Archive | 09 novembre 2009

Grippe A: où se faire vacciner en Isère

Le Premier ministre a décidé de lancer la campagne de vaccination contre le nouveau virus de la grippe A (H1N1) en France le jeudi 12 novembre. Ainsi, le plan départemental de vaccination va être activé dans le département de l’Isère dès cette date.

Liste des communes ayant un centre de vaccination : (adresses exactes sur le site de la préfecture : www.isere.pref.gouv.fr)

• Bourg d’Oisans
• Bourgoin-Jallieu
• Charvieu-Chavagneux
• Corenc
• Côte-Saint-André
• Echirolles
• Fontaine
• Grenoble (1)
• Grenoble (2)
• La Mure
• Le Touvet
• Monestier-de-Clermont
• Saint-Maurice-l’Exil
• Tour-du-Pin
• Vienne
• Villard-de-Lans
• Vinay
• Vizille
• Voiron

Les centres seront ouverts au minimum :

- les jeudis après-midi, de 13h à 17h
- Les samedis matins, de 9h à 13h

Invitation des personnes pour se faire vacciner :

Les Isérois faisant partie de la liste des personnes prioritaires vont recevoir, à leur domicile, une invitation pour se faire vacciner. L’enveloppe comporte une lettre de Roselyne Bachelot, ministre de la  santé. Au dos de cette lettre se trouve le bon de vaccination indiquant l’adresse du centre de vaccination le plus proche ainsi que la démarche à suivre.

Catégorie on en parleCommentaires fermés

Taxe carbone: les agriculteurs en seront-ils exonérés?

orateur

Dans sa question écrite publiée dans le JO Sénat du 24/09/2009 ,M. Serge Andréoni (Bouches-du-Rhône-PS) attire l’attention de M. le ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche sur la crise profonde, la plus grave depuis trente ans, que connaît l’agriculture française et sur les répercussions désastreuses qu’engendrerait une nouvelle taxe pour le monde agricole français.

Les prix à la production ne cessent de chuter et les revenus des agriculteurs sont au plus bas. Déjà dans une situation d’extrême précarité, les agriculteurs français, s’ils devaient supporter le poids de la taxe carbone, ne pourraient résister à des productions venues d’autres pays où cette taxe n’existe pas.

Il est inconcevable, par exemple, de taxer lourdement la production sous serres, parce que grande consommatrice d’énergie, et de laisser entrer librement des produits concurrents venus d’ailleurs, souvent extra-communautaires.

En outre, on ne peut alourdir les charges des agriculteurs au moment même où on leur demande d’améliorer leur compétitivité. Aussi, il lui demande quelles mesures il compte prendre pour alléger les charges des agriculteurs et s’il entend répondre à leur demande, justifiée, d’exonération totale de la taxe carbone.

Réponse du Ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche publiée dans le JO Sénat du 05/11/2009

Dans son discours d’Artemare (Ain) du 10 septembre 2009, le Président de la République a souligné que le moment était venu de créer une fiscalité écologique qui repose sur l’idée simple qu’il vaut mieux taxer les comportements néfastes à la collectivité plutôt que ceux qui lui sont utiles.

La France doit donc renforcer les prélèvements qui pèsent sur les activités polluantes et alléger d’autant les impôts qui pèsent sur les facteurs de production que sont le travail et le capital. La nouvelle « contribution climat-énergie », ou taxe carbone, qui sera discutée cet automne au Parlement dans le cadre du projet de loi de finances pour  2010 s’inscrit dans ce cadre.

L’objectif de cette taxe est d’améliorer la performance énergétique de l’économie française et de sortir de notre dépendance aux hydrocarbures. Le Président de la République a rappelé les principes fondamentaux de cette taxe carbone.

Premier principe, la taxe s’appliquera uniquement à la consommation directe d’énergie fossile (pétrole, charbon et gaz)

L’électricité, qui, en France, émet très peu de CO2, ne sera pas taxée. Cette taxe sera introduite de façon progressive, pour laisser aux citoyens et aux acteurs économiques le temps d’adapter leurs comportements.La taxe sera intégralement compensée, pour les ménages comme pour les entreprises.

Deuxième principe: la compensation

Certains secteurs, comme l’agriculture, la pêche ou les transports, particulièrement dépendants des énergies fossiles, devront recevoir une attention particulière, afin que leur compétitivité soit préservée. Ainsi, les exploitations agricoles, qui ne sont pas soumises à la taxe professionnelle, se verront proposer des compensations adaptées et la taxe carbone sera réduite de trois quarts.

Troisième principe: la transparence

Une commission indépendante suivra l’évolution des recettes de cette taxe et garantira une transparence totale sur les compensations accordées au titre de la taxe carbone.

