Tag Archive | "tunnel du Chambon"

REOUVERTURE DEFINITIVE DU CHAMBON


Ce vendredi 15 décembre 2017 à 12h00, a réouvert définitivement le tunnel du Chambon à la circulation.

Après deux années et demie de travaux intenses, le nouveau tunnel est désormais complètement équipé et va permettre une pleine circulation des vacanciers, professionnels et locaux à une semaine du grand démarrage de la saison.

C’était un immense défi désormais réussi, dans le respect du calendrier annoncé par le Département.

Un défi réussi : la réouverture définitive en 32 mois

En avril 2015, le tunnel du Chambon était fermé à la circulation. 2 ans et demi plus tard, il réouvre à la circulation conformément au calendrier prévisionnel, avec une semaine de marge avant les vacances de Noël.
Depuis décembre dernier de nombreux équipements supplémentaires ont été réalisés dans le tunnel :
- étanchéité et revêtements partiels du tunnel de dérivation
- assainissement
- réseaux énergie et fibre optique desservant les équipements
- chaussées et trottoirs
- réseau de défense incendie
- 6 niches de sécurité
- équipements de sécurité et d’exploitation du tunnel et de la galerie de secours (local technique, automates et outil de supervision des équipements, éclairage, réseau d’appel d’urgence, dispositifs de fermeture pilotable à distance à chaque tête par barrières et feux, videosurveillance, radio-transmission du réseau de communication des services de secours dans le tunnel)
Ces travaux ont été menés pendant les périodes de fermeture temporaire du tunnel, en saisons basses (printemps et automne 2017) durant lesquelles la route de secours a pris le relais pour la circulation.
En 2016, le tunnel de dérivation d’une longueur de 500m, venant se connecter à la galerie conservée de 500m de l’ancien tunnel, avait été percé.
Cette opération d’un montant de 24,4 millions d’euros était aussi un défi financier et politique, réussi grâce à la mobilisation des fonds du Département (45%), de l’Etat (25%) et des deux Régions Auvergne Rhône Alpes et PACA (15% chacune), auquel viennent s’ajouter les 8 millions d’euros de la route de secours.

Conditions de circulation dans le tunnel
>Vitesse de circulation limitée à 70km/h.
>Circulation autorisée pour les voitures, campings car, cars et PL de moins de 26t (réglementation de la RD1091)
>Circulation possible pour les cycles dans le tunnel
>Circulation interdite aux transports de matières dangereuses sauf desserte locale
>Circulation interdite aux PL de plus de 26t ne transportant pas de matière dangereuse sauf desserte locale
Tous les panneaux de circulation routiers et autoroutiers indiquent explicitement la réouverture du tunnel


L’économie locale sauvée par l’intervention du Département

Les saisons touristiques ont pu être sauvées grâce à la construction de la route de secours, qui avec le passage de 900 000 véhicules depuis sa création a permis de restaurer la liaison.

La réouverture temporaire du tunnel en décembre dernier puis durant l’été ont permis de relancer pleinement l’activité touristique, ce qui a été salué par les acteurs professionnels des Hautes-Alpes et de l’Isère. Sur ces deux périodes, ce sont 360 000 véhicules qui ont transité par le tunnel.
La réouverture définitive du tunnel redonne désormais des perspectives de développement durable aux territoires.
« Nous sortons la tête haute d’une période longue de deux ans durant laquelle nous avons traversé des épreuves et réussi. Nous nous y étions engagés, nous l’avons fait. Le tunnel du Chambon, c’est l’illustration d’une méthode propre à notre majorité au Département : nous savons agir vite, avec pragmatisme et sans précipitation, pour faire face à l’urgence » affirme Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

« C’est un exploit technique d’être arrivé à percer ce type de tunnel dans ce délai contraint et avec un degré de technicité aussi fort. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons réalisé, c’était un grand chantier pour un très grand ouvrage. Bravo à tous les ouvriers et tous les agents qui y ont travaillé ». assure Bernard Perazio, vice-président du Département en charge de la voirie.

