Câble, transports sur le Vercors: le point avec Pierre Buisson

Atteindra t-on un jour le Vercors par le câble? La question est aujourd’hui sans réponses. On peut même écrire que nous sommes en plein “flou artistique” en ce qui concerne ce projet. Il nous a été confirmé officiellement que la concertation publique est en cours de dépouillement et qu’aucune décision n’est prise. Pourtant certaines sources indiquent que ce projet était reporté… annulé….Rencontre avec Pierre Buisson.

Pierre Buisson, Président de la Communauté de communes du massif du Vercors, maire de Méaudre se dit ” partagé car je suis persuadé que ce projet verra le jour dans un avenir plus ou moins lointain. L’idée est bonne mais je pense qu’elle a été mal présentée, dans une certaine précipitation ».

Pierre Buisson le regrette d’autant plus que “les débats qui ont eu lieu autour de ce projet, en particulier les débats publics, ont mobilisé, étaient de qualité, agrémentés de questionnements, de réflexions, de suggestions et propositions très pertinents” . Et le président de la CCMV de rajouter:” je ne m’attendais pas à ce que les salles où se déroulaient les réunions publiques soient aussi bondées, partout, ( comme à villard De Lans notre photo) c’est réconfortant pour les élus de voir les habitants prendre à cœur l’avenir de leur territoire“.

LA COUPOLE

Pierre Buisson nous a fait part de ses étonnements, concernant la commune de St Nizier: « une commune qui semble majoritairement contre ce projet. Et pourtant je suis persuadé que l’arrivée du câble aurait été un formidable outil de développement économique pour cette commune en terme de commerces, hôtels, restaurants, un véritable lieu de séminaires, … ».

Il regrette également le “non investissement du Conseil Général qui a la compétence des transports. Certes il a donné compétence à la Métro en terme d’étude, comme l’a fait la CCMV, mais pour cette concertation, le Conseil Général aurait du être partie prenante.

Par ailleurs, Pierre Buisson ne “comprend pas pourquoi  le Parc Régional du Vercors ne prend pas ce dossier de desserte à bras le corps. Le Parc ne donne pas d’avis sur le projet et se range derrière la position de la CCMV alors qu’il devrait être l’élément moteur pour les déplacements sur son territoire, faisant suite à l’étude sur la mobilité dont il a été maître d’ouvrage“.

Pour l’heure, le Président de la CCMV, n’est pas favorable à un feu vert pour la réalisation de cet équipement.

Une décision d’engager ou non la réalisation du projet ne se fera qu’au terme du rendu des études déjà engagées et de celles demandées dans le cadre de la concertation.

« Par contre, il faut trouver des alternatives au tout voitures, tant pour relier les communes du plateau que pour faire la liaison entre le Vercors et l’agglo. Il y a urgence à ce que l’on se penche sur ce problème. La CCMV est d’ailleurs en train d’étudier des solutions en s’appuyant sur les compétences qui sont les siennes ».

En attendant, il soumet quelques idées : ” le co-voiturage  bien structuré, mieux organiser l’auto-stop. Il faut également régler le système de cars entre le Vercors et l’agglomération grenobloise. Il n’est pas normal qu’aux heures de pointe, des passagers restent à quai parce que le car est bondé...”

La Communauté de communes du massif du Vercors a déjà mis en oeuvre une initiative originale en créant une liaison par navettes entre Valence TGV  (18 liaisons TGV directes sur toute la France) et le Plateau du Vercors.

Elles feront presque du porte à porte“. Une première expérimentation de cette navette aura lieu pendant les vacances d’hiver avec 2 aller/retour les samedis à des prix très attractifs.

NAVETTE VERC

Pour plus d’information www.et.hop.vercors.org

On en reparlera sur sillon38.com très prochainement.

CCMV

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page