Tag Archive | "Sipavag"

Randonnée SIPAVAG: cascade, chèvres, moutons, ânes…fromages


La 29ème randonnée de printemps organisée par la SIPAVAG avait pour décor la colline des Quatre Seigneurs, dans le massif de Belledonne.

Au Moyen-Âge, le château des quatre Seigneurs se trouvait en ce lieu, propriété des seigneurs d’Eybens, de Gières, d’Herbeys et d’Uriage.

Le fort du sommet de la colline fut construit entre 1875 et 1879. De là, on peut y contempler les massifs de Chartreuse, du Vercors et de Belledonne.

Trois parcours étaient proposés
- Petit parcours : 8,3 km / dénivelé positif 460 m / 3h30
- Parcours moyen : 14,3 km / dénivelé positif 750 m / 5h30
- Grand parcours : 17,5 km / dénivelé positif 960 m / 6h45

Le petit parcours nous allait à merveille..

Après un départ de la place de la Liberté, à St Martin d’Hères, on entre de suite dans le vif du sujet avec une montée bien prononcée.. Premier arrêt: une cascade. Après quelques centaines de mètres de marche nous voilà arrivés à la ferme des maquis..

Quelle super idée que celle de prévoir cette ferme sur le parcours.. la ferme intercommunale des Maquis, une initiative pilotée par la Métro fabrique et vend des fromages de chèvres bio.

Que ce soient les fromages, l’alimentation des chèvres, le pâturage, le bâtiment lui-même, tout a été conçu en termes biologiques.

Les chèvres (de race alpine chamoisée plus rustique et plus productrice) disposent d’une surface plus importante que dans un élevage traditionnel et leur alimentation est uniquement biologique. Même les soins sont issus de produits vétérinaires homologués bio.

Inutile de dire que les chèvres ont eu beaucoup de succès, comme les fromages d’ailleurs..

il était temps de repartir pour accéder au ravitaillement, très apprécié avant de se diriger vers le col du Gourlu. La variété des paysages, la présence de moutons, la vue sur Grenoble, le Vercors, la chartreuse, les passages dans la forêt: que du bonheur…

Plus haut, nous avons découvert t les batteries militaires du fort du Mûrier. Il fallait du courage pour vivre ici se dit-on.. En cours de route on rencontre des ânes, des chevaux..

On traverse même un centre de loisirs face au fort du Mûrier, bien fréquenté, vu le beau temps. . On prend  une descente, assez raide en escalier dans la forêt. Le chemin débouche dans le quartier des Alloves pour rejoindre le point de départ.

Tout au long du parcours nous avons également trouvé des panneaux pédagogiques..

Le SIPAVAG, syndicat mixte(Syndicat pour la Protection et l’Aménagement des franges Vertes de l’Agglomération Grenobloise), regroupe les communes de la Métro Grenoble-Alpes-Métropole et les communes de la Communauté de Communes du Sud Grenoblois.

Ses missions essentielles sont la création, l’entretien, le balisage et l’animation d’un réseau périurbain de chemins et sentiers ouvert à la circulation publique des piétons, des vététistes ou des cavaliers. 600 kilomètres sont ainsi balisés.

Chaque année les randonnées du Sipavag réunissent près de 2000 marcheurs… de tous âges, qui viennent en famille, en groupe. C’était encore le cas pour cette 29ème randonnée, bien organisée en tous points..

Bien souvent on s’est fait la réflexion: » et dire que l’on est aux portes de Grenoble! »

Gilbert PRECZ

Voici notre diaporama..  Cliquer sur les photos pour les agrandir.


Catégorie A la une, La Métro, La MétroCommentaires fermés

Des forts et un peu d’efforts


Le dimanche 13 avril, la 29e randonnée « la Sipavag » nous amène sur les chemins des
quatre seigneurs, sur les hauteurs de Saint-Martin-d’Hères, Gières, Eybens et
Herbeys. L’occasion de découvrir deux des forts de la ceinture fortifiée de Grenoble
tout en traversant la ferme des Maquis et la ferme Pommard qui vendront leurs
productions ce jour là. Une randonnée gratuite et accessible à tous.

