Tag Archive | "association Jardins de Mémoires Montagnes"

Variétés jadis cultivées en Chartreuse


Le Parc naturel régional de Chartreuse a lancé il y a deux ans une opération scientifique participative et innovante autour des semences de fruits et légumes anciens et/ou locaux en partenariat avec le CRBA (Centre de Ressources de Botanique Appliquée) et l’association Jardins de Mémoires Montagnes. Cette initiative constitue un programme unique en France à l’échelle d’un Parc. Il s’agit de se réapproprier un patrimoine oublié et le réinvestir dans une économie alimentaire locale pour le futur.

Une nouvelle réunion publique pour échanger et s’impliquer !

Dans le prolongement des réunions publiques organisées fin 2017 et début 2018 autour de la redécouverte des variétés qui étaient jadis cultivées en Chartreuse, le Parc propose au grand public, aux professionnels, aux associations, aux communes… de constituer des groupes thématiques « Fruits », « Légumes », « Céréales » et « Fleurs ». Ces groupes de travail permettront d’accompagner les initiatives de chacun et de renforcer les projets existants dans le but de retrouver dès que possible des variétés anciennes et/ou locales dans vos jardins, sur les marchés et dans vos assiettes !

A noter : le centre Terre Vivante participera à cette soirée et sera à l’écoute de vos besoins en formation.

Vous souhaitez vous réapproprier ce patrimoine, connaitre la liste des variétés concernées et poursuivre les échanges sur ce sujet : venez participer à la prochaine réunion publique où seront créés et animés les groupes de travail thématiques :

le Lundi 9 juillet 2018 à 19 h 30 à St Laurent du Pont, Maison des Associations

Parc naturel régional de Chartreuse
Place de la mairie
38380 Saint pierre de Chartreuse
T : 04 76 88 75 20

Catégorie parcsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2018
L Ma Me J V S D
« sept    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+