Tag Archive | "volaille"

PLAN DE LUTTE CONTRE LES SALMONELLES DANS LES ÉLEVAGES AVICOLES DE LA DRÔME: TOUS MOBILISÉS…


Le bilan 2010 réalisé par la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) de la Drôme fait état de 14 foyers de salmonelles dans des élevages de poules pondeuses et 16 foyers dans des élevages de volailles de chair dont 3 en élevages de dindes.

Ces chiffres confirment le constat réalisé l’année dernière avec l’appui de l’Agence Nationale de SEcurité Sanitaire (ANSES) : le département de la Drôme est deux fois plus contaminé que les autres départements français dans le secteur des volailles de ponte et quatre fois plus pour les volailles de chairs (dépistées depuis 2009 pour les poulets et 2011 pour les dindes).

Il est donc urgent de poursuivre les mesures conduites depuis l’année dernière sur les différents axes du plan d’action départemental de lutte contre les salmonelles au niveau des bâtiments d’élevage, des dépôts de cadavres, des couvoirs, des usines d’aliments, etc.

Dans ce cadre deux réunions de secteur ont aussi été organisées à Chatuzange le Goubet et à Crest les 16 et 17 février pour mobiliser les éleveurs sur l’intérêt du respect des mesures de biosécurité afin éviter d’introduire des salmonelles dans leurs bâtiments. En effet, même si les dépôts de cadavres sont fermés, les salmonelles perdurent dans l’environnement et il convient d’éviter absolument leur introduction dans les élevages.
Ces deux séances d’informations, organisées en partenariat avec la filière avicole (FILAVI), ont
touché environ 60% des éleveurs drômois de poules pondeuses. Il leur a été rappelé les mesures de biosécurité édictées dans la charte sanitaire. Ces mesures permettent non seulement de lutter contre l’introduction de salmonelles mais aussi contre d’autres pathologies et notamment l’éventuel virus de l’Influenza aviaire.

Ces mesures peuvent se résumer en dix principes :
1. Délimiter l’élevage de l’extérieur et maintenir des abords propres
2. Utiliser systématiquement un sas sanitaire bien conçu et bien entretenu
3. Veiller à l’entretien du bâtiment facilité par des revêtements lisses
4. Nettoyer et désinfecter le matériel et notamment le matériel de prêt sur des aires bétonnées
5. Veiller à l’entretien des silos et à la désinfection des roues des camions d’aliments et d’oeufs
6. Prévenir l’introduction des nuisibles, désinsectiser et dératiser régulièrement
7. Veiller à l’élimination des fientes dans de bonnes conditions
8. Collecter des oeufs dans des conditions satisfaisantes (convoyeurs, conditionnement)
9. Stocker les cadavres dans des congélateurs et les faire enlever dans des bacs clos
10. Veiller à la formation de tous les intervenants sur le site.

Catégorie agriculture, prophylaxie, élevageCommentaires fermés

Un nouveau magasin de producteurs: La Combe Gourmande


C’est en présence de diverses personnalités qu’a été inauguré le dernier né des magasins de producteurs en Isère. La combe gourmande a ouvert ses portes au Sonnant d’Uriage. Au départ ce sont quatre agriculteurs qui ont mis en place ce projet: Jean Marc Lasseaux, Serge Gourin, Xavier Dubois et Olivier Hugonnard. Ils ont été rejoints par une trentaine de producteurs, en majorité de montagne. Cela permet de proposer à la clientèle une gamme de produits divers et variés de très bonne qualité.

On peut citer par exemple: lait, volaille, viande bovine, porc, lapin, charcuterie, pain, divers fromages, légumes, fruits, produits transformés, miel, boissons, huile de noix, d’olive….

Les magasins de producteurs présentent l’avantage de développer les filières agricoles en circuits courts et d’offrir aux consommateurs des produits alimentaires, de proximité, de qualité.

Chacun sait aujourd’hui que consommer local permet de préserver notre environnement, un tissu économique et à travers lui des emplois.