De la ville à la nature

50 m seulement après être descendu du bus, le randonneur est déjà dans un milieu
naturel privilégié. Le ruisseau du Bigot (du nom du hameau éponyme) « accueille »
les marcheurs, du débutant au plus chevronné, en famille ou entre amis, jeune et
moins jeune, pour parcourir les trois circuits :

- Le 1er d’une durée de 3h30, d’un dénivelé positif de 460m, dont le point de
ravitaillement, commun aux trois circuits, se situe juste après la ferme des Maquis
( financée par la Métro).

- Le 2e d’une durée de 5h30 et d’un dénivelé de 750m, dont le point de ravitaillement
se trouve au hameau de Romage. C’est aussi le belvédère principal (commun au
moyen et long parcours) qui offre un point de vue exceptionnel sur l’agglomération,
les balcons Est du Vercors et le massif de la Chartreuse.

- Enfin, le 3e , d’un dénivelé de 960m pour 6h45 de marche, dont le point de
ravitaillement se trouve au fort des quatre seigneurs.

La ceinture fortifiée et une curiosité géologique

Les marcheurs (re)découvriront deux des sept forts de la ceinture fortifiée de
Grenoble réalisée par le général Séré de Rivières entre 1873 et 1885, les batteries
hautes (canons) du fort du Mûrier au col du Gourlou et le fort des quatre seigneurs
construit à l’intersection des quatre communes, face au massif de Belledonne.
L’endroit offre un très beau point de vue sur la vallée de Vizille et le plateau de
Champagnier.

Que les randonneurs ne s’étonnent pas de voir des roches cristallines (granite)
étrangères à la roche locale! Ces imposants blocs erratiques ont en effet été
déplacés lors de la dernière aire glaciaire et déposés lors de la fonte des glaces il y a
15 000 ans.

Les fermes

Elles seront exceptionnellement ouvertes ce dimanche pour permettre aux
marcheurs de les visiter et d’acheter leurs produits.

En activité depuis un an, la ferme des Maquis, au Mûrier, est le fruit d’un long travail
porté par la Métro. Le soutien à l’agriculture de proximité est en effet l’une de ses
compétences pour valoriser la production locale, les circuits courts, et préserver les
côteaux. Cinquante chèvres donnent le lait nécessaire à la fabrication des fromages
et leur présence dans les prairies est aussi un moyen de lutter contre l’avancée de la
forêt.

Quant à la ferme Pommard à Villeneuve d’Uriage, elle est spécialisée dans la
fabrication de pain, farine et pâtes bio. Une fournée supplémentaire sera vendue aux
marcheurs du grand circuit.

> Départ  depuis la Place de la liberté à Saint-Martin-d’Hères

> Inscription gratuite sur place de 8h à 10h30

> 3 parcours
Petit parcours : 8,3 km / dénivelé positif 460 m / 3h30
Parcours moyen : 14,3 km / dénivelé positif 750 m / 5h30
Grand parcours : 17,5 km / dénivelé positif 960 m / 6h45

> Rens. : 04 76 24 48 59

> Télécharger le dépliant de la randonnée

La Sipavag : éduquer à l’environnement
Créée en 1979, la Sipavag regroupe 49 communes de la Métro (Grenoble-Alpes- Métropole) et aménage, valorise un réseau de 600 km de chemins et sentiers périurbains ouverts aux piétons, aux vététistes ou aux cavaliers.

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

28ème randonnée du Sipavag le dimanche 6 octobre.


Avec 55 bénévoles et des sentiers rééquipés par le Sipavag, la 28ème randonnée du
dimanche 6 octobre vous invite à découvrir des lieux connus ou inconnus sur le
versant ouest de Belledonne.

De 3 à 6h30 de randonnée

Trois parcours balisés sont proposés au départ de la salle polyvalente de Vaulnaveys
le-haut. D’un dénivelé et d’un temps de marche différents, les trois circuits
s’adressent à tous les marcheurs, des débutants aux plus chevronnés, en famille et
pour tous les âges.

