Tag Archive | "Vercors"

Vercors: Concours local des Prairies Fleuries


Le concours des prairies fleuries participe à la reconnaissance et à la valorisation des pratiques des agriculteurs tout en leur apportant une expertise technique : valeurs agronomique et qualités fourragères, diversité des espèces… Il récompense l’excellence agri-écologique des parcelles exploitées par les éleveurs. Les résultats du concours ont été dévoilés dimanche 29 juillet lors de la Fête du Bleu 2018 à Lans-en-Vercors.

prair
LES RÉSULTATS DU CONCOURS LOCAL DES PRAIRIES FLEURIES

12 agriculteurs ont présenté une parcelle de grande qualité au concours situé cette année sur la zone de l’AOP Bleu du Vercors-Sassenage.

Dans la catégorie prairies pâturées :
1er prix : GAEC des Rapilles (Alain Francoz) à Engins.
2e prix : Christian Perrin à Méaudre.
3e prix : GAEC des Allières (Hugues Argoud-Puy) à Villard-de-Lans.

Dans la catégorie prairies de fauche :
1
er Prix : GAEC des Écureuils (Alexis Fanjas) à Villard-de-Lans.
2
e prix : GAEC Pierre de l’eau (Sylvain Faure) à Méaudre.
3
e prix : GAEC de la Daille (Loïc Jallifier-Verne) à Lans-en-Vercors.

Cette année, le jury était présidé par Serge Mayousse vice-président du SIVER (syndicat du Bleu du Vercors-Sassenage), accompagné de Jean-Pierre Manteaux (agronomie-fourrage) de la Chambre d’agriculture de la Drôme, Grégory Loucougaray (écologie-botanique) chercheur à IRSTEA, Michel Hudry (apiculture) de Lans-en-Vercors, Marie Racapé (faune) de la LPO Isère, Agathe Meriaux (paysage) stagiaire au Parc du naturel régional du Vercors (école du paysage à Angers) et Jean-Luc Langlois (animateur et secrétaire du jury), chargé de mission agriculture au Parc du naturel régional du Vercors.

Voir aussi sur Facebook ICI ! et ICI !

UN CLIP POUR TOUT SAVOIR SUR LES PRAIRIES FLEURIES ET CE CONCOURS

Les prairies fleuries du Vercors, un clip produit par le Parc naturel régional du Vercors et réalisé par Axel Falguier.




Catégorie agricultureCommentaires fermés

La Fête du Bleu: une grande fête agricole


La Fête du Bleu, c’est l’occasion de rencontrer les agriculteurs du Vercors, leurs savoir-faire et productions, leurs animaux. Plus de 30 producteurs fermiers 100 % Vercors seront présents sous le chapiteau Marché de terroir : fromages, charcuterie, miel, noix, confitures, vins…  les petites douceurs de l’été : sorbet paysan et glaces fermières… ainsi que les produits issus de la production des plantes aromatiques, les cosmétiques bio et les huiles essentielles. Associez le plaisir des yeux et des papilles !

Il y en aura pour tous les goûts!

DES PRODUCTEURS FERMIERS DU VERCORS ET DES AOP/IGP INVITEES

Des démonstrations de fabrication des fromages : Bleu du Vercors-Sassenage, fromages de Savoie, Saint-Marcellin, Fourme de Montbrison.
> Samedi 28 juillet à partir de 14h00 et tout au long de l’après-midi
>Dimanche
29 juillet à partir de 9h00 et 14h00.

Des démonstrations de cassage et pressage d’huile de Noix de Grenoble en présence de la Confrérie. Des dégustations de la Clairette de Die et des vins du Diois.

Sur l’espace des producteurs fermiers, découvrez l’AOP Picodon (Drôme Ardèche) ; l’AOP Clairette de Die ; l’AOP Noix de Grenoble et l’IGP Saint-Marcellin mais aussi les huit fromages AOP/IGP* de Savoie : AOP Abondance, AOP Beaufort, AOP Chevrotin, AOP Roblochon, AOP Tome des Bauges et les IGP Emmental de Savoie, IGP Tomme de Savoie ainsi que l’AOP Fourme de Montbrison (Loire), l’AOP du Bleu de Gex Haut-Jura.

