Archive | parcs

Parc du Vercors,Grenoble-Alpes Métropole unis dans: “Territoire à Energie Positive et Croissance Verte”

Jacques ADENOT, Président du Parc naturel régional du Vercors et Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes Métropole ont lancé le 4 mai dernier  une démarche commune baptisée “Territoire à Energie Positive et Croissance Verte” ou TEpos-CV, en mairie de Fontaine en présence de nombreuses
personnalités.

Le Parc du Vercors et Grenoble-Alpes Métropole reconnus et labellisés « Territoire à
Energie Positive pour la Croissance Verte » par l’Etat avec TEPCV* et par la Région
Rhône-Alpes Auvergne avec TEPOS* en 2016, s’engagent mutuellement en faveur de
la transition énergétique et écologique. Ce partenariat en faveur de la transition
énergétique intègre pleinement les choix de vie des habitants du Vercors et de la
métropole mais aussi des nouveaux enjeux liés au changement climatique, tout en
témoignant des liens forts entre la ville et la montagne, dans une complémentarité
de services, de ressources et de milieux.
Le programme commun 2017-2020, englobe 5 thématiques : les mobilités, la
biodiversité, la filière bois-énergie, la réduction de la pollution lumineuse et les
énergies renouvelables.
Des actions concrètes par territoire, telles qu’un Plan lumière pour la métropole, la
rénovation d’une chaufferie bois et l’extension d’un réseau de chaleur pour le Parc
du Vercors ou encore des actions communes comme un dispositif d’auto-stop avec
une signalétique connectée et un projet de stockage-séchage de bois de
chauffage, verront le jour sur ces deux territoires fortement impliqués en faveur de
la transition énergétique.
L’Etat et la Région Rhône-Alpes-Auvergne soutiennent cette collaboration
conjointe à hauteur de 2 millions d’euros (investissement) et 100 000 euros
(ingénierie).

- TEPCV est une reconnaissance de l’Etat de l’engagement des territoires dans une
démarche de transition énergétique.
- TEPOS est une reconnaissance régionale des territoires qui les engagent à produire autant d’énergie qu’ils n’en consomment d’ici 2050.

Le lancement de ce partenariat s’est officialisé à Fontaine. Choix judicieux puisque Fontaine  est ville porte du Vercors, membre de la Métro, adhérente au Parc Naturel Régional du Vercors … » Nous sommes au coeur de cette démarche qui doit être une mobilisation citoyenne, nous sommes concernés et sommes preneurs de toute initiative environnementale.. » a précisé Jean Paul Trovéro, maire de Fontaine.

Jérôme Dutroncy, adjoint au maire et vice président de la Métropole c’est réjouit de cette démarche  » de longue haleine, qui demande la mobilisation de tous. C’est un projet de territoire et il faut bien garder en mémoire que si rien n’est fait ce territoire aura un tout autre visage dans les prochaines années, réchauffement de la planète oblige.. »

Jacques Adenot, président du parc naturel régional du Vercors a rappelé que  » le Parc est au service du territoire et que nous devons tout mettre en oeuvre pour le protéger, assurer son avenir.. Nous prônons une approche territoriale de l’énergie qui valorise les besoins et les richesses locales. Tous les projets 20170504_172821allant dans ce sens auront l’appui du Parc..Bois énergie, centrales villageoises, modes de déplacement, cuisiner local, valorisation des produits du Vercors…nous sommes mobilisés avec l’ensemble des acteurs de notre territoire pour mener à bout cette démarche ambitieuse qui consiste à ce que le Vercors produise autant d’énergie qu’il en consomme en 2050… »

Virginie Pfanner, vice présidente à la région et au Parc a souligné : » la région est leader dans cette démarche et que celle ci ne peut se mettre en place qu’avec une mobilisation des collectivités, des entreprises et des citoyens.. Cette initiative dynamise l’esprit d’innovation mais aussi l’économie, l’emploi.. »

