Archive | 19 août 2011

Forte chaleur : soyez vigilants

Ce jour, sept départements au niveau national, dont certains en Rhône Alpes, en particulier ceux du Rhône et de la Loire sont en situation dite de ‘’mise en garde’’ compte tenu d’une forte chaleur passagère en cette fin du mois d’août.

Le département de l’Isère n’est pas concerné par ces dispositions mais la situation impose néanmoins la vigilance de chacun.

La préfecture de l’Isère rappelle donc les principales précautions à prendre en situation de forte chaleur, notamment pour les personnes âgées et les plus jeunes enfants :

Evitez de sortir aux heures les plus chaudes (11h – 21 h)

Evitez de faire des efforts physiques intenses

  • Maintenez votre logement frais
  • Buvez fréquemment de l’eau
  • Rafraîchissez vous le corps, au moins le visage et les avant bras plusieurs fois par jour
  • Pensez aux autres et n’hésitez pas en cas d’urgence à signaler toute personne en difficulté aux services de secours dont les numéros sont rappelés ci-dessous :

112 numéro d’urgence unique européen

15 Samu – centre 15

18 – les pompiers

un numéro de téléphone spécial et gratuit ‘’canicule info-services’’ : 0800 06 66 66 est également à votre disposition.

112 numéro d’urgence unique européen

15 Samu – centre 15

18 – les pompiers

un numéro de téléphone spécial et gratuit ‘’canicule info-services’’ : 0800 06 66 66

est également à votre disposition.

112 numéro d’urgence unique européen

15 Samu – centre 15

Catégorie natureCommentaires fermés

Le fonds de modernisation des scieries mis en place

Le fonds de modernisation des scieries, annoncé par Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire, le 6 avril dernier, vient d’être mis en place dans le cadre d’une convention partenariale avec OSEO.

Doté par l’État de 1,5 million d’euros pour cette année, ce fonds de garantie permet à OSEO d’accorder des prêts participatifs de développement pour un montant total de 7,5 millions d’euros, en complément des financements bancaires traditionnels.

Les prêts participatifs de développement, assortis d’un taux préférentiel, sont accordés sans prise de garantie sur les actifs de l’entreprise, ni caution personnelle du dirigeant.

Le fonds de modernisation des scieries vient s’insérer entre le dispositif historique d’aide aux investissements des entreprises de première transformation du bois d’œuvre institué par le Ministère de l’Agriculture, et le Fonds Bois, géré par la filiale CDC Entreprises de la Caisse des Dépôts, créé en novembre 2009.

La modernisation des entreprises de mobilisation et de première transformation du bois vise à améliorer leur compétitivité et à réduire le déficit commercial de ce secteur.

En outre, l’amélioration des performances économiques de l’aval de la filière s’accompagnera d’une meilleure valorisation de la ressource en bois, facteur essentiel d’une gestion durable de la forêt française.

Catégorie - filière boisCommentaires fermés

Fruits et légumes, la confédération paysanne attend autre chose des pouvoirs publics

La confédération paysanne souhaite que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités. Elle exige par exemple que la vente à perte soit interdite. Elle le fait savoir à travers un communiqué.

« Face à une situation insupportable pour les producteurs, le Conseil Spécialisé fruits et légumes de FRANCEAGRIMER ne pouvait faire l’économie d’une réunion de crise pour des productions comme les pêches, nectarines, concombres, tomates, poires d’été, melons. Raisons évoquées : précocité, crise de l’E-coli, météo peu favorable, des pratiques commerciales par le biais des importations en provenance d’Espagne, d’Italie, à des prix de dumping social. Tous ces facteurs ont façonné ce que certains se plaisent à qualifier de « prix de marché » annihilant toute velléité de compétitivité des entreprises françaises de production.

Ces crises à répétition sont aussi le résultat d’une cogestion où l’objectif restait la compétitivité tout azimut et la prise de parts de marché maximum via l’exportation.

A ce constat, la Confédération paysanne oppose la notion de défense d’un prix de revient aux producteurs qui, s’il veut être respecté, dans la configuration actuelle, doit passer par une interdiction de la vente à perte.

Cela doit relever d’une volonté politique sans faille d’acter le principe d’auto suffisance alimentaire des pays au sein même de l’Europe dans le cadre de la souveraineté alimentaire, autorisant ainsi un revenu réel aux paysans. Au principe de liberté de circulation des denrées et au libre commerce doit s’afficher une harmonisation des conditions de production au niveau social, environnemental selon un calendrier de production, et des niveaux de production pour chacun des pays producteurs.

Il faudra plus qu’un appel téléphonique entre ministres de chaque pays pour désamorcer la crise. A l’état français de trouver les moyens financiers pour le court terme afin de sauver ce qui peut l’être, en dehors de la cohorte de mesurettes inaccessibles à beaucoup de paysans par leurs côtés sélectifs et inappropriés. »

Catégorie fruits-légumesCommentaires fermés

Allemont, l’eau est bonne

Les analyses faites par un laboratoire indépendant sont bonnes, on peut à nouveau boire l’eau à Allemont.

Suite à des incidents sur le réseau public d’eau destinée à la consommation humaine, des mesures de restrictions de la consommation ont été provisoirement mises en place sur le réseau principal d’Allemont. Depuis des analyses ont été effectuées par un laboratoire spécialisé. Les résultats sont bons. On peut donc consommer l’eau du robinet à Allemont sans aucune crainte.

Catégorie eau, la vie des communesCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

août 2011
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+