Que va devenir la route de secours ?
La route de secours, d’une longueur de 5 kms pourrait devenir en saison, entre mai et septembre, une voie dédiée aux cyclistes qui souhaiteraient utiliser un parcours panoramique.
Cette route pourrait aussi servir d’itinéraire de délestage de la RD1091 en cas d’événement ou de chantiers.
Un travail partenarial est à mener avec les acteurs locaux, l’Etat et les propriétaires pour en finaliser l’usage futur, le Département ayant la volonté de valoriser cette route.

Catégorie A la une, Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

TUNNEL DU CHAMBON


Avec la fin de la période des vacances d’hiver, ce lundi 6 mars, le tunnel du Chambon va être refermé temporairement à la circulation pour la poursuite des travaux. Une ouverture temporaire est prévue cet été avant une réouverture finale en fin d’année 2017.

Des travaux d’aménagement à poursuivre

Le tunnel du Chambon a rouvert temporairement, en décembre dernier, pour permettre de rétablir l’accès aux voitures et cars durant les vacances d’hiver. Les travaux visant à son achèvement complet doivent désormais reprendre. C’est pourquoi, ce lundi 6 mars, il sera fermé à la circulation pour laisser place à la reprise des travaux : bétonnage de la voûte, locaux techniques, achèvement de la tête de tunnel côté Hautes Alpes, câblage, chaussée, trottoirs, caméras de surveillance, éclairage…

Grâce à quoi, le tunnel pourra définitivement rouvrir complètement sans aucune restriction de circulation.

Pendant cette période de fermeture, la route de secours va prendre le relais pour faciliter la circulation des véhicules légers sans remorque de moins de 3,5t et de 8m de longueur. Les véhicules hors gabarit emprunteront les déviations mises en place via Gap ou le tunnel du Fréjus.

Une réouverture estivale avant le Tour de France

Le tunnel sera ouvert partiellement en saison estivale du 13 juillet au 21 août, soit avant le passage du Tour de France dans le secteur. Un effort particulier sera réalisé pendant la semaine du Tour de France avec l’arrêt complet des travaux de nuit dans le but de laisser la circulation la plus fluide possible.

Il refermera alors une dernière fois à l’automne pour les ultimes travaux.

« Nous sommes dans une année de finalisation du chantier qui impose encore quelques contraintes. Mais nous assurons l’essentiel : l’ouverture du tunnel pendant les pics de la saison et la garantie d’une liaison en période creuse grâce à la route de secours. » affirme Bernard Perazio, vice-président du conseil départemental de l’Isère chargé de la voirie, des réseaux d’eau, de l’assainissement, et de l’électrification rurale.

CALENDRIER 2017

· Fermeture du tunnel du 6 mars 2017 à 12h00 au 13 juillet à 8h00.

· Ouverture estivale complète du 13 juillet à 8h00 au 24 juillet à 21h00, jour et nuit.

· Ouverture du 25 juillet au 21 aout 2017 de 5h à 21 h seulement.

NB : en période estivale sont autorisés à circuler dans le tunnel les véhicules de moins de 3,5t et les cars. Lorsque le tunnel est fermé, la route de secours est ouverte, avec les restrictions de circulation.

· Fermeture du tunnel à partir du 21 août à 12h00 pour finalisation des travaux.

· Ouverture définitive mi-décembre 2017.

Catégorie Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

Tunnel du Chambon: percement d’un tunnel de dérivation


Stéphane BOUILLON, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet coordonnateur de massif a organisé à la préfecture de Gap, aux côtés de Pierre BESNARD, préfet des Hautes-Alpes, une réunion sur les conditions de rétablissement de la RD 1091, axe majeur de circulation entre Grenoble et Briançon.

La fermeture du tunnel du Chambon pèse en effet lourdement sur l’activité de la haute-Romanche et la vallée de la Guisane au-delà de la Grave. À l’approche de la saison hivernale et en raison du poids de l’économie du ski, il était impératif de trouver une solution rapide pour l’accessibilité de ces territoires.

