Tag Archive | "Vif"

Evènements climatiques: comment la Métro est intervenue..


L’agglomération grenobloise a connu des événements climatiques extrêmes entre fin 2017 et début 2018 : coulées de boue, inondations sur la chaussée, éboulements, glissements de terrain, accumulation de débris (embâcles) aux piles de ponts… Plus d’une quinzaine de communes de la Métropole grenobloise ont connu des incidents de divers ordres, entraînant notamment le décès d’une habitante, à Claix.

Les services de la Métropole, toujours en lien étroit avec les communes
et les services de l’Etat, ont opéré de très nombreuses interventions
sur les cours d’eau et voiries de l’agglomération, pour restaurer ou
protéger des voies de circulation et ouvrages d’art notamment, afin
d’assurer la sécurité des habitants, à leur domicile ou lors de leurs
déplacements.

LE CONTEXTE METEO

• Les précipitations du mois de décembre 2017 ont été très abondantes (176
mm à Saint-Martin-d’Hères, la station locale de référence de Météo France),
soit plus de deux fois la normale. Elles se sont accompagnées de fortes
chutes de neige en altitude.
• La période du 26 décembre 2017 au 5 janvier a été une période encore plus
humide : il a été enregistré 120 mm de pluie en 10 jours, soit l’équivalent de 2
mois de précipitations dans notre agglomération !
• Deux épisodes de pluies particulièrement fortes ont touché la métropole
grenobloise : le 30 décembre (40 mm en 24 h), puis du 3 au 4 (à nouveau 40
mm en 24 h). Ces épisodes se sont à chaque fois accompagnés d’importants
redoux, avec un isotherme 0° à plus de 2000 m d’altitude.
• Ces fortes pluies, couplées à une fonte importante du manteau neigeux
ont provoqué un engorgement rapide des sols, saturés d’eau, et un
gonflement des cours d’eau. Vigicrue a placé l’Isère (Isère amont) en
vigilance jaune pour inondations pendant cet épisode tandis que le
département a été mis en vigilance orange pluies/inondations, avalanches
et vents violents.

LES COMMUNES TOUCHEES

• Sept ont été particulièrement touchées (Claix, Le Gua, Vif, Miribel-
Lanchâtre, Grenoble, Quaix-en-Chartreuse, Le Sappey-en-Chartreuse), avec
des débordements de cours d’eau, glissements de terrain, embâcles…).
• Sept autres ont connu des incidents de même type, mais à des degrés
moindres : Saint-Paul-de-Varces, Meylan, Vizille, Saint-Barthélémy-de-
Séchilienne, Eybens, La Tronche, Murianette).
• A noter que la « voie sur berges » (voie Corato) du centre de Grenoble
a dû être fermée à la circulation. Inondée rapidement, elle est actuellement
en cours de déblaiement et de nettoyage par les services de la métropole et
de la Ville de Grenoble, suite aux nombreux dépôts de boues et débris de
bois laissés lors de la décrue. Elle pourrait être rouverte à la circulation
mardi 16 janvier.

L’INTERVENTION DES SERVICES METROPOLITAINS

Les services de Grenoble-Alpes Métropole sont intervenus dans toute
l’agglomération, au titre des diverses compétences concernées : voirie,
ouvrage d’art, eau potable et assainissement. Plusieurs dizaines d’agents,
de la métropole ou de ses prestataires disposant de matériels et de savoirfaire
particulier, se sont relayés 24h/24h tout au long de ces épisodes
climatiques pour intervenir à divers titres sur et aux abords des voiries et
ouvrages d’art.
Ces interventions ont systématiquement eu lieu en lien étroit avec les
services communaux concernés et les services préfectoraux. La Métropole
remercie particulièrement ses agents de terrain et les employés de ces
sociétés, qui ont fait montre d’une énergie remarquable pour venir en aide à
leurs concitoyens. Tous se sont fait remarqués par leur implication et leur
volontarisme
• Types d’interventions assurées :
- Protection de ponts par enrochements
- Confortement de berges
- Nettoyage des embâcles sur les ponts et de débris sur les chaussées
- Mises en place de déviations
- Evacuation de roches suite à éboulement
- Aspiration de trop plein d’eau ou de boues
- Nettoyages de buses et fossés encombrés
Des opérations sont encore en cours sur des voies coupées ou soumises à
risque de glissement de terrain.