Quatrième principe: soutien de l’Etat

L’État accompagnera et soutiendra massivement les efforts des ménages et des entreprises pour réduire leur consommation d’énergie fossile et pour les orienter vers les énergies renouvelables.

Dans le secteur agricole, cette aide pourrait se traduire par le renforcement de dispositifs existants et ayant fait la preuve de leur efficacité, comme le plan de performance énergétique des exploitations agricoles.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Altiplano: le Vercors en toile de fond

Engeldinger

Yoann Engeldinger, gérant d'Altiplano

Les premiers flocons sont tombés sur le Vercors. La tension monte chez les adeptes du ski de fond ainsi qu’au sein de l’équipe d’Altiplano, à Villard-de-Lans. Yoann Engeldinger, natif de Lans-en-Vercors, conduit cette petite entreprise de 4 à 5 salariés installée sur la ZAE des Geymonds depuis 2007. Il nous la présente:

« Notre spécialité, c’est le nordique: d’abord le ski de fond avec une offre complète de services techniques (entretien, fartage, structure) appréciée par les fondeurs à la recherche de la glisse idéale.

altiplano4

Un must pour la glisse: la structuration des semelles

Et un service compétition (préparation des skis) pour les clubs du plateau. Bref, c’est un spot ici pour la pratique. Le plus: on donne la possibilité aux skieurs de tester le matériel.

La raquette, bien sûr sans oublier le télémark. Mais également  la randonnée nordique. Le Vercors est un terrain idéal pour cette pratique. Nous avons donc des skis et des pulkas à la disposition des amateurs.

L’avantage, c’est que nous connaissons bien notre clientèle qui apprécie le service qu’on lui offre. Et que tous ces sports, nous les pratiquons ou les avons pratiqués. Ça aide ».

Sur la gestion et le fonctionnement :

« Nous faisons partie d’un regroupement de 7 magasins de sports indépendants (GISM= groupement des indépendants spécialistes de la montagne) implantés à Villard-de-Lans, Briançon, Valence, Marseille, Chambéry, Gap, Montpellier. Cette fédération permet de faciliter les achats et la gestion des stocks ».

altiplano2Sur la philosophie d’Altiplano :

« Nous faisons tout pour nous démarquer des grandes surfaces de l’agglo en mettant l’accent d’abord sur le fait que nous sommes des spécialistes de la montagne et que les services que nous offrons à nos clients sont vraiment du sur mesure. Nous connaissons nos clients, nous savons ce qu’il leur faut, et c’est une relation de confiance que nous entretenons avec eux ».

L’alpin n’est pas pour autant absent des rayons d’Altiplano. Les amateurs de « peaux de phoque » trouveront cet hiver des offres pack , disponibles à tous les pratiquants.

Les glaciéristes en partance pour les cascades de glace, pourront s’y procurer le matériel adéquat.

Vêtements techniques, sportwear, accessoires, sont également à la disposition des clients. Un grand choix.

En période estivale, Altiplano a d’autres arguments : le vélo et le VTT avec des variantes surprenantes (KTM, vélo électrique, etc.) et autres sports outdoor comme l’escalade et le canoë.

Partenaire de Sport Aventure, Altiplano organise également des événements sportifs, de VTT et de ski de fond (Roule’n Glisse), notamment. A noter le 13 décembre aux Allières: 2e partie du challenge Altiplano Roule n’Glisse. Epreuve combinée ouverte à tous (1).

Altiplano, c’est donc une relation de proximité avec la clientèle et une forte connotation de territoire, avec des partenaires tels que Sport Aventure, l’Arcanson, les GTV, La Crécia, La Taïga, Cédric Cahn. C’est le Vercors en toute saisons. Une toile de fond unique. Dans tous les sens du terme. Pour la forme comme pour le fond.

La clientèle du magasin n’est pas faite seulement de pratiquants de sports et loisirs de neige mais aussi de personnes qui travaillent en montagne par tous les temps. Le vêtement technique, par exemple, est aussi utile au fondeur qu’au berger et au forestier. La laine mérinos, fibre à 100% naturelle, a fait des adeptes parmi ces derniers. Et Yoann Engeldinger n’en est pas mécontent du tout.

……………………………………

(1) Renseignements, inscriptions: 04 76 46 15 81

Catégorie loisirs/détente, montagneCommentaires fermés

Azur Pellets: s’adapter au service des clients

Azur Pellets a vu le jour à Pontcharra en septembre 2007.
Afin de découvrir un peu mieux cette entreprise menée de mains de maîtres par les époux Caustier, relire l’article que nous avons écrit en septembre 2008: cliquer sur: sillon38

Depuis l’entreprise a évolué et il nous semblait utile d’aller faire un petit tour à Pontcharra.

Laurence nous sert de guide.