LA metro jauneLes bénévoles assurent le ravitaillement et des animateurs postés sur les trois
parcours feront découvrir aux marcheurs les sites les plus remarquables.
Les plus aguerris qui emprunteront le grand parcours pourront découvrir le site de la
Chartreuse de Prémol fondée en 1234 dont il ne reste malheureusement que quelques
murailles effondrées.

Ils traverseront la forêt mixte de hêtres et de sapins, la hêtraie-sapinière,
caractéristique de cette altitude (1000m).

Les pavies, chemins empierrés, rappellent l’activité paysanne d’antan.
Plus haut la tourbière du lac Luitel, la plus ancienne réserve naturelle nationale créée
en 1961, où les marcheurs pourront pique-niquer avec des élus de la Métro.
Véritable éponge naturelle grâce à ses sphaignes, elle sert de régulateur à
l’écoulement des eaux, en cas de pluie ou de fonte des neiges.

L’écosystème y est particulier et très fragile. On y trouve des végétaux adaptés à ce
milieu acide et humide : sphaignes, bruyères, plantes carnivores (Drosera), pin à
crochets.

Le Sipavag
Créé en 1979, le Sipavag (Syndicat mixte pour la Protection et l’Aménagement des
franges Vertes de l’Agglomération Grenobloise) regroupe 44 communes de la Métro
(Grenoble-Alpes-Métropole) et de la communauté de communes du sud grenoblois.
Ses missions : aménager, valoriser un réseau de 600 km de chemins et sentiers
périurbains ouverts aux piétons, aux vététistes ou aux cavaliers et éduquer à
l’environnement notamment grâce à la découverte des espaces naturels de
proximité.

Infos pratiques
Vaulnaveys-le-haut
Départ : salle polyvalente

Inscription gratuite de 8h00 à 10h30

Les détails des trois circuits sont sur
www.sipavag.fr

Sipavag : 04 76 24 48 59

Accès au départ
Bus Transisère 6050 arrêt le village

Catégorie La Métro, La Métro, natureCommentaires fermés

Randonnée SIPAVAG:


Les prévisionnistes l’avaient annoncé: c’est le retour du printemps avec des températures estivales… Il n’en fallait pas moins pour se décider de faire la randonnée SIPAVAG.

Le SIPAVAG, syndicat mixte(Syndicat pour la Protection et l’Aménagement des franges Vertes de l’Agglomération Grenobloise), regroupe les communes de la Métro Grenoble-Alpes-Métropole et les communes de la Communauté de Communes du Sud Grenoblois. Ses missions essentielles sont la création, l’entretien, le balisage et l’animation d’un réseau périurbain de chemins et sentiers ouvert à la circulation publique des piétons, des vététistes ou des cavaliers. 600 kilomètres sont ainsi balisés.

Chaque année les randonnées du Sipavag réunissent près de 2000 marcheurs… de tous âges, qui viennent souvent en famille, en groupe.

LA metro jaunePour cette 27ème randonnée nous avons choisi, le petit parcours, 7 kilomètres de sentiers qui nous ont permis, depuis Seyssins de monter jusqu’au sommet du Rocher de Comboire, de faire une halte ravitaillement au fort de Comboire, et de redescendre sur Seyssins. 3heures 30 de marche avec un dénivelé positif de 360 mètres.

Nous avons découvert une organisation parfaite, avec des sentiers propres et bien balisés.. Nous avons été frappés par la beauté des paysages… avec en particulier des vues sur l’agglomération grenobloise à nos pieds.

Des regrets et une proposition

Les organisateurs ont tout prévu, même un ravitaillement au fort de Comboire. Une halte bien méritée après une montée à travers les bois… pas très facile !