LA METROPOLE ET LA MISSION DE PROTECTION CONTRE LES INONDATIONS

Si la Métropole exerce désormais une mission obligatoire en matière de
Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI),
celle-ci n’est que toute récente : cette prise de compétence date en effet…
du 1er janvier 2018.
Ne disposant pas jusqu’alors de responsabilité sur ce champ d’action, elle a
cependant fortement contribué au financement des chantiers de
renforcement de digues menés ces dernières années en amont et en aval de
l’agglomération par le Symbhi (Syndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de
l’Isère).
Le territoire métropolitain possède en effet de nombreuses digues et
ouvrages de protection. Sont ainsi recensés pas moins de 134 kilomètres de
digues protégeant 149 000 personnes et 120 000 emplois.
Ces protections, qui datent pour certaines de plusieurs siècles (les premiers
travaux d’endiguement ont été menés par Lesdiguières) nécessitent
aujourd’hui d’être renforcées, a fortiori dans un contexte de dérèglement
climatique allant de pair avec une recrudescence d’évènements
météorologiques extrêmes.
L’enjeu prioritaire s’attachant à la prise de compétence GEMAPI sera de
renforcer la protection des personnes et des biens contre le risque
inondation. Dans ce cadre, la Métropole aura la responsabilité de l’entretien
et de la surveillance des ouvrages de protection contre les inondations,
ainsi que de la mise en oeuvre des programmes de réhabilitation et de
renforcement jugés nécessaires.
Dès à présent, des travaux sont en cours pour traiter les accumulations
d’embâcles au droit des ouvrages (ponts, peignes, …) et curer les plages de
dépôts de matériaux.

1234

Catégorie A la une, La MétroCommentaires fermés

SÉCURISATION DE L’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE VIF, LE GUA ET VARCES


La source de l’Échaillon, alimente gravitairement en eau potable 90 % de Vif, 70 % de Le Gua et 25 habitations sur la commune de Varces-Allières et Risset (8 500 hab.) Il n’existe pas d’interconnexion de secours sur une autre ressource en cas d’incident exceptionnel sur le captage le rendant inutilisable.

Suite à l’épisode de pollution bactériologique et virale massive qui a conduit à une restriction d’usage de l’eau distribuée du 20 au 24 mars 2016 à Vif, Le Gua et à un hameau de la commune de Varces-Allières-et-Risset, les élus du Conseil Métropolitain ont décidé à l’unanimité de substituer la source de l’Échaillon par un nouveau forage créé dans la nappe du Drac, en conservant la source de
l’Échaillon en secours.

Cette décision, prise lors des Conseils métropolitains du 27 mai et du 1er juillet
2016, s’ajoute aux mesures post-crise enclenchées selon un calendrier soutenu :
- relèvement du niveau de chlore, des contrôles bactériologiques et surveillance
accrue
- renforcement des procédures de suivi de traitement pour détecter toute
variation de la qualité de l’eau et adapter la désinfection en conséquence
(monitoring)
- contrôle exhaustif l’assainissement en amont du bassin versant (réseau de
collecte, station d’épuration, assainissement non collectif).
- lancement de la prcédure de révision de la DUP (suite à l’étude de vulnérabilité
menée par le SIVIG)
Étude de faisabilité pour la sécurisation de la ressource de l’Echaillon (mai 2016)
avec plusieurs scénarios étudiés
Un projet global de sécurisation et de substitution de la ressource de
l’Echaillon :

- Création du captage de Petit Brion dans la nappe du Drac à Vif ;
- Création de 5 stations de pompage ;
- Raccordement aux réseaux d’adduction : pose de nouvelles canalisations sur un
linéaire de 3 200 m
- Modification des réservoirs existants (hors RNR) ;