Première surprise: d’énormes sacs blancs remplis de granulés remplissent l’usine. » C’est une première nouveauté, on stocke les granulés dans ces big bag qui pèsent une tonne. Ils sont très pratiques. Le souci est qu’il ne devrait pas y en avoir autant. On subit l’été indien et les ventes n’ont pas démarré. Plusieurs clients ont également rempli leurs silos en juillet-août…. »

azur

Les Caustier ont également agrandi leur cercle de fournisseurs, les scieurs. » Ils sont une quinzaine actuellement, tous des locaux. »

Au niveau des clients, « on a du s’adapter à une demande forte de bon nombre de ceux-ci, ils souhaitaient s’approvisionner à l’usine. C’est à présent possible même si cela pose quelques contraintes logistiques. On propose par ailleurs à notre clientèle de se servir à la carte. Elle peut acheter plusieurs tonnes de granulés et les stocker chez nous, se servir quand elle le veut. Nous avons également établi un partenariat avec des transporteurs locaux…. Cette vente directe apporte vraiment un plus à nos clients! »

azur 2

Des clients satisfaits de la prestation fournie et qui en exigent toujours plus. Aux Caustier de s’adapter!  » On nous a demandé d’ajouter un maillon à la chaîne en vendant des poêles à granulés. Une fois de plus, on a répondu présents. Après plusieurs recherches, on a choisi un fournisseur italien. Ses produits associent la qualité, l’esthétique et le prix. Les ventes ont bien démarré car en plus de la vente nous offrons le service  livraison et installation. »

La qualité est le maître mot de l’entreprise. Pour preuve, elle a obtenu la marque NF. C’est la première, dans sa branche, en Rhône-Alpes à avoir obtenu cette marque. On peut même dire distinction. Voir notre article: sillon38

Une filière qui se structure par l’apparition de l’association Pro-Pellets. « Il s’agit de réunir tous les maillons de la chaîne, tous les acteurs de la filière afin d’offrir aux utilisateurs de  cette énergie toutes les infos, tous les services dont ils ont besoin. »

Restait plus qu’à poser la question récurrente: le bois pollue. Réponse du tac au tac: « Le chauffage aux granulés ne pollue pas. Seuls les bois de mauvaise qualité, les bois issus en particulier d’écobuages, les cheminées mal entretenues polluent! ».

Pour contacter l’entreprise:

plaq_azurpellet.jpg

site internet: www.azurpellets.fr

Catégorie - filière bois, A la une, énergiesCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi, en Rhône Alpes, dans le secteur agricole

Retrouvez d’autres offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ardèche

Expl. arboricole cherche un chef de culture (H/F). Vous serez en charge d’organiser, superviser les travaux liés aux productions de fruits (pêches, kiwis, pommes) et de planifier les opérations sur le plan technique et humain. Qualité requise : autonomie. Formation BTS et/ou expérience demandées. CDI tps plein avec période d’essai.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR1-01

Haute-Savoie

Groupement d’employeurs cherche un agent arboricole (H/F) pour assurer la taille des poiriers et pommiers. Formation CAPA/BEPA arboriculture et première expérience significative d’un an minimum en taille demandées. Permis B et véhicule personnel indispensables.

CDD 3 mois tps complet. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR2-74

Haute-Savoie

Exploitation cherche un(e) salarié(e) pour s’occuper du troupeau, soit  115 bovins dont 70 VL abondance, et/ou 110 ha dont 25 céréales. CDI tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL22-74

Rhône . Exploitation cherche un agent d’élevage (H/F). Vous aurez en charge le soin aux animaux (vaches et chèvres), quelques traites, l’alimentation et l’entretien des parcs. Formation CAPA exigée. CDD tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL7-69

Savoie

Service de remplacement cherche un salarié (H/F) pour remplacer les agriculteurs sur les exploitations. Missions : traite et travaux courants de soins aux animaux. Possibilité de logement. Compétence en transformation fromagère serait un plus. CDI à tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL7-73.

Retrouvez  d’autres  demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain

Homme cherche emploi de salarié polyvalent en grandes cultures. Titulaire d’une licence professionnelle en production végétale. Expériences saisonnières en conduite d’engins et autres.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCM2-01

Ardèche

Homme cherche emploi de chef de culture arboricole. Expérimenté et disponible début 2010.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DAR4-07

Isère

Homme cherche emploi de chef de culture en vigne et vin. Expérimenté.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVI12-38

Loire

Femme cherche emploi d’agent de culture légumière. Titulaire du BPREA et expériences saisonnières.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DMA2-42

Rhône

Homme cherche emploi d’agent d’élevage laitier et/ou emploi de conducteur d’engins. Formation bac pro agroéquipement par apprentissage.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL19-69

Catégorie economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2009
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+