LE CONCOURS DES RACES BOVINES SUR LE RING

Le concours des races bovines organisé par la Station d’Élevage (comice agricole) :
Samedi 28 juillet > La Limousine et la Montbéliarde
Dimanche 29 juillet > L’Abondance et la Villarde

Ne manquez pas la présentation des races patrimoniales du Vercors : la Poule grise du Vercors, la Villarde et le Cheval du Vercors de Barraquand !
> Samedi 28 juillet à 16h00 et Dimanche 29 juillet à 14h00

Les Graines d’éleveurs sur le ring
Samedi à 16h30 > Le Défilé des Graines d’éleveurs avec leurs petits animaux (veaux, chevrettes…).

Spectacle et dressage équestre
par l’Écurie du Col de l’Arc et le cheval de Mérens > Samedi 28 juillet à 17h00 & Dimanche 29 juillet à 16h30

==> Nouveau ! Le Concours « Prix du Public » présenté par les Jeunes Agriculteurs du Plateau des quatre montagnes avec l’élection à l’applaudimètre de la plus belle vache parmi toutes les races présentes ! > Dimanche 29 juillet à 15h00.

affiche fete du bleu


Catégorie agriculture, foires et fêtesCommentaires fermés

Le Critérium sur le Vercors.. Arrivée d’étape à Lans..


Le 70ème critérium du Dauphiné fait étape ce jeudià Lans en Vercors.  Les coureurs seront partis le matin de  Chazay sur Ain et entreront en Isère après 47 kilomètres de course à  Chimilin. Après avoir franchi le col des toutes Aures, les grimpeurs en découdront lors de la terrible montée du col du Mont noir, escalade inédite..Col classé en hors catégorie..17,5 km de montée avec une pente moyenne de 6,9%. Il ne restera plus qu’a rejoindre les hauteurs de Lans en Vercors ou sera jugée l’arrivée après 181 kilomètres de course.

« C’est bien entendu un très bel évènement pour le Vercors que cette arrivée à Lans » nous a précisé Franck Girard président de la communauté de communes du massif du Vercors… Cette arrivée d’étape  du critérium augure t-elle la possible venue du tour de France sur le Vercors:  » nous l’espérons tous  » rajoute Franck Girard..

L’occasion de faire le point avec le Président de la CCMV..

 » Au niveau activité touristique, nous avons eu un hiver avec beaucoup de neige, mais contrairement à ce que certains pourraient penser, la saison n’ a pas été exceptionnelle.. Il y a eu de nombreuses journées de mauvais temps, en particulier les week-end.. d’ou une fréquentation de nos stations moyenne. On ne peut pas parler d’année exceptionnelle.  »

Il est certain que se pose la question de la vitalité du tourisme de moyenne montagne, avec des conditions climatiques très aléatoires..  » ET pourtant le blanc est notre plus grosse économie, la neige fait vivre notre plateau.. mais nous sommes dans l’obligation de nous adapter, de prévoir. Cela signifie qu’un euro investi dans la neige doit être un euro qui serve au tourisme vert. » Et Franck Girard de prendre un exemple précis: » pour les canons à neige nous sommes dans l’obligation de créer des lacs collinaires. Il faut que ces derniers servent au printemps, l’été de bases de loisirs.. »

Le Vercors a aussi une agriculture dynamique..qui a cette année, son produit fleuron, le bleu du Vercors Sassenage qui fête ses 20 ans de l’AOP. C’est en effet en 1998 que le bleu du Vercors Sassenage a obtenu le label AOC transformé en label européen AOP.

De multiples animations sont programmées avec comme point d’orgue la fête du bleu qui se déroulera les 28 et 29 juillet à Lans en Vercors.

Franck Girard interrogé sur l’avenir de l’APAP qui est en pleine réflexion aura ces mots:  » L’association pour la promotion de l’agriculture du Parc doit exister. Il est en effet primordial que les filières agricoles du Parc soient représentées à travers une structure légitime. Il faut donc se donner les moyens pour qu’elle existe..

en attendant rendez vous sur les hauteurs de Lans pour assister au dénouement de la 4ème étape du Critérium du Dauphiné.. diverses animations sont prévues à partir du début de l’après midi. Le vainqueur d’étape étant attendu vers 16H30.

