» Non à l’abandon de la montagne « 

Le nouveau président de l’association nationale des élus de montagne, Laurent Wauquiez  met en garde contre l’abandon des territoires de montagne et demande une nouvelle loi montagne à Manuel Valls. v

D’entrée de jeu il a indiqué que  » lorsqu’il s’agit de montagne il n’y a aucun clivage entre la droite et la gauche. Nous sommes tous soudés: il n’y a qu’un parti: celui de la montagne ». Il faut rappeler que Laurent Wauquiez est de droite alors que Marie-Noëlle Battistel, secrétaire générale, députée de l’Isère est de gauche..

 » On ne traite pas la montagne comme les autres territoires, chez nous la neige et le relief changent tout. Les distances comme les coûts, les routes, les services publics, les infrastructures coutent plus chers. Reconnaître avec équité la montagne, c’est respecter cette différence.

Aujourd’hui la montagne est inquiète. On a le sentiment que la République serait tentée de tourner le dos à la montagne. Ce serait une lourde erreur. La Montagne est une chance pour la République. Nous sommes des territoires vivants, nous avons des projets, il faut juste donner à la Montagne les moyens de ses ambitions. »

Il a précisé que l’ANEM a quatre revendications bien précises:

-La place de la Montagne dans la future organisation territoriale

– Les évolutions financières.

– Les normes

– Les services au public.

 » Voilà pourquoi, les élus de la montagne demandent la convocation du Conseil national de la montagne et nous souhaitons que 30 ans après sa promulgation, nous puissions travailler à une nouvelle loi montagne. Elle permettrait de donner une nouvelle dynamique à la Montagne et d’apporter une nouvelle actualité à notre histoire. »

Et de conclure:  » La montagne est une chance pour la république, la république à le devoir de veiller sur elle…. »

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page