Entreprendre un état d’esprit


C’est une thématique peu habituelle dans l’opinion publique que de voir les agriculteurs en chef d’entreprise.

2

C’est pourtant le titre du film projeté au sein de la Chambre d’Agriculture de l’Isère, ce jeudi 11 septembre 2014. Lors de la 1ère édition des trophées Gaïa mettant en avant les porteurs de projets en agriculture, une table ronde sur « Encourager l’entrepreneuriat dans le secteur agricole et rural » s’est tenue.

La participation de Jean-Claude Lemoine, directeur de l’Institut de l’entrepreneuriat à Grenoble Ecole du Management, était pour le moins surprenante. … et symbolique. Autant que la forme des trophées de cette cérémonie : des coupelles en poterie rapport au lien avec la terre.

Le métier d’agriculteur est avant tout un métier de passion. Qui doit retrouver toute sa place dans la société d’aujourd’hui, tant en création de richesse, d’aménagement du territoire que d’emplois.

C’était le message bien réalisé de ce film présentant des portraits d’agricultrices/agriculteurs et leurs regards sur le parcours de création d’entreprise. Un parcours parfois problématique avec la difficulté d’accès au foncier et sa disponibilité en amont, le faible accompagnement post-création, la rigidité du Plan de Développement de l’Exploitation liée aux aides publiques. Même si ce dernier point va évoluer prochainement avec la régionalisation des financements.

3

En 2013, 451 porteurs de projets, dont 73% hors cadre familial, ont été accompagnés dans le domaine agricole. Un tiers est des femmes ce qui constitue un fait marquant au regard des chiffres des autres secteurs d’activités. Ces futures créatrices/futurs créateurs ont un niveau de formation initiale de plus en plus élevé.

Le métier évolue beaucoup. D’ailleurs, comment la nouvelle génération définit-elle son métier ? Les réponses portent toutes les qualités dont elle fait preuve pour avancer !

Chef d’entreprise certes, mais pas au détriment de la vie familiale et personnelle.

Avril Desplanches « Il consiste à satisfaire des clients en recherche de produits et services de qualité… » « Polyvalente, il faut savoir jongler, s’adapter en toute situation. Être moteur et innover, ajuster, prioriser, être responsable. »

Thomas Bouvard « un agriculteur est avant tout un chef d’entreprise de par les nombreuses décisions qu’il prend au quotidien. Celui-ci endosse différentes casquettes : producteur, négociant, transformateur, vendeur…C’est un métier complet. »

Jean-François Gourdain « C’est le plus beau métier du monde : du travail de la terre jusqu’à la production alimentaire par la planète. »

Nelly Morel « Ce n’est pas un métier, c’est une vie, une vocation qui implique toute la famille. »

Magalie Balducci « Profession terrienne, au service de la population »

Reportage Charlotte Reynier-Poëte

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page