Christophe Ferrari, président de Grenoble-alpes-Métropole s’est dit  » ravi que cette démarche soit collective et concerne  » deux territoires complémentaires: le Parc du Vercors et l’agglo. Nous devons monter des actions collectives afin de réussir la transition énergétique, c’est indispensable, vital pour notre avenir et celui de nos enfants.. Il faut savoir que si les températures continuent d’augmenter, notre environnement et nos forêts auxquels nous sommes tant attachés n’auront plus du tout le même visage. »

20170504_174229

De gauche à droite, Jean-Paul Trovero, maire de Fontaine, Christophe Ferrari, président de la Métropole, Jacques Adenot, président du PNRVercors et Virginie Pfanner, vice présidente de la Région.

Et de poursuivre: la Métro est un espace d’innovation avec en particulier 4500 logements qui ont été rénovés grâce à l’opération Mur/Mur.  » Certains particuliers ont vu leur facture de chauffage baisser de25 à 30%. Nous avons l’ambition de faire bénéficier de cette opération Mir/Mur 4000 propriétaires supplémentaires d’ici 2022.. » A préciser cela a permis de ne pas rejeter 6000 tonnes  de CO2 dans l’atmosphère..

Le processus est engagé et bien engagé..


Catégorie La Métro, parcs, planète TerreCommentaires fermés

Parc des Ecrins: marque « Esprit parc national »

La marque « Esprit parc national » est commune aux acteurs économiques des 10 parcs nationaux français. Elle bénéficie d’une promotion par le Parc national et d’actions de communication nationales portées par les Parcs nationaux de France, afin de faire connaître les produits marqués des différents territoires.

mosaiqueproduitsespritparc- © Carlos Ayesta - Bertrand Bodin - photothèque du Parc national des Écrins

Deux nouvelles filières rejoignent la démarche : les produits artisanaux et les services de restauration (auberges, fermes-auberges, bistrots, etc), après le lait et les produits laitiers.

Parallèlement, les candidatures sont actuellement reçues pour certains produits agricoles : la viande, les fruits, les légumes et les plantes.

Les hébergements, les refuges et les visites de sites peuvent également postuler.

Tous les détails, sur le site internet du Parc national des Ecrins

http://www.ecrins-parcnational.fr/actualite/8-appels-candidatures-marque-esprit-parc-national

Contexte :

Les Parcs nationaux français ont créé en 2015 la marque collective « Esprit parc national ». Elle est conçue pour soutenir et valoriser les activités économiques touristiques et agricoles s’inscrivant dans le respect et la valorisation des patrimoines locaux des parcs nationaux.

Dans les Écrins, les hébergements, les sorties de découverte accompagnées, le miel et les produits de la ruche sont les trois filières qui ont été mises en place dès la création de la marque. Progressivement, d’autres produits agricoles et services touristiques rejoignent la démarche.

Aujourd’hui, 95 sorties de découverte sont rassemblées sous la bannière Esprit parc national dans les Écrins,  proposées par une vingtaine de structures fédératrices d’accompagnateurs en montagne et de guides de haute montagne.
L’Esprit parc national dans les Écrins, c’est aussi : 11 apiculteurs et une vingtaine de produits de la ruche (miel de haute montagne ou de pissenlit, pollen, gelée royale…), 19 hébergements en vallée (gites, gites d’étape et chambres d’hôtes), 4 refuges, 1 site de visite, 11 producteurs/transformateurs de fruits, légumes et/ou plantes issues de cueillette et 4 éleveurs ovins.

Les trois dernières filières invitées à rejoindre la démarche concernent le lait et les produits laitiers, les produits artisanaux et les services de restauration.

