La Région et les collectivités locales s’engagent pour le TER sur l’axe Valence – Grenoble – Chambéry – Annecy

Le Conseil régional a adopté deux conventions portant sur la réalisation de travaux d’infrastructures ferroviaires sur les axes TER Valence-Grenoble-Chambéry et Chambéry-Aix-les-Bains-Annecy.

Ces conventions apportent le financement indispensable à Réseau Ferré de France (RFF) pour achever les travaux de l’axe Valence-Grenoble-Chambéry (sillon alpin sud) et débuter ceux du sillon alpin nord entre Chambéry et Annecy.
Les moyens financiers supplémentaires accordés à RFF permettent d’envisager à l’horizon de fin 2013 l’achèvement des travaux d’infrastructures entre Valence et Grenoble et d’engager l’électrification de la ligne reliant Gières à Montmélian. Par ailleurs, la Région engagera les études préliminaires (Contrat deProjets Etat-Région 2007-2013) en vue d’améliorer les dessertes ferroviaires de l’axe Chambéry- Aix – Annecy.

Une solidarité affirmée pour faire gagner le TER

La première partie des travaux entrepris sur l’axe Valence-Grenoble (Sillon alpin sud) s’est achevée début décembre par un acte fort de solidarité entre tous les territoires du sillon alpin. Les économies réalisées sur la première phase des travaux du Sillon alpin sud seront affectées à deux nouveaux projets : d’une part au financement de la deuxième phase de réhabilitation de Valence-Grenoble et d’autre part, à la première phase de travaux pour la partie Grenoble-Annecy.
« Cet accord entre les collectivités locales financeurs (1) des travaux du sillon alpin sud permet de boucler ce projet indispensable pour Rhône-Alpes et le grand quart sud-est du réseau ferroviaire national. C’est une avancée importante dans la prise en compte de la globalité du système ferroviaire.

L’axe Valence-Grenoble sera d’autant plus fiable lorsque les travaux au nord de Grenoble seront réalisés » a rappelé Bernadette LACLAIS, première Vice-présidente du Conseil régional Rhône- Alpes déléguée aux transports, déplacements et infrastructures.

Axe Valence – Grenoble – Chambéry (phase 2)
– Coût global : 300 M€ HT
– Région Rhône-Alpes : 94 M€ soit 31%
– Etat : 94 M€ soit 31%
– Autres financeurs : RFF (21%), Département de la Drôme (3%), Département de l’Isère (6%), Département de la Savoie (1%), Grenoble Alpes Métropole (3%), Chambéry Métropole (0,8%), Pays Voironnais (0,4%), Communauté de communes du Grésivaudan (1%)

Axe Chambéry – Aix – Annecy – Saint-Gervais (études)
– Coût global : 6 M€
– Région Rhône-Alpes : 2,25 M€
– Etat : 2 M€
– Autres financeurs : RFF (1 M€), Département de la Haute-Savoie (167 000 €), Département de la Savoie (167 000 €), Communauté de l’Agglomération d’Annecy (417 000 €)

(1) Le Conseil régional, les 4 Conseils généraux (Drôme, Isère, Savoie et Haute-Savoie) et les 5 Communautés de communes et Communautés d’Agglomération (Rovaltain, Pays Voironnais, Métro de Grenoble, Pays du Grésivaudan et Chambéry Métropole).

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page