Tag Archive | "Union des groupements de développement forestier de l’Isère"

UGDFI: éditorial du Président Gras


Sylve38, bulletin de liaison de la filière bois Isère ne paraîtra pas en juillet.. Henri Gras, Président de l’Union des groupements de développement forestier de l’Isère a souhaité tout de même communiquer à travers le traditionnel éditorial.

 » Comme vous le savez, la parution de notre journal Sylve38  est suspendu, ceci afin de nous permettre de faire une nouvelle mouture qui devrait être plus attractive. Lors du CA du 13 avril dernier, une commission a été diligentée avec pour mission de présenter une nouvelle maquette.

Depuis ce début d’année 2016,  les groupements auxquels vous appartenez démontrent un regain d’activité et une participation très importante à vos assemblées Générales.

J’ai donné une orientation pour 2016-2017 à vos présidents (lame de fonds) pour que ces derniers, lors des AG fassent passer le message, à savoir que chaque propriétaire amène un nouvel adhérent.

J’ai pu remarquer au cours de l’AG du GS4M que des messages de parrainage de recrutements étaient mis. (Très bien).

Les ASLGF vont bien (même si le manque de techniciens est flagrant.)

Devant cette dure réalité, le CRPF avec son ingénieur Monsieur René SABATIER fait de son mieux.

Le nerf de la guerre, l’argent fait grandement défaut et, je pense qu’il va falloir nous prendre en main.

Comment ? Nous allons en parler au prochain CA fin JUIN ou début JUILLET, ce dernier fera suite à la réunion demandée par l’UGDFI et le directeur du CRPF Monsieur Nicolas TRAUB qui a accepté de nous recevoir (dans les locaux du CRPF à SAINT JEAN DE SOUDAIN) le 21 06 2016.

Avec mon conseiller, nous avons programmé un CA le 30 06 2016 pour apporter la réponse aux questions que nous avons posées.

Les relations avec nos nouveaux élus se passent bien.

Comme, je l’avais écrit en avril 2015, la fusion Rhône Alpes avec l’Auvergne si elle se met en place, lentement, va certainement bouleverser et modifier nos habitudes. Mais bon, nous allons nous y adapter.

2 016 sera une année de transition et 2 017 (pour moi) verra la mise en place de la nouvelle structure dans son entier.

Nous venons de recevoir les nouvelles dispositions pour PEFC AURA avec les nouveaux tarifs et la nomination de deux coprésidents Madame BELLINI et Monsieur DE Quinsonas pour un mandat de six mois.

(L’UGDFI a adressé les nouveaux documents, aux présidents de chaque groupement.)

Travaillons avec encore plus d’ardeur dans nos forêts, restons unis, soudés et bien regroupés ce qui fera notre force.

La dispersion ne peut être efficace. Laissons de côté les divergences d’appréciations qui parfois se font jour. Notre seule et unique préoccupation c’est l’avenir de l’Amont, donc de notre patrimoine. Il n’y a pas de petits propriétaires forestiers ni de gros ou très gros propriétaires forestiers privés, mais un ensemble inséparable. Ce qui, vous le comprendrez représente la forêt Française dans toute sa diversité.

Nous travaillons avec des partenaires (associations) qui sont de plus en plus nombreux et je comprends que vous vous perdiez un peu, voire beaucoup avec tous ces sigles moi-même qui les emploie, j’ai parfois de la difficulté.

Exemple : FRANSYLVA rassemble aujourd’hui, tous les Présidents départementaux des syndicats de propriétaires forestiers privés adhérents par l’intermédiaire des groupements ou adhérents directs des syndicats (pour nous l’Isère UFP38 –)

J’ai été convoqué, par le service chargé du budget du Conseil Départemental comme chaque année pour débattre de ce dernier, et en fournir toutes les informations dans les moindres détails.

Ce dernier sera soumis à la commission permanente du Conseil Départemental en juillet prochain.

Je voudrais rappeler aux groupements qui désireraient faire comme le Groupement de VALFOR pour les cours de formation de bien vouloir me faire passer ces demandes, écrites et chiffrées ; sachant que chaque demande est assortie d’une franchise à votre charge de 20 %

Exemple : demande de subvention globale de 3 000 € votre auto-financement sera de 600 €

Donc la subvention à prétendre sera de 2 400€.

Pour le groupement de BELLEDONNE Isère et les HURTIERES Savoie le projet de mécanisation des bois (2013) est bien connu du Conseil Départemental.

Il serait opportun que Cœur de Savoie porteur du projet et le groupement de Belledonne préparent activement le calendrier, les demandes de subvention auprès de l’Europe – le Conseil Départemental – communauté – etc.

Sachant que les groupements devront participer financièrement. (La aussi pour fin aout pour 2017).

Le Groupement AFTBM,  à l’initiative de votre Président qui se démène comme un beau diable, et qui progresse, avec 700 ha, grâce aussi à son conseil d’administration.