Cette réunion de pilotage s’est tenue en présence de Michel VAUZELLE, Président de la Région
Provence-Alpes-Côte d’Azur, Éliane GIRAUD, vice-présidente de la Région Rhône-Alpes représentant
Jean Jack QUEYRANNE, Jean-Paul BONNETAIN, préfet de l’Isère, Frédérique PUISSAT, 1ère viceprésidente
du Conseil départemental de l’Isère, représentant Jean-Pierre BARBIER et Jean-Marie
BERNARD, Président du Conseil départemental des Hautes-Alpes.

Un point de situation a été fait sur les études menées par le conseil départemental de l’Isère avec le
soutien actif du préfet de l’Isère, et de ses services. Cet échange a permis d’adopter plusieurs
décisions :
− Face aux incertitudes sur la poursuite du glissement de terrain et afin de remettre en circulation la
RD 1091 avant la saison hivernale 2016/2017, l’option de percement d’un tunnel de dérivation a été
retenue. Ainsi, l’axe interrégional, mais aussi de liaison avec l’Italie sera rétabli ;
− Face aux enjeux économiques liés au tunnel du Chambon, tant pour la population locale que pour
l’économie touristique, l’État, la Région Rhône-Alpes et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont
décidé, à titre exceptionnel, de participer au financement des travaux portés par le Département de
l’Isère de l’ordre de 33M€ HT: percement du tunnel de dérivation et, dans l’attente, ouverture d’une
route de secours qui sera mise en service d’ici la fin du mois de novembre. Ces délais sont
exceptionnellement courts compte-tenu de la nature des travaux à réaliser. Ils sont le fruit de la forte
mobilisation et de la solidarité de l’ensemble des partenaires aux côtés du Conseil départemental
de l’Isère ;
− Pour anticiper d’éventuels événements futurs similaires portant atteinte à l’accessibilité du massif
alpin, une étude sera portée par les Départements de l’Isère et des Hautes-Alpes visant à améliorer
la connaissance des risques de coupure, mettre en oeuvre des dispositifs de suivi des aléas,
anticiper les mesures alternatives et définir un programme de travaux prioritaires. L’État, les
Régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur cofinanceront aux côtés des 2 Départements
cette étude de l’ordre de 600 000 €.

Catégorie aménagement, transportCommentaires fermés

Tunnel du chambon: réactions de JP Barbier à certaines accusations..


Depuis le début de cette crise, le Département de l’Isère met tout en oeuvre pour apporter une solution visant à rétablir dans les meilleurs délais et de manière pérenne cette partie de la RD1091.

« Je suis excédé, » déclare Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère, »par les propos de ceux qui dénoncent une forme de chantage pour obtenir l’aide des Régions et ne font rien. Depuis la fermeture du tunnel, le Département est seul à la barre, le seul à agir, le seul à financer, et donc…à se faire critiquer.

Certains veulent aujourd’hui faire expertiser par l’Etat la solution du tunnel de dérivation. Dont acte. Mettons-nous autour de la table et discutons ; Je suis tout à fait prêt à écouter et prendre en compte les remarques techniques de l’Etat, mais il ne faudrait pas que ce soit le prétexte à repousser les délais. Il y a urgence. »

Et de poursuivre : « Notre seule et unique préoccupation sur ce dossier, c’est d’aller vite, de ne pas perdre de temps parce que derrière les polémiques politiciennes, il y a des habitants, des familles qui attendent légitimement des actes et des perspectives claires.
Je déplore l’attitude de ceux qui prennent en otage les habitants riverains du Chambon. Le contexte électoral n’excuse rien !
Le Département a retenu la solution de percement d’un tunnel de dérivation dans l’objectif de rouvrir la RD1091 à la saison hivernale 2016/2017. Si ceux qui s’expriment depuis le départ – sans d’ailleurs apporter la preuve de leur efficacité sur ce dossier – ont de meilleures idées, qu’ils le disent mais qu’ils en assument aussi le coût !

Aujourd’hui, on ne peut que constater l’avancée importante des travaux d’envergure conduit par le Département pour aménager une route de secours en rive gauche. (cf photo ).

Sans titre

Jouer la carte de la surenchère politique sur un dossier aussi sensible, c’est non seulement donner un spectacle déplorable aux populations sinistrées mais aussi adopter une attitude irresponsable qui risque de retarder voire de mettre en danger la seule solution connue à ce jour ».