la combe

Tous les points fermiers en Isère

LE BOUQUET PAYSAN 545 rue de la Contamine APPRIEU tél. 04 76 32 46 72
LA HALLE PAYSANNE 13 rue Edouard Marion BOURGOIN JALLIEU tél. 04 74 93 21 50
AU PALAIS FERMIER Lieu dit Bourde et Paillet CHATTE tél. 09 64 47 38 44
LA FERME COURTOISE Cour Et Buis COUR ET BUIS tél. 04 74 59 21 41
SAVEURS PAYSANNES 17 av. Roland Delachenal CREMIEU tél. 04 74 90 88 23
LA RONDE DES FERMES Route Tabourette ESTRABLIN tél. 04 74 57 63 21
A LA FERME Espace Emeraude RN 90 La Buissière tél. 04 76 71 99 67
LA GAMME PAYSANNE
Route de Grenoble LA FRETTE tél. 04 74 54 65 25
LA FERME DES COULEURS Clapézine PASSINS tél. 04 74 33 74 57
LE MUSSI
92 av. Gabriel Peri ROUSSILLON tél. 04 74 86 75 51
LA COMBE GOURMANDE Le Sonnant d’Uriage 1600 route de Gières ST MARTIN D URIAGE tél. 04 76 54 05 87
PANIER ENCHANTE 28 Av. Marcellin Berthelot VIENNE SEYSSUEL tél. 04 74 31 71 07
LA HALTE FERMIERE Zone Commerciale des Blanchisseries VOIRON tél. 04 76 06 25 53
LA FERME DES SAVEURS 160 Chemin Boréas VOREPPE tél. 04 76 50 68 76

Catégorie agriculture, agro-alimentaireCommentaires fermés

UFC que choisir soulève le problème des marges….


lait-poulet Au moment même où le Président de l’Observatoire des prix et des marges tente de disculper l’industrie et la distribution de l’augmentation du prix de la viande sur la base d’un pré-rapport outrageusement partial, l’UFC-Que Choisir relance le débat sur le scandale des prix alimentaires en rendant publique une étude sur le prix de deux produits peu transformés et largement consommés : la volaille et le lait.

Dans un contexte de retour de l’inflation des prix agricoles (blé : +68 %, maïs : +56 %, soja : +35 %), l’UFC-Que Choisir, forte de ses précédentes analyses sur la décorrélation entre baisse des prix agricoles et prix en rayon, a enquêté sur l’impact de ces récentes hausses1. Le constat est sans appel, alors que sur les deux dernières années les baisses considérables observées sur les prix agricoles ont été mal ou jamais répercutées en rayon, la remontée toute récente des prix des matières premières se voit déjà sur les étiquettes :

  • Par rapport à notre enquête de l’année dernière, le lait subit une augmentation de 1,5 % qui se cumule à celle de 8 % relevée entre 2007 et 2009,
  • Quant au poulet, il subit une hausse de 3,5 % qui vient s’ajouter aux 15 % de la dernière augmentation !
  • Si l’on approfondit par type de produits pour mesurer la part de responsabilités des intermédiaires, on constate que l’augmentation des prix en rayon est essentiellement due aux marques nationales :
  • Le lait « Candia » a augmenté de 3 centimes en un an (+4 %) quand les MDD ont baissé de 1%,
  • Le filet de poulet « Le Gaulois » a augmenté de 68 centimes en un an (+6 %) quand les MDD ont augmenté de 14 centimes (+1 %).

Une nouvelle fois, industrie et distribution nous refont le coup lucratif de l’effet cliquet : ne jamais ou très peu répercuter les baisses de prix agricoles, mais toujours les hausses. Bref, à chaque variation des prix agricoles, consommateurs et agriculteurs sont dans un rapport perdant-perdant avec les deux intermédiaires qui sont les grands gagnants de cette inadmissible pratique de prix.

L’UFC-Que Choisir a voulu chiffrer l’ampleur de cette marge engrangée depuis 2000 par l’industrie et la distribution sur les deux produits étudiés, et force est de déplorer un véritable jackpot : 7,7 milliards pour le poulet et 1,6 milliard pour le lait.

Intégralement subie par les consommateurs, l’impact de ces marges, restant à ce jour sans justification, est d’autant plus scandaleux que le budget alimentaire, avec 13,5% des dépenses, est le 3ème poste budgétaire des ménages et reste une charge incompressible.

Alors que nous ne sommes qu’à l’aube d’une importante inflation des prix en rayons, et face à l’absence d’explications et d’arguments probants de la part des intermédiaires, l’UFC-Que Choisir exige :

  • que l’Observatoire des Prix et des marges se remette au travail avec l’intégralité de ses membres et identifie enfin les causes réelles de l’inflation des marges brutes de l’industrie et de la distribution,
  • que les Pouvoirs Publics instaurent sans délai un coefficient multiplicateur sur les prix des produits alimentaires bruts ou peu transformés.

N.B. : Retrouvez l’étude et les propositions de l’UFC-Que Choisir sur le thème « Etude sur la construction des prix pour le lait de consommation et le poulet dans le contexte des hausses des prix des matières premières agricoles de 2007 et 2010  » en cliquant ici !

1. Enquête réalisée du 13 au 28/11/10 par les Associations Locales de l’UFC-Que Choisir dans 1457 magasins, dans 88 départements.

Catégorie consommation, lait/produits laitiersCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2020
L Ma Me J V S D
« mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+