benjamin CHERREY, CHAMPAGNE ARDENNE, 18 ans, en Bac Pro 1A au Lycée Agricole de CHAUMONT CHOIGNES
13) Mathieu ANGEL, BOURGOGNE, 20 ans, en BTS PA 2ème année au LEGTA de Fontaines
14) Antoine LAHAYE, LORRAINE, 18 ans, en Terminale STAV au Lycée agricole de Mirecourt
15) Christophe GUIBERT, AUVERGNE, 22 ans, en BTS PA 1 au CFA de Brioude Bonnefont
16) Valentin GRELIER, PAYS DE LA LOIRE, 18 ans, en BAC PRO au CFA Lycée Nature de la Roche sur Yon
17) Alexandre RIGOLLET, LIMOUSIN, 18 ans, en BAC PRO CGEA au Lycée Agricole de Magnac Laval
18) Jordan OCQUIDENT, NORD PAS DE CALAIS PICARDIE, 18 ans, en Bac pro terminale au Lycée de Thiérache
19) Guilhem DANGEL, RHONE-ALPES, 18 ans, Lycée Agricole Olivier de Serres
20) Quentin GLUTRON, MIDI PYRENEES, 19 ans, en Terminale agro-biologie au Lycée Agricole de La Cazotte
21) Aurélien THEVENOT, FRANCHE COMTE, 16 ans, en Seconde GT au Lycée Etienne Munier à Vesoul
22) Loïc GUINOT, AQUITAINE, 21 ans, en BEPA 2 CGEA au CDFAA de Périgueux
23) Emilien BONNAUD, PAYS DE LA LOIRE, 19 ans, en Bac PRO 2 au Lycée Agricole de Luçon Pétré
24) Yoann DUMANET, NORD PAS DE CALAIS PICARDIE, 18 ans, en BTS PA au Lycée de Thiérache
25) Emmanuel MATHEVON, FRANCHE COMTE, 18 ans, en BEPA 2 à l’Ecole d’Agriculture St Joseph
26) Mickaël TOUCHE, PACA, 18 ans, en 1ère Bac PRO au LEGTA Carmejane
27) Jason MOLIN, AQUITAINE, 18 ans, en Bac pro 1 au CDFAA de Périgueux
28) Antoine GUERIN, CHAMPAGNE ARDENNE, 18 ans, en Bac Pro 1A au LEGTA de RETHEL
29) Laura LASNIER, ILE DE France, 18 ans, Lycée Agricole la Bretonnière
30) Thierry BARDIN, ILE DE France, 17 ans, Lycée Agricole la Bretonnière

Les six premiers candidats sont qualifiés pour les Rencontres Européennes qui se déroulent aujourd’hui.

Catégorie Non classéCommentaires fermés

Du 21 février au 1er mars, l’agriculture fait salon


sia.jpg

On vous rappelle que le salon de l’agriculture, le SIA, se tient à Paris du 21 février au 1er mars. Pour tout savoir sur cette manifestation, cliquez sur www.salon-agriculture.com

sia-2.jpg

Catégorie Non classéCommentaires fermés

La filière ovine au balcon


Un espace dynamique et ludique est organisé dans le cadre du Salon de l’Agriculture (21 février-1er mars) pour faire découvrir toute la filière ovine au grand public, la richesse de cette production, la diversité des races et la qualité de ses produits.
Rendez-vous Hall 1, Allée E où seront présentées toutes les facettes de la filière. Sous la bannière « Destination Mouton », près de 7000 m² du Hall 1 seront consacrés aux ovins.

mouton-balcon.jpg
Le mouton au balcon: une curiosité que l’on peut voir à Grenoble, oeuvre d’un artiste de rue

Depuis 2001, Interbev Ovin s’attache à dynamiser l’ensemble de la filière. Cette année, l’interprofession se dote d’un stand bipolaire pour faire partager sa passion du mouton :
- Un premier pôle «Métier, Races, Filière » consacré aux professionnels de la filière présentera la production au travers des races et les spécificités techniques du métier d’éleveur ovin. A tour de rôle, les régions françaises s’approprieront cet univers pour montrer leurs particularités :
Lundi 23 février : Ile de France, Haute-Normandie, Nord Pas de Calais, Picardie, Champagne-Ardenne, Alsace, Lorraine, Bourgogne, Franche-Comté
Mardi 24 février : Centre, Pays de Loire, Poitou-Charentes
Mercredi 25 février : Aquitaine, Languedoc Roussillon, Midi Pyrénées
Jeudi 26 février : Auvergne, Limousin, Basse-Normandie, Bretagne, PACA
Vendredi 27 février : Rhône-Alpes

- Un deuxième pôle « Agneau Presto » dédié au grand public valorisera la diversité et la qualité de cette viande. Différents ateliers de cuisine chronométrés mettront en avant la variété des morceaux au travers de recettes rapides, pratiques et pédagogiques. Les visiteurs gourmands pourront ainsi déguster la viande d’agneau.

