Catégorie | nature

Sècheresse: pas de mesures de restriction mais une gestion économe de l’eau est recommandée

Le Comité de Vigilance Sécheresse s’est réuni le 3 avril 2012 afin de faire le point sur l’état de la ressource en eau en Isère.

L’objectif était d’échanger sur la situation météorologique, sur l’état des cours d’eau et des nappes souterraines, et de faire le point sur les usages actuels de la ressource en eau. Il n’a pas été proposé à M. le Préfet de prendre des mesures de restriction.

Après un automne sec, un début d’hiver pluvieux puis très froid et sec et un début de printemps toujours sec, on observe des baisses de débits des cours d’eau par rapport aux valeurs normales ainsi que des recharges incomplètes des nappes souterraines. Les nappes les plus touchées sont celles de l’Est Lyonnais, qui touche le département de l’Isère de manière marginale, et celle située en amont de Vienne.

De faibles précipitations sont attendues au cours des 15 prochains jours. Le démarrage de la végétation ne permettra pas aux futures précipitations de recharger les nappes souterraines ; tandis que les cours d’eau pourront en bénéficier.

Au regard de cette situation, le comité de vigilance sécheresse se réunira le mardi 15 mai et proposera au Préfet, en fonction de l’évolution de la situation, les mesures adaptées de gestion de l’eau.

D’ores et déjà, les usagers de l’eau sont appelés à la vigilance afin d’assurer une gestion économe, collective et concertée de la ressource en eau. Cette mobilisation doit permettre de préserver au mieux cette ressource essentielle aux activités humaines et aux milieux naturels.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8512 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

avril 2012
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+