Catégorie environnementCommentaires fermés

Tunnel du chambon: tunnel de dérivation


Dès l’arrêt des travaux de réparation du tunnel fin juin en raison de l’accélération du glissement de terrain, le Département de l’Isère a engagé des études techniques et géologiques pour un rétablissement durable et dans les meilleurs délais de la RD 1091. 3 scénarios ont été étudiés :
- la réparation du tunnel au niveau de sa partie effondrée (située sous le glissement) ;
- le percement d’un tunnel de dérivation contournant la zone effondrée ;
- la construction d’un viaduc.

Au terme des études techniques, le Département de l’Isère a retenu la solution de percement d’un tunnel de dérivation d’une longueur totale de 990 mètres, partant du milieu du tunnel existant côté Bourg d’Oisans pour se raccorder après le petit tunnel du Chambon côté La Grave. Cette solution consiste à s’enfoncer dans le versant pour s’affranchir de la zone de glissement et met en sécurité cette partie de la RD 1091, tout en permettant le croisement de deux poids lourds. L’objectif est d’ouvrir ce nouveau tunnel à la circulation pour la saison hivernale 2016/2017, calendrier qui reste conditionné aux procédures administratives.

En l’état actuel des études, cette opération est estimée entre 20 et 25 millions d’euros.

La solution de réparation du tunnel a été définitivement abandonnée car trop aléatoire dans la maîtrise des délais et des coûts et pour une réalisation qui imposerait de réduire le gabarit du tunnel, ne permettant plus le croisement des véhicules sous le tunnel. De plus, cette solution qui consisterait à injecter du béton dans la zone effondrée présentait un risque de pollution de la Romanche s’écoulant en contrebas.

De même, la construction d’un viaduc prenant appui dans le lac, a été écartée car trop longue à mettre en oeuvre (au moins 3 ans), présentant des contraintes d’exploitation et pour un coût total de près de 65M€.

L’ensemble des mesures prises par le Département pour répondre à l’urgence du Chambon se chiffre à près de 30 M€. C’est pourquoi, le Département de l’Isère fait appel à la solidarité de l’Etat qui est acquise, conformément aux engagements pris par le Premier Ministre lors de sa visite sur site le 24 juillet dernier, et à celle des Régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d’Azur qui se sont largement exprimées sur le dossier.

Néanmoins, dans l’attente d’une réponse des Régions concernées, le Département continue d’agir et poursuit le projet de réalisation du tunnel de dérivation pour ne pas perdre de temps. Comme depuis le début de cette crise, le Département cherche à faire prévaloir l’intérêt général et ne prendra pas en otage les populations qui vivent une situation dramatique. Il met tout en oeuvre pour apporter une solution pérenne pour cette partie de la RD1091.

Aménagement d’une route de secours en rive gauche

Engagés en juillet dernier, le chantier de la route de secours en rive gauche avance conformément au calendrier prévisionnel pour une ouverture prévue fin octobre, sauf aléas majeurs. 20 à 30 opérateurs travaillent chaque jour sur le site ; le chantier de l’éperon est aujourd’hui avancé à 30% et les travaux d’aménagement côté Haute-Alpes sont avancés à 50%. Cette route de secours sera aménagée de sorte à pouvoir absorber le trafic local et fera l’objet de mesures particulières pour les périodes d’affluence touristique (système d’alternat en sens unique à l’étude). Parallèlement, un autre itinéraire d’accès aux Hautes Alpes sera conseillé.

Navettes fluviales : mise en service d’un bateau maritime

Après la remise en service le 26 août dernier d’un catamaran de 12 places, le Département de l’Isère renforce ce jour le service à disposition des habitants riverains du Chambon, par la mise en circulation d’un bateau de type maritime plus rapide (25 km/h) et disposant de 12 fauteuils en cabine chauffée pour le confort des habitants, notamment en cas d’intempéries. Ce dispositif de navettes sera en fonctionnement jusqu’à l’ouverture de la route de secours.