La viande ovine, caprine, bovine et équine (transformée ou non) : candidatures possibles jusqu’au 23 avril 2017
Le lait de chèvres, de brebis et de vaches et les produits laitiers : candidatures possibles jusqu’au 23 avril 2017
Les produits issus de l’artisanat : candidatures possibles jusqu’au 31 mai 2017
Les hébergements (chambres d’hôtes, gîtes, gîtes étape, hôtels, etc.) : candidatures possibles jusqu’au 31 mai 2017
Les refuges et hébergements isolés : candidatures possibles jusqu’au 31 mai 2017
La restauration (auberges, fermes-auberges, bistrots, etc.) : candidatures possibles jusqu’au 31 mai 2017
Les visites de sites (musées, monuments, jardins botaniques, etc.) : candidatures possibles jusqu’au 31 mai 2017
Les fruits, légumes, champignons et plantes issues de la cueillette (bruts ou transformés) : candidatures possibles jusqu’au 15 juin 2017

Catégorie parcsCommentaires fermés

Vercors: donner un nouvel élan au Parc

Le salon international de l’agriculture se tiendra Porte de Versailles à Paris du 25 février au 2 mars. Un espace retiendra toute notre attention, celui du Vercors. Il sera, comme chaque année très animé.

Jacques Adenot, Président du Parc Naturel Régional du Vercors précise: Ce rendez vous que nous donnons aux visiteurs du salon est devenu incontournable. Nous avons repensé le stand et les animations seront comme d’habitude multiples. Toutes les facettes de notre territoire seront mises en avant autour de l’agriculture et du tourisme. Nous sommes en particulier heureux que l’opération graines d’éleveurs soit reconduite.

170204 Justine & Méline-9

Des jeunes passionnés de leur agriculture, ambassadeurs de demain, seront présents au Salon et défileront fièrement le 1er mars sur le petit ring du hall 1 à 18h pour partager leur passion… » Photo Pascal conche

Pour Jacques Adenot:  » tout comme la fête du bleu,  la présence du Vercors à Paris est un formidable vecteur de promotion de notre territoire. « 

Le Président du Parc souhaite donner un nouvel élan au Parc ,  » oui nous devons penser et construire notre territoire de demain. Une des idées forte est que le Vercors devienne au niveau de l’agriculture un territoire expérimental avec comme idée forte celle que les agriculteurs vivent de leur métier. « 

Jacques Adenot, homme de terrain, de consensus souhaite mettre en place une conférence permanente des présidents des EPCI du massif du Vercors:  » afin, à l’échelle du Massif Vercors, de construire un projet de territoire, fixer ses orientations et amorcer les plans d’actions , et bien sûr d ‘informer, d’échanger, de responsabiliser.. »

 » Mon objectif étant qu’à terme le Parc Régional Naturel du Vercors soit un modèle d’aménagement du territoire, reproductible pour tous les territoires de montagne en particulier dans notre belle région. « 

Vaste projet mais pas du tout irréaliste.. On en reparlera..

Gilbert PRECZ

Catégorie A la une, parcsCommentaires fermés

Trophée Adaptation au changement climatique & Territoires 2016 : le Parc du Vercors lauréat!

Le Parc du Vercors vient de se voir remettre le Trophée Adaptation au changement climatique & Territoires 2016 organisé par l’ADEME.

1

Ce prix a été officiellement remis à Fabien Mulyk, vice-président du Parc du Vercors en charge du
pôle Environnement et délégué du Département de l’Isère lors des « Assises Européennes de la
Transition énergétique » qui se sont déroulées du 24 au 26 janvier à Bordeaux.

Ces Trophées récompensent des actions exemplaires d’adaptation au changement climatique portées
par les territoires. Réalisées ou en cours, les actions devaient s’inscrire dans l’une des trois catégories
suivantes : « Aménagements, infrastructures et bâtiment », « Ecosystèmes et ressources naturelles » ou
« Méthodes de conception et de mise en oeuvre des politiques publiques ».

Nominé au titre de cette troisième catégorie, le Parc Régional du Vercors est le grand gagnant du concours !

Cette catégorie faisait référence aux approches qui mettent en oeuvre des politiques, des procédures,
des outils de planification, des incitations et des informations contribuant à la réduction de la
vulnérabilité lié au changement climatique.

Considérant les effets locaux du changement climatique (la baisse de l’enneigement et la fréquence
accrue des stress hydriques…), le Parc  Régional du Vercors cherche à infléchir le modèle de développement du territoire en y associant ses élus locaux et les socio-professionnels.

