Le Département prend des mesures concrètes en faveur des agriculteurs isérois

Dans le prolongement des deux rencontres de la semaine dernière avec les agriculteurs de la filière lait, Jean-Pierre BARBIER, président du conseil Départemental a reçu aujourd’hui en présence de Robert DURANTON vice-président du Département à l’agriculture, les représentants de l’ensemble des filières du monde agricole afin d’échanger et définir avec eux les leviers à mobiliser pour améliorer leur situation à court et moyen terme.

A cette occasion, Jean Pierre BARBIER s’est réjoui que le Gouvernement ait enfin entendu la détresse des agriculteurs. Il espère cependant que les mesures proposées permettront d’apporter des solutions immédiates à l’urgence de la situation.

Néanmoins il est plus réservé quant à l’efficacité de ces mesures à long terme et sur la garantie des prix demandés par les agriculteurs. Il n’en reste pas moins qu’en accord avec les professionnels de l’agriculture et leurs représentants le Département apportera son soutien à l’agriculture iséroise dans la limite de ses compétences:

En intervenant auprès de l’Etat :
– Pour demander le gel de l’application de la 5ème directive nitrate
– Pour le versement des aides de la PAC dès 2015 et non en 2016
– Pour une clarification de la position du gouvernement sur l’allègement des normes et des contrôles
– Pour une action gouvernementale auprès de l’Union Européenne

En agissant auprès de la Région Rhône Alpes
– Pour que la Région accélère le déblocage des fonds européens FEADER qui conditionne le versement des aides du Département à l’investissement et aux mesures agro-environnementales et mette en oeuvre le PDR
– Pour qu’elle simplifie les critères d’aide au plus près des réalités du terrain.
– Pour qu’elle rétablisse son aide aux irriguant dans le cadre du PDR

En débloquant un fonds d’aide d’urgence  d’un million d’euros face à la crise :
– Sous forme d’aides directes du Département aux agriculteurs
– En soutien au Sillon dauphinois qui accompagne les agriculteurs en difficulté.

En accompagnant l’agriculture face à ses enjeux de développement
– 1,43 M€ d’aide aux investissements agricoles et agro-alimentaires locaux, pour la modernisation des installations, pour soutenir les jeunes en cours d’installation, pour soutenir les TPE et PME agro-alimentaires implantées localement sous condition de rémunération équitable des producteurs.
– 300 000 € issus de la taxe d’aménagement redirigée au profit de l’agriculture

En mobilisant les services du département
– En incitant les restaurants scolaires à développer l’achat de produits locaux (37 000 repas servis chaque jour dans les 96 collèges isérois)
– En multipliant les actions de promotion des produits isérois.
– En confortant son laboratoire d’analyses vétérinaires (1,6 M€) et proposant un allègement exceptionnel de la facturation aux éleveurs
– En continuant son action en faveur de la modernisation de l’abattoir du Fontanil pour une participation globale de 1,3 M€.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page