Archive | 10 janvier 2012

L’Age de faire, un battement d’ailes

couv_age_de_faire_avril_08

L’Age de faire est un journal mensuel qui en est déjà au numéro 60 et qui propose des outils pour réinventer le monde dans le domaine de l’Economie Sociale et Solidaire et Ecologique (ESSE)

Différentes rubriques permettent d’avoir des témoignages et des retours d’expériences dans le domaine de l’Energie, l’Agriculture biologique, l’Alimentation, les Transports, les Déchets…

Alain Duez, un des journalistes fondateurs du journal et chroniqueur, rappelait à l’occasion de ses vœux pour 2012, l’importance des projets locaux pour faire bouger l’Economie :

« A travers le Plan ESSE, l’association l’âge de faire continue son bonhomme de chemin dans le portage de projets en circuit court. Entendez par là des projets dans lesquels vous investissez vous-même directement votre temps, vos compétences et votre argent sur votre territoire, sans besoin d’intermédiaires. Votre action s’inscrit directement dans la transformation progressive de la vie de votre territoire.

Comme plein d’autres personnes font de même ailleurs, l’espoir d’un changement à grande échelle est permis.

Et comme la plupart des problématiques environnementale, humanitaire, caritative, citoyenne sont le résultat de nos modes de vie hyper consuméristes, en agissant localement à leur transformation, vous agissez au bout du monde. Le battement d’ailes du papillon. »

Pour aller plus loin vous pouvez consulter les deux sites du journal.

www.le-plan-esse.org

www.lagedefaire.org

Bernard Duclaux.

Catégorie economie/emploi, écologieCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+