Congrès de France Nature Environnement: l’agriculture était plus verte à Marseille

Dès l’ouverture du congrès de France Nature Environnement la campagne d’affichage qui a fait tant de bruit a été abordé.  » Elle  a été élaborée dans le but
que soit respectés les engagements publics. » ont proclamé les responsables de FNE.

A l’occasion de son congrès, FNE exposé ses propositions en vue d’une réforme de la PAC conduisant à l’émergence d’une agriculture durable et a souhaité en débattre avec les représentants des OPA (syndicats, assemblée permanente des chambres d’agriculture, coopératives, fédérations professionnelles…) et des autres acteurs de la filière (distribution, pouvoirs publics…)

De nombreux points d’accord entre écologistes et représentants agricoles

Tant du point de vue des agriculteurs que des écologistes, les attentes sont fortes vis-àvis de cette réforme qui doit aboutir à une prise en compte plus globale des enjeux environnementaux. Pour tous les participants, l’environnement ne doit pas être traité à la marge de la politique agricole européenne, laquelle doit harmoniser l’acte de production agricole avec le milieu qui l’accueille. Le débat a mis en évidence le nécessaire engagement de l’ensemble des acteurs qui composent la chaîne alimentaire : du consommateur à l’agro-industrie en passant par l’agriculteur et la grande distribution.

Consensus : les représentants politiques européens montrent la voie

Aujourd’hui, il importe de trouver un terrain d’entente entre tous les acteurs pour
défendre une agriculture qui réponde à l’intérêt général. Les députés européens José Bové (Europe écologie) Michel Dantin (UMP) et Stéphane Le Foll (PS) ont rappelé que leurs divergences étaient bien moins nombreuses que les points d’entente. Ce consensus est impératif si la France ne veut pas voir d’autres membres de l’Union européenne imposer un modèle agricole dans lequel le marché serait roi.

La ministre de l’écologie réitère son soutien

En déplacement au Japon en compagnie du président de la République, Nathalie Kosciusko-Morizet n’a finalement pas pu clôturer le congrès de France Nature Environnement. Dans une vidéo tournée avant son départ et un discours lu par  sa directrice de cabinet, la ministre de l’écologie a réaffirmé son soutien à France Nature Environnement et a rappelé la nécessité de respecter la liberté de parole des associations.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page