Catégorie environnement, natureCommentaires fermés

Tunnel du Chambon: navettes fluviales, renfort du dispositif


Suite à la fermeture du Grand Tunnel du Chambon et selon les experts géologues de l’Etat considérant que le glissement a atteint une relative stabilité et que le risque de rupture brutale peut être écarté à court terme, la Préfecture de l’Isère a autorisé le Département à faire de nouveau naviguer un bateau de type catamaran.

Suite à l’arrêté du Préfet, le Département de l’Isère procède donc, à compter du mercredi 26 août, à la remise en circulation d’une navette lacustre supplémentaire de type catamaran (12 passagers), utilisée avant l’interruption décidée fin juillet par le Préfet pour cause de glissement de terrain dans le lac. Cette navette circulera selon les tranches horaires suivantes : 6h30-9h, 12h-14h et 16h -19h.

Cette navette est remise en service dans l’attente de l’arrivée en début de semaine prochaine d’un bateau de type maritime plus rapide que les bateaux de type catamaran et disposant de 12 fauteuils en cabine chauffée pour le confort des habitants, notamment en cas d’intempéries.

Le Département de l’Isère a déjà engagé plus de 330 000 € pour le fonctionnement des seules navettes lacustres et poursuit une fois de plus leur financement sans attendre l’engagement financier des autres acteurs du dossier. Pour le renfort de ce dispositif, le Département de l’Isère sollicite la participation financière du Département des Hautes Alpes, des Régions Provence Alpes Côte d’Azur et Rhône-Alpes, et de l’Etat selon les engagements pris en juillet par le Premier Ministre lors de sa visite sur site. Il s’agit d’une demande légitime au regard des différentes contributions financières dégagées pour les navettes héliportées.

Catégorie territoires, transportCommentaires fermés

Tunnel du chambon: Projet d’aménagement d’une piste en rive gauche


Suite à son appel en faveur d’un geste fort de l’Etat, Jean-Pierre Barbier prend acte et se dit satisfait des mesures annoncées ce jour par le Premier Ministre, en visite sur le site du Chambon.

« L’Etat devait être au rendez-vous pour cet itinéraire de liaison inter-régionale à fort enjeu économique et touristique. J’ai entendu le Premier Ministre affirmer son soutien au projet de piste en rive gauche mis en œuvre par le Département, reconnaissant son caractère indispensable dans cette situation de crise. Je remercie le Premier Ministre pour l’engagement financier annoncé concernant l’aménagement de la piste en rive gauche (5M€), les navettes lacustres et les études et les travaux nécessaires au re-percement du tunnel (12 M€), solution pérenne ».

Projet d’aménagement d’une piste en rive gauche

Suite à la fermeture du tunnel du Chambon, le Département a lancé dès le 20 avril les travaux de réparation du tunnel. Ces travaux ont été suspendus le 23 juin en raison de l’accélération des mouvements géologiques du versant. Leur reprise est aujourd’hui conditionnée à l’arrêt du glissement ou à l’effondrement du versant.

Face à l’urgence dans laquelle se trouvent les populations des territoires voisins et à la gravité des effets de cette coupure sur les entreprises et l’emploi, le Département engagera lundi 27 juillet des travaux de création d’une piste de secours en rive gauche du lac, pour un montant de 5 M€.

L’aménagement de cette piste est une impérieuse nécessité et l’unique solution techniquement fiable et réalisable à court terme, dans l’attente d’un rétablissement durable de la RD 1091.

Le projet du Département a recueilli le soutien sans restriction des Maires de Mont de Lans, Mizoën, La Grave, Villar d’Arène et du Président de la Communauté de Communes de l’Oisans également Maire du Freney d’Oisans, par le vote à l’unanimité d’une motion par les membres de l’assemblée communautaire le 2 juillet dernier.

Cette voie présente en effet le double avantage de :

-   A court terme : rétablir une liaison entre l’est et l’ouest du lac du Chambon pour les populations locales.

-   A long terme : bénéficier d’un itinéraire de délestage en cas de nouvel événement sur la RD 1091 ou de nécessité durant les travaux du tunnel.

Les travaux d’aménagement, sauf aléas, se dérouleront de juillet à octobre 2015. La piste sera ouverte à l’automne.

