Archive | 06 novembre 2014

Voiron: foire de la St-Martin

Aux dates immuables des 10 et 11 novembre,
la Foire attire quelque 200 000 visiteurs
de tous horizons dans le cœur de Voiron.

Son ampleur et la convivialité de son installation en centre-ville
en font un évènement qui contribue à la renommée
de la ville au-delà des frontières du département,
depuis des siècles et par tous les temps.


Parmi les animations :

Du terroir à l’assiette…

…il n’y a qu’un pas ! Le quartier des saveurs s’étend jusque derrière l’église Saint-Bruno où agriculteurs et producteurs proposent une mini-ferme, un déjeuner 100% dauphinois, des jeux d’autrefois et autour de la noix.

Catégorie foireCommentaires fermés

Changement climatique: de Lima à Paris…

Official logo of the COP20, UN Climate Change Conference in Lima

Les négociations de Lima le mois prochain devraient permettre aux partenaires mondiaux de conclure un accord ambitieux sur le climat à Paris en 2015, afin de rester sur la voie d’un réchauffement climatique inférieur à 2°C, a affirmé la commission de l’environnement dans une résolution.

Les députés européens ont rappelé que l’Union Européenne et ses États membres se sont engagés à augmenter les contributions au Fonds vert pour le climat de l’ONU, dans le but de mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici 2020.

« Notre objectif final est de faire en sorte que nos économies suivent le scénario d’un réchauffement climatique en-deçà des 2°C. Le mois prochain à Lima, les parties de la CCNUCC devraient travailler de manière constructive pour mettre en place les éléments de l’accord qui devrait être conclu à Paris, et nous devrions jouer un rôle central », a affirmé le président de la commission de l’environnement, Giovanni La Via, qui sera à la tête d’une délégation parlementaire à Lima en décembre.

« Bien sûr, nous sommes confrontés à un défi politique et nous devons convaincre tous les acteurs que la voie vers une économie faible en carbone n’est pas punitive, mais qu’elle nous permettra au contraire de créer des emplois et de développer des technologies et des produits dont la communauté internationale aura besoin », a-t-il ajouté.

Tous les pays devraient contribuer, car des mesures dilatoires ne feront qu’accroître les coûts et réduire les possibilités, affirme la résolution adoptée mercredi par 56 voix pour, 2 voix contre et 9 abstentions. La conférence de Lima devrait également convenir des obligations d’information qui devraient garantir que les contributions nationales soient quantifiables et comparables, ajoute le texte.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 50% d’ici 2050

Les députés considèrent la conférence de Lima des 1er-12 décembre comme l’occasion de fixer des objectifs clés avant l’accord international de 2015 qui sera débattu à Paris (COP 21) du 30 novembre au 11 décembre 2015. Selon les parlementaires, cet accord devrait inclure des mesures pour une stratégie d’atténuation, d’adaptation et de mise en œuvre afin de pouvoir réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 50% d’ici 2050.

Contribution de l’UE

Les députés font remarquer qu’en 2012, l’UE avait réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 19% par rapport aux niveaux de 1990, conformément au protocole de Kyoto, tout en ayant augmenté son PIB de plus de 45%. Elle a donc presque réduit de moitié l’intensité moyenne des émissions entre 1990 et 2012, et diminué de 25% ses émissions par habitant.

Par ailleurs, les députés rappellent que l’Union européenne et ses États membres se sont engagés à augmenter les financements en faveur de la lutte contre le changement climatique en finançant le Fonds vert pour le climat des Nations unies et en mobilisant conjointement 100 milliards de dollars par an d’ici 2020, dans le cadre de leur contribution à l’accord de Copenhague de décembre 2009, qui vise à maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C. Les parlementaires appellent les autres donateurs à agir également en ce sens, afin de mobiliser davantage de fonds pour les mesures de lutte contre le réchauffement climatique.

Pays en développement

Les députés soulignent que les accords sur le financement des mesures de lutte contre le changement climatique, les transferts de technologies et le renforcement des capacités seront essentiels pour aider les pays en développement - à savoir ceux qui émettent le moins de gaz à effet de serre mais qui sont les plus vulnérables au changement climatique, en raison de leur faible capacité de réaction et d’adaptation.

Air et mer

Les députés soulignent que l’Organisation maritime internationale (OMI) et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) doivent prendre des mesures pour obtenir des résultats satisfaisants en temps voulu, à la mesure de l’ampleur et de l’urgence de l’enjeu climatique.

Catégorie Union européenne, environnement, énergiesCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2014
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+