- Mode de secours fonctionnel conservé depuis le captage de l’Echaillon (en cas de
casse ou de problème rencontré sur le nouveau forage).
Implantation du nouveau captage d’alimentation en eau potable :
- Implantation au sein du Périmètre de Protection Immédiat des captages de
Rochefort, autrement dit dans un périmètre déjà protégé et permettant le prélèvement d’une eau
naturellement potable sans recours au traitement
- Un travail partenarial est enclenché avec la RNR des Isles du Drac pour définir la
meilleure implantation du captage

La phase 1 du projet de sécurisation de l’alimentation en eau potable
de Vif et Le Gua

- Premiers travaux sur les avenues d’Argenson et du 8 mai 1945 : janvier – juin 2017
- Pose d’une conduite d’adduction en eau potable (Diamètre 250 mm – longueur
730 ml) avec en parallèle un renouvellement des réseaux d’eaux usées et
pluviales
- Montant des travaux : 908 000 € HT dont 160 000 € HT pour la sécurisation
- Forage d’essais et piézomètres dans la RNR des îles du drac : janvier-février 2017
- Réalisations de 6 piézomètres de 20 à 30 m de profondeur
- Réalisation d’un forage d’essai de 240 mm de diamètre à 35 m de profondeur
- Essai de pompage à 60 m3/h pendant 72 heures (capacité)

2 017 – 2018 : Calendrier global des travaux de sécurisation :
- Février – mars 2017 : études et réalisation du projet définitif des travaux
- Mars – avril 2017 : réalisation du dossier de consultation des entreprises et
lancement de la consultation des travaux,
- mai 2017 : Analyse des offres et passage en Commission d’appel d’offres
- juin 2017 : Attribution et notification des marchés de travaux
- juillet 2017 : Début de la seconde phase des travaux : pose de canalisation
d’adduction d’eau potable, forage définitif et création des stations de pompage,
modification au niveau des réservoirs
- juin 2018 : Achèvement des travaux
-juillet 2018 : Réception des travaux.

Le coût global des travaux de sécurisation : 3 610 000 € HT comprenant
- Les travaux de sécurisation,
- Les études préliminaires : géophysique, qualité des eaux brutes, topographie,
jaugeages, géotechnique, forage d’essais et piézomètres,
- Les dossiers administratifs d’autorisation,
- La maîtrise d’oeuvre et frais divers

Catégorie A la une, La MétroCommentaires fermés

Vif et Le Gua: levée de l’interdiction de consommation de l’eau


Sur la base des analyses effectuées depuis lundi, les services de l’Agence
Régionale de Santé (autorité de tutelle) lèvent l’interdiction de
consommation de l’eau qui avait été prononcée suite à la découverte d’une
pollution survenue sur le réseau d’eau potable des communes de Vif et Le
Gua.
La consommation de l’eau du robinet est à nouveau autorisée, et ne présente
plus aucun danger.
Les services de la Métropole poursuivent des actions de prévention :
• un relèvement du niveau de chlore dans l’eau distribuée
• une surveillance humaine accrue et quotidienne du niveau de chlore, à la
fois en sortie de réservoir et aux points névralgiques du réseau
• la mise en place d’un contrôle interne bactériologique hebdomadaire de la
ressource, de l’eau traitée et de l’eau distribuée
• le nettoyage de la totalité des réservoirs
Ces mesures sont de nature à pouvoir garantir la qualité bactériologique de
l’eau distribuée.
Par ailleurs, la recherche des causes de la pollution est en cours. L’ARS va engager
une analyse poussée de la souche cause des gastro-entérites : elle pourrait
permettre de déterminer l’origine animale ou humaine de la contamination.

Une étude épidémiologique va également être lancée par l’Institut national de
Veille Sanitaire auprès des habitants des communes concernées et limitrophes.

Catégorie La Métro, la vie des communesCommentaires fermés

Pollution d’eau sur les communes de Vif et Le Gua Le point sur la situation


A la suite de l’épisode de pollution survenu sur le réseau d’eau potable des
communes de Vif et Le Gua, les services de l’Agence régionale de santé
(autorité de tutelle) ont effectué des analyses sur les réseaux concernés.