Caractéristiques de cette piste

Sans être une véritable route pour accueillir tout le trafic de la RD 1091, l’aménagement consiste à ouvrir une voie en réutilisant une piste forestière déjà existante sur 90% du tracé envisagé et à franchir un éperon rocheux très pentu.

D’une longueur totale de 5,3 km et d’une largeur de 3,50 m, elle comporte des voies de garage tous les 150 m environ pour croisement à vue et permettra la circulation de véhicules jusqu’à 19 tonnes.

Le Département dispose d’une expertise confirmée en matière de gestion de route de montagne. Les avalanches seront gérées par déclenchement avec des fermetures préventives et des protections contre les chutes de blocs seront mises en œuvre.

Catégorie environnement, montagneCommentaires fermés

Tunnel du chambon: la communauté de communes de l’Oisans se mobilise


Solidarité des élus de la communauté de communes de l’Oisans avec les habitants et les communes des Hautes Alpes victimes de l’accident géologique du CHAMBON

Pour exprimer leur solidarité et débattre des graves problèmes causés par la fermeture de la RD1091, c’est une délégation de 27 élus de l’Oisans emmenés par Christian Pichoud, président de la communauté de communes de l’Oisans, qui a emprunté le spectaculaire GR50 pour rejoindre La Grave.

Sans titreC’est ainsi que 10 maires, 5 vice-présidents de la communauté de communes et 12 conseillers communautaires ou municipaux ont gravit le chemin utilisé courageusement par des travailleurs, des familles pour leur vie quotidienne.

Le constat d’un tel état insupportable pour la population a été réaffirmé et redit.

Une longue réunion de travail a eu lieu avec les élus de la communauté de communes du Briançonnais réunis autour de leur président Alain Fardella avec notamment les maires de Villard d’Arène, de La Grave, Serre Chevalier et Montgenèvre.

La vie sociale bouleversée pour les entrepreneurs, les exploitants agricoles, les acteurs touristiques a été décrite par Roland Jacob, adjoint à La Grave.
Des présentations économiques ont été faites par la chambre de commerce et de l’industrie des Hautes Alpes. Yves Genevois, Président d’Oisans Tourisme a présenté le plan de promotion exceptionnel mis en place pour le territoire en liaison avec Isère Tourisme et Rhône Alpes Tourisme.

Les conseillers communautaires ont convenu unanimement de demander à leurs élus nationaux, départementaux et régionaux une approche globale de l’aménagement de la RD 1091 de Grenoble à Montgenèvre.
Les communautés de communes solliciteront une réunion de tous les partenaires institutionnels dans le cadre d’un comité d’axe associant les deux départements et les deux régions pour conserver la cohérence des aménagements indispensables.

Au titre du développement économique inscrit dans leurs compétences, la communauté de communes du Briançonnais et de l’Oisans demandent à être mieux associées et consultées sur les choix à venir pour leurs territoires.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Fermeture du tunnel du Chambon : la Région mobilisée


Depuis la fermeture du tunnel du Chambon le 10 avril 2015, la Région Rhône-Alpes est
mobilisée aux côtés des habitants et des entreprises impactés, veillant à atténuer les
préjudices subis par l’ensemble des acteurs de ce territoire.

La Région s’est engagée, d’une part, à autoriser le Département de l’Isère à mettre en place
un fonds spécifique de soutien aux entreprises en difficulté passagère, comme l’y autorise
la loi et les règlements européens.
D’autre part, la Région a mobilisé ses dispositifs d’interventions qui peuvent d’ores et déjà
être sollicités par les entreprises en difficulté (FRAU dirigeant pour les chefs d’entreprise,
Programme ATOUT pour les artisans, Plan PME et fonds de garantie FRERA pour les plans de
restructuration financière des entreprises fragilisées).
Par ailleurs, le Conseil régional votera en septembre 2015 une enveloppe exceptionnelle de
200 000 € pour venir en aide aux entreprises en difficulté, à l’instar de la Région PACA.
A la demande de Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, le Comité
régional du Tourisme (CRT) s’est également mobilisé pour assurer la promotion touristique
de l’Oisans cet été, et préparer la saison d’hiver.
Consciente de l’importance du maintien des navettes héliportées entre l’Isère et les Hautes-
Alpes, la Région financera, à hauteur de 60 000 €, des rotations à partir du 31 juillet 2015;
cette mesure transitoire répondant à une situation exceptionnelle, dans l’attente d’une
solution pérenne.
Enfin, un courrier commun aux Régions Rhône-Alpes et PACA, a été adressé au Premier
ministre ce jeudi 23 juillet 2015, pour demander la création d’une Mission de coordination
de tous les acteurs concernés (Etat, Régions, Départements, acteurs consulaires…), sous
l’égide d’un Préfet coordonnateur, afin d’assurer la mise en oeuvre de toutes les actions
susceptibles d’être engagées pour réduire l’impact de cette situation sur les populations et
les territoires concernés.
Eliane GIRAUD, Vice-présidente de la Région Rhône-Alpes déléguée aux transports,
déplacements et infrastructures, se rendra ce vendredi 24 juillet à Mont-de-Lans, en Isère, à l’occasion de
la venue du Premier ministre.