A noter que le lendemain les rescapés partiront de Grenoble, direction Valmorel..

cri


Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Un Plan d’expérimentations loup Vercors


EpLoupVercors.jpgDurant l’année 2017, des temps d’échanges entre élus du comité syndical du Parc ont permis d’aboutir à la rédaction d’une motion loup, votée à l’unanimité du bureau exécutif en septembre 2017. Cette motion positionne le syndicat mixte du Parc comme territoire d’expérimentations dans l’optique de maintenir un pastoralisme dynamique dans un territoire où la présence du loup est permanente.

Le 20 mars dernier, le Parc naturel régional du Vercors proposait une journée de concertation réunissant une soixantaine d’acteurs et partenaires du territoire conçue en deux temps forts : des interventions extérieures pour prendre du recul sur la problématique, puis des échanges en cinq ateliers.

Pour les apports de connaissances, les interventions extérieures ont été confiées à :

. Olivier Janet, observateur local sur l’éthologie du loup ;
. Coralie Mounet, IGA, laboratoire PACTE, géographe membre du Conseil scientifique du Parc et de la Réserve sur les intéractions Homme/nature ;
. Michel Meuret, INRA sur les interactions loup/troupeaux (ne pouvant se rendre disponible, il a confié une présentation rédigée par ses soins).

Cinq ateliers tournants réunissaient une dizaine de personnes aux points de vue parfois divergents permettant à tous d’échanger sereinement leurs avis contradictoires sur chacun des sujets : / Comment mieux connaître le loup pour mieux cohabiter ? / Les éleveurs / bergers : comment mieux connaître et limiter / les impacts économiques et psychologiques de la présence du loup ? / Les troupeaux : comment mieux protéger les troupeaux pour mieux cohabiter ? / Les autres activités : comment partager l’espace et les usages de l’espace dans un contexte de présence du loup ? / Communication/sensibilisation/concertation : trouver des modes de fonctionnement pour travailler ensemble et en confiance.

Ces ateliers ont donné l’occasion à chacun de proposer des actions à expérimenter sur le Vercors.

Michel Vartanian, 1er Vice-Président du Parc du Vercors en charge de la Biodiversité, a conclu la journée en constatant les besoins suivant :
• Transparence dans les échanges et dans les informations transmises,
• Connaissance du fonctionnement du loup et de ses interactions avec la faune sauvage et la faune domestique,
• Reconnaissance des difficultés des éleveurs et bergers, tant psychologiques qu’économiques ou encore organisationnelles,
• Gestion politique pour une prise en considération des attentes locales.

Les besoins identifiés et les propositions d’actions ont été formulés selon 3 axes stratégiques : Acquisition de connaissances scientifiques / Transmission et partage de l’information, des connaissances & des usages / Protection des troupeaux et maintien d’un bon état de conservation du loup.

Les acteurs mobilisés seront à nouveau réunis d’ici la fin du mois de juin. L’objectif étant de rédiger un Plan d’expérimentations loup Vercors concerté et validé localement en vue de le présenter au Ministère de la Transition écologique et solidaire.


Catégorie loupCommentaires fermés

13e semaine pour les alternatives aux pesticides en Vercors


A nouveau cette année, un collectif d’associations, de citoyens, d’établissements scolaires et de collectivités locales se mobilisent sur le secteur des Quatre-Montagnes pour proposer des temps de rencontres, de projections et d’ateliers dans le cadre de la Semaine nationale pour les alternatives aux pesticides. La production d’une alimentation de qualité, respectueuse des Hommes et de l’environnement, sera au centre des propositions et un focus spécial sera proposé sur les questions liées à l’eau.

La semaine pour les alternatives aux pesticides fait la part belle aux échanges, aux expériences et aux découvertes. Elle a lieu grâce à l’énergie de nombreux bénévoles engagés et aux structures associatives et institutionnelles locales qui en assurent la coordination et qui en sont partie prenante.

Consultez le programme !

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Salon de l’agriculture: le Vercors a l’honneur


L’espace Vercors situé en plein coeur du hall 1, celui des animaux a connu durant la totalité du salon international de l’agriculture une effervescence permanente..

Selon les premières estimations, le salon a attiré cette année beaucoup de monde, plus que les années précédentes. On friserait les 675000 visiteurs. Il faut dire que le salon c’est déroulé en pleine période de vacances scolaires pour les parisiens.. Ceci explique peut-être cela.

