Adayg: Christine Joy succède à Roland Revil

” Le XIème siècle sera le siècle de la ville et de l’agriculture. On attend dans les vingt prochaines années 100 millions de nouveaux habitants dans les villes bordant la Méditerranée. Le monde rural souffrant de malnutrition augmente à nouveau… Il faudra conduire des politiques en faveur de l’agriculture et de la forêt périurbaine dans les mégapoles du sud comme dans les agglomérations du nord. A notre niveau, ce rôle est joué par l’Adayg dont la finalité essentielle est d’oeuvrer pour le bien des habitants comme pour celui des acteurs agricoles et forestiers.” C’est par ses mots que les deux présidents de l’Adayg ont ouvert cette traditionnelle journée.

Première destination: l’abattoir du Fontanil. L’objectif étant de montrer les enjeux et l’organisation de la filière viande de proximité. Il est dimensionné pour un volume de 10 000 tonnes an et constitue un outil indispensable pour les éleveurs du territoire, en particulier ceux réalisant de la vente directe.

La volonté est de maintenir cet abattoir mais il faut noter qu’en 2009 il a produit seulement 3028 tonnes abattues, en baisse de 7% par rapport à 2008….

Une volonté de maintien qui ne fait pas l’unanimité!

Deuxième visite: l’exploitation maraîchère d’Alain Naselli, située elle également au Fontanil.  Exploitation créée en 1930! Aujourd’hui, c’est une SAU de 18 hectares, 8 à 9 ETP, vente de la production au MIN et en GMS.

Il a été noté la forte baisse d’activité du MIN : – 56% en vingt ans! 27 producteurs de l’Adayg vendent sur le carreau du MIN mais se posent la question de leur avenir à travers celui du MIN qui est un marché d’utilité publique. Il est donc nécessaire pour les producteurs de trouver de nouveaux débouchés: vente directe, production diversifiée et création d’une légumerie… Celle-ci devrait permettre de mettre sur le marché des produits locaux pré-préparés ( lavés, triés, coupés..) Onze producteurs sont intéressés dont neuf de l’Y grenoblois. Le pays voironnais se dit prêt à accueillir cette structure sur son territoire.

Au cours de l’assemblée générale de l’Adayg qui a suivi ces deux visites il a surtout été question du rôle de la forêt sur le territoire de l’Y grenoblois.

Roland Revil coprésident de l’Adayg: “Une filière bois qui doit s’organiser et qui a un rôle majeur. A nous de savoir valoriser notre forêt péri-urbaine .”

Cela sera fait puisque la filière bois à travers sept de ses structures participera aux travaux de l’Adayg au sein du 3 ème collège.

adayg

Cette AG était la dernière pour Roland Revil ( à droite) en tant que coprésident de l’Adayg, respect des statuts oblige! Il est remplacé par Christine Joy, maire de Laval et vice présidente de la communauté de communes du Grésivaudan. Elle est très au fait des dossiers agricoles… Elle coprésidera la structure au côté de Gérard Seigle-Vatte.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page