Tag Archive | "florence Gouache"

Charte forestière de Bas-Dauphiné et Bonnevaux


Le Vendredi 19 décembre 2014, élus des cinq intercommunalités du territoire de la charte, professionnels de la filière bois, propriétaires forestiers privés et publics, utilisateurs de la forêt, partenaires techniques et financiers, se sont réunis à la Maison de l’Intercommunalité à Saint Jean de Bournay pour la signature de la Charte Forestière de Territoire (CFT) de Bas-Dauphiné et Bonnevaux.

Cette cérémonie de signature a marqué le lancement de la phase d’animation de la CFT. Elle aura lieu à la suite d’un Comité de Pilotage, visant à valider les premiers projets engagés grâce à cette démarche.

La Charte Forestière de Territoire (CFT) de Bas-Dauphiné et Bonnevaux se situe dans le département de l’Isère, entre la vallée du Rhône, à l’Ouest, et la plaine de la Bièvre, à l’Est.

Elle se compose de 87 communes réparties sur 5 intercommunalités : ViennAgglo, Bièvre Isère Communauté et les Communautés de communes du Pays Roussillonnais, du Territoire de Beaurepaire et de la Région Saint Jeannaise. Cette dernière porte la charte pour le compte des 5 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI).

La forêt occupe environ 22% de la surface totale du territoire de la CFT.

Elle représente donc une ressource précieuse pour le territoire, autant en terme de développement économique local (bois de chauffage, bois énergie, piquets…), que pour son rôle social (accueil du public, espace de loisirs, amélioration du cadre de vie) ou environnemental (biodiversité, stockage du carbone, protection contre les risques).

Après un long travail de concertation et de réflexion réalisé par les élus et partenaires de la charte conscients du fort potentiel de la forêt, un diagnostic a permis la construction d’un programme d’actions sur 6 ans, autour de 5 grands objectifs :

- Développer l’accueil et gérer les usages dans la concertation,

- Avoir une ressource connue, accessible et gérée durablement,

- Développer une exploitation durable, avec des entreprises engagées,

- Développer une gestion forestière durable,

- Améliorer la résilience des forêts et préserver les zones humides.

Aujourd’hui, la phase d’animation, jusqu’alors assurée par le Centre Régional de la Propriété Forestière, démarre avec le recrutement d’un animateur.

Lors de la cérémonie, la Charte a été signée par :

- Les cinq représentants des intercommunalités du territoire,

- Les partenaires institutionnels et financiers,

- Les représentants des propriétaires et gestionnaires de la forêt,

- Les représentants des professionnels de la filière forêt-bois,

- Les représentants des utilisateurs de l’espace forestier.

Guy Servet, président de la charte s’est montré heureux de la signature de cette charte  » qui a demandé beaucoup de travail, de réunions de concertations, d’énergie…mais nous sommes heureux et fiers du résultat..

Charles Galvin, vice président du conseil Général en charge de la forêt s’est dit  » satisfait de cette signature . Il ne reste à ce jour qu’un territoire de notre département non couvert par une charte forestière: le nord-Isère, j »ose espérer que la concertation débutera assez rapidement.. »

Charles Galvin a rappelé les rôles essentiels que joue la forêt en Isère.  » Elle représente 260 000 hectares, 10 000 emplois non délocalisables.. Le bois issu de nos forêt part à 12% en papeterie, 20% en bois énergie, 60% en bois de construction et bois d’oeuvre.. Le bois est avenir.. il sera de plus en plus utilisé.. Sachons nous fédérer, nous structurer, nous moderniser pour gagner en efficacité, en rentabilité.. »

Il a également rappelé que le conseil général a un budget spécifique lié à la modernisation des entreprise de transformation comme les scieries.  » entreprises qui doivent être réparties de façon cohérente sur l’ensemble de notre territoire. « 

Andrée Rabilloud, conseillère régionale:  » La région a apporté son soutien sans failles à ce projet et nous sommes très heureux qu’il ait abouti. L’activité bois va se développer, c’est une évidence.. Elle va générer des milliers d’emplois. Reste à bien structurer cette filière et les chartes forestières contribuent amplement à l’organisation de la filière. »

Florence Gouache sous préfet de Vienne a souligné le temps qu’il a fallu entre le moment du départ du projet et son aboutissement: » trop long, la réforme territoriale qui se met en place permettra d’aller plus vite. » Et de poursuivre: la forêt des Bonnevaux  est un véritable poumon vert. J’ai remarqué qu »elle était peu entretenue. La charte forestière va permettre de mieux l’utiliser..  » Elle regrette le morcellement.  » Il est indispensable d’y remédier, du moins de le limiter ». Elle a rappelé que l’Etat soutient la forêt qui couvre 16 millions d’hectares de notre territoire et la filière bois, source de 250 000 emplois directs.  » un contrat de filière du Comité stratégique de la filière bois (CSF Bois) a été signé. Il permettra de soutenir les actions de mobilisation du bois, de façon durable. »

Gilbert PRECZ

Cliquer sur les photos pour les agrandir..



Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+