L ‘espace Vercors a donc connu un succès de fréquentation comme jamais. Il faut dire que les attraits étaient nombreux avec comme point d’orgue la fête organisée pour les 20 ans de l’obtention du label AOC pour le bleu du Vercors Sassenage. Pour l’occasion les présidents du Parc Naturel Régional du Vercors, Jacques Adenot, du Siver, Daniel Vignon et de Vercors Lait Paul Faure étaient présents. Accompagnés par des agriculteurs, jeunes et anciens, par plusieurs membres de l’association  » graines d’éleveurs, et de nombreux amis ils ont dégusté un très bon gâteau d’anniversaire au bleu..

Durant toute la durée du salon les visiteurs ont pu bien sûr déguster le fameux bleu du Vercors Sassenage, cru ou en Vercouline, découvrir les produits du Vercors, mais aussi ceux de l’Isère grâce à la présence d’un espace animé par le département.. On retiendra bien entendu la noix de Grenoble qui fête pour sa part les 80 ans de son AOC, le St Marcellin qui a obtenu l’IGP il y a 5 ans..

Inutile de préciser que les villardes présentes ont elles aussi forcé l’admiration que ce soit sur l’espace du Vercors ou sur les rings de présentations.

Accompagnées par les chevaux du Vercors de Barraquands. Race reconnue race territoriale par le ministère de l’agriculture depuis l’été 2017. Le salon a été un véritable tremplin pour cette nouvelle race…

A l’occasion des 50 ans des Parcs naturels régionaux et de la création du 53ème Parc l’Aubrac, le Salon de l’agriculture met à l’honneur les Parcs français et leurs actions en leur consacrant un temps pendant la semaine d’exposition.

Parmi les animations; un long moment passé sur le stand du Vercors avec en point d’orgue la remise des prix du concours des prairies fleuries qui a vu deux fermes du Vercors primées. Ève Palacios (Noyarey) dans la catégorie « Prairies de fauche » et Nicolas Champurney de la Ferme de Savoyères (Claix) dans la catégorie « Prairies pâturées ».

A noter que le Président du Parc a rencontré Michel Barnier et Phil Hogan commissaire à l’Agriculture et au Développement rural à la Commission européenne que le Vercors avait accueilli en juin dernier à l’occasion du Global food Forum..

On retiendra également que le Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes a passé un long moment au stand.. Il a parlé beaucoup d’agriculture bien évidemment..

Plutôt qu un long texte voyons le salon en image..

Catégorie A la une, agriculture, bleu du Vercors Sassenage, élevageCommentaires fermés

Concours des prairies fleuries: le Vercors à l’honneur


1Le concours des prairies fleuries en été créé en 2010 à l’initiative des Parcs Naturels Régionaux et des Parcs Nationaux.

Il entre au Concours Général Agricole en 2014 et concerne depuis, plus de 50 territoires organisateurs et près de 400 éleveurs candidats par an.

Dans l’idée de faire évoluer positivement et professionnellement le concours, les partenaires nationaux sous l’impulsion du CGA et du Ministère de l’Agriculture ont souhaité donner à travers ce changement de nom, une nouvelle impulsion au concours des prairies fleuries

Ainsi le concours des prairies fleuries est devenu en 2018 : Concours des Pratiques Agro-Écologiques Prairies et Parcours

Des objectifs inchangés

- Distinguer et promouvoir les pratiques favorisant les équilibres agro-écologiques de ces espaces et leurs contributions à l’accroissement de la qualité alimentaire des fourrages

– Sensibiliser l’ensemble des acteurs du monde rural et des territoires, à la préservation et à l’amélioration de la biodiversité des herbages naturels – Valoriser le dialogue entre acteurs des territoires et de l’élevage – Communiquer sur le lien entre biodiversité et qualité des produits – Promouvoir la notion de résultat agro-écologique dans les politiques agricoles.

Le Vercors était présent à travers deux candidats:

Sur le Salon de l’agriculture, deux lauréats du concours local du Vercors ont participé au fameux concours général des Prairies Fleuries pour suivre les traces de Franck Vigne, vainqueur 2017 dans la catégorie « pâturages exclusif » :

Ève Palacios, Ferme du Souillet( Noyarey) dans la catégorie « prairies de fauche » : Ève a réhabilité la ferme qu’elle a repris en 2008 et accueille aujourd’hui des jeunes en difficulté dans une ferme « de la deuxième chance » !