Des jus de fruits, des viennoiseries… et même du kir à la violette attendaient l’ensemble des randonneurs qui ont apprécié ce moment de détente dans un cadre magnifique, chargé d’histoire, avec une vue splendide…

Notre regret est que les produits proposés, les jus de fruits par exemple, n’avaient rien de local, les viennoiseries étaient industrielles, les gobelets étaient les fameux gobelets en plastique blanc… polluants à produire et à détruire…

Notre proposition est simple et partagée par d’autres: pourquoi ne pas profiter de cette extraordinaire journée, qui attire 2000 personnes, pour faire une promotion de nos produits locaux, qu’ils viennent de l’Y grenoblois ou des territoires proches: Grésivaudan, Chartreuse, pays voironnais, Vercors… . On pourrait imaginer une dégustation de noix de Grenoble, de divers  produits laitiers dont les fromages… bleu du Vercors Sassenage… St Marcellin…de jus de fruits locaux, de vin du Grésivaudan…servis dans des éco-gobelets

On nous a même soufflé l’idée d’un barbecue avec de la viande de boeuf et d’agneau locale..

Une promotion des produits locaux et à travers eux du travail de nos agriculteurs, facile à mettre en place et très pédagogique,  surtout en ce moment…

Nos papilles en frétillent déjà!

En attendant, voici notre parcours  en images…

Cliquer sur les photos pour les agrandir.


Cliquer sur les photos pour les agrandir.


Catégorie A la une, La Métro, La Métro, environnementCommentaires fermés

Le bonheur est sur le sentier


Chaque année les randonnées du Sipavag réunissent près de 2000 marcheurs. Pas
besoin de gros mollets en mal de cîmes, elles sont toujours conçues pour tous les
âges, toute la famille, quelque soit le niveau. Celle de ce printemps est l’occasion de
découvrir un patrimoine naturel et historique d’exception, aux portes de
l’agglomération grenobloise.

sipavag...

Entre 360m et 950m de dénivelés positifs

Trois parcours balisés sont proposés au départ de Seyssins. 55 bénévoles assureront
le ravitaillement et des animateurs postés sur les 3 parcours feront découvrir aux
marcheurs les sites les plus remarquables.

Les plus chevronnés qui emprunteront le grand parcours pourront découvrir tous les
sites naturels et historiques de ce circuit long de 18,5 km et d’un dénivelé de 950m.

Le parcours moyen de 11,5km, d’un dénivelé de 520m, offre une vue saisissante sur la
partie urbaine. Les amateurs de randonnée plus courte, 7 km et 360m de dénivelé,
auront un point de vue exceptionnel au sommet du rocher de Comboire.

L’histoire pas à pas

Selon le parcours, c’est un voyage dans le temps géologique et historique que
parcourront les randonneurs : la chapelle du XIème siècle à Cossey, le plus vieux
hameau de Claix ; sur les traces de Stendhal ils traverseront Furonnières, où fut
construite la maison de campagne de la famille de l’écrivain ( des lieux ont même
donné leur noms à certains de ses personnages); le fort de Comboire où l’association
patrimoniale oeuvrant pour sa restauration ouvre ses portes pour l’occasion.

Bouquet de fleurs

Unique dans le Vercors et protégée depuis 1989, la tourbière du Peuil est un site
d’exception que les randonneurs pourront (re)découvrir. Cette zone humide de 40
hectares abrite plus de 200 espèces de fleurs interdites à la cueillette dont
certaines très rares comme la grassette vulgaire ainsi que de nombreuses espèces
animales.

Kir à la violette

Non, ce n’est pas une fleur protégée de la tourbière mais l’apéritif qui sera servi aux
randonneurs des 3 circuits en fin de matinée. Au fort de Comboire pour le moyen et
petit circuit en présence d’élus de l’agglomération. A la tourbière du Peuil sur un
espace également aménagé pour le pique-nique (pour le grand circuit).

Infos pratiques

Départ “les Garlettes » à Seyssins .
Inscription de 8h00 à 10h30 dans les locaux
techniques de la ville de Seyssins
Bus:
Ligne 58, arrêt « les Garlettes »

Prochaine randonnée SIPAVAG : 27ème édition
DIMANCHE 14 avril 2013
3 itinéraires au départ de SEYSSINS, Les Garlettes

plus d’infos, cliquez ICI

Site de la Métro

LA metro jaune

http://www.lametro.fr/315-les-sentiers-du-sipavag.htm

Le Sipavag

Créé en 1979, le Sipavag (Syndicat mixte pour la Protection et l’Aménagement des
franges Vertes de l’Agglomération Grenobloise) regroupe 44 communes de la Métro
(Grenoble-Alpes-Métropole) et de la communauté de communes du sud grenoblois.

