Après les jardins familiaux…

Au XIXème siècle apparaissent en France les premiers jardins familiaux. Un concept qui permet aux habitants des villes de cultiver un bout de jardin. C’est sur ce même principe que le Syndicat Apicole Dauphinois vient de lancer les ruchers familiaux. Ils sont installés à Veurey et c’est une première en France.

En 2010 le Syndicat Apicole Dauphinois a initié plus de 130 personnes à l’apiculture. En grand nombre des passionnés qui habitent en ville ou qui habitent en appartement. La demande a été faite de trouver une solution pour ces apiculteurs en herbe de pouvoir accéder à leur passion.

Le SAD a pris ce problème à bras le corps et a trouver cette solution de ruchers familiaux. Une demande a été faite auprès de plusieurs communes proches de grandes villes. La première à répondre a été Veurey.

ruches 2

Inauguration officielle orchestrée par un apiculteur  avec Guy Jullien, maire de Veurey, Yannick Belle conseiller général du canton et Christian Nucci, vice président du Conseil général en charge de l’agriculture.

Le maire de cette commune, Guy Jullien a tout de suite adhéré au projet car depuis ma tendre enfance, je suis passionné par le monde des abeilles.” Il compte d’ailleurs aller plus loin: “Pourquoi ne pas imaginer un rucher gérer par les agents de la commune?

Le rucher familial mis en place à Veurey appartient à 6 apiculteurs, 4 de Veurey et 2 de Voreppe. A noter que parmi ceux ci il y a une apicultrice.

ruchesLe président du SAD, Frédéric Chasson, ne voit que des points positifs à l’installation des ruchers familiaux: “Ils vont permettre aux passionnés qui n’ont pas de terrain d’avoir leurs propres ruches, ils vont surtout permettre les rencontres. L’apiculteur est en général un solitaire. Là les contacts seront plus fréquents. Les apiculteurs chevronnés pouvant donner des conseils aux débutants…”

Christian Nucci, vice président du Conseil général en charge de l’agriculture a tenu à être présent à l’ouverture officielle de ce rucher. “Nous sommes conscients du rôle essentiel que joue l’abeille à plusieurs titres. Voila pourquoi nous avons lancé un observatoire de l’abeille. Des études, un état des lieux sont faits avec l’ensemble des acteurs concernés: apiculteurs, chasseurs, agriculteurs…Cela doit nous permettre de voir dans quelles directions on doit diriger nos efforts.”

Le vice président du Conseil général en charge de l’agriculture a félicité le SAD de cette initiative novatrice “qui va se propager sur l’ensemble du département et permettre à une multitude d’apiculteurs en herbe d’accéder à leur passion.”

Frédéric Chasson nous a enfin annoncé la prochaine sortie du guide juridique apicole:  “On a une forte demande au niveau juridique et nous avons souhaité y répondre favorablement”.  sillon38 vous informera de la date de sa sortie. il fait suite au guide fiscal qui est toujours disponible.

Contact:


Syndicat Apicole Dauphinois

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page