Tag Archive | "Tassaq Daouna"

Création de l’association transhumance solidaire avec les Douanas ( Mali)


mali

Au cours du festival du film pastoralismes et grands espaces qui s’est déroulé au 7 Laux, en dehors des projections de nombreuses animations, des débats, étaient au programme. Cette année il y a eu en plus le lancement officiel d’une association: transhumance solidaire avec les Daounas.

Cette association oeuvrera au nord du pays, dans le cercle de Goundam, dans la région de Tombouctou. Une région qui subit de plein fouet l’avancée de la sècheresse. La desertification avance à grands pas et avec elle de nombreux problèmes directs liés à l ‘environnement, l’eau , mais également à la santé humaine, animale.

Une association locale Tassaq Daouna existe. « Elle apporte son soutien à tous les niveaux mais ce n’est pas suffisant, loin de là, voila pourquoi nous attendons beaucoup de l’association transhumance solidaire » confie son président Mohamed Ag Mohamed.

Le siège de l’association sera situé en France. Le président Rémi Perrier et son équipe va dans un premier temps structurer l’association pui ca chercher des partenaires et échanger avec le Mali.

La délégation que nous avons rencontré a beaucoup insisté sur la scolarisation dans cette région. » Nous sommes persuadés que nous ne pourrons évoluer que si nos enfants vont à l’école de façon assidue. C’est le savoir plus que le reste qui nous fera avancer. Le souci est que l’on manque d’écoles et surtout d’enseignants.

Contact: remperrier@hotmail.fr

L’association a présenté une série de diapositives, lors du festival. Afin de mieux comprendre l’enjeu de cette région, nous vous proposont de les découvrir.

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Catégorie coopération internationale, festival du film des 7 Laux, pastoralismes du mondeCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2021
L Ma Me J V S D
« fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+