Je voudrais pour terminer, vous dire combien, je suis heureux de me retrouver avec vous chaque année. »

Le Président de l’UGDFI

Henri Gras

Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés

Syndicat des trufficulteurs de l’Isère, hyper activité!


C’est dans le Grésivaudan, à St Lattier que c’est déroulée l’assemblée générale annuelle du Syndicat des trufficulteurs de l’Isère.


1

Raymond Payen maire de la commune a bien entendu accueilli avec enthousiasme et curiosité cette assemblée générale:

 » St Lattier est une commune de 1330 habitants, étendue du 2835 hectares..Elle est à vocation rurale et agricole et la truffe y a toute sa place.. »

Serge Varambon, président du Syndicat a ouvert la séance: «    Notre syndicat, association loi 1901 est composé de trufficulteurs, d’amateurs gastronomes, de cuisiniers et de simples sympathisants, heureux de voir se redévelopper la culture de la truffe en Isère.

Notre mission: Rappeler au grand public l’existence de la truffe en Isère, inciter au développement des plantations truffières sur le territoire Isérois, aider le trufficulteur à se former… »

2

C’est aussi de  » Rassembler, partager, aider encourager le trufficulteur, échanger les informations sur la trufficulture entre nos adhérents, faciliter la constitution de dossiers et sa mise en forme pour les subventions quand il y en a. C’est aussi faciliter la communication entre les différents interlocuteurs professionnels ou non, sensibiliser les intervenants au monde de la truffe. Tenir à disposition et à jour une bibliothèque sur les publications truffières, notre rôle est d’être aussi des artisans économiques pour un développement social durable et écologique qu’est la culture de la truffe. Dynamiser la culture de la truffe et apporter un complément de revenus non négligeable, c’est un produit exceptionnel du terroir Isérois. »

L’activité 2015 a été très riche en évènements qui ont mobilisé les trufficulteurs de l’Isère. Ceux ci ont animé un stand, organisé des démonstrations de cavage.. difficile de tous les citer, on retiendra par exemple la fête de la truffe à St Antoine l’Abbaye, la fête de la coquille St Jacques à villard de Lans, la fête du St Marcellin à St Marcellin, celle des fromages à Sassenage, la fête de la gastronomie à corps, les médiévales et la foire aux dindes à Crémieu..sans oublier la foire de Grenoble.

Le STI étant partenaire de cet évènement qui a attiré à Alpexpo plus de 120 000 visiteurs dont Miss France, des comédiens, élus..personnalités.. Toutes et tous ont fait une halte au stand des trufficulteurs de l’Isère auxquels se sont jointes les confréries du Murçon, des échalas dauphinois, du St Marcellin,  du bleu du Vercors Sassenage, des noix de Grenoble.. Oui la mobilisation a été forte mais la fête a été grandiose..!

Nous ne passerons non plus sous silence la présence des truffes de l’Isère très appréciée, lors de la journée Isère organisée dans le cadre du salon de l’agriculture à Paris..

A cette hyper-activité on complètera par des journées de formation, de sensibilisation, l’animation du site internet Truffes38.com..et la boucle sera bouclée quand on saura que les trufficulteurs de l’Isère ont eu les honneurs de la presse départementale, régionale et nationale dont des reportages sur France 2 et France3..

Le syndicat des trufficulteurs de l’Isère est également engagé dans le projet de développement de la production de la truffe sur le territoire de l’Isle Crémieu. Ceci aux côtés du syndicat mixte de la boucle du Rhône en Dauphiné et du Centre Régional de la propriété forestière..Un projet qui avance à grands pas!

A noter enfin que le STI s’est associé à l’Union des groupements de développement forestier de l’Isère. Cela  lui a permis par exemple de participer à la fête de la forêt de montagne qui s’est déroulée début juin à Lans en Vercors..

En conclusion le Président Varambon a tenu à remercier les différents partenaires du syndicat dont les pépiniéristes mais aussi le Conseil Départemental de l’Isère  » sans qui toute cette activité serait réduite à néant! »

Bien entendu cette assemblée générale s’est poursuivie par un repas  » truffes » très convivial au restaurant Brun…

Gilbert PRECZ

34567

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

Les propriétaires forestiers en assemblée générale


Le Groupement des sylviculteurs de Belledonne et l’Union des groupements de développement forestier de l’Isère vous invitent à leurs assemblées générales..

Henri Gras, président des deux structures souhaite que les propriétaires forestiers, responsables des structures de la filière bois, élus participent en nombre à ces deux temps fort.

A l’intention des adhérents des groupements il précise en appelant à leur mobilisation:

«  votre participation active démontrera votre attachement d’une part à votre Groupement et d’autre part à L’ UGDFI. Vous en êtes les acteurs. Vous êtes l’ AMONT de cette grande filière qui se termine à l’ AVAL . Soyez fier d’y appartenir..Venez à ces AG  avec des voisins,  et des amis de la forêt… »

AG UGDFI

AG CSB


Catégorie UGDFI, massif de BelledonneCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2020
L Ma Me J V S D
« mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+