Ses missions : aménager, valoriser un réseau de 600 km de chemins et sentiers
périurbains ouverts aux piétons, aux vététistes ou aux cavaliers et éduquer à
l’environnement notamment grâce à la découverte des espaces naturels de
proximité.

Catégorie La Métro, La Métro, natureCommentaires fermés

26ème randonnée d’automne de la SIPAVAG


La traditionnelle randonnée d’automne du SIPAVAG (Syndicat pour la Protection et l’Aménagement des franges Vertes de l’Agglomération Grenobloise), 26ème édition, a été l’occasion d’inaugurer un nouveau tronçon de la GTV (Grande Traversée du Vercors), entre Grenoble et Saint Nizier du Moucherotte.

Il suit l’ancienne voie du tram « Grenoble – Villard-de-Lans ».

P1050077

Un Totem qui symbolise le kilomètre zéro de la GTV a été ainsi dévoilé à la gare de Grenoble.

Ceci en  présence d’Alberte Bonnin-Dessarts présidente de SIPAVAG, d’Éric Grasset vice-président chargé des Forêts et Parcs naturels régionaux à La Métro, Pierre Buisson président de la communauté de communes du massif du Vercors, Chantal Carlioz maire de Villard de Lans, Franck Girard-Carrabin maire de Saint-Nizier, Jean Paul Gouttenoire maire de Lans, Marcel Repellin maire Seyssinet-Pariset, Danièle Pic présidente du parc du Vercors….

Malgré un temps pluvieux, le point de départ de cette GTV a réuni de nombreux marcheurs, cyclistes et même des cavaliers en plein centre ville de Grenoble.

Selon Éric Grasset ce nouvel itinéraire Grenoble – Saint-Nizier des grandes traversées du Vercors va créer un lien fort et solide entre la ville et la montagne.

Cette journée permettait ainsi de découvrir un nouveau tronçon du sentier de la GTV sur l’ancienne voie du Tram entre Grenoble et le Vercors, fermée en 1949.

Une belle initiative qui permettra aux marcheurs de tout niveau d’explorer la beauté et la diversité des sentiers du massif du Vercors au départ de Grenoble.

Ceux ci ont pu s’en rendre compte au cours de la 26ème randonnée d’automne ou il leur était proposé trois parcours, du plus court au plus long: 7,9km, 11,8km, 35km.

Voici quelques clichés de cette journée historique

Photo

P1050078

P1050046

P1050041

P1050086

P1050088

P1050095

SIPAV 1

sipav 2

sipav 3

sipav 5

GTV5

GTV

GTV3

Le SIPAVAG, syndicat mixte(Syndicat pour la Protection et l’Aménagement des franges Vertes de l’Agglomération Grenobloise), regroupe les communes de la Métro Grenoble-Alpes-Métropole et les communes de la Communauté de Communes du Sud Grenoblois.
Il a pour vocation la création, l’entretien, le balisage et l’animation d’un réseau périurbain de chemins et sentiers ouvert à la circulation publique des piétons, des vététistes ou des cavaliers.

Coordonnées :
SIPAVAG
Le Forum
3 rue Malakoff
38031 Grenoble cedex
Tél.: 04 76 24 48 59 – 06 80 30 17 17
e-mail : courrier@sipavag.frSIPAVAG


Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, La Métro, natureCommentaires fermés

7 octobre: 26e randonnée Sipavag


Ce dimanche 7 octobre se tiendra la 26ème randonnée SIPAVAG à destination du parc du Vercors. Cette randonnée d’automne, ouverte à tous, sera l’occasion d’inaugurer le nouveau tronçon de la Grande Traversée du Vercors : « De Grenoble à Saint-Nizier du Moucherotte. »

En effet, à partir du 7 octobre, le réseau GTV s’agrandit via une nouvelle section, au départ de la gare de Grenoble, jusqu’à Saint-Nizier. La randonnée emprunte l’ancienne voie du tram Grenoble / Villard-de-Lans. C’est cette portion qui sera à découvrir le 7 octobre, avec trois itinéraires de difficultés différentes.