Nicolas Champurney de la Ferme de Savoyères ( Claix) dans la catégorie « prairies pâturées »

Ce dernier obtient une 1ère place, tout simplement, en catégorie pâturage exclusif.

La ferme de Savoyère située sur le piémont Nord du Parc du Vercors est spécialisée en Ovin viande, race Grivette, Bio, vente directe.160 brebis. 46ha de prairies.

Le jury a retenu les critères suivants pour lui attribuer le 1er prix:

- Grande parcelle hétérogène, biodiversité exceptionnelle.
- La parcelle joue un rôle important en été pour finir les agneaux à l’herbe. La conduite au fil valorise bien la valeur alimentaire pour des animaux qui ont des besoins forts. Elle est bien intégrée dans le système d’élevage malgré les contraintes du milieu.
- L’agriculteur s’investit sur cette parcelle, en cohérence avec la démarche générale sur la ferme.
- Les animaux sont rentrés la nuit pour faire face au loup, qui rend difficile et stressant la volonté de faire pâturer au maximum.

: Nicolas transmet sa passion aux plus jeunes en accueillant régulièrement des classes scolaires.

Eve Palacios obtient une brillante deuxième place en catégorie Fauche (et pâturage) / Plaine et Piémont / Moyen.

La caractéristique de son exploitation :Le Piémont Nord du Parc du Vercors
Ovin viande, vente directe 230 brebis,
49ha SAU, dont 25ha de prairies permanentes et 24ha de surfaces pastorales.Le jury a retenu les critères suivants:

- Les pratiques d’ouverture de cette parcelle en coteau contribuent à l’autonomie fourragère de l’exploitation, dans un contexte périurbain contraignant.
- Diversité intéressante, foin destiné aux agneaux (besoins forts) et pâturage qui valorise bien la végétation.
- Remise en état originale, progressive, en utilisant le pâturage au maximum, sans semi, et en lien notamment avec l’accueil de jeunes en difficulté, ce qui est d’autant plus méritoire.

Sans titre

Une fois de plus le Vercors s’est distingué à Paris..

Catégorie environnementCommentaires fermés

Alpes is(h)ere à Paris!


Le département très discret jusque là a décidé de frapper un grand coup au salon international de l’agriculture à Paris.

Associé au stand de la région Auvergne Rhône-Alpes et à celui du Vercors, notre département a pu mettre en avant ses atouts que sont son agriculture, son tourisme, son patrimoine, sa gastronomie.

Le Président du Département Jean Pierre Barbier, accompagné de plusieurs conseillers dont Fabien Mukyk, Christian Coigné, Christophe Engrand , de la sénatrice Frédérique Puissat n’a cessé de présenter le label  Alpes is(h)ere.

L’Isère, c’est un terroir généreux : l’agriculture occupe le tiers du territoire avec des cultures très variées. Un atout pour la gastronomie, qui comporte de nombreux produits phares comme la noix de Grenoble, le bleu du Vercors-Sassenage,  le Saint-Marcellin et bien d’autres présents au salon.

D’où l’intérêt d’une marque qui rallie tous les Isérois et les principaux acteurs économiques, touristiques et culturels, véhiculant au sommet les valeurs du territoire. « La marque Alpes is(h)ere renforce le sentiment d’appartenance à l’Isère », a martelé Jean Pierre Barbier.

Il a aussi indiqué que notre agriculture départementale, variée, dynamique, qui produit de la qualité, qui empoche des médailles au concours général agricole souffre d’un revenu trop faible.Prpopos tenu aux côtés d’écriture, montbéliarde triple médaillée..

 » Il faut absolument que nos agriculteurs vivent de leur métier, que des solutions soient trouvés afin que leurs productions soient payées au juste prix. On ne peut pas continuer comme ça… » a t-il  confirmé dans les allées du salon.

Pour en revenir au salon, Jean Pierre Barbier a annoncé que la présence de l’Isère serait davantage visible dans les années à venir…

en attendant il a même joué les chefs cuistots pour mettre en avant notre gastronomie..

Catégorie A la uneCommentaires fermés

Les villardes et les barraquands sur le ring


Le stand du Vercors au salon international de l’agriculture aurait moins d’attrait sans la présence des villardes, c’est certain.. Une fois de plus elles ont endossé le rôle de vedettes, tant aux abords du stand que lors des présentations sur le ring.

