Tag Archive | "un marché sous pression"

L ‘eau en question..


France5 diffuse cette semaine deux émissions consacrées à l’eau: l’eau , un marché sous pression, ce dimanche 26 janvier et eau et santé: qui croire, que boire? mardi 28 janvier.

L’eau, un marché sous pression

Les questions que se posent les consommateurs autour de l’eau sont nombreuses.

Faut-il préférer celle du robinet ou celle en bouteille ? Quels risquent encourent-ils en consommant l’une plutôt que l’autre ? Quel avenir pour cette ressource naturelle ? En France, l’industrie de l’eau en bouteille génère environ 3,5 milliards d’euros de bénéfices par an et représente 2,5 % de l’industrie agroalimentaire.

Dans le même temps, la facture d’eau que doivent régler les particuliers s’alourdit régulièrement depuis 15 ans. La qualité de l’eau, sous toutes ses formes, ne cesse quant à elle de se dégrader. Sa mise aux normes de distribution s’avère de plus en plus coûteuse.

A l’occasion de la semaine de l’eau, des responsables de distribution, des minéraliers et des partisans de la remunicipalisation de l’eau décryptent ce marché, sous tension.

France5 dimanche 26 janvier 20H35

Enquête de santé

Eau et santé : qui croire, que boire ?

Les Français ont beau faire confiance à l’eau du robinet, ils sont aussi les deuxièmes consommateurs d’eau en bouteille au monde.

Une eau minérale coûte jusqu’à 300 fois plus que l’eau de ville. Producteurs d’eaux en bouteille et défenseurs du robinet se livrent donc une guerre sans merci pour tenter de convaincre les consommateurs.

Mais finalement, quelle eau choisir ?

France5 mardi 28 janvier 20H35

Catégorie eau, grand angleCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+