Catégorie environnement, montagneCommentaires fermés

Emmanuel Valls au Chambon


Depuis le 10 avril, le tunnel du Chambon a dû être fermé du fait de mouvement géologique profond détecté par les géologues du Département de l’Isère sur le versant traversé par le tunnel, et menaçant d’effondrement une partie de sa voute.

Le Département a immédiatement réagi en engageant 4 mesures importantes :
- des travaux immédiats pour tenter de rétablir la circulation dans le tunnel endommagé : 1,5 M€
- des sondages géologiques pour suivre l’évolution du glissement de terrain : 100 000 €
- des études pour envisager sans délai un nouveau tracé pour la RD1091 : 300 000 €
- des mesures préparatoires à l’aménagement d’une voie de secours en rive gauche.
Ces mesures ont été accompagnées de la mise en oeuvre de navettes lacustres pour permettre aux habitants impactés par la coupure du tunnel de franchir la section de route coupée : 200 000 €.

Le 23 juin, l’accélération critique des mouvements géologiques et la menace d’un glissement de terrain imminent de 800 000 m3 dans le lac ont conduit le Département, sous l’autorité du Préfet, à interrompre le chantier, ainsi que les navettes lacustres.

Depuis lors, tout franchissement du Chambon est devenu impossible, la RD 1091 constituant la seule route de liaison entre l’Oisans et le Briançonnais, mettant en très grave difficulté les habitants et les entreprises des territoires de montagne de l’Isère et des Hautes Alpes.
Face à cette situation, le Département a pris la décision d’ouvrir une voie de secours entre l’Isère et les Hautes Alpes en aménageant une piste en rive gauche du Lac du Chambon, nécessitant le terrassement d’un éperon rocheux très pentu, pour un coût de 5 M€. Il s’agira d’offrir d’ici l’automne un itinéraire de liaison pour les habitants et les entreprises impactées par la coupure du tunnel.

A l’occasion de la venue de Manuel Valls, ce vendredi 24 juillet, le Président du Département attend une intervention forte de l’Etat, à hauteur de l’enjeu que constitue le rétablissement de la route du Col du Lautaret. Le Département a déjà engagé plus de 7 M€ pour faire face à cette situation. 12 M€ supplémentaires seront vraisemblablement nécessaires pour le re-percement du tunnel.

Jean Pierre Barbier demande à l’Etat de prendre en charge les travaux de rétablissement de la route.

En effet, il souhaite rappeler qu’il s’agit d’un itinéraire de liaison inter-régionale (Rhône-Alpes – PACA) à fort enjeu économique et touristique de niveau international, puisque la route du Col du Lautaret relie les stations de montagne de l’Oisans (Alpes d’Huez, Deux Alpes, SerreChevalier, Montgenèvre), et toute cette partie des Alpes françaises à l’Italie par le Col du Montgenèvre.

L’Etat est légitime à s’impliquer lourdement dans le rétablissement de cet itinéraire, car il dépasse de toute évidence la seule initiative stratégique et économique du Département de l’Isère, et qu’il est détenteur de l’autorité sur les procédures administratives qui permettront de rétablir la circulation routière.

Catégorie aménagement, environnement, montagne, transportCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+