Un point de ravitaillement sera offert aux randonneurs des différents parcours.
Ceux qui s’engageront en direction du parcours long, auront en plus la possibilité de faire
une pause pique-nique tiré du sac et d’assister à l’inauguration de la GTV prévue à
14 heures à l’arrivée à St Nizier du Moucherotte.

A partir de 15 h 30, des navettes gratuites seront mises à disposition des randonneurs
pour le retour au Parc Karl Marx.

Pour cet itinéraire long (25 km, dénivelé positif 1 180 m, temps de marche 5 h
Aller, 2 h la descente). Il sera donc nécessaire de partir au plus tard à 9 h du parc
Karl Marx pour être à 14 h à St Nizier du Moucherotte.

Voici les trois parcours détaillés :

Itinéraire court – (longueur 7,9 km ; dénivelé positif 390 m ;
temps de marche 3 heures aller/retour).

Au départ du parc Karl Marx, les premiers mètres de la randonnée s’effectueront sur
la petite route d’accès au hameau des Vouillants. La côte, un peu raide au début, hissera
rapidement les randonneurs dans une ambiance forestière caractéristique du bois
des Vouillants. Après le hameau, le site de la ferme Raymond vous offrira une vue plus
dégagée grâce à ces prairies avoisinantes. Déjà 200 m au-dessus de la ville, les paysages
commencent à s’ouvrir. Juste avant Pré Faure, les randonneurs s’engageront sur
la gauche vers le désert de l’écureuil, puis resteront à flanc pour rejoindre la porte
de Beauregard, nouvellement aménagée et où un ravitaillement les attendra. La suite
s’effectuera sur les traces de Jean-Jacques Rousseau à travers le désert portant son nom.
Les randonneurs admireront dans ce défilé, les falaises sculptées par le passage de l’eau,
il y a bien longtemps. À la sortie du désert, de retour à Pré Faure, les randonneurs
n’auront plus qu’à redescendre par le chemin de montée.

Itinéraire moyen – (longueur 11,8 km ; dénivelé positif 630 m ;
temps de marche 4 h 30 aller/retour).

Identique au petit parcours jusqu’à Pré Faure, les randonneurs prendront la direction
de la ferme Froussard à 480 m d’altitude, dont il ne reste que quelques ruines. Après
une épingle à gauche, le chemin se redresse et, toujours dans une ambiance forestière,
acheminera les randonneurs jusqu’au prochain replat à 610 m d’altitude. Un point de
ravitaillement mérité les attendra près des ruines de la Ferme du Couvent dite aussi
des Visons en référence à l’élevage qui s’y pratiquait. De là, les paysages alternent entre
prairies et petit bois sur un faux plat montant à destination de la fameuse tour Sans Venin,
point haut de cet itinéraire. Après avoir profité du paysage exceptionnel de ce belvédère,
le retour s’effectuera par le GR9, d’abord en longeant la route sur 300 m, puis en
rejoignant par une pente soutenue dans un premier temps l’entrée de Beauregard.

La prairie accueillante de ce lieu sera l’occasion de pique-niquer après 3 h 30 de marche .
Le retour s’effectuera également par le désert Jean Jacques Rousseau en suivant
l’itinéraire de retour commun au petit parcours.

Itinéraire long – (longueur 25 km ; dénivelé positif 1 180 m ;
temps de marche 7 h 30 aller/retour).