Au coeur de l’espace ovin, un ring
« Destination Mouton » permet de voir en quelques pas plus de 40 races qui font la richesse et la diversité de la production ovine française. Sur le ring, tout au long de la journée et pendant toute la durée du salon, des animations et démonstrations seront organisées. Au programme :

- « Chien de Berger, un vrai métier »

-« Si ton tonton tond ton mouton »

- « A fleur de peau », le savoir faire des mégissiers
- « L’avis du boucher »
- « En faire tout un fromage … de brebis »
- « En faire tout un fromage… de chèvre »
- « 24h avec un éleveur de mouton »
- « 24h avec un éleveur de chèvre »
- « La laine de mouton dans ma maison ? »
- « C’est qui la plus belle ? » concours et présentations de races ovines
- « Le jeu du berger ; sur les chemins de la transhumance »

Une compétition unique : les Ovinpiades des Jeunes Bergers
Dès l’ouverture du SIA,  samedi 21 et dimanche 22 février se déroulera la 4ème finale nationale et les 1ères rencontres européennes des jeunes bergers.
Dans une ambiance conviviale, 30 candidats, âgés de 16 à 25 ans, de 15 régions françaises se disputeront la première place du podium aux cours d’épreuves variées : quad, parage, notation d’état corporel et théorie.
Le lauréat national aura la lourde tâche de défendre les couleurs de la France contre des candidats anglais, espagnols, irlandais et néerlandais.

Catégorie Non classéCommentaires fermés

Fruits et légumes au menu du CIRAD


« Fruits et légumes, la santé du monde », tel est le thème choisi cette année par le Cirad qui participe au 46ème Salon International de l’Agriculture, du 21 février au 1er mars, Porte de Versailles.
Les fruits et légumes bénéficient d’une forte valeur ajoutée dans le domaine de la santé et de l’économie des pays du Sud. Et pourtant, « de la parcelle de culture à l’assiette, il ne reste plus parfois que 20 % de la récolte » explique  Jacky Ganry *, chercheur au Cirad. Car telle est bien l’une des contraintes majeures auxquelles font face les petits producteurs d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine : la fragilité et périssabilité de leur production. Plusieurs éléments participent à ces pertes : les maladies et insectes, les transports difficiles, les habitudes culturelles (au Cameroun, les mangues pourrissent souvent sous les arbres. Dans certains pays asiatiques, les fruits servent d’offrandes). « Soit des pertes très importantes et un sérieux problème d’organisation. Quelques pays comme le Vietnam ou le Brésil émergent aujourd’hui et pourraient servir de modèle au Sud » précise Jacky Ganry.

cirad.jpg

Le Cirad, cheville ouvrière de la promotion des fruits et légumes tropicaux

Dans les pays du Sud, les populations rejoignent massivement les villes, la consommation des produits locaux diminue au profit des aliments nouveaux -souvent importés- et « riches en calories vides ». « En Afrique à dominante forestière, la prévalence du diabète de type 2 est nettement plus faible que dans les régions sahéliennes » notent les chercheurs qui espèrent en l’influence des femmes. Elles jouent en effet un rôle primordial en matière d’éducation et de santé mais aussi dans le maintien des cultures vivrières (bananes et plantains, légumes à tubercules et racines). On sait par ailleurs que  la culture des fruits rapporte cinq fois plus que le riz aux petits paysans.

Aux côtés des organisations gouvernementales qui effectuent des campagnes de sensibilisation à la consommation de fruits et légumes, le Cirad et ses partenaires européens et internationaux mettent en place des actions de promotion : Lancement de GlobalHort -l’Initiative horticole mondiale- , Profel dans les pays africains francophones et Profav dans les pays anglophones. Les réseaux nationaux en horticulture, nutrition et santé sont installés et confortés avec l’aide des organisations européennes et  internationales : Ecart (European consortium on agricultural research in the tropics), Natura (réseau des Universités Européennes tournées vers les tropiques), ISHS (International Society for Horticultural Science), FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations) et OMS (Organisation mondiale de la santé).

Sur le stand du SIA 2009 (hall 3 – allée D – stand n° 9)

Catégorie Non classéCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

août 2019
L Ma Me J V S D
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+