Le Parc Régional du Vercors accompagne le territoire dans la mise en oeuvre d’actions concrètes de
diversification touristique et économique notamment dans le cadre des programmes d’actions
CIMA-POIA*. Afin de mieux anticiper les adaptations indispensables pour conserver une économie forte et compétitive (tourisme, agriculture, forêt…) tout en maîtrisant l’impact environnemental des activités, il s’implique dans une analyse prospective des effets du changement climatique grâce au projet
ADAMONT**.
Ce Trophée est une reconnaissance nationale du travail mené sur notre territoire qui nous apportera une visibilité et une notoriété au niveau européen qui facilitera une forte communication sur ces démarches que nous défendons pour l’avenir de notre massif.

* CIMA-POIA : Convention interrégionale du massif des Alpes (CIMA) et Programme
Opérationnel Interrégional du Massif des Alpes (POIA) sont les deux outils financiers
specifiques pour une croissance durable dans les Alpes.

** L’IRSTEA mène un travail de recherche dans le cadre du projet ADAMONT – Impacts du
changement climatique et Adaptation en territoire de Montagne.

Catégorie parcsCommentaires fermés

Le Parc du Vercors et Grenoble Alpes Métropole reconnus Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte

Le Parc naturel régional du Vercors et Grenoble Alpes Métropole (GAM) ont signé la convention Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV)* .

1

Michel Vartanian, 1er vice-président du Parc du Vercors et Jérôme Dutroncy, vice-président délégué à
l’environnement, l’air, le climat et la biodiversité de la Métropole représentaient les territoires auprès de
la Ministre de l’environnement, Ségolène Royal.

Cette convention permet aux communautés de communes du Massif du Vercors, du Vercors, du
Pays du Royans et de la Raye de bénéficier d’aides directes sur 3 ans pour financer des projets :
réhabilitations énergétiques de bâtiments publics, extension de réseau de chaleur, acquisition de
véhicules électriques, étude de faisabilité sur l’éolien…

La convention TEPCV permettra en outre de lancer une plateforme de rénovation énergétique de
l’habitat sur trois de ces communautés de communes (CCMV, CCV, CCPR**), en aidant financièrement
les ménages souhaitant réaliser une rénovation énergétique de leur habitation principale. C’est en tout
562 000 euros qui bénéficient aux territoires aux communautés de communes.
Le syndicat mixte du Parc du Vercors lancera trois actions en collaboration avec Grenoble Alpes
Métropole : un dispositif d’autostop organisé avec une signalétique active et connectée, un projet pour
encourager le stockage et le séchage du bois de chauffage, une étude et des actions de réduction de
la pollution lumineuse.

Cette convention n’aurait pas été possible sans l’aide de la Région Auvergne Rhône-Alpes, de
l’Ademe et de la DREAL qui ont permis la construction d’un projet TEPOS*** commun entre le Vercors
et la Métropole. L’aide régionale TEPOS permettra de développer la collaboration avec la Métropole et
d’animer l’élaboration d’une stratégie et d’un plan d’actions à moyen et long terme visant les économies
d’énergie et le développement des énergies renouvelables.

C’est donc une double reconnaissance que viennent ainsi d’obtenir les deux territoires, régionale avec
TEPOS et nationale avec TEPCV. La transition énergétique, déjà bien engagée depuis plus de 20 ans
sur ces deux territoires, va pouvoir être renforcée.

* TEPCV est une reconnaissance ministérielle de l’engagement des territoires dans une démarche de transition
énergétique.
** CCMV : Communauté de communes du Massif du Vercors
CCV : Communauté de communes du Vercors
CCPR : Communauté de communes du Pays du Royans
*** TEPOS est une reconnaissance régionale des territoires qui les engagent à produire autant d’énergie qu’ils n’en consomment d’ici 2050.
Cette  convention a été signée en même temps que celle du Pays Voironnais avec le Parc naturel régional de Chartreuse et celle du Sud Grésivaudan.

