Catégorie | aménagement, transport

A 480 restera gratuite

Des banderoles ornent les abords de l’A480 qui longe Grenoble, le mot d’ordre est :  » non à la privatisation de l’A480″, les agents de la DIR ( direction  Direction interdépartementale des Routes) ont manifesté afin d’alerter les automobilistes sur un éventuel tronçon à péage.

Le conseil général de l’Isère tient à faire une mise au point à travers un communiqué.

 » L’autoroute A 480 traverse l’agglomération grenobloise sur 12 km, dans le prolongement des autoroutes A 48 (Lyon-Grenoble) au Nord et A 51 (Grenoble – Col du Fau) au Sud. Elle assure une double fonction de rocade de Grenoble et de transit, notamment à destination des stations de ski.

Avec un trafic de 100 000 véhicules par jour, A 480 est totalement saturée. 5 400 heures sont perdues chaque jour par l’ensemble des usagers pris dans les bouchons, et cette saturation contribue à la paralysie de toutes les voies de contournement et d’accès à Grenoble.

Au fil des ans l’élargissement à 2 fois 3 voies d’A 480 était donc devenu une nécessité et le dossier était au point mort jusqu’à ce qu’André Vallini le relance en juillet 2012 en annonçant que le Conseil général de l’Isère était prêt à participer financièrement à cet aménagement au-delà de sa compétence puisqu’il s’agit d’une voirie nationale. Parallèlement, le président du Conseil général engageait les démarches pour faire inscrire ce projet dans le plan de relance autoroutier du gouvernement.

C’est aujourd’hui acquis et le montage juridique et financier envisagé permettra de conserver la gratuité d’A 480 sans solliciter les contribuables isérois.

Il est en effet prévu de concéder A 480 à la société Area, qui gère déjà les deux autoroutes situées de part et d’autre (A 48 et A 51), à charge pour Area d’élargir A 480 et d’aménager l’échangeur du Rondeau entre A 480 et la rocade Sud de Grenoble. En contrepartie de la prise en charge de ces travaux d’élargissement d’A 480 et d’aménagement du Rondeau, Area bénéficierait d’un allongement de la durée de concession des autoroutes qu’elle gère dans le massif alpin.

A 480 resterait donc une autoroute gratuite appartenant à l’Etat, dont l’exploitation serait concédée à la société d’autoroute qui gère les deux sections d’autoroute situées de part et d’autre.

Cet aménagement d’un coût de 360 millions d’euros ne coûtera donc rien aux contribuables puisqu’il sera financé par les usagers des autoroutes alpines.

Les personnels de l’Equipement affectés aujourd’hui à l’entretien d’A 480 bénéficieront de propositions de reclassement par Area et par le Conseil général. »


Beaucoup croient savoir quand même qu’en échange le coût du péage sur l’A48 et l’A49 augmentera sensiblement afin de financer les travaux d’élargissement de l’A480

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8487 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2014
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+