Véritable mémoire du patrimoine biologique, historique et culturel du Vercors, la Villarde a bien failli disparaître après la Seconde Guerre Mondiale. Dans les années 70 ne subsistaient que quelques dizaines d’animaux de « pure race » !

C’est en 1976, à l’initiative de l’administration, que furent entreprises les premières actions de conservation de la race en collaboration avec une poignée d’éleveurs motivés. La race fut ainsi sauvée in extremis. Depuis cette date, de nouveaux éleveurs se sont succédés pour conserver cette race à robe couleur froment qui fournit (avec la Montbéliarde et l’Abondance) le lait pour la fabrication de l’AOP Bleu du Vercors-Sassenage dont la production est circonscrite au seul périmètre du Parc naturel régional du Vercors.

Les présentations faites ont permis à Daniel Vignon, président du Siver de présenter le bleu du Vercors Sassenage, son histoire, ses procédés de fabrication, des façons de le déguster..

Présent également

La race chevaline montagnarde française le Cheval du Vercors de Barraquand. Elle a été reconnue officiellement le 18 Juillet 2017 par le Ministère de l’Agriculture.

Cette labellisation a été rendue possible grâce à la ténacité de l’Association Nationale du Cheval du Vercors de Barraquand présidée par Sylvain Piltant.

De 1997 à 2004, le Parc naturel régional du Vercors a apporté son aide à la conser­vation des poulains et a soutenu indéfectiblement la reconnaissance de la race dans un objectif de valorisation économique.

Jacques Adenot, président du Parc Naturel Régional du Vercors présentant pour sa part le Vercors  » dans tous ces états, avec ses atouts aux multiples facettes tout en martelant:  » le Vercors sans son agriculture ne serait pas le Vercors.. »


Jean Pierre Barbier, président du conseil Départemental de l’Isère, accompagné de plusieurs conseillers départementaux dont Fabien Mulyk, Christian Coigné, Christophe Engrand; a rappelé combien l’agriculture joue un rôle important au niveau du département. Une agriculture diverse, qu’il faut préserver..

Frédérique Puissat sénatrice a tenu également à être présente pour encourager les éleveurs du Vercors..


On notera que les villardes étaient accompagnées par une vache bleue!




Catégorie A la uneCommentaires fermés

Le Président a  » occulté » le Vercors!


Le Président de la république, Emmanuel Macron, a passé entre douze et treize heures au salon de l’agriculture à Paris. C’était le jour d’ouverture du salon et inutile de dire qu’il y avait beaucoup de monde dans les allées..  Des visiteurs, dont de nombreux agriculteurs, des exposants, des de multiples filières, et ce jour là un service d’ordre impressionnant ..

Cela n’a pas empêché le Président Macron d’aller au contact à chaque fois qu’il l’a jugé nécessaire, tant auprès des syndicats agricoles, des éleveurs, mais aussi de personnes isolées qui l’ont interpellé sur le glyphosate, la nouvelle carte des zones défavorisées, et plus inattendu sur  l’avenir des cheminots..

Emmanuel Macron a donc passé sa journée au salon, a arpenté de nombreuses allées, a fait de multiples haltes.

On regrettera tout simplement qu’il a totalement occulté l’espace Vercors. Il aurait pu saluer les jeunes agriculteurs et éleveurs du plateau qui sont montés à Paris pour présenter les Villardes, le cheval de Barraquand, mais aussi le bleu du Vercors Sassenage qui fête les 20 ans de l’obtention de l’AOP, il aurait pu abordé les sujets tels que les difficultés d’exercer le métier d’agriculteur en moyenne montagne,  le développement des races de montagne,  l’agri et l’agro tourisme, l’avenir des stations de moyenne montagne…

Il aurait pu aussi découvrir le dynamisme de l’agriculture du Vercors et son avenir assuré par de nombreux jeunes nouvellement installés et par l’association graines d’éleveurs, ceci en dégustant une bonne Vercouline de façon très conviviale..

Il n’a pas pu ou voulu se rendre sur le stand du Vercors… il doit au Plateau une revanche..

En attendant voici quelques prises de la visite du Président au salon..

Catégorie foires/salonsCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

août 2018
L Ma Me J V S D
« juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+