Catégorie parcsCommentaires fermés

Le Parc du Vercors, une des 19 destinations durables en Europe

Jacques Adenot, président du Parc du Vercors a reçu dernièrement au Parlement
Européen (Bruxelles) le certificat du 3e renouvellement de la Charte européenne du tourisme durable.

2

C’est une reconnaissance forte de notre engagement en matière de tourisme conçu dans le
cadre d’une démarche innovante depuis près de quinze ans.

Les axes forts du projet portent sur un partenariat actif avec les socio-professionnels à travers
la logique de réseaux (GTV, ACEV, stations de ski, sports de nature, agriculteurs, associations
naturalistes, sites touristiques, lieux de restauration…) qui vise la transversalité autour du socle
commun Inspiration Vercors.
Cette stratégie territoriale permet de faire converger les projets touristiques des Communautés de
communes et du Parc du Vercors (notamment par l’intermédiaire de programmes comme le CIMA
POIA), et d’orienter sa propre communication en cohérence avec cette stratégie : une communication
institutionnelle tournée vers le territoire et les habitants avec des outils en cours de déploiement
(comme le Journal Le Vercors et prochainement un nouveau site Internet), une communication liée à la
découverte du territoire et au partage des connaissance via des outils tels que Vercors Rando et
bientôt Université Vercors mobilisant des contributeurs volontaires.

13

Catégorie parcsCommentaires fermés

Convention entre L’INAO et Parcs nationaux de France

L’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) et Parcs nationaux de France (PNF), établissement qui fédère les dix parcs nationaux français, deviennent partenaires pour accroître l’efficacité de leurs actions respectives en matière de développement et de préservation des territoires.

Le 25 novembre 2016, Jean Luc DAIRIEN, directeur de l’INAO et Michel SOMMIER, directeur de PNF ont signé ce jour une convention de partenariat entre leurs 2 organismes.

Ce partenariat concrétise leur intérêt partagé en matière de développement et de préservation des territoires. Il vise  à accroître la coordination de leurs actions respectives sur des territoires communs à un parc national et à des signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) et à mobiliser leurs réseaux (délégations territoriales de l’INAO, organismes de défense et de gestion – ODG – des SIQO, parcs nationaux).

Il a pour objet de construire une collaboration active sur les territoires des parcs nationaux autour de 5 axes d’actions :

  • Assurer la coexistence des signes d’identification de la qualité et de l’origine et dEsprit parc national, la marque collective des parcs nationaux, sans confusion pour le consommateur,
  • Valoriser les engagements de chacun dans l’agro-écologie, en favorisant une agriculture diversifiée, résiliente, rémunératrice,  préservant la biodiversité et ancrée sur les territoires,
  • Mutualiser les informations pour protéger le foncier sous SIQO,
  • Echanger les données de chaque structure en s’informant mutuellement de l’état d’avancement de leurs démarches (déploiement de la marque Esprit parc national, modification ou création de SIQO…),
  • Informer les réseaux respectifs de l’existence de cette convention de partenariat et leur proposer des actions d’information ou de formation.

« Les parcs nationaux comme les SIQO participent à la reconnaissance et à la préservation d’éléments du patrimoine national, souligne Jean-Luc Dairien, directeur de l’INAO. Dans le même esprit que les parcs nationaux, les SIQO permettent d’identifier des territoires d’exception, ils offrent une combinaison d’espaces terrestres et maritimes remarquables et un mode de gouvernance et de gestion uniques qui leur permettent d’en préserver les richesses. »

« PNF s’est rapproché de l’INAO dans le cadre du développement de sa marque collective et commerciale Esprit Parc national  qui a été lancée en 2015 pour contribuer, de façon concrète, au développement durable des territoires des parcs nationaux. On a partagé avec l’INAO une approche convergente où les valeurs de la marque : authenticité, engagement, respect, partage, vitalité, sont complémentaires de la garantie d’origine des SIQO, indique Michel Sommier, directeur de PNF. Au-delà de ces valeurs communes, des synergies encore plus fortes pourront être développées entre nos deux organismes.»


