Catégorie | OGM

Haute autorité: La Confédération paysanne suspend sa participation

Ce matin, la Confédération paysanne a quitté la réunion du comité de préfiguration de la Haute Autorité sur les OGM, en conditionnant la poursuite de sa collaboration à cette instance à la suspension de la culture du maïs MON 810 pour l’année 2008.
« Le gouvernement a déjà en main tous les éléments scientifiques nécessaires et suffisants pour notifier la clause de sauvegarde à la commission européenne ; il les a déjà approuvés en validant les moratoires autrichien et hongrois lors des votes communautaires.
L’arrêté de suspension n’est qu’une provocation, puisqu’il ne concerne que les cessions de semences à l’utilisateur final, pas aux coopératives ou négociants. Il n’a rigoureusement aucune portée par rapport au déroulement habituel de la commercialisation des semences. On pourrait aboutir, en cas de confirmation de suspension, à des exigences d’écoulement ou d’indemnisation des stocks de la part de ces organismes.
Par ailleurs, cet arrêté ne s’appuie sur aucune disposition réglementaire communautaire. Une telle maladresse engage déjà la perspective d’échec de la suspension du MON 810 qui pourrait être décidée ultérieurement.
La Confédération paysanne n’a pas eu à choisir elle-même son représentant dans ce comité de préfiguration de la Haute Autorité, puisque celui qu’elle avait d’abord désigné, a été récusé par le gouvernement ; de quoi jeter un doute sur les modalités de désignation de cette Haute Autorité ».

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2007
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+