Pour les randonneurs plus entraînés, il est proposé la montée intégrale de l’ancienne
voie du tram jusqu’à Saint-Nizier-du-Moucherotte. L’objectif sera d’atteindre le village
de Saint-Nizier pour assister à l’inauguration de la GTV prévue à 14 heures Il sera donc
nécessaire de partir au plus tard à 9 heures du parc Karl Marx. Jusqu’à la Tour sans Venin,
les randonneurs côtoieront ceux qui ont opté pour le parcours moyen, puis traverseront
alors la D106 pour suivre très provisoirement le GR9. Après quelques dizaines de mètres
abrupts, le chemin prend la montée paisible du tram : douce et régulière. Bientôt,
les randonneurs auront l’agréable surprise de découvrir l’ancienne gare du tram
de Seyssinet-Pariset, aujourd’hui utilisée en maison d’habitation. L’ancienne voie continue,
direction nord-ouest jusqu’à la prochaine épingle qui jouxte la route. Puis, direction sud,
les randonneurs découvriront aussi, avant l’épingle suivante, deux tunnels dont un, le plus
long, récemment et discrètement éclairé. Éloigné de toute habitation, cette partie
de l’itinéraire offre une étonnante ambiance où la nature reprend tranquillement
le dessus sur ces aménagements que l’homme n’exploite plus depuis les années 1950.

Les randonneurs arrivent à l’épingle suivante, à 860 m d’altitude, prés du lieu dit Ravaud
où ils trouveront avec plaisir un dernier point de ravitaillement avant Saint-Nizier.

Le chemin reprend la direction nord-ouest et se transforme bientôt en petite route revêtue.
L’itinéraire se faufile entre les maisons du hameau Les Michalons puis recoupe le GR9
qui sera utilisé à la descente. Il reste à ce niveau 2,5 km à parcourir avant d’arriver
à Saint-Nizier, via le grand parking du tremplin, sous les 3 pucelles. Après la traversée
du village, l’arrivée de la randonnée aura lieu sur le parking situé au pied de la piste de ski.

Après un pique-nique bien mérité et tiré du sac, ainsi qu’une cérémonie d’inauguration
officielle du tronçon de la GTV Grenoble/Saint-Nizier, les randonneurs rejoindront
Grenoble par le GR9, plus direct, mais compter au moins 3 heures de descente pour
atteindre le parc Karl Marx, terme de cette randonnée.

sipavag 2

Crédit photos: Christian Morel, Marc Mingat

Comment s’y rendre

Accès en transports en commun
ligne TRAM A, arrêt Louis Maisonnat.
Ligne bus n° 51 : arrêt, Louis Maisonnat.
Ligne de bus n° 55 : arrêt, Karl Marx
Accès en voiture
Stationnement au parking du parc Karl Marx
Covoiturage conseillé
Accès à vélo
Par les pistes cyclables

Équipement conseillé
- de bonnes chaussures de marche, un petit sac à dos pour le pique-nique,
- une trousse de premier secours.
- Selon les conditions météo : un vêtement de protection de pluie, un coupe-vent, des
lunettes de soleil, de la crème solaire.

Partenaires

La Métro, La Communauté de Communes du Sud Grenoblois, La Communauté de
communes du Massif du Vercors, Grenoble, Fontaine, Seyssinet-Pariset, Saint-Nizier, Le
Parc Naturel Régional du Vercors, La Grande Traversée du Vercors, La Compagnie de
Chauffage, Décathlon.


la 26e randonnée Sipavag
« De Grenoble à Saint-Nizier, par la Grande Traversée du Vercors (GTV) »
Départ de Fontaine, du parc Karl Marx
Inscription sur place gratuite et obligatoire de 7h30 à 10h30.
Informations : 04 76 24 48 59

Le  SIPAVAG
Crée en 1979, le SIPAVAG (Syndicat pour la protection et l’Aménagement
des franges Vertes de l’Agglomération Grenobloise) est une structure intercommunale
sans fiscalité propre. Elle regroupe 44 communes issues de la Communauté
d’agglomération de la Métro (Grenoble-Alpes Métropole) et de la Communauté
de commune du Sud Grenoblois (CCSG).

Son but est d’aménager et de valoriser un territoire de proximité de moyenne montagne,
grâce à la création et l’entretien d’itinéraires de randonnée, accessibles à la circulation
de tous aussi bien des piétons, des vététistes que des cavaliers.

On compte à l’heure actuelle 600 kilomètres de chemins respectant la charte signalétique
directionnelle départementale du PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires
de promenade et de randonnée).