Catégorie parcsCommentaires fermés

Le nouvel exécutif du Parc naturel régional du Vercors

Depuis le Comité syndical qui s’est tenu samedi 15 octobre à Vassieux-en-Vercors, Jacques Adenot est le
nouveau président du Parc du Vercors et Michel Vartanian, 1er vice-président.

Pour rappel, L’équipe des vice-président- e-s est composée de Didier-Claude Blanc, Virginie Pfanner, Pierre-Louis Fillet, Christian Morin, Yves Monin, Thomas Guillet, Fabien Mulyk, Alain Mayet, Yves Baudrier.

Aux vice-présidences s’associent des délégations thématiques :

Interface avec la Région et les Départements – Vice-président : Didier-Claude Blanc, délégué régional
Auvergne Rhône-Alpes en lien avec Christian Rival, délégué du Département de l’Isère et Christian Morin,
délégué du Département de la Drôme

Pôle Développement et Prospective
- Relation au territoire – Vice-présidente : Virginie Pfanner, déléguée régionale Auvergne Rhône-Alpes
en lien avec Carole Michelon, déléguée de Romans-sur-Isère
- Charte 2020 – Vice-président : Pierre-Louis Fillet, délégué de Saint-Julien-en-Vercors
en lien avec Hélène Luczyszyn, déléguée de Rencurel
- Aménagement du territoire, Expérimentations et Innovation, SCoT et Urbanisme – Jacques Adenot,
président du Parc du Vercors, délégué de Saint-Nizier

Pôle Finances et procédures - Vice-président : Yves Monin, délégué de Seyssinet-Pariset

Pôle Economie
- Agriculture, Forêt et Filière bois – Vice-président : Thomas Guillet, délégué de Corrençon-en-Vercors en lien avec Robert Alleyron-Biron, délégué de La Rivière
- Economie du territoire – Vice-président : Christian Morin, délégué du Département de la Drôme
- Economie touristique et Promotion globale du territoire – Michael Kraemer, présidence de la commission, délégué de Lans-en-Vercors

Pôle Environnement – Vice-président : Fabien Mulyk, délégué du Département de l’Isère
- Protection de l’Environnement, Gestion des Paysages, des Ressources, et Expérimentations de Territoire
Energies renouvelables, Transport, Mobilités et Maîtrise des déplacements en lien avec une délégation à pourvoir sur le Contrat de Rivière
- Biodiversité (Réserve des Hauts-Plateaux, espaces protégés…) – 1er vice-président : Michel Vartanian, délégué de Chamaloc en lien avec Agnès Trégret, déléguée de Le Percy-en-Trièves

- Pôle Culture, Patrimoine et Musées, Education, Communication et Participation citoyenne
- Culture, Patrimoine et Musée – Vice-président : Alain Mayet, délégué de Chichilianne
- Education, Communication et Participation citoyenne – Vice-président : Yves Baudrier, délégué de Saint- Agnan-en-Vercors

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, parcsCommentaires fermés

Laurent Wauquiez se félicite de l’élection de Jacques Adenot à la présidence du PNR du Vercors

Une nouvelle page s’ouvre pour le Parc Naturel Régional du Vercors : Jacques Adenot a été élu samedi 15 octobre Président du PNRP1220511 du Vercors avec près des deux tiers des voix.

« Cette élection s’inscrit dans une démarche de renouveau et va permettre de redonner de l’oxygène au développement du parc » s’est félicité Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’exécutif régional souhaite travailler avec la nouvelle direction pour multiplier les projets au service du territoire et limiter les dépenses de fonctionnement. Le PNR peut gagner en souplesse et augmenter sa légitimité aux yeux des habitants en mettant l’accent sur les investissements. La Région est prête à financer les projets portés par le parc utiles au territoire du Vercors, en particulier en matière d’agriculture, de tourisme, de valorisation des paysages, de lutte contre la désertification médicale…

Lors de la Commission permanente du 22 septembre, l’Assemblée régionale a déjà voté une somme de 85 428 € en direction des agriculteurs du territoire dont 36 000 € pour l’AOP Bleu du Vercors Sassenage.

