Référentiel sur la segmentation de la tomate

Acteur majeur du secteur des fruits et légumes, l’AOPn Tomates et Concombres de France (Association d’Organisations de Producteurs nationale) a vu validée par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) sa proposition de « Référentiel sur la Segmentation de la Tomate ».

Cet outil d’information visant à clarifier l’offre Tomate actuelle annule et remplace le projet de code des usages sur lequel  l’AOP, l’UFS (Union Française des Semenciers) et la DGCCRF travaillaient depuis 2013 et a vocation à devenir le document de référence pour l’ensemble des acteurs de la filière tomate (des semenciers jusqu’au consommateur final).

Une segmentation clarifiée, une offre mieux cadrée

A la mention « nature du produit » (obligatoire) pourra désormais s’ajouter le nom d’un « segment ». Ainsi, il sera par exemple possible d’indiquer Tomate Côtelée (obligatoire) Segment : aumônière (facultatif).  Ce référentiel offre en effet la possibilité de classer les variétés de tomates en 13 segments différents : Les Grappes, Les Rondes, Les Cerises rondes, Les Cerises allongées,  Les Cocktails grappes, Les Allongées, Les Aumônières, Les Cœurs, Les Charnues, Les Côtelées, Les Cornues, Les Latines et les Zébrées.

« Je suis très satisfait de cette décision » souligne Laurent Bergé, président de l’Association Tomates et Concombres de France. « Il était primordial de pouvoir proposer une offre tomate plus structurée et donc plus claire pour les consommateurs. Les producteurs de l’AOPn Tomates et Concombres de France pourront ainsi continuer, sereinement, à élargir leur offre de tomates pour répondre aux attentes gustatives et qualitatives. »

Fruit d’un  travail commun entre les fédérations professionnelles et la DGCCRF au profit de l’ensemble des acteurs de la filière, cet outil d’information complémentaire de la norme spécifique relative à la tomate clarifiera l’offre de ce produit sur le marché permettant une meilleure information du consommateur.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page