Ces résultats demandant une période de maturation, ils ne seront connus que
mercredi soir et conditionneront la levée des mesures en vigueur de
restriction de la consommation d’eau.

Parallèlement aux mesures de contrôles réalisées par l’Agence régionale de santé,
la Métropole a également procédé à ses propres analyses, via ses services. Les
premiers résultats montrent ainsi une nette amélioration de la qualité de l’eau sur
les réseaux concernés, grâce, notamment, à la mise en place de traitements
spécifiques (chloration soutenue, purge des réseaux). Mais en application du
principe de précaution, il est formellement demandé d’attendre les résultats
définitifs qui seront délivrés mercredi soir par l’Agence régionale de santé.

Depuis dimanche midi et jusqu’au retour à la normale, une distribution d’eau
embouteillée est réalisée tous les jours dans la salle des fêtes de Vif et en mairie
de Le Gua.

De son côté, la Préfecture rappelle aux habitants concernés les précautions
sanitaires et comportementale à suivre jusqu’à la levée complète de la
restriction :
- Ne pas consommer cette eau, sauf après ébullition de 2 minutes, pour la
boisson, la préparation des aliments, le brossage des dents.
- En cas de diarrhées ou de vomissements appeler le 15.

Catégorie La Métro, questions d'actualitéCommentaires fermés

Épisode de pollution du réseau d’eau de VIF et LE GUA


Vendredi 18 mars, suite à un signalement d’un nombre élevé de gastro-entérites à l’EHPAD de Vif (15 gastro sur 52 résidents), par le médecin coordonnateur de cet établissement, et à l’information d’un absentéisme important au collège de Vif, l’ARS a demandé à l’exploitant du réseau d’eau de procéder à un auto-contrôle de la qualité de l’eau distribuée.

Les résultats ont été connus ce dimanche 20 mars et montrent une importante contamination microbiologique sur les communes de VIF et LE GUA (environ 4000 habitants).

En conséquence, la préfecture vous informe des recommandations sanitaires et comportementales à suivre dans le cadre de cet événement :

  • ne pas consommer cette eau, sauf après ébullition de 2 minutes, pour la boisson, la préparation des aliments, le brossage des dents ;

  • une distribution d’eau embouteillée va être assurée dans les communes concernées ;

  • En cas de diarrhées ou vomissements appelez le 15.

Des mesures correctives nécessaires au rétablissement d’une eau de qualité conforme sont en cours.

Catégorie eauCommentaires fermés

Une nouvelle déchèterie à Vif


Après 7 mois d’attente, ce jeudi 30 octobre, marquait le lancement officiel de la nouvelle déchèterie de l’agglomération de Vif.

C’est en présence du président de Grenoble Alpes Métropole, Christophe Ferrari, Guy Genet, maire de Vif et de Georges Oudjaoudi, vice président de la Métro en charge de la valorisation des déchets, que le traditionnel ruban tricolore a été coupé.

Cette déchèterie dernier cri remplace l’ancienne qui a brulé il y a quelque temps.

En effet elle s’inscrit comme un modèle à suivre pour l’aménagement, l’exploitation et la prévention des risques des autres sites. L’effort a été fait sur plusieurs points clés : la qualité du tri; la surface de la zone de tri, multipliée par cinq, facilitant ainsi l’accès des usagers. De plus on constate une diversité plus importante des déchets collectés avec une signalétique claire et simple.

Quant à la sécurité, problématique des plus importante, elle a été consolidée notamment avec des accès fluides distincts entre usagers et exploitant dont une protection des citoyens avec la mise en place de garde-corps et buttes-roues pour empêcher toutes chutes dans les bennes.

L’environnement au coeur des préoccupations, n’est pas en reste. Les eaux de pluies sont traitées avant d’être rejetées en milieu naturel et les déchets dangereux, sont confinés dans des espaces dédiés et non accessibles au public.