Auvergne-Rhône-Alpes est fière d’être la première région de France en nombre d’AOP. Près de 760 000 euros de cotisations de la Région ont par ailleurs été versés au PNR du Vercors.

Catégorie parcs, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Vercors: Jacques Adenot président du Parc

Les élections du Comité syndical du Parc du Vercors – bureau, président-e, vice-président-e-s – se sont déroulées  le samedi 15 octobre à 9h30 à la salle des fêtes de Vassieux-en-Vercors.

Elections qui ont été précédés par les traditionnels débats, prises de paroles, parfois vives.. Deux candidats se sont présentés à l’élection du Président: Jacques Adenot et Gérard Gagnier.

Jacques Adenot, conseiller municipal à St Nizier de Moucherotte a été élu, obtenant 105 voix sur 160 votants, Gérard Gagnier, 52 voix et trois bulletins blancs.P1220509

Les premières paroles du nouveau président du Parc Régional naturel Régional du Vercors ont été:  » Rendons le Parc aux Territoires. »

Le Parc Régional Naturel du Vercors c’est 206 000 hectares dont 17 000 sont classés en réserve naturelle nationale et 139 000 hectares de forêts. Le Parc c’est aussi 85 communes, 9 communautés de communes, 5 villes portes, deux départements ( Drôme/Isère)..

Ce Parc aux atouts indéniables a été fragilisé ces derniers mois par des soucis de gouvernance: budget majoritairement non voté, mise sous tutelle, démission de sa présidente.. Période de turbulence inconfortable qui espérons le va s’achever avec l’élection du nouveau président.

Jacques Adenot est donc le nouveau Président du Parc..  » Moi même l’équipe constituée autour de moi auront une mission essentielle: lui donner un nouvel élan .. »

Pour ce plusieurs pistes seront privilégiées.  » Il s’agit de viser une dynamique de développement durable du territoire en établissant un équilibre entre l’homme, ses activités et la nature. Nous souhaitons rétablir une relation de confiance avec les habitants, les élus, les partenaires. Redonner un rôle visible en lien avec les autres acteurs publics et les partenaires historiques et se fixer comme objectif une nouvelle charte pour 2020 adaptée aux besoins de nos territoires. »

Jacques Adenot a précisé que la nouvelle équipe, qui signera une charte d’éthique, « les salariés et partenaires également » est très motivée et responsable. Cette équipe est équilibrée dans sa représentation du territoire comme dans sa diversité politique, gages d’un fonctionnement que nous voulons démocratique. »

Il a enfin souligné que les objectifs à atteindre seront précis, ils auront des échéanciers  fixés  » qui seront tenus ».

Jacques Adenot aura à ses côtés 10 vices -présidents: Michel Vartanian (1er vice-président) Alain Mayet, Didier claude Blanc, Virginie Pfanner, Thomas Guillet, Fabien Mulyk Christian Morin, Pierre Lous Fillet, Yves Monin et Yves Baudrier.

Et de conclure:

« Nous allons tous travailler ensemble pour construire un Vercors qui nous ressemble, nous rassemble, ceci en répondant aux attentes du territoire car nous devons rendre le Parc aux Territoires ».


Il nous a enfin confirmé que la fête du bleu, qui a connu tant de difficultés d’organisation à cause des incertitudes liées à sa tenue ou pas en 2016 se déroulerait bien en 2017:  » ceci est une certitude! ».

1160 votants..

2…Jacques Adenot a obtenu 105 voix, Gérard Gagnier 52 et on dénombre 3 bulletins blanc..

P1220504

Carolle Montillet, la championne de ski de Villard de Lans, conseillère régionale a été l’une des premières à féliciter et encourager le nouveau président du Parc naturel régional du Vercors: Jacques Adenot..


Gilbert PRECZ

Catégorie A la une, parcsCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

mai 2017
L Ma Me J V S D
« avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+