Sur ces itinéraires, un collectif d’accompagnateurs en montagne propose plusieurs offres
de randonnées tout au long de l’année et en week-end.

Chaque année, une carte représentant l’ensemble du réseau SIPAVAG est disponible
gratuitement dans les communes adhérentes et les offices de tourisme.

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, La MétroCommentaires fermés

25ème randonnée de la SIPAVAG: au rendez vous de la nature


La commune de Champ-sur-Drac était bien animée à l’occasion de la
randonnée pédestre organisée dimanche dernier par le Sipavag.

sip

Au départ du complexe sportif René Perrouault (à côté du plan d’eau), les
randonneurs ont eu le plaisir de se retrouver entre amis ou en famille sur
les trois parcours proposés sur le massif du Conest.

Les nombreux bénévoles étaient au rendez-vous pour accueillir, diriger et
proposer des collations aux différents points de ravitaillements.

Les randonneurs ont pu également trouver des animations : sur les ruines
du prieuré des Moines Rouges avec M. Dona et au belvédère de Roche
Courbière, point de vue remarquable où la conservatrice et les
techniciennes de la réserve naturelle régionale des Isles-du-Drac ont
donné de l’information.

Cette journée était aussi sous l’égide de la fête nationale de la nature, avec
comme thématique cette année les oiseaux. Les randonneurs ont pu ainsi
bénéficier de renseignements et d’observations par des bénévoles de la
ligue de protection des oiseaux (LPO).

De nombreux élus locaux sont venus saluer le courage des randonneurs au
départ des circuits.

Rendez-vous a été pris pour l’édition d’automne que vous retrouverez sur
le site du Sipavag prochainement.

Le Syndicat mixte pour la Protection et l’Aménagement des franges Vertes de
l’Agglomération Grenobloise existe depuis 33 ans et regroupe 45 communes.

Ses missions sont de créer, baliser, entretenir et animer un réseau de 600 km de
chemins et sentiers ouverts aux piétons, vététistes, cavaliers…


La Métro

Catégorie La MétroCommentaires fermés

Randonnée du Syndicat mixte pour la Protection et l’Aménagement des franges Vertes de l’Agglomération Grenobloise


25ème Randonnée du SIPAVAG
dimanche 13 mai 2012 à partir de 8h30

Départ du Complexe Sportif René PERROUAULT à Champ sur Drac
Traversée des communes de Notre-Dame-de-Mesage, Saint-Pierre-de-Mesage
et Saint-Georges-de-Commiers.

Le Syndicat mixte pour la Protection et l’Aménagement des franges Vertes de
l’Agglomération Grenobloise existe depuis 33 ans et regroupe 45 communes.
Ses missions sont de créer, baliser, entretenir et animer un réseau de 600 km de
chemins et sentiers ouverts aux piétons, vététistes, cavaliers…

Pour cette 25ème édition, trois parcours sont proposés :

Le grand parcours
16,5 km avec un temps de marche estimé à 6h20 et
un dénivelé positif de 1220 m

Le parcours moyen
9,5 km avec un temps de marche estimé à 3h50 et
un dénivelé positif de 770 m

Le petit circuit
7 km avec un temps de marche estimé à 2h30 et
un dénivelé positif de 450 m

Ces circuits de randonnées allient découverte du massif forestier du Conest et
son patrimoine avec les ruines du couvent des Moines Rouges et le belvédère
de Roche Courbière.

Sur leurs parcours, les randonneurs pourront se sensibiliser aux milieux naturels
avec les expositions et animations qui seront proposées.

Catégorie La Métro, environnement, natureCommentaires fermés

Partez en balade sur la Bastille et le Mont Rachais


Une petite randonnée au-dessus de la Bastille, ça vous tente ? Dimanche 9 octobre, participez à la traditionnelle Randonnée d’Automne du Sipavag.

Trois circuits gratuits et accessibles à tous.

Comme chaque année à l’automne, les professionnels des sentiers de l’agglomération grenobloise vous proposent de partager avec eux le plaisir d’une randonnée sur les contreforts de l’agglomération.

Rendez vous le dimanche 9 octobre.

Catégorie La Métro, montagne, natureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+