Grenoble Alpes Métropole, a fait un travaille considérable pour la gestion des déchets alliant ainsi le confort des riverains et respect de l’environnement.

Horaires

Eté (du dernier dimanche de mars au dernier dimanche d’octobre)

du mardi au samedi : 9h-12h et 14h-18h

Hiver (du dernier dimanche d’octobre au dernier dimanche de mars)

du mardi au samedi : 9h-12h et 13h-17h

avenue de la Gare

38450 Vif

Reportage: Antoine Perrin et Céline Richard

Voici un diaporama photos de cette journée inaugurale, cliquer sur les photos pour les agrandir.

Catégorie La Métro, La Métro, déchets, environnementCommentaires fermés

Journée de l’installation: l’énergie au coeur des débats


La 19 ème journée de l’installation s’est déroulée à la salle des fêtes de Vif, à quelques encablures de la MFR. Dominique Chartier, directeur mais aussi le personnel se chargeant de l’organisation et du bon déroulé de cette importante journée pour les jeunes futurs installés.

Venus de l’ensemble des établissements de l’Isère, les jeunes ont pu entendre Christian Nucci, vice président du conseil Général, en charge de l’agriculture leur dire que le métier d’agriculteur est » un métier d’avenir ».  » A travers une charte d’installation signée avec l’ensemble des partenaires concernés, nous pouvons vous aider si vous souhaitez vous installer.. ».  Il faut rappeler qu’environ 150 porteurs de projets s’installent chaque année en Isère.  » C’est pas assez « .

Le thème de cette journée étant: les enjeux et évolutions de la dépendance énergétique des exploitations à l’horizon 2020. Après une introduction faite par Yves François, référent énergie et biodiversité à la chambre d’agriculture, une table ronde  » concilier les enjeux de la dépendance énergétique et ceux de la réussite entrepreneurial: quel programme «   a vu  les intervenants préciser que cette préoccupation est d’actualité, majeure.

Différentes exploitations ont été présentées.. Celles ci ont mis l’énergie au coeur de leurs projets.. partant du principe qu’il vaut  » mieux mobiliser son énergie pour anticiper le changement climatique que pour trouver les raisons de ne pas y croire ».

Une bonne partie de cette journée a permis aux élèves d’entrer directement en contact avec les chefs d’exploitation eux mêmes. Les questions ont fusé..

Dernier temps fort: une table ronde : énergie/climat: les politiques territoriales insufflent-elles le bon changement d’ère.

Comme on le voit, journée bien remplie… dont en voici quelques illustrations.. Cliquer sur les photos pour les agrandir..

Maison Familiale Rurale – MFR Vif -

50, avenue de Rivalta -

38 450 Vif

Tel : 04 76 72 51 48Fax : 04 76 72 43 53 -

e-mail : mfr.vif@mfr.asso.fr

Catégorie installationCommentaires fermés

Portes ouvertes de la MFR de Vif: un état d’esprit


MFR

Les portes ouvertes de la MFR de Vif ont eu lieu le Samedi 31 Mars 2012. En présence de Brigitte Périllié conseillère générale du canton de Vif, Frédérique Puissat conseillère générale du canton de Monestier de Clermont, Marie Noëlle Battistel députée, Alain Merlin directeur de la fédération départementale des MFR de l’Isère….

Alain Merlin a tenu à préciser que les 13 MFR présentent en Isère n’étaient pas des écoles comme les autres, mais des lieux de partage et de formations. Un établissement où les familles viennent chercher une relation de proximité et un enseignement alternatif, où les jeunes peuvent acquérir plusieurs expériences professionnelles dans des domaines variés et complémentaires de la 4ème au BTS.

Les MFR de l’Isère sont ainsi constituées d’experts en formation par alternance qui souhaitent valoriser avant tout les compétences, où l’enseignement apporte un suivi indispensable aux expériences professionnelles acquises par les élèves durant leurs études. Au delà des compétences, c’est également un état d’esprit qui souhaite être transmis aux élèves, afin qu’ils acquièrent un savoir être pour leur avenir professionnel.

Les portes ouvertes de la MFR de Vif ont été marquées par une remise des diplômes de la promotion 2011 où les anciens élèves pouvaient partager leurs expériences avec les nouveaux dans une ambiance festive. L’occasion également pour eux de recueillir des fonds pour de futurs voyages pédagogiques avec la vente de végétaux et une tombola. Les visiteurs sont venus nombreux afin de découvrir les différents lieux de formations et projets réalisés durant l’année par les élèves comme par exemple un espace biodiversité.

Dominique Chartier, directeur de la MFR de Vif nous a informé qu’une convention de partenariat avec la Compagnie de chauffage de Grenoble sera bientôt signée afin de construire une filière bois locale professionnalisée, dynamique et pérenne. Profitons de l’occasion pour rappeler que la MFR de Vif est avant tout un établissement à taille humaine qui apporte aux élèves des qualifications professionnelles uniques ou l’on mobilise les entreprises dans la formation des jeunes mais également des adultes dans des domaines liés à la nature comme l’agriculture, la forêt et les espaces ruraux.

Ainsi, la pédagogie de l’alternance de la MFR de Vif permet de donner plus de sens à la formation théorique et ainsi mieux préparer l’entrée dans la vie active. Grâce notamment à la création d’un groupement d’employeurs qui permet de favoriser par la suite la création d’emplois à plein temps.

A noter la présence de deux artistes sculpteurs de bois, Gérard Ducret et Jacques Durand venus pour promouvoir la filière bois et également redonner une seconde vie à un arbre situé dans l’enclos de la MFR

Voici un petit aperçu vidéo et un diaporama ( cliquer sur les photos pour les agrandir) de l’évènement.

Alex Duclaux.

alexduclaux@sillon38.com

Contact

Maison Familiale Rurale – MFR Vif - 50, avenue de Rivalta – 38 450 Vif
Tel : 04 76 72 51 48Fax : 04 76 72 43 53 – e-mail : mfr.vif@mfr.asso.f

Internet:http://www.mfr-vif.com/

P1020068 P1020077

P1020069 P1020071

P1020074 P1020094

P1020072 P1020090

P1020092 P1020104

P1020103 P1020098

P1020107 P1020109

Catégorie agriculture, enseignement-formationCommentaires fermés

Journée Intercommunale de l’environnement


Journée Intercommunale de l'Environnement 2010
Samedi 28 mai, les communes de Claix, Le Gua, Pont de Claix, Saint-Paul de Varces, Varces et Vif organisent la 6ème journée intercommunale de l’environnement sur le thème de la biodiversité.

De nombreuses animations seront proposées tout au long de cette journée placée sous le thème de la biodiversité. A cette occasion, le tichodrome, centre de sauvetage de la faune sauvage, ouvrira ses portes afin de présenter son activité au grand public.

Une exposition de rapaces et deux spectacles de fauconnerie seront également proposés.

Sans oublier le marché de produits locaux et d’artisanat, l’espace énergies renouvelables, la présence du syndicat apicole dauphinois, les présentations animalières…

Infos pratiques

Journée intercommunale de l’environnement
Samedi 28 mai de 10h à 18h
Stade de foot des Saillants – Le Gua
Renseignements sur http://journee-intercommunale-environnement.com/

Catégorie environnementCommentaires fermés

Varces: journée intercommunale de l’environnement


Evénement organisé par les communes de Claix, Le Gua, Pont de Claix, Saint-Paul de Varces, Varces et Vif.

Animations pour le jeune public, jeux et ateliers ludiques, conférences, expositions, balades et visites sur le thème de l’eau et plus largement sur l’environnement et le développement durable.

Stands sur les énergies renouvelables, artisanat, commerce équitable et solidaire, marché de produits locaux.

Remise des prix du concours photos « arbres creux, arbres de vie » de la LPO Isère.

Bar à eaux, buvette, repas sur réservation.

Entrée libre

Journée Intercommunale de l'Environnement 2010

Programme détaillé sur le site: journee-intercommunale